Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Argentière-la-Bessée (L')
  • Commune Saint-Martin-de-Queyrières
  • Lieu-dit Prelles
  • Cadastre 1837 A8 3992  ; 1976 A8 5061
  • Dénominations
    église paroissiale
  • Vocables
    Saint-Jacques

DESCRIPTION

Situation

L'église paroissiale de Prelles est située au centre du village. Elle était autrefois entourée par le cimetière paroissial qui a été transféré à l'extérieur du village. Des plaques funéraires sont encore visibles sur le mur-gouttereau sud-est.

Le chevet est au nord-est.

L'inscription 18 32 est gravée sur la clé de l'arc de la porte principale. La date 1833 est indiquée dans la ferronnerie de l'imposte.

Matériaux

Murs : appareil irrégulier de moellons de roche locale grossièrement équarris et hourdés à la chaux. Ils sont crépis à la chaux. Le crépi du clocher est plus léger et laisse les pierres en partie apparentes. Le chambranle de la porte principale est en pierre de taille appareillée de couleur grise.

La voûte est en moellons de pierre locale grossièrement appareillés.

Le sol de l'édifice est constitué par un plancher de mélèze, à l'exception de celui du tambour dallé de pierres grises.

La première volée de l'escalier d'accès à la tribune est en bois, la seconde en pierre.

La cloison du tambour d'entrée ainsi que celui qui dissimule l'escalier d'accès à la tribune sont en planches. La tribune est formée par un plancher sur solives apparentes. Les balustres sont en bois tourné.

Structure

La nef est formée de trois travées voûtées d'arêtes séparées par des arcs doubleaux retombant sur des pilastres. Le chœur, également voûté d'arêtes, est séparé de la nef par un arc en plein cintre. La sacristie,dans l'angle nord, est voûtée d'arêtes comme l'ensemble de l'édifice.

La première travée de la nef comporte une tribune.

Le clocher qui semble indépendant de l'édifice (un collage est visible sur le mur de façade) est peut-être plus ancien. Il est constitué au rez-de-chaussée par une pièce voûtée et comportait une porte aujourd'hui bouchée donnant au sud-ouest.

Élévation

Les murs, à l'exception de celui du chevet, sont peints en jaune. Un faux appareil est simulé sur les chaînes d'angle et autour des baies.

La nef est éclairée par trois fenêtres vitrées et grillagées percées dans le mur-gouttereau sud-est. Elles sont couvertes d'un arc.

La porte principale percée dans le mur-pignon sud-ouest est surmontée par un niveau de trois baies, un oculus et une horloge. Les traces d'un cadran solaire sont visibles sur la façade et le clocher. L'angle est du bâtiment est abattu. Le clocher se termine par deux niveaux de quatre baies en plein cintre séparés par un cordon de pierre. Chaque baie comporte une balustrade formée de piquets de bois.

Couverture

Le toit à deux longs pans est couvert de tôle ondulée. Le clocher est couvert d'un bulbe en tôle surmonté d'une croix. La charpente comprend quatre fermes. Elle semble récente.

Distribution intérieure

Les murs sont intérieurement enduits et peints. Le chœur est peint en bleu, la nef en blanc. Sur les arcs doubleaux est peint un faux appareil de couleur grise.

L'inscription : Saint Jacques Priez pour nous est peinte sur l'arc triomphal.

Sur la clé de voûte de chaque travée est peint un motif différent : un œil dans un triangle ; A M dans une étoile ; un calice et des épis de blé ; un ciboire et des grappes de raisin.

Le mur-gouttereau nord-ouest est couvert d'une boiserie du sol au départ des arcs.

La clôture de chœur, formée d'une balustrade en bois tourné, a une forme circulaire.

Les dates de 1832 et de 1833 gravées respectivement sur la clé de l'arc et sur le tympan en fer forgé de la porte correspondent à l'aspect actuel de cet édifice dont l'origine est très vraisemblablement plus ancienne (et dont des pièces de mobilier sont du milieu du 18e siècle). Le décor peint a été réalisé aux 19e et 20 siècles.

Les trois travées de la nef, couvertes d'une voûte en berceau fractionné à lunettes, sont limitées par des pilastres et des arcs-doubleaux ; le choeur et la sacristie sont voûtés d'arêtes. La tour-clocher partiellement hors-oeuvre est terminée par un bulbe couvert de tôles plates. La première volée de l'escalier d'accès à la tribune est en bois, la seconde en pierre. L'intérieur et les façades (excepté le clocher) sont recouverts d'un badigeon.

  • Murs
    • pierre
    • bois
    • crépi
    • enduit partiel
    • badigeon partiel
    • moellon sans chaîne en pierre de taille
  • Toits
    tôle ondulée, fer en couverture
  • Plans
    plan allongé
  • Étages
    1 vaisseau
  • Couvrements
    • voûte en berceau
    • voûte d'arêtes
    • à lunettes
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • bulbe
    • pignon couvert
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre
    • escalier tournant à retours
    • en maçonnerie
    • en charpente
  • Typologies
    chevet plat ; tour-clocher ; tribune
  • Techniques
    • peinture
  • Représentations
    • sainte Barbe
    • étoile
    • calice
    • blé
    • ciboire
    • raisin
    • AM
  • Statut de la propriété
    propriété publique
Date d'enquête 1982 ; Dernière mise à jour en 1998