Logo ={0} - Retour à l'accueil

îlot du sous-lotissement Mariaud, dit îlot Farrenc-Jeannette

Dossier IA13001057 inclus dans quartier de la Fontaine-des-Tuiles réalisé en 1998

Fiche

Cet îlot est caractéristique du lotissement Farrenc : tracé régulier soigneusement dessiné, maisons individuelles construites par et pour une petite bourgeoisie composée de fonctionnaires ou de petits patrons.

Appellationsîlot Farrenc-Jeannette
Parties constituantes non étudiéesmaison, remise, cour, mur de soutènement, mur de clôture
Dénominationsîlot
Aire d'étude et cantonGrand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
AdresseCommune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : l' Estaque, quartier de la Fontaine-des-Tuiles
Adresse : boulevard, Farrenc, boulevard, Albin-Bandini, traverse, Jeannette, boulevard
Emile-Rouvière
Cadastre : 1978 Estaque K 94 à 103, 105 à 112, 415, 438

Quinze des dix-sept maisons qui composent l'îlot sont datées par les matrices cadastrales. Toutes les constructions s'échelonnent de 1907 à 1911, sauf une dernière maison datant de 1915. Pour les quinze maisons dont l'historique est connu, on dénombre onze propriétaires-constructeurs, quatre d'entre eux ayant construit chacun deux maisons, en général mitoyennes. Parmi les constructeurs identifiés, huit professions sont connues : quatre pêcheurs ou patrons-pêcheurs, un marin, un facteur chef, un boulanger et un tuilier. La forte présence des pêcheurs s'explique peut-être par l'existence à proximité d'un noyau ancien d'habitations de pêcheurs autour de l'impasse du Chaudron.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur :

Situé dans la partie basse du lotissement, séparé du littoral par l'îlot littoral, l'îlot Farrenc-Jeannette est compris entre les boulevards Farrenc et Albin-Bandini, et les rues Jeannette et Emile-Rouvière. Il occupe un terrain en légère déclivité.

Il est régulièrement dessiné, sur un plan rectangulaire, constitué d'une double rangée de parcelles, dont la plus grande largeur borde le boulevard Farrenc au sud et la traverse Jeannette au nord. Les parcelles en lanières sont de largeur variable. Le bâti est orienté nord-sud et hiérarchisé de part et d'autre du coeur d'îlot. La façade sur le boulevard Farrenc présente un alignement de maisons mitoyennes, alors que celle donnant sur la traverse Jeannette présente une faible densité de bâti, alternant avec les arrières de certaines maisons (cours et annexes) dont les façades donnent sur le boulevard Farrenc.

La pente du terrain, d'ouest en est, a induit deux types de construction le long du boulevard Farrenc. Dans sa partie basse (parcelles K101 à 103, K105, K106, K436) les maisons ont leur façades alignées, avec accès de plain-pied (quelques-unes comportent des balcons à l'étage). Dans sa partie haute (parcelles K107, K109 à K112, K415) les façades, en retrait par rapport à la rue, sont précédées de terrasses sur étage de soubassement. Certaines de ces terrasses surmontent des remises. L'accès aux maisons se fait par des escaliers aménagés dans le remblai. La quasi-totalité des maisons présente une élévation à un étage carré et deux travées de percements, couronnée par une corniche en briques moulées. Plusieurs ont conservé leur enduit ciment à refends d'origine.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties. 1882-1912. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P4 1849 à 1852

    cases 495, 723, 2417, 2426, 2509, 2799, 3134, 4985, 4986, 4988
  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties. 1910- 1945. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P4 1863 à 1867

    case 35, 665
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Brunet Marceline - Fuzibet Agnès