Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Barcelonnette
  • Commune Jausiers
  • Lieu-dit les Magnans
  • Cadastre 1983 B1 59
  • Dénominations
    maison
  • Appellations
    Château des Magnans
  • Parties constituantes non étudiées
    maison

Le château des Magnans construit à Jausiers par Louis Fortoul, fondateur de Las Fabricas de Francia à Guadalajara, est situé à flanc de montagne, au lieu-dit les Magnans, souvenir des élevages de vers à soie qui firent la prospérité du village au XVIIIe siècle.

Le chantier, spectaculaire, débute en 1903 et se prolonge jusqu’en 1914, nécessitant l’intervention de nombreux ouvriers parmi lesquels les habitants du village, associés à la construction une fois les travaux des champs terminés.

Pour ce programme architectural exceptionnel, l’architecte Ramelli sacrifie au pastiche archéologique. Érigé sur un puissant soubassement de moellons à bossages rustiques, l’imposante silhouette blanche qui rappelle le palais de Monaco et certains palais seigneuriaux des villes italiennes (on pense aussi au château de Neuschwanstein de Louis II de Bavière), concentre sur l’élévation méridionale tous les éléments d’une architecture gothique de fantaisie : tour carrée surmontée d’un belvédère, galerie supportée par de faux mâchicoulis, tourelle crénelée et baies trilobées, jumelées ou triplées sous des arcs de décharge moulurés.

Elévation sud.Elévation sud. Escalier extérieur traité en rocaille. Détail.Escalier extérieur traité en rocaille. Détail.

Un escalier monumental extérieur double, à volées droites et garde-corps ajouré, met en scène l’accès principal. Plus modeste et d’un pittoresque d’un autre ordre, l’accès à la maison-fermière située à l’entrée du château, à droite, est traité en rocaille (imitation de branchages réalisés en ciment), associant dans la même technique le mobilier de jardin de la terrasse.

A l’intérieur, une monumentale verrière éclaire la cage d’escalier. Œuvre néogothique du peintre-verrier grenoblois Louis Balmet, elle s’insère dans la logique de pastiche archéologique du programme architectural.

Le château des Magnans est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1987.Photos :02040039xa98040428xa98040471xa

Le Château est édifié entre 1903 et 1914 par B. Ramelli, architecte suisse-italien originaire de Lugano pour Louis Fortoul, ancien négociant au Mexique, fondateur du magasin de nouveautés Las Fabricas de Francia à Guadalajara. La verrière de l'escalier est signée par Louis Balmet, maître-verrier grenoblois. Le dessus-de-porte en terre cuite du salon, utilisé en remploi, est attribué au sculpteur Clodion. Le petit portail porte la date de construction (1903).

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
  • Dates
    • 1903, porte la date
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Ramelli Bernardino ?
      Ramelli Bernardino ?

      Architecte suisse italien installé à Lugano, travaille entre 1900 et 1914, principalement à Jausiers où il ouvre, devant l’ampleur des commandes, un second atelier. Il dirige le programme de rhabillage des façades de la Grand’rue, reconstruites après l’incendie de 1873. Ramelli signe des programmes ambitieux dont le point d’orgue est la construction du château des Magnans édifié entre 1903 et 1913. Les nouveaux modèles affichent une écriture méditerranéenne pittoresque inédite et trahissent un souci très marqué du rapport au site comme en témoigne le traitement spectaculaire de la façade sud entièrement ouverte sur le paysage.

      Villas : Signoret (1912), Les Charmettes (Jausiers, 1913), Javelly (Jausiers, 1913), château des Magnans (Jausiers, 1913), Costebelle (1914).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par source
    • Auteur :
      Balmet Louis
      Balmet Louis

      Maître-verrier grenoblois, actif de 1899 à 1936, membre du Comité français des expositions à partir de 1889, présent à l'Exposition universelle de 1906 et à l'exposition Internationale de 1908. Il intervient en Ubaye entre 1900 et 1928 et se montre le plus entreprenant par le nombre et la variété des ses compositions : verrières d'escaliers et de vérandas, chapelles funéraires, vitraux de la nouvelle église paroissiale de Barcelonnette en 1928.

      Villas : L'Abri (1911), Les Charmettes (Jausiers, 1913), Château des Magnans (Jausiers, 1914).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      maître verrier attribution par source
    • Auteur : sculpteur attribution par source
    • Auteur :
      Fortoul Louis
      Fortoul Louis

      Fondateur de Las Fabricas de Francia à Guadalajara.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      auteur commanditaire attribution par source

Erigé sur un puissant soubassement de moellons à bossage rustiques, le château concentre sur l'élévation méridionale tous les éléments d'une architecture gothique de fantaisie : tour carrée au sud-ouest, couverte d'un toit en pavillon formant avant-corps surmontée d'un belvédère avec galerie supportée par de faux mâchicoulis, mince tourelle ronde crénelée avec clocheton, baies trilobées, jumelées ou triplées sous des arcs de décharge moulurés. Les balcons présentent tous des garde-corps de pierre sculptée. L'escalier extérieur monumental double, à volées droites et garde-corps ajouré met en scène l'accès principal. L'appareil des murs est enduit et peint en blanc, avec quelques éléments de maçonnerie apparents sous forme de bossages, notamment aux angles de la tour carrée. L'organisation intérieure est conventionnelle avec le vestibule spacieux qui dessert les pièces d'apparat. A l'intérieur une verrière monumentale éclaire la cage d'escalier. Aux angles du plafond du salon et au-dessus de sa porte d'entrée, se trouvent des sculptures en terre cuite. La maison-fermière située à l'entrée du château est traitée en rocaille avec imitation de branchages réalisés en ciment, associant dans la même technique le mobilier de jardin et de la terrasse.

  • Murs
    • pierre
    • enduit
    • rocaille
    • moellon
    • maçonnerie
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage de comble
  • Couvertures
    • terrasse
    • toit en pavillon
  • Escaliers
    • escalier hors-oeuvre : escalier tournant en maçonnerie
  • Techniques
    • maçonnerie
    • vitrail
    • sculpture
    • sculpture
    • ferronnerie
    • décor stuqué
    • menuiserie
  • Représentations
    • fleur
    • quadrilobe
    • lion
    • tête
    • femme
    • en buste
    • volute
    • rosace
    • pinacle
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Protections
    inscrit MH, 1986/06/02
  • Précisions sur la protection

    Façades et toitures, escalier extérieur (cad. B 59) : inscription par arrêté du 2 juin 1986.

Date d'enquête 1987 ; Dernière mise à jour en 2003