Logo ={0} - Retour à l'accueil
maison dite Villa Kérylos

ensemble de 4 lampes No 3

Dossier IM06000685 réalisé en 1997

Fiche

Voir

Dénominationslampe
Numérotation artificielle3
Aire d'étude et cantonVillefranche-sur-Mer - Villefranche-sur-Mer
AdresseCommune : Beaulieu-sur-Mer
Lieu-dit : quartier Formica
Adresse : 7 rue Gustave-Eiffel
Emplacement dans l'édificedans les chambres de Madame et de Monsieur
dans le salon dit Triptolème et dans la réserve.
Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
Auteur(s)Auteur : Pontremoli Emmanuel Elisée
Pontremoli Emmanuel Elisée (1865 - 1956)

Formé à l’architecture à l’Ecole des beaux-arts de Paris, Grand prix de Rome en 1890 et pensionnaire de la Villa Médicis, il côtoie de nombreux artistes et les membres de l’École d’Archéologie d’Athènes. Il se passionne pour l’archéologie de la Grèce antique, participe aux fouilles de Pergame et de Didyme en Asie Mineure et publie des relevés et vues restituées de monuments antiques. En 1900, l'hélléniste parisien Théodore Reinach lui commande l’édification de la Villa Kérylos à Beaulieu-sur-Mer dans le pur style d’une villa antique. Entre 1902 et 1908, l’architecte conçoit la résidence, sa décoration intérieure et son mobilier, y compris la vaisselle et l’argenterie, et s’entoure d’artistes, de décorateurs et d’artisans d’art pour en assurer l’exécution.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, décorateur
Auteur : Yung et cie fabricant (?)
Personnalité : Reinach Théodore
Reinach Théodore (1860 - 1928)

Issu d’une famille de banquiers venue de Francfort, doté d’un double doctorat en droit et en lettres, Théodore se passionne très tôt pour l’histoire de la Grèce antique. Helléniste reconnu pour ses travaux de recherche en archéologie, épigraphie, numismatique, il est reçu à l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres. Passionné par l’Antiquité, Théodore Reinach envisage le projet de la villa Kérylos lorsqu’il acquiert un éperon rocheux à Beaulieu-sur-Mer. Il fait appel à l’architecte Pontremoli dont il connaît les travaux de restauration sur les sites antiques pour édifier une résidence sur le modèle antique. Théodore Reinach y séjourne régulièrement en famille et y reçoit de nombreuses personnalités du monde de la politique, des lettres et des arts, désireux de visiter une reconstitution contemporaine de villa antique. À sa mort en 1928, il lègue la Villa Kérylos à l’Institut de France, dont il était membre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire

Pied en bronze, à décor en demi relief ; tige terminée par un anneau. Le dispositif d'éclairage, constitué par un godet en verre opale (types 1 et 3) posé à l'intérieur de volutes de bronze, coulisse sur la tige perforée ; il est bloqué par des petites fiches à la hauteur désirée. L'abat-jour est une feuille de cuivre argenté découpée en forme de masque, à décor gravé.

Catégoriesbronze d'art, verrerie
Matériauxbronze, décor dans la masse, décor en demi-relief
cuivre, ajouré, décor à relief gravé, argenté
verre opale
Précision dimensions

64 h ; 18 d (Dimensions totales)

Iconographiesfeuille : papyrus, à oves, feuille
rinceau : lierre, volute
Précision représentations

Feuilles de papyrus et oves sur le pied. Masque décoré d'un rinceau de lierre fleuri et de volutes.

État de conservationmanque
Précision état de conservation

Argenture des masques légèrement usée. La quatrième lampe n'a plus son masque.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsclassé MH, 1966/09/15
Précisions sur la protection

La décoration intérieure et le mobilier ont été classés en même temps que le bâtiment (PA00080664).

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Reynier Françoise