Logo ={0} - Retour à l'accueil
maison dite Villa Kérylos

ensemble de 2 fauteuils, 2 tabourets de pied No 2

Dossier IM06000583 réalisé en 1997

Fiche

Voir

Dénominationsfauteuil, tabouret de pied
Numérotation artificielle2
Aire d'étude et cantonVillefranche-sur-Mer - Villefranche-sur-Mer
AdresseCommune : Beaulieu-sur-Mer
Lieu-dit : quartier Formica
Adresse : 7 rue Gustave-Eiffel

Les deux fauteuils correspondent au fauteuil modèle No 1011, dessiné par Pontremoli pour le grand salon, décliné comme prévu en deux versions, l'une en noyer d'Amérique, l'autre en palissandre à la place du cocobolo. Les tabourets de pied sont ceux projetés sur le dessin No 1010 (quatre tabourets de pied pour le grand salon, deux en angélique et deux en "coeur de vert"). Ces meubles ont été réalisés par Bettenfeld vers 1910.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
Auteur(s)Auteur : Pontremoli Emmanuel Elisée
Pontremoli Emmanuel Elisée (1865 - 1956)

Formé à l’architecture à l’Ecole des beaux-arts de Paris, Grand prix de Rome en 1890 et pensionnaire de la Villa Médicis, il côtoie de nombreux artistes et les membres de l’École d’Archéologie d’Athènes. Il se passionne pour l’archéologie de la Grèce antique, participe aux fouilles de Pergame et de Didyme en Asie Mineure et publie des relevés et vues restituées de monuments antiques. En 1900, l'hélléniste parisien Théodore Reinach lui commande l’édification de la Villa Kérylos à Beaulieu-sur-Mer dans le pur style d’une villa antique. Entre 1902 et 1908, l’architecte conçoit la résidence, sa décoration intérieure et son mobilier, y compris la vaisselle et l’argenterie, et s’entoure d’artistes, de décorateurs et d’artisans d’art pour en assurer l’exécution.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, décorateur
Auteur : Bettenfeld Louis-François
Bettenfeld Louis-François

Ebéniste réputé dans le faubourg Saint-Antoine à Paris, Bettenfeld réalise, d’après les dessins précis de l’architecte Pontremoli, l’ensemble du mobilier de la villa Kérylos. La plupart des meubles sont fabriqués en bois exotiques décorés d’incrustations et témoignent d’une grande qualité d’exécution.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ébéniste
Personnalité : Reinach Théodore
Reinach Théodore (1860 - 1928)

Issu d’une famille de banquiers venue de Francfort, doté d’un double doctorat en droit et en lettres, Théodore se passionne très tôt pour l’histoire de la Grèce antique. Helléniste reconnu pour ses travaux de recherche en archéologie, épigraphie, numismatique, il est reçu à l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres. Passionné par l’Antiquité, Théodore Reinach envisage le projet de la villa Kérylos lorsqu’il acquiert un éperon rocheux à Beaulieu-sur-Mer. Il fait appel à l’architecte Pontremoli dont il connaît les travaux de restauration sur les sites antiques pour édifier une résidence sur le modèle antique. Théodore Reinach y séjourne régulièrement en famille et y reçoit de nombreuses personnalités du monde de la politique, des lettres et des arts, désireux de visiter une reconstitution contemporaine de villa antique. À sa mort en 1928, il lègue la Villa Kérylos à l’Institut de France, dont il était membre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire

Fond du siège trapézoïdal. Pieds embrevés avec les traverses de ceinture et ornés d'une fausse cheville carrée en ivoire. Les assemblages de la ceinture sont renforcés par des petits tasseaux en chêne vissés. Montant de dossier assemblé à mi-bois avec la traverse. L'assise est composée de lanières de cuir croisées par groupe de quatre, clouées sous un cadre posé à l'intérieur de la ceinture. Décor d'incrustations de deux bois différents. Fauteuil No 1 probablement en palissandre à la place du "cocobolo", incrustations en ébène et "corail" (padouk), avec quelques pastilles en ivoire sur le dossier. Fauteuil No 2 en noyer d'Amérique, incrustations de palissandre et d'acajou. Tabourets de pied de même forme que les autres, à pattes de lion, en coeur vert, dit "coeur de vert", avec filets en olivier et fausses chevilles carrées en ivoire sur les traverses. Incrustations en olivier sur les côtés.

Catégoriesmenuiserie
Structuresélévation, galbé
Matériauxpalissandre, (?)
ébène,bois feuillu exotique,ivoire, incrusté
cuir, garniture
noyer
palissandre,acajou,ivoire, incrusté
cuir, garniture
coeur vert, taillé
olivier,ivoire, incrusté
Précision dimensions

h = 98,3 ; la = 60 ; pr = 65 ; Dimensions totales du premier fauteuil (la profondeur maximale est prise entre les pieds). Dimensions du deuxième fauteuil : h = 97, la = 58. Dimensions des tabourets de pied : h = 11.5, la = 34.3, pr = 23.5.

Iconographiesornement à forme géométrique, triangle, damier, cercle, étoile, fleur
patte : lion, ornement à forme géométrique
Précision représentations

Fauteuil No 1 : carrés, bande de triangles et filets sur les traverses de ceinture et de dossier ; fleur stylisée incluant une étoile à quatre branches sur le haut du montant de dossier : deux étoiles éclatées au revers du dossier. Fauteuil No 2 : pastilles, cercles, carrés superposés sur les traverses de ceinture et de dossier ; damier carré entre quatre pastilles sur le bas du montant de dossier. Revers du dossier : bande de damiers entre quatre carrés de chant juxtaposés et pastilles. Tabourets de pied : quatre filets sur le dessus, demi-cercle entouré de filets disposés en étoile sur les côtés.

Inscriptions & marquesestampille, pyrogravé
Précision inscriptions

Deux estampilles ovales sous la ceinture des fauteuils et sous le dessus des tabourets de pied : PONTREMOLI/ARCH.TE/PARIS, BETTENFELD/F.CANT/PARIS.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsclassé MH, 1966/09/15
Précisions sur la protection

La décoration intérieure et le mobilier ont été classés en même temps que le bâtiment (PA00080664).

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Reynier Françoise