Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble dit Résidence Les Tennis

Dossier IA06002942 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsRésidence Les Tennis
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonMenton
AdresseCommune : Menton
Lieu-dit : la Condamine
Adresse : 413 cours du
Centenaire
Cadastre : 2016 BK 301

La Résidence HLM Les Tennis a été construite en 1961 à l'emplacement d'anciens courts de tennis, en bordure du cours du Centenaire créé au même moment.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1961, daté par source

L'immeuble, de plan en L, occupe une position à l'angle du cours du Centenaire et de la rue des frères Picco. La partie arrière de la parcelle est constituée d'un parking accessible par un passage d'entrée sur la rue Picco. L'immeuble s'élève de six étages sur rez-de-chaussée, couvert d'un toit en terrasse. Il est construit en béton armé enduit et peint en jaune. Le rez-de-chaussée est revêtu de moellons de calcaire blanc équarris.

L'entrée principale, cours du Centenaire, est sous un porche formant portique. Sous le portique du côté rue des frères Picco, se trouvent une autre entrée, le passage d'accès au parking et la conciergerie.

La façade antérieure compte une travée de portes-fenêtres sur balcons, trois travées de fenêtres, trois travées de portes-fenêtres sur balcons filants et trois travées de fenêtres. La façade latérale a trois travées de fenêtres et une travée de portes-fenêtres ouvrant sur de petites loggias. L'angle présente trois travées de balcons en ressaut.

Mursbéton béton armé enduit
Toitbéton en couverture
Plansplan régulier en L
Étagesrez-de-chaussée, 6 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse
Escaliersescalier dans-oeuvre
Autres organes de circulationsascenseur
Techniquespeinture
céramique
ferronnerie
Représentationscoq
Précision représentations

Les colonnes du porche sont revêtues de petits carreaux de céramique verte. Le porche est orné d'une peinture murale représentant un coq chantant au lever du soleil.

Les piliers des balcons sont revêtus de carreaux de céramique verte ou bleue. Les garde-corps des balcons sont en ferronnerie à motifs géométriques.

Cet immeuble représentatif de l'architecture de la fin des années 1950 et du début des années 1960 se distingue par le traitement de l'angle formant des volumes en ressaut créant un dynamisme par le jeu des lignes brisées.

Statut de la propriétépropriété d'un établissement public
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève