Dossier IA06003414 | Réalisé par
Aliotti Jean-Marc
Aliotti Jean-Marc

Architecte du patrimoine. Prestataire extérieur pour l'opération de repérage du patrimoine de la villégiature de Menton en 2013-2014, de Beausoleil (06) et de Roquebrune-Cap Martin (06) en 2016 et 2017, de Nice en 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Albertini Cécilia-Eléna
Albertini Cécilia-Eléna

Chercheur de l'inventaire, opération de recensement de l'architecture de villégiature de Nice.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Prédal Christophe
Prédal Christophe

Responsable de la cellule "inventaire du patrimoine architectural et paysager" à la ville de Nice, depuis septembre 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Hôtel de voyageurs dit Hôtel Aston La Scala, anciennement Grand hôtel de la paix
Auteur
Aliotti Jean-Marc
Aliotti Jean-Marc

Architecte du patrimoine. Prestataire extérieur pour l'opération de repérage du patrimoine de la villégiature de Menton en 2013-2014, de Beausoleil (06) et de Roquebrune-Cap Martin (06) en 2016 et 2017, de Nice en 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Ville de Nice

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Nice - Nice
  • Commune Nice
  • Lieu-dit Médecin
  • Adresse 12 avenue Félix-Faure
  • Cadastre 2017 LC 231
  • Dénominations
    hôtel de voyageurs
  • Appellations
    Hôtel Aston La Scala, Grand hôtel de la paix
  • Parties constituantes non étudiées
    boutique

L'entrepreneur Jean Taton acquiert en octobre 1867 un grand terrain en rive droite du fleuve, dans un secteur en cours d'urbanisation. En septembre 1868, il obtient de la ville une attestation d'achèvement des travaux réalisés en suivant le plan régulateur. La construction a donc duré moins d'une année. L'architecte en serait Casimir Echernier. Le bâtiment a sans doute été édifié pour servir d'hôtel de voyageurs. Il est en tout cas répertorié dans les annuaires de la ville en 1872 comme Hôtel de la paix. Les documents figurés les plus anciens montrent quatre étages sur rez-de-chaussée entresolé. En 1975, Guy Lambelin modernise l'ensemble. A cette occasion la façade perd le parement en bossages de ciment, les balcons, les garde-corps métalliques des baies et les volets-persiennes. Un étage est aussi ajouté. Une nouvelle décoration des espaces intérieurs a lieu en 2000 et un restaurant et piscine sont construits sur le dernier niveau. L'hôtel se nomme en 2020 Hôtel Aston La Scala.

Immeuble longiligne, massif, d'un gabarit imposant posé sur un rez-de-chaussée entresolé à vocation commerciale hétérogène (permettant aux boutiques de posséder un étage ou mezzanine), mais dont les étages très ordonnancés montrent une certaine rigueur de construction. Si les proportions des baies sont verticales, la présence des bandeaux intermédiaires, que des corniches isolées ou des appuis complètent, ne font que renforcer, avec la balustrade et la corniche sommitale, la ligne directrice horizontale. La surélévation moderne rassemblant une façade vitrée rajoute un niveau en retrait supplémentaire. La façade est traitée en maçonnerie enduite selon deux tonalités contrastées. À noter que l'angle à pan coupé est renforcé par des chaînes d'angle. Ce motif était présent en d'autres travées de la façade à l'origine. La façade était agrémentée de balcons isolés, placés de façon quelque peu aléatoire, marque peut-être de rajouts ultérieurs, et aujourd'hui disparus. Toiture en partie constituée d'une terrasse accessible (piscine) et d'un bâti léger (verre avec toit en zinc) pour la partie restaurant. Escalier dans oeuvre. Ascenseurs (date d'installation inconnue).

  • Murs
    • enduit
  • Toits
    béton en couverture, zinc en couverture
  • Étages
    entresol, 6 étages carrés
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • terrasse
    • toit à plusieurs pans
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre
  • Autres organes de circulation
    ascenseur
  • Techniques
    • maçonnerie
    • sculpture

Z Nice repérage

  • 01-DENO hôtel de voyageur
  • 02-CHRONO 1860-1919
  • 03-CARACTERE éclectique
  • 04-TENDANCES néo-classique
  • 05-INTEGRITE complète
  • 06-VISIBILITE bonne
  • 07-SITUATION mitoyen
  • 08-IMPLANTATION sur rue
  • 09-MATERIAUX non applicable
  • 10-MACONNERIE enduit lisse
  • 11-SUR FACADE
  • 12-ENTREE auvent
  • 13-TOIT toit terrasse
  • 14-COMBLES
  • 15-DOME
  • 16-BELVEDERE non
  • 17-FRISE frise en relief
  • 18-CERAMIQUE
  • 19-MATERIEUX GROS OEUVRE
  • 20-SITE dimension paysagère
  • 21-LOTISSEMENT
  • 22-PERGOLA non
  • 23-JOINTS
  • 24-CLOTURES non
  • 25-AGREMENTS non
  • 26-COUR ANGLAISE non
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée
  • Éléments remarquables
    console, élévation

Documents d'archives

  • Nice, demande d'attestation de fin de travaux pour un immeuble quai Saint-Jean-Baptiste à Nice par l'entrepreneur Jean Taton. Archives communales : 2 T 28 357.

Bibliographie

  • CHARVET, Léon. Lyon artistique architectes : notices biographiques et bibliographiques avec une table des édifices. Lyon : s.n., 1899. IX-436 p.

    p. 140
  • THUIN-CHAUDRON, Véronique. Nice, de la colline du Château aux châteaux des collines, architecture, construction, urbanisation de 1860 à 1914, Nice, Serre éditeur, 2009, 560 p.

    p. 168

Documents figurés

  • Côte d'Azur, Nice, Grand hôtel de la paix, avenue Félix Faure. / Carte postale anonyme. Non datée [circa 1900]. Collection particulière.

Date d'enquête 2017 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
(c) Ville de Nice
Aliotti Jean-Marc
Aliotti Jean-Marc

Architecte du patrimoine. Prestataire extérieur pour l'opération de repérage du patrimoine de la villégiature de Menton en 2013-2014, de Beausoleil (06) et de Roquebrune-Cap Martin (06) en 2016 et 2017, de Nice en 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Albertini Cécilia-Eléna
Albertini Cécilia-Eléna

Chercheur de l'inventaire, opération de recensement de l'architecture de villégiature de Nice.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Prédal Christophe
Prédal Christophe

Responsable de la cellule "inventaire du patrimoine architectural et paysager" à la ville de Nice, depuis septembre 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.