Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Aiguilles
  • Commune Saint-Véran
  • Lieu-dit les Forannes
  • Adresse 3e ferme
  • Cadastre 1824 C1 841  ; 1971 AB 169
  • Dénominations
    ferme
  • Destinations
    musée
  • Parties constituantes non étudiées
    grange, fenil, étable, resserre

HISTORIQUE

Maison transformée en résidence secondaire depuis 1920 environ. Transformée en musée depuis 1994.

DESCRIPTION complémentaire

Parti d'ensemble

La courette autrefois entourée d'un mur bas est close par un portail en bois. Cet aménagement date probablement de l'entre-deux guerres. Auparavant le mur devait être plus haut et servir d'appui à une aire de séchage.

Vue prise de l'est.Vue prise de l'est. Porte de la court.Porte de la court.

Matériaux

La courette est dallée de lauzes. La court est pavée de rondins de mélèze.

Entre le rez-de-chaussée et le premier étage, l'escalier est en maçonnerie. Les marches sont recouvertes de lauzes. La rambarde est à balustres en bois tourné.

Une échelle meunière relie les deux niveaux de galerie supérieurs.

Structure

L'étable-taurier est couverte d'un plafond en planches sur poutres et solives apparentes. La fougagne est également couverte d'un plafond en planches.

Élévations intérieures

La porte de la resserre à pain, comme celle de la cave située en dessous, est en plein-cintre et en pierres de taille appareillées.

Les galeries sont supportées par des poteaux en bois à chapeau mouluré.

La fougagne.La fougagne. Porte de la resserre à pain.Porte de la resserre à pain.

NOTE DE SYNTHÈSE

Cette maison est à la fois représentative de l'habitat traditionnel de Saint-Véran et du goût néo-queyrassin de l'entre-deux-guerres. L'aménagement de la courette, les sols intérieurs en lauzes, la menuiserie de la porte de la court, l'aménagement des chambres à coucher à l'étage datent probablement des années 1920-1930.

Ancienne resserre aménagée en chambre à coucher néoqueyrassine au premier étage : vue d'ensemble.Ancienne resserre aménagée en chambre à coucher néoqueyrassine au premier étage : vue d'ensemble.

La porte charretière de la grange porte la date 1671 : s'agit-t-il de la date de construction du bâtiment ? Une fenêtre du rez-de-chaussée porte la date 1787, l'inscription W.B.4 AOUT 1935 est peinte dans un cartouche chantourné dans la fougagne au-dessus de la porte. Le cadran solaire qui s'inspire des réalisations de Zarbula est daté de 1994. Sur le cadastre de 1824, cette construction est mitoyenne à l'est d'un autre bâtiment disparu depuis. Cette demeure a été récemment transformée en musée de l'habitat queyrassin.

Le rez-de-chaussée du volume principal abritant l'étable et le logis est en maçonnerie tout comme le caset ; la grange dite fuste est en fûts de mélèze croisés aux angles et assemblés à quart de bois ; la fuste est couverte d'un toit à 2 longs pans en bardeau, les galeries de circulation d'un toit en appentis également en bardeau, et le caset d'un toit à 2 longs pans en lause ; 2 resserres sont voûtées en berceau

  • Murs
    • pierre
    • bois
    • enduit
    • moellon sans chaîne en pierre de taille
  • Toits
    bardeau, schiste en couverture
  • Étages
    étage de soubassement, 1 étage carré
  • Couvrements
    • voûte en berceau
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • appentis
    • pignon couvert
  • Escaliers
    • escalier intérieur : escalier droit en charpente
  • Typologies
    maison type IIIC : à 3 modules juxtaposés : logis étable grange, galeries de circulation, caset
  • Techniques
    • peinture
  • Représentations
    • instrument de mesure
    • oiseau
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 1994 ; Dernière mise à jour en 1994
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Dossiers de synthèse
Articulation des dossiers