Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble dit Le Palais de la Mer

Dossier IA83001506 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

DESCRIPTION

La résidence Le Palais de la Mer se présente comme un ensemble de quatre bâtiments, dont une tour, formant un plan approximativement en L entourant au sud un jardin sur dalle en couverture du sous-sol. Les bâtiments sont reliés par une dalle-terrasse couvrant en partie le premier étage de soubassement. Au nord l'espace entre le bâti et l'avenue est un parking privé. L'ensemble occupe une superficie d'environ 5520 m². Il abrite 98 logements.

La construction est en béton armé, couverte en terrasse. Les bâtiments sont de différentes hauteurs.

Le sous-sol est occupé par une centaine de garages accessibles par le parking public du port, de l'autre côté de l'avenue du Général-Leclerc. Sur l'avenue, le soubassement de la tour et du bâtiment attenant est occupé par des boutiques. Un escalier en échelle-de-perroquet, aux marches en béton dans lequel sont noyés des galets, monte au rez-de-chaussée surélevé de la tour. Celle-ci est construite en partie en porte-à-faux, reposant sur des piliers qui constituent un portique sur trois côtés. La tour s'élève sur 10 étages carrés plus un étage en retrait où le logement ouvre sur le toit-terrasse abrité par une pergola. Le corps de bâtiment jouxtant la tour à l'est comporte 5 étages carrés.

Corps de bâtiment nord dominant le jardin sur dalle.Corps de bâtiment nord dominant le jardin sur dalle.Le corps de bâtiment nord, de plan rectangulaire (90 m X 15 m) a 5 étages carrés construits sur pilotis au-dessus de deux étages de soubassement et du rez-de-chaussée surélevé. Il est couvert d'une terrasse non accessible. Le premier étage de soubassement, en avancée, est occupé par des cabinets de professions libérales ouvrant sur le jardin. Au deuxième étage de soubassement, de petits logements possèdent un jardin privé. Au rez-de-chaussée surélevé, la partie ouest est constituée d'un grand logement aménagé dans un cube de béton saillant. Le reste de la surface est un espace de circulation piéton entre les pilotis. A l'extrémité orientale se trouve une des loges de gardien. L'articulation entre l'immeuble nord et les immeubles sud se fait par une aile en rez-de-chaussée surélevé couverte d'une terrasse-galerie longeant des locaux de réunion.

Corps de bâtiment nord. Les logements du deuxième étage de soubassement ouvrent sur des jardinets.Corps de bâtiment nord. Les logements du deuxième étage de soubassement ouvrent sur des jardinets.

Corps de bâtiment nord sur pilotis.Corps de bâtiment nord sur pilotis.

NOTE DE SYNTHÈSE

La résidence Le Palais de la Mer a fait et continue à faire polémique depuis sa construction en 1964. On lui reproche l'alignement de sa barre en bord de mer et la hauteur de sa tour. Depuis 1932, c'était Le Mauritania (actuel Palais du Soleil) d'André Barbier-Bouvet qui jouait ce rôle de signal se détachant nettement des autres constructions de la ville avec ses 7 étages.

Le Palais de la Mer constitue cependant une réalisation intéressante qui reprend à son compte certains éléments de la modernité dont l'allègement résultant de l'usage des pilotis qui permettent de dégager des espaces de circulation au sol, ou le jardin sur dalle.

Sur les élévations sud, la trame régulière des horizontales et des verticales peut sembler rigide. Le mur aveugle coloré renforce le rôle de signal de la tour. Il peut faire penser aux tours de Georges Candilis à La Viste (Marseille) réalisées deux ans plus tôt (1962).

L'architecte Hubert Lemonier est l'auteur de plusieurs œuvres d'inspiration moderne à Sainte-Maxime entre 1958 et 1970, dont la villa Caliqua à la toute fin des années 1960.

AppellationsLe Palais de la Mer
Parties constituantes non étudiéesgarage, jardin en couverture, boutique
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonSainte-Maxime - Grimaud
AdresseCommune : Sainte-Maxime
Lieu-dit : la Batterie
Adresse : 16 avenue du, Général-Leclerc, avenue
Berthie-Albrecht
Cadastre : 2012 AB 1055

Le permis de construire du Palais de la Mer a été obtenu en 1963, l'ouverture du chantier a eu lieu en 1964 et l'avis de conformité a été donné en 1967. Architecte : Hubert Lemonier.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates1963, daté par source
Auteur(s)Auteur : Lemonier Hubert
Lemonier Hubert

Architecte D.P.L.G. installé à La Garde-Freinet (83), il a réalisé plusieurs oeuvres (villas et immeubles) d'inspiration moderne à Sainte-Maxime (83) entre 1958 et 1970.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par tradition orale

La résidence Le Palais de la Mer se compose de quatre bâtiments construits en béton armé enduit, couverts en terrasse. L'ensemble comporte un sous-sol et un ou deux étages de soubassement. Les bâtiments nord et sud-est s'élèvent sur 5 étages carrés, la tour sur 11 étages carrés. Les élévations sont à travées régulières.

La résidence abrite 98 logements, 100 garages et un parking.

Mursbéton béton armé enduit
Toitbéton en couverture
Étagessous-sol, 2 étages de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 11 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse
Escaliersescalier dans-oeuvre
escalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Autres organes de circulationsascenseur
Typologiescaractère moderne

Z Immeubles Maxime

Titre courantimmeuble dit Le Palais de la Mer
Sélectionoui
Lieu-ditBatterie (la)
AdresseGénéral-Leclerc (avenue du) 16
Datation1946-1969
Date1964
ArchitecteLemonier Hubert
Caractèresmoderne
Etages4 étages carré et plus
Travées4 et plus
Terrasseoui
Balconsoui
Loggiaoui
Bow-windownon
Couronnementrebord de la dalle de toit
Date de saisie2013-05-28T00:00:00.000+02:00
Galerienon
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Répertoires des permis de construire du Var. 1944-1981. Archives départementales du Var, Draguignan : 1860 W.

    Registre 1963.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève