Logo ={0} - Retour à l'accueil
maison dite Villa Kérylos

ensemble de la chambre de Madame dite Les Oiseaux

Dossier IM06000628 réalisé en 1997

Fiche

Voir

Appellationsensemble de la chambre de Madame, Les Oiseaux
Aire d'étude et cantonVillefranche-sur-Mer - Villefranche-sur-Mer
AdresseCommune : Beaulieu-sur-Mer
Lieu-dit : quartier Formica
Adresse : 7 rue Gustave-Eiffel

D'après les dessins de Pontremoli, deux autres tabourets, à pieds croisés comme celui à têtes de canards, étaient prévus (No 969) ; nous ne savons s'ils ont été réalisés.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s)Personnalité : Reinach Théodore
Reinach Théodore (1860 - 1928)

Issu d’une famille de banquiers venue de Francfort, doté d’un double doctorat en droit et en lettres, Théodore se passionne très tôt pour l’histoire de la Grèce antique. Helléniste reconnu pour ses travaux de recherche en archéologie, épigraphie, numismatique, il est reçu à l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres. Passionné par l’Antiquité, Théodore Reinach envisage le projet de la villa Kérylos lorsqu’il acquiert un éperon rocheux à Beaulieu-sur-Mer. Il fait appel à l’architecte Pontremoli dont il connaît les travaux de restauration sur les sites antiques pour édifier une résidence sur le modèle antique. Théodore Reinach y séjourne régulièrement en famille et y reçoit de nombreuses personnalités du monde de la politique, des lettres et des arts, désireux de visiter une reconstitution contemporaine de villa antique. À sa mort en 1928, il lègue la Villa Kérylos à l’Institut de France, dont il était membre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire

L'ensemble du mobilier de la chambre de Madame était prévu en citronnier, avec incrustations de noyer d'Amérique, olivier, angélique et houx. Les projets semblent avoir été respectés, mais le noyer d'Amérique pourrait avoir été remplacé par du palissandre. Les lustres et la lampe sont étudiés dans les notices No IM06000642, No IM06000643 et No IM06000685, rattachées à l'ensemble des luminaires électriques.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsclassé MH, 1966/09/15
Précisions sur la protection

La décoration intérieure et le mobilier ont été classés en même temps que le bâtiment (PA00080664).

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Reynier Françoise