Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Barcelonnette
  • Commune Barcelonnette
  • Adresse 7 avenue de la Libération
  • Cadastre 1980 AD 387
  • Dénominations
    maison
  • Appellations
    Villa Les Côteaux
  • Parties constituantes non étudiées
    petit parc, rotonde de jardin

La villa est construite en 1906 par l'architecte grenoblois Francis Girard pour Antoine Gras. D'importants travaux d'aménagement intérieur datent de 1987. Le parc d'agrément est contemporain de la villa.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
    • Secondaire : 4e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1906, daté par source
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Girard Francis
      Girard Francis

      Francis Girard, auteur de cinq villas et deux opérations de mise au goût du jour entre 1902 et 1910, fait la transition entre l’effet de silhouette représenté par Eugène Marx et les recherches plus rationnelles conduites par James Warnery et Léon Le Bel entre 1910 et 1913. Francis Girard est l’un de ceux qui réfléchissent sur le projet de la villa moderne, détachée de toute référence tant historique que géographique. Il sera suivi dans cette voie par les architectes grenoblois Joseph Morard et Marius Bonnat.

      Villas : Puebla (rhabillage, 1903), Rose des Alpes (1903), La Sapinière (1905), Le Chastel (1905), l’Abri (1910)

      Ses deux fils, L. et François Girard architectes à Paris, lui succèdent dans les années 1930.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par source
    • Auteur :
      Gras Antoine
      Gras Antoine

      Négociant à Guadalajara (Mexique).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      auteur commanditaire attribution par source

La villa comporte un bow-window au rez-de-chaussée, au sud, couvert d'une terrasse et un décroché au nord-est abritant le bureau. La modénature fait appel au langage baroquisant avec l'utilisation de frontons et d'entablements rectangulaires, de corniches saillantes, de modillons. Les 4 élévations sont distinctes ; l'élévation sud est privilégiée avec la véranda. La salle à manger est traitée en bow-window et les étages sont occupés par les nombreuses chambres. Crête, bourseau, épi de faîtage et oeils-de-boeuf sont en zinc. L'intérieur comporte un décor de peinture décorative, de sculpture et de staff. On peut noter un bel ensemble de cheminées en marbre. Le parc comprend un verger, un potager, une rotonde centrale, des massifs taillés à la Française et des essences rares telles que séquoia et pin noir d'Autriche.

  • Murs
    • enduit
    • maçonnerie
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • terrasse
    • croupe
  • Escaliers
    • escalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
  • Jardins
    massif d'arbres
  • Techniques
    • ferronnerie
    • menuiserie
    • céramique
    • vitrail
  • Représentations
    • cercle
    • volute
    • feuille
    • fleur
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 1987 ; Dernière mise à jour en 2003