Fontaine dite fontaine de la Place, ancienne fontaine de la République
Copyright
  • (c) Parc naturel régional du Verdon
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Verdon - Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
  • Hydrographies source de Montbrien
  • Commune La Verdière
  • Adresse la place
  • Cadastre 1823 Au Section Au dite du chef-lieu; Côte: 3PP 146 02 ; Parcelle non cadastrée, figurée ; 2016 AB1 prés de 203 non cadastré, figuré
  • Dénominations
    fontaine
  • Appellations
    fontaine de la Place, fontaine de la République

Un témoignage de 1716 signale qu'à l'emplacement de la fontaine se trouve les vestiges d'un four emporté par la chute d'une terrasse du château. Grâce au plan cadastral de 1823, nous pouvons attester que la fontaine de la place existe déjà à cette époque-là car deux points d'eau sont dessinés : celui qui est situé sur la principale place de la commune et celui de Sous-Ville. Un devis datant du 15 décembre 1831 nous apprend qu’à cette époque, les conduites d’adduction d’eau du village sont en poterie. Il est alors prévu d’intervenir dessus pour y faire des travaux. Avant de faire une tranchée pour accéder à la conduite, il est aussi envisagé “de déblayer sur la place publique pour gagner la hauteur nécessaire à la fontaine, qui sera d'un mètre”. Nous ignorons en revanche si la fontaine a subi des modifications dans ce même temps. Un devis daté du 11 juin 1838 fait état de la construction d'une fontaine en pierre de taille, en remplacement de celle existante sur la place principale, sous le château. Le projet est dressé et rédigé par le conducteur des ponts et chaussées Gianucci, pour une somme de 472 francs. Dans un rapport datant du 19 juillet 1841, nous apprenons également que des réparations et rectifications ont été réalisées sur les ouvrages exécutés pour la conduite des eaux qui alimentent la fontaine de la grande place. Ces travaux ont été exécutés par M. Audibert Joseph Etienne et finalisés le 30 janvier 1839. Une seconde visite a ensuite été faite le 20 février 1840, comme désignée dans le devis. L'entrepreneur ne s'est pas présenté et des membres du conseil municipal ont alors constaté que les réparations n'avaient pas été faites et que les travaux avaient alors éprouvés des avaries considérables. Les nouvelles réparations à engager auraient coûté 10 000 Francs. Sur un plan d’agglomération effectué en 1899, figure six autres fontaines ou lavoirs disséminés dans les différents quartiers, tous alimentés par la source de Montbrien, comme pour la fontaine de la Place. En 1968, un remaniement sur la fontaine est effectué, elle devient alors semi-circulaire. L'aspect actuel de la fontaine remonte à des travaux effectués dans les années 2000. La cuve a été offerte par la propriétaire de la grande Bastide, nièce du marquis de Forbin.

  • Période(s)
    • Principale : 1ère moitié 19e siècle , daté par source
    • Principale : 1er quart 21e siècle

Cette fontaine à buffet est adossée au mur de soutènement du château. Sa cuve rectangulaire, taillée dans un bloc monolithe, a la particularité de présenter un bord incliné. Il s'agit probablement du remploi d'une cuve de lavoir. Le mur buffet reçoit trois longs canons recourbés en métal, il est composé de dalles de pierre sculptées en bas relief. En partie haute est figuré le blason du village : De gueules au château donjonné de trois tours d'or, au chef du même. Une plaque émaillée mentionne la "Source de Montbrien" qui alimente cette fontaine. Derrière le buffet est aménagé un bassin de distribution accessible par des niches ménagées dans le mur, qui réparti l'eau dont la surverse s'écoule dans un bassin bas.

Un autre état de cette fontaine nous est connu par la description de travaux réalisés en 1838, a rapprocher du témoignage d'une carte postale de 1905. Cinq canons alimentaient le bassin maçonné. Un état de la fontaine datant de l'aménagement de 1968 relève d'un goût néo-provençal. L'aspect de cette fontaine, relativement récent et témoigne de remplois (la cuve) et de réaménagements successifs.

  • Murs
    • calcaire pierre de taille
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • blason
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Éboulement de la terrasse du château. 1703, 1716. Reconstruction du four, enlèvement des déblais. Archives départementales du Var, Draguignan : BB 10 f.94; BB 11 f.39

  • Travaux des conduites d’adduction d’eau. Devis et détail estimatif, La Verdière, 1831. Archives départementales du Var, , Draguignan : 2 Op 149/5

  • Devis et détail estimatif pour la construction de la fontaine de la place de la Verdière. Archives départementales du Var, Draguignan: E dépôt 82/315.

  • Travaux de restauration des fontaines publiques, 1838. Grande fontaine de la place à reconstruire. Archives départementales du Var, Draguignan:

  • Réfection de la fontaine. Rapport du 19 juillet 1841, La Verdière, 1841. Archives départementales du Var, Draguignan : 2 Op 149/5

Documents figurés

  • Plan cadastral de la commune de la Verdière, 1823. / Dessin à l'encre sur papier par le géomètre Bragier, 1823. Archives départementales du Var, Draguignan : 3PP 146.

  • Plan général de l'agglomération de la Verdière. Situation des fontaines. / Dessin à l'encre, échelle 1/1250, réalisé par le soussigné Mr Pons, 27 mars 1899. Archives départementales du Var, Draguignan: E dépôt 83/315

  • La Verdière (Var) - la Place / Carte postale Col Bellon, Edit, Porte, R.B. Archives départementales du Var, Draguignan: 2 Fi la Verdière 2

Date d'enquête 2016 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
(c) Parc naturel régional du Verdon