Dossier d’œuvre architecture IA06003881 | Réalisé par
Prédal Christophe (Rédacteur)
Prédal Christophe

Responsable de la cellule "inventaire du patrimoine architectural et paysager" à la ville de Nice, depuis septembre 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • recensement du patrimoine balnéaire, patrimoine de la villégiature de Nice
Immeuble dit Palais de l'esplanade
Auteur
Copyright
  • (c) Ville de Nice

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Nice - Nice
  • Commune Nice
  • Lieu-dit Riquier
  • Adresse 3 place de l' armée-du-Rhin , 1 et 3 rue Thaon-de-Revel , 2 et 4 boulevard Pierre-Sola
  • Cadastre 2019 KW 0335  ; 2019 KW 0333  ; 2019 KW 0334  ; 2019 KW 0335  ; 2019 KW 0339  ; 2019 KW 0413
  • Dénominations
    immeuble, hôtel de voyageurs
  • Appellations
    Palais de l'esplanade
  • Parties constituantes étudiées
  • Parties constituantes non étudiées
    boutique

L'ensemble constitué par le Palais de l'esplanade est édifié à compter de l'automne 1928 (permis de construire d'août 1928 puis de décembre 1928) par la Société coopérative de l'esplanade. Il a la caractéristique d'être destiné aux populations modestes. Le promoteur en est Joseph Zenenski-Thaon. Avant la fin du chantier, une salle de cinéma (cinéma l'esplanade) viendra s'insérer dans la cour en coeur d'îlot. Pendant un temps, un Hôtel de l'esplanade existe sur une des parties de l'immeuble, sur quelques étages.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 20e siècle , daté par source
  • Dates
    • 1929, daté par source
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Aubert Honoré
      Aubert Honoré

      Diplômé de l'École Nationale des Arts Décoratifs de Paris, Honoré Aubert s'installe comme architecte à Nice en 1919. Élève puis salarié de l'architecte Lucien Barbet au sein de son agence il prendra sa succession. Inventeur d'un "Art Déco niçois" qui associe opus de pierre et bétons colorés, Honoré Aubert est l'un des architectes les plus prolifiques de cette période architecturale. Travaillant seul, il s'associera avec son fils Joseph à partir de 1937. Après-guerre, son agence est l'une des plus importantes de Nice, et produit à ce titre de très nombreux immeubles au caractère moderne souvent raffiné.

      Source : https://www.pss-archi.eu/architecte/8445

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par source
    • Personnalité :
      Zenenski-Thaon Joseph
      Zenenski-Thaon Joseph

      Commanditaire de la construction ou de la transformation de salles de cinéma à Nice dans les années 1930 : L'esplanade, Cinémonde, Cocorico-Gambetta, Tivoli. Commanditaire de la construction du Palais de L'Esplanade à Nice. Il choisit souvent l'architecte Honoré Aubert.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      promoteur attribution par source

L'immeuble enduit, en forme de "U" irrégulier (en raison de la parcelle trapézoïdale), présente deux pans-coupés surmontés de dômes en ardoise. Il possède en élévation un rez-de-chaussée avec boutiques, cinq étages carrés et un étage de comble largement éclairé. Brisis d'ardoise et terrasson en longs pans de tuiles plates mécaniques. De nombreux oriels de largeurs différentes animent la façade. La décoration, de style art déco, alterne lignes géométriques (cannelures, soleil stylisé des cartouches à la naissance des dômes) et frises florales (accès au cinéma, corniche sous l'étage de comble...). Escaliers tournant, ouvrant sur de très étroites courettes d'aération. Ascenseurs. Le plan des étages montre des appartements constitués d'une cuisine, d'un WC, d'un débarras et de une, deux ou plus rarement trois pièces. La présence de persiennes à certaines fenêtres ainsi que la modestie relative des portes d'entrée sont les seuls traits marquant la destination vers des classes sociales moins aisées. En effet, l'immeuble reprend par ailleurs les grandes caractéristiques des édifices de villégiature : oriels, dômes, décoration stuquée... Il constituait un repaire visuel dans l'urbanisme de la place qui donnait alors sur le fleuve Paillon.

  • Murs
    • béton enduit (incertitude)
  • Toits
    tuile mécanique, ardoise
  • Étages
    5 étages carrés, étage de comble
  • Couvrements
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • dôme ovale
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
  • Autres organes de circulation
    ascenseur
  • Énergies
  • Techniques
    • décor stuqué
  • Représentations
    • fleur, soleil

Z Nice repérage

  • 01-DENO immeuble
  • 02-CHRONO 1920-1945
  • 03-CARACTERE Art déco
  • 04-TENDANCES
  • 05-INTEGRITE partielle
  • 06-VISIBILITE bonne
  • 07-SITUATION tete d'ilot
  • 08-IMPLANTATION sur rue
  • 09-MATERIAUX non
  • 10-MACONNERIE
  • 11-SUR FACADE bow-window
  • 12-ENTREE
  • 13-TOIT
  • 14-COMBLES comble haut
  • 15-DOME dôme
  • 16-BELVEDERE non
  • 17-FRISE
  • 18-CERAMIQUE
  • 19-MATERIEUX GROS OEUVRE
  • 20-SITE composition urbaine
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Nice, demande de permis de construire pour le Palais de l'esplanade par Honoré Aubert architecte, 1929. Archives communales, Nice : 2T529 849

Bibliographie

  • STEVE, Michel. L'architecture à Nice 1920-1940. Nice : Serre éditeur, 2002. 207 p ; 30cm.

    p. 56

Documents figurés

  • Le palais de l'Esplanade, place Risso [Nice]. / Impression. Dans L'éclaireur de Nice, 17 octobre 1928.

  • Palais de L'esplanade [Nice], façade sur la rue Thaon de Revel. / Honoré Aubert. 1928. Tirage de plan. Archives communales, Nice : 2T529 849.

Date d'enquête 2019 ; Date(s) de rédaction 2019
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
(c) Ville de Nice
Prédal Christophe
Prédal Christophe

Responsable de la cellule "inventaire du patrimoine architectural et paysager" à la ville de Nice, depuis septembre 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers