Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les aménagements portuaires de la commune du Rove

Dossier IA13005898 réalisé en 2015

Fiche

La commune du Rove est située à l'ouest de la rade Marseille, entre la chaine de l'Estaque et la Côte Bleue. Sa façade maritime s'étend sur environ 6 km et présente un relief accidenté caractérisé par ses calanques et de hautes falaises calcaires. Ce secteur du littoral comprend deux sites de ports : le port de la Vesse (référence IA13005899) et le port de Niolon (référence IA13005900).

Depuis le Moyen-Age, les bateaux de pêche trouvent un abri naturel dans les calanques de la Côte Bleue qui sont peu accessibles depuis la terre. Le littoral est principalement fréquenté par les pêcheurs qui y construisent quelques cabanons. Le littoral nord de la rade de Marseille est aussi aménagé pour son intérêt stratégique dans la défense des équipements portuaires. De nombreux points hauts qui sont aménagés pour la défense de la rade : batterie de Figuerolle, batteries de Niolon haut et Niolon bas, plusieurs blockhaus de la Seconde Guerre mondiale.

Au début du 20e siècle, l'accès au littoral de la Côte Bleue est favorisé par l'ouverture de la ligne de chemin de fer Marseille-Miramas en 1915. Les cabanons se multiplient. Les calanques sont progressivement équipées de structures portuaires (jetée, quais) dans les années 1930. D'autres aménagements sont réalisés à partir des années 1960-1970 pour accueillir les plaisanciers qui côtoient les pêcheurs. Les cabanons sont remplacés au par des résidences secondaires.

Aujourd'hui les ports de la Vesse (référence IA13005899) et de Niolon (référence IA13005900) accueillent quelques pêcheurs, des plaisanciers et des structures sportives (plongée sous-marines).

Dénominationsport
Aire d'étude et cantonBouches-du-Rhône
AdresseCommune : Le Rove
Cadastre : non cadastré

Le Rove est un territoire occupé par l'Homme depuis le Néolithique. Cette commune, au nord de la rade de Marseille est une zone stratégique dans la défense du territoire portuaire marseillais, c'est pourquoi l'on trouve sur les hauteurs des anciens forts et batteries (batterie de Figuerolle, batteries de Niolon haut et Niolon bas, ainsi que plusieurs blockhaus de la seconde guerre mondiale). Au moins depuis le Moyen-Age des bateaux de pêche font escale dans les calanques qui offrent un abri naturel. Les calanques de la Côte Bleue, très peu accessibles par la terre avant le 20e siècle, sont d'abord fréquentées par les pêcheurs qui y construisent quelques petits cabanons. A partir du début du 20e siècle la fréquentation du littoral du Rove et de la Côte Bleue en général augmente grâce à l'ouverture de la ligne de chemin de fer en 1915. Les cabanons se multiplient et les calanques sont peu à peu équipées de structures portuaires (jetée, quais) dans les années 1930. D'autres aménagements sont réalisés à partir des années 1960-1970 pour accueillir quelques plaisanciers en plus des pêcheurs. Les cabanons sont remplacés au fur-et-à mesure par des habitations. Aujourd'hui les ports de la Vesse (référence IA13005899) et de Niolon (référence IA13005900) sont occupés par des plaisanciers, quelques pêcheurs et des structures sportives (plongée sous-marines).

Période(s)Principale : Epoque contemporaine
Précisions sur la protection

Atlas des paysages : chaîne de l'Estaque , massif de la Nerthe , Côte Bleue

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Carteron Sophie
Carteron Sophie

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.