Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Bonnet-en-Champsaur
  • Commune Le Noyer
  • Lieu-dit la Ville
  • Cadastre 1837 C3 441  ; 1954 C3 404
  • Dénominations
    ferme
  • Parties constituantes non étudiées
    étable, grange, fenil, resserre, cour, jardin potager, remise, pigeonnier

Distribution intérieure

Le sol des pièces d'habitation est formé par un plancher de mélèze. L'ameublement de la cuisine était autrefois constitué par un lit, une table-pétrin, un placard, une armoire et un buffet-vaisselier (information orale). La hotte de la cheminée est en maçonnerie. L'âtre a été fermé et la cheminée remplacée par un poêle à trois trous. L'escalier d'accès aux deux chambres à l'étage est en bois et enfermé dans une cage fermée par une porte. La resserre voûtée au nord de la cuisine porte le nom de grenier. Les deux chambres à coucher à l'étage (non visitées) seraient plafonnées.

La façade sud. La génoise est peinte en bleu et soulignée d'un trait rouge et d'une bande blanche.La façade sud. La génoise est peinte en bleu et soulignée d'un trait rouge et d'une bande blanche.

La grange-fenil occupe la moitié ouest du premier étage et le comble. On y accède en façade par un plan incliné ("montage") sur lequel est appuyé un escalier en pierre qui raccourcit le trajet entre la porte de l'étable et celle de la grange. Il n'existe ni trappe, ni autre communication intérieure entre grange et étable. L'hiver il faut transporter le foin entre grange et étable par l'escalier extérieur.

Les deux lucarnes sur le toit avec essentage d'ardoise sur les côtés ont pu servir de pigeonnier.

L'aménagement des abords est très caractéristique du Bas-Champsaur. Le chemin d'accès à la maison s'élargit devant la façade de façon à former une petite cour. A l'est se trouve un petit jardin potager clos d'une barrière de bois. Contre le "montage" est appuyée une cabane en planches qui a dû servir de lieux d'aisances. Le tas de fumier se trouve au sud du chemin public. Contre le mur nord un hangar en ruines avec toit en appentis abritait traîneaux et charrettes.

Le bâtiment, indiqué sur le cadastre de 1836, pourrait être du 18e siècle ; il a été restauré en 1846, date inscrite sur le linteau de la porte du logis ; une assiette fixée dans l'enduit du voûtement de la cuisine porte l'inscription : Etes-vous sincère ? ; les 2 chambres à l'étage dont les fenêtres sont encadrées de brique ont pu être créés dans le 4e quart du 19e siècle.

L'étable, la cuisine, la chambre du niveau inférieur et la resserre sont voûtées d'arêtes ; la toiture est couverte de tuile en écaille à l'exception des 2 lucarnes qui ont du servir de pigeonnier et qui sont couvertes d'ardoises

  • Murs
    • pierre
    • enduit
    • moellon sans chaîne en pierre de taille
  • Toits
    tuile en écaille, ardoise
  • Étages
    étage de soubassement, en rez-de-chaussée
  • Couvrements
    • voûte d'arêtes
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • pignon couvert
  • Escaliers
    • escalier de distribution extérieur
    • escalier intérieur : escalier droit en maçonnerie, en charpente
  • Typologies
    maison bloc type IA1 : entrée distincte pour les hommes et les animaux, cuisine au rez-de-chaussée
  • Techniques
    • céramique
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 1985 ; Dernière mise à jour en 1988
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Dossiers de synthèse
Articulation des dossiers