Copyright
  • (c) Parc naturel régional du Verdon
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Verdon - Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
  • Commune La Verdière
  • Adresse rue du Nord , ancienne route des platanes
  • Cadastre 2016 AB non figuré, contre 34, domaine public
  • Dénominations
    fontaine, lavoir
  • Appellations
    fontaine des Estres

Une délibération du conseil municipal de novembre 1858 fait état des infiltrations qui endommagent les maisons situées le long du canal de fuite par la surverse de la fontaine de la place de l'Hubac. Afin de remédier à ce problème, la commune projette la construction d'un lavoir et d'un abreuvoir utilisant ces eaux de surverse, la canalisation est remis à neuf par des conduites en terre cuite. Les travaux s'élèvent à 300 francs pour la construction d'une conduite, d'un abreuvoir et d'un lavoir, dressé par Mr Burles le 8 février 1862 . La construction du lavoir-abreuvoir des Estres est effective après 1899, elle figure toujours à l'état de projet sur le plan général de l'agglomération établi à cette date, où sont représentés cinq points d'eau. L'ensemble a été aménagé sur la voie publique dans un secteur étroit et pentu, que décrit le toponyme "les Estres" signifiant "étroits". Il constituait le point de puisage et de lavage pour ce quartier peu habité au nord du village. On note que la construction est conforme au plan, un lavoir distinct d'un mètre de l'abreuvoir. Le rinçoir entre les deux est bâti ultérieurement.

Cet ensemble, construit dans une pente, présente une succession de trois réceptacles adossés à un mur de soutènement: une fontaine qui reçoit l'eau, celle-ci s'écoulant par surverse vers le lavoir.

Le bassin de la fontaine est taillé dans un bloc monolithe calcaire. Il est surmonté d'un mur buffet maçonné au centre duquel se trouve un canon en métal. Au-dessus se trouve une trappe d'accès menant au conduit d'alimentation en eau. Autrefois alimentée par l'eau de surverse de la fontaine de la place de L'Hubac (disparue), elle est aujourd'hui relié au réseau d'eau pris sur le captage moderne de la source de Montbrien.

Le lavoir est bâti en maçonnerie de moellons recouverts d'un enduit gris, les murs étant couronnés de margelles épaisses, taillées dans du calcaire, jointées entre elles. Une dalle en calcaire sépare le bac de rinçage de la cuve de lavage. Le sol qui entoure ces bassins reçoit un pavage grossier jointé au ciment.

  • Murs
    • calcaire moellon
  • Mesures
    • l : 0,95 m (fontaine)
    • la : 0,6 m (fontaine)
    • l : 4,4 m (lavoir)
    • la : 1 m (lavoir)
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Projet d'abreuvoir et de lavoir publics [des Estres]. Devis des ouvrages dressé par le soussigné Sr Burles, 1862. Archives départementales du Var, Draguignan: E dépôt 82/306

Documents figurés

  • Projet d'abreuvoir et de lavoir publics [des Estres]. [Plans et coupes] / Dessins à l'encre sur calque, par Burles (?), 1862. Archives départementales du Var, Draguignan : E dépôt 82/306.

  • Plan général de l'agglomération de la Verdière. Situation des fontaines. / Dessin à l'encre, échelle 1/1250, réalisé par le soussigné Mr Pons, 27 mars 1899. Archives départementales du Var, Draguignan: E dépôt 83/315

  • Lavoir des Estres La Verdière [Plan] / Dessin par Joseph PIEGAY, 1996. Dans : « Inventaire du patrimoine de La Verdière» [Série de relevés.] / Joseph PIEGAY, 1996. Centre de ressources du Parc naturel régional du Verdon.

Date d'enquête 2016 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
(c) Parc naturel régional du Verdon