Dossier IA13005853 | Réalisé par
Carteron Sophie
Carteron Sophie

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
Auteur
Carteron Sophie
Carteron Sophie

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur – Service mer

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bouches-du-Rhône
  • Commune La Ciotat
  • Lieu-dit Port-Vieux
  • Adresse Emile Zola
  • Cadastre 2014 AB 194
  • Dénominations
    église paroissiale
  • Vocables
    Notre-Dame-de-l'Assomption

Dès 1429, lors de la séparation des territoires de Ceyreste et La Ciotat il existait une chapelle appelée Turris Ecclesiae car située dans une tour d'enceinte. La chapelle primitive est agrandie une première fois avec accord de l’Abbé de Saint Victor en 1461. En 1470 une nouvelle église est construite et dédiée à Notre-Dame. L'église est de nouveau agrandie entre 1603 et 1625 sur les plans de l’architecte Messire Nicolas d’Aix. Les pierres de taille viennent de Bandol et surtout des carrières de La Couronne à Martigues par bateaux qui les livrent au petit môle. La porte consulaire, proche de la Maison Commune où se réunissaient les Consuls, est construite en façade sud par Jehan Lamphant en 1607. En 1617 on démolit la dernière muraille de la vieille chapelle. Le clocher est rehausser en 1648, puis en 1664, Les cloches y seront placées en 1665. L’Abbé Paranque envisage une complète restauration du bâtiment en 1881, Pierre Bossan, l’architecte de Notre-Dame de Fourvière à Lyon, est chargé des travaux. Le sculpteur Emile Millefaut orne l'autel d’une très belle statue de l’Assomption de la Vierge haute de 3,15 m à la place de la Vierge à l’Enfant qui, elle, est placée dans la niche au dessus de la porte consulaire. En 1889, les travaux du clocher lui donne son aspect actuel, avec un toit de tuiles à quatre pentes. Les travaux de rénovation des façades et de restauration des structures, entre 1972 et 1977, donneront à L'église Notre-Dame de l'Assomption son aspect actuel. C'est de cette époque que datent les fresques murales de Gilbert Ganteaume en hommage aux ouvrier des chantiers navals.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 15e siècle
    • Principale : 2e quart 17e siècle
    • Principale : 3e quart 19e siècle
    • Principale : 3e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1470, daté par source, daté par travaux historiques
    • 1625
    • 1881
    • 1977

Eglise paroissiale située au dessus du quai Général de Gaulle du Port-vieux. Le bâtiment mesure 40 m de long pour 27 m de large. L'encadrement de la porte consulaire est en pierre rose de la Couronne, Martigues. La porte consulaire, en bois, est surmontée d'une statue de la vierge portant l'enfant jésus. A l'intérieur une fresque de Gilbert Ganteaume (artiste plasticien) rend hommage aux ouvriers des chantiers navals.

  • Murs
    • pierre
    • bois
  • Typologies
    croyances des gens de mer
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune AFFE affecté au clergé VISI ouvert occasionnellement
  • Précisions sur la protection

    Atlas des paysages : baie de La Ciotat

Date d'enquête 2015 ; Dernière mise à jour en 2015
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Carteron Sophie
Carteron Sophie

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers