Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs dit Hôtel Splendide, actuellement Centre Régional de Documentation Pédagogique

Dossier IA13001484 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

AppellationsHôtel Splendide
Dénominationshôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonMarseille
AdresseCommune : Marseille 1e arrondissement
Adresse : 31, 33 boulevard d', Athènes, 6, 8, 10 rue
François-Bazin
Cadastre : 2014 801 B 01 171, 170, 85, 86

L'Hôtel Splendide a pris la suite, après de gros travaux effectués vers 1918-1919, du Grand Hôtel de Russie et d'Angleterre, hôtel de luxe édifié à la fin du 19e siècle. Il dispose alors de 200 chambres avec salle de bain ou cabinet de toilette, d'un restaurant et d'un garage privé pour 40 voitures avec atelier de réparation automobile.

En 1940, c'est au Splendide que le journaliste Varian Fry, venu des États-Unis, s'installera, mandaté par l'association américaine du Comité de Sauvetage d'Urgence dont le but est de permettre la fuite de personnes en danger, principalement les intellectuels et artistes juifs ou antinazis.

Après l'occupation de la zone libre, l'hôtel est utilisé par les autorités allemandes comme lieu de réunion et pour loger des officiers d’État Major. En janvier 1943, une bombe est jetée à l'intérieur par l'une des fenêtres, dont la conséquence sera la proclamation de l'état de siège à Marseille.

Le Splendide redevient un hôtel après la guerre et ce jusqu'aux années 1970. Il abrite actuellement, entre autre, le Centre Régional de Documentation Pédagogique et la cinémathèque de Marseille.

La plaque de cheminée en fonte de la salle de lecture est signée P. Martin. Les décors peints de la salle de lecture sont signés du peintre Claude Camark et datés de 1992.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Secondaire : 4e quart 20e siècle , porte la date
Dates1992, porte la date
Auteur(s)Personnalité : Fry Varian
Fry Varian (1907 - 1967)

Varian M. Fry, journaliste américain envoyé à Marseille en août 1940 par le Comité de Secours d'Urgence de New York, avait pour mission de protéger les intellectuels, écrivains et artistes juifs ou antinazis en les aidant à fuir l'Europe et le régime de Vichy. Il permit le départ vers l'exil de près de 2000 personnes, surtout vers les États-Unis.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
habitant célèbre attribution par source
Auteur : Camark Claude
Camark Claude

Peintre. Cassis. Limite 20e siècle 21e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre signature

L'Hôtel Splendide est situé à proximité de la gare Saint-Charles. Il est constitué par deux corps de bâtiment de plan rectangulaire, couverts en terrasse, séparés par une cour occupée au sol par des volumes en rez-de-chaussée, couverts de verrières. Les deux corps de bâtiment sont reliés à tous les étages par une aile de galeries superposées. Les deux corps de bâtiment sont couverts en terrasse.

Cour intérieure. L'aile secondaire, à droite, est reliée par une aile de galeries superposées (à gauche).Cour intérieure. L'aile secondaire, à droite, est reliée par une aile de galeries superposées (à gauche).Les deux élévations principales sont en pierre de taille badigeonnée. L'aile des galeries est constituée d'une structure de poteaux et poutrelles métalliques, hourdée de briques.

Le corps de bâtiment principal, sur le boulevard d'Athènes, s'élève de 5 étages carrés au dessus d'un sous-sol et du rez-de-chaussée. La façade antérieure est rythmée par 13 travées de fenêtres (1er étage) ou portes-fenêtres ouvrant sur des balconnets ou des balcons régnant sur trois baies. L'étage-attique est en galerie, à colonnes toscanes jumelées supportant une corniche moulurée. Le rez-de-chaussée est percé de larges baies vitrées. L'entrée principale est abritée par une marquise en fer forgé. La façade en retour, sur la rue des Dominicaines, est traitée avec le même soin. Le bâtiment sur la rue François-Bazin s'élève de 3 étages carrés et un étage de comble, sur rez-de-chaussée.

Au rez-de-chaussée, l'angle sud-est, donnant sur le boulevard d'Athènes et la rue des Dominicaines, est occupé par le hall, la réception et le restaurant. La partie nord, traversant entre le boulevard d'Athènes et la rue François-Bazin, abrite plusieurs salons. L'espace en L au sud-ouest est réservé à l'administration (direction, secrétariat, comptabilité), la cuisine, les lieux de stockage (vaisselle, fruiterie, chambre froide) et les réfectoires du personnel.

L'accès aux étages se fait par un escalier principal tournant, à retours autour d'un jour, des escaliers secondaires et deux ascenseurs.

Les étages du bâtiment oriental sont divisés en suites qui donnent toutes sur le boulevard ou sur la rue des Dominicaines. Dans le bâtiment occidental, qui n'a pas été visité, se trouvaient des chambres plus simples.

Murscalcaire pierre de taille badigeon
Toitbéton en couverture, verre en couverture
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 5 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse
toit à longs pans croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour en maçonnerie
Autres organes de circulationsascenseur
Techniquessculpture
ferronnerie
peinture
céramique
Précision représentations

La décoration extérieure est très sobre. Elle se limite au rez-de-chaussée rythmé par des pilastres de faible relief ornés dans la partie haute de médaillons surmontés de guirlandes végétales. On retrouve ce médaillon en haut de la façade sud. L'entrée principale est cantonnée par deux colonnes toscanes. Elle est abritée par une marquise en fer forgé à décor de volutes et de grecques. Les garde-corps des balcons et de l'escalier principal sont également en ferronnerie ornementale.

Les sols des salons sont en carreaux de céramique en ciment à motifs géométriques.

Dans la salle de lecture, des panneaux sur les murs sont peints de motifs floraux stylisés modernes.

Statut de la propriétépropriété de l'Etat

Références documentaires

Documents figurés
  • Marseille. - Grand Hôtel de Russie et d'Angleterre. - La Façade. / Carte postale, Boissonnas et Detaille Photographes-Éditeurs, 1905-1910.

    L'Hôtel Splendide a pris la suite, après de gros travaux effectués vers 1918-1919, du Grand Hôtel de Russie et d'Angleterre, hôtel de luxe édifié à la fin du 19e siècle.
  • Splendide Hôtel de Russie et d'Angleterre. / Carte postale, SADAG, années 1920.

    Vue du grand salon, actuellement salle de projection de la cinémathèque de Marseille.
  • Hôtel Splendide. Marseille. État des lieux. Rez-de-chaussée. / Tirage de plan sur papier par Bureau d'études Michel Collard, 1977. Centre Régional de Documentation Pédagogique, Marseille.

  • État des lieux, 31 boulevard d'Athènes. 13001. Marseille. / Relevé numérique par Michel Coulange, 2008, échelle d'origine : 1 cm p. m.

    Plans du sous-sol, du rez-de-chaussée et du niveau intermédiaire, des 1er, 2ème, 3ème, 4ème et 5ème étages.
  • Le Rendez-vous des Quais. CRDP - 31 boulevard d'Athènes - 13001 Marseille. Façade Boulevard d'Athènes. / Relevé numérique par Michel Coulange, 2008, échelle d'origine : 1 cm p. m.

Bibliographie
  • Vieux-Marseille.com. Marseille d'hier à aujourd'hui à travers les cartes postales. <URL : http://www.vieux-marseille.com/pages/hotels/splendide.htm>.

    Petite histoire des grands hôtels marseillais.
  • FRY, Varian, KAPLAN, Richard, SERANDOUR, Jean. Varian Fry. "Mission : sauvetage". Marseille : CRDP Académie d'Aix-Marseille, 2005.

Liens web

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève