Logo ={0} - Retour à l'accueil

écart dit village de Porquerolles

Dossier IA83000206 réalisé en 1999

Fiche

Appellationsvillage de Porquerolles
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonHyères - Hyères
AdresseCommune : Hyères
Lieu-dit : Ile de Porquerolles village de Porquerolles

Le village de Porquerolles a été créé vers 1840 pour des vétérans selon le principe de concessions de neuf ans, privatisées en 1852. Des casernements, installés au retour de la campagne d'Egypte, existaient à cet emplacement. La population permanente est alors composée de ces anciens soldats, de militaires de l'établissement sanitaire, de douaniers, de pêcheurs et de journaliers agricoles. Le refuge sanitaire accueille les convalescents de la guerre de Crimée et les soldats de retour des guerres coloniales et atteints de choléra. Il fonctionne jusqu'à la fin de la guerre de 1914-1918. Transformé en hôpital marin pour enfants de 1921 à 1943, il est aujourd'hui entièrement remanié et aménagé en centre de vacances des armées. En 1905, on compte environ 50 personnes auxquelles il faut rajouter les premiers touristes accueillis dès 1890 dans un hôtel. Quelques villas bourgeoises, dont celle de Léon de Roussen, propriétaire de l'île à la fin du 19e siècle, commencent à se construire, un peu à l'écart. Avant 1914, il y a une école, un bureau de poste, une recette des douanes et un agent sanitaire. Dans les années 1920, quatre hôtels sont mis en service dont le Grand Hôtel des Iles d'Or aménagé dans l'ancienne maison de Léon de Roussen. Ils accueillent essentiellement une clientèle fortunée. La majorité d'entre eux fermera à la fin des années 1960 avec la mutation de la fréquentation. Il seront remplacés par des hôtels plus populaires. En 1921, on compte 417 habitants. Au sud du village se trouvait la ferme aménagée à partir de 1912 par François Fournier qui avait fait fortune au Mexique et avait racheté l'île. Une ferme qui existait à proximité du village est agrandie et modernisée. Elle devient un véritable hameau regroupant maison de maître, maison du régisseur, ateliers et dépendances agricoles. Les ouvriers, essentiellement d'origine italienne, sont au nombre de 150 à 200 selon les époques et tous les corps de métier nécessaires au fonctionnement d'un ensemble autarcique sont représentés. Pour les loger, Fournier fait construire, vers 1915, les maisons de la route du phare. Actuellement, le nombre d'habitants permanent est de 350.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 20e siècle

L'origine du village a laissé une empreinte coloniale et militaire dont témoigne la place d'Armes, ancien champ de manoeuvres, vaste espace toujours en terre battue planté d'eucalyptus.

Plansensemble concerté

Références documentaires

Bibliographie
  • BRUN, Jean-Pierre dir. Les îles d'Hyères. Fragments d'histoire. Arles : Actes Sud, 1997.

  • Porquerolles. L'histoire récente. Propos recueillis par Christine Juillan. Parc national de Port-Cros, 1995.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève