Maison de villégiature (villa balnéaire) dite La Flamengrie

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Sainte-Maxime - Grimaud
  • Commune Sainte-Maxime
  • Lieu-dit Meinier
  • Précisions
  • Dénominations
    maison
  • Précision dénomination
    maison de villégiature, villa balnéaire
  • Appellations
    La Flamengrie
  • Parties constituantes non étudiées
    garage

Cette villa représente pour les années 1950-1960, un cas un peu exceptionnel, par le mélange de modernité et de classicisme qu'elle met en œuvre. La modernité de la structure (ossature en béton) est masquée par un plaquis de pierre de taille. L'absence de décor et les baies nues à volets roulants sont contrebalancés par les pilastres d'angles, la corniche et la balustrade de couronnement qui lui confèrent une esthétique très néo-classique.

Villa construite en 1960 par les architectes grassois Jean Bouchet, grand prix de Rome, Antoine Moisson et Léon Loschetter. Réalisation par l'entrepreneur et marbrier cannois Delfino. Terrasses réalisées en 1962 par l'architecte Bernard Granet.

La villa Flamengrie se situe au centre d'un terrain de 1 504 mètres carrés en forte pente, sur un versant de la colline du Meinier d'où elle domine la mer. D'une emprise au sol de 188 mètres carrés, elle est constituée d'un soubassement en pierre locale occupé par le garage et la chaufferie, formant un socle pour la villa s'élevant sur deux niveaux. Le soubassement est relié aux étages supérieurs par un escalier intérieur. Les murs sont constitués d'une ossature en béton avec un remplissage de brique, plaqués de pierre de taille provenant de Castillon-du-Gard. Le toit à longs pans à croupes, couvert de tuile creuse de Marseille, est masqué par une balustrade de couronnement. Les fenêtres sont fermées par des volets roulants. A l'angle nord-ouest, l'éclairage est donné par un candélabre-console remployé provenant d'une rue parisienne.

Le rez-de-chaussée ouvre au sud et à l'ouest sur la terrasse couvrant en partie le soubassement. La terrasse est carrelée en terre cuite de Salernes (83). Elle communique avec le jardin par un escalier en pierre de Rognes (13) dont la première volée double est à montées convergentes.

Au rez-de-chaussée, une grande pièce de séjour, avec une cheminée, occupe la totalité de la largeur de la façade sud.

  • Murs
    • brique plaquis
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
  • Couvertures
    • toit à longs pans croupe
  • Typologies
    plan-masse simple ; volumétrie simple ; élévation sans axe ; caractère éclectique

Z Maisons Maxime

  • Titre courant maison de villégiature (villa balnéaire) dite La Flamengrie
  • Sélection oui
  • Lieu-dit Meinier
  • Adresse
  • Datation 1946-1969
  • Date 1960
  • Architecte Bouchet Jean
  • Type Villa "moyenne" à traitement architectural soigné
  • Plan-masse simple
  • Volumétrie simple
  • Elévation principale sans axe
  • Caractères éclectique
  • Couronnement Corniche
  • Entrée principale position sur façade arrière
  • Entrée principale niveau rez-de-chaussée surélevée ou 1er étage
  • Entrée secondaire position sur façade latérale
  • Entrée secondaire niveau soubassement ou rez-de-chaussée
  • Escalier extérieur oui
  • Perron non
  • Porche non
  • Terrasse oui
  • Pergola non
  • Balcon non
  • Galerie non
  • Loggia non
  • Bow-window non
  • Corps en arrondi non
  • Date de saisie 2012-11-05T00:00:00.000+01:00
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée

Documents d'archives

  • Demande de permis de construire au nom de Monsieur Claude Chappey, à Sainte-Maxime. 1960. Archives communales, Sainte-Maxime : 200 W 58.

    Tirages de plan.

Documents figurés

  • Plans, coupes, élévations, pers. de la villa [de M. Chappey, Sainte-Maxime-sur-Mer (Var).] / 9 tirages de plans contenus dans une boîte de rouleaux, par Bernard Granet, 1962. Centre d'archives d'architecture du XXe siècle : 086 Ifa 529/2.

Date d'enquête 2011 ; Dernière mise à jour en 2012
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Articulation des dossiers