Logo ={0} - Retour à l'accueil

Demeures, fermes

Dossier IA00070595 réalisé en 1979

Fiche

Voir

Mode de groupement

Les modes de groupement de l'habitat de la commune de Chabottes sont assez variés. Sur les basses pentes de la vallée, vers 1100 mètres d'altitude, on trouve un "Village-tas", Chabottes, dont les maisons s'étagent en rangs serrés autour de l'église, et de nombreux écarts, composés d'une ou deux maisons (Fangeas, Fangeasson, Le Mazet...) souvent mitoyennes par deux ou trois. Dans la plaine par contre, sur la rive gauche du Drac, les maisons traditionnelles sont groupées en petits hameaux qui ont la forme de "Villages-rues" assez aérés (Le Villard, Les Auberts, Les Eyrauds). On y trouve également quelques grosses fermes isolées formées de plusieurs bâtiments disposés dans une cour fermée, que l'0n qualifie volontiers dans le pays de "Château", Bonnabel, Les Thomès, Le Persy.

Le village de la Plaine sur la rive droite du Drac s'est sans doute développé assez récemment autour de quelques moulins déjà connus au XIVe siècle. Le développement de la Plaine semble cependant antérieur à celui du village voisin de Pont-du-Fossé (cf. IA00049647). A la fin du XVIIIe siècle c'était déjà un village important qui avec 72 familles avait largement supplanté le chef-lieu (28 familles à Chabottes en1789) 1. Dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, on y a construit une église 2. C'est à la Plaine que se concentrent aujourd'hui tous les services (commerces, P.T.T., équipements touristiques...) qui ont déserté les hameaux d'altitude.

La Plaine. Parcelle 760. Ferme à cour close de murs.La Plaine. Parcelle 760. Ferme à cour close de murs.

L'habitat de La Plaine est beaucoup moins structuré que celui de Pont-du-Fossé. La Plaine mérite à peine le nom du village. A l'exception des noyaux initiaux (Les Estèves, Les Maisons Vieilles...), La Plaine se présente comme un semis de constructions, dispersées à plusieurs centaines de mètres les unes des autres, le long des routes goudronnées qui sillonnent le village.

Cet éparpillement est le fait, non seulement des constructions récentes, du type villa moderne ou pavillon de banlieue qui se sont multipliés avec l'essor touristique, mais également des maisons d'agriculteurs de type traditionnel.

1P. Guillaume: Réponses des Communautés du Dauphiné aux Etats Régionaux, avril 1789.2Ranguis (J.) Histoire du mandement de Montorcier.
Aires d'étudesSaint-Bonnet-en-Champsaur
Dénominationsdemeure, ferme
AdresseCommune : Chabottes

Bâtiments construits du 17e au 19e siècle, généralement très transformés dans la 2e moitié du 19e siècle

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Typologiesmaisons blocs type IA1 et fermes à cour ouverte ; maison à tour ; presbytères ; maisons
Toitstuile en écaille, ardoise, tôle ondulée, matériau synthétique en couverture
Murspierre
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Décompte des œuvres étudié 4
repéré 19
bâti INSEE 143

Annexes

  • Liste des édifices étudiés

    Chabottes. Parcelle 442.

    Les Eyrauds. Parcelle 38.

    Le Persy.

    Les Thomès.

    Lieu-dit

    Demeures repérées

    Demeures étudiées

    Chabottes

    3

    1

    Champ-Grand

    1

    0

    Les Eyrauds

    1

    1

    Fangeasson

    2

    0

    Les Mazets

    3

    0

    Le Persy

    1

    1

    La Plaine

    6

    0

    Les Thomès

    1

    1

    Le Villard

    1

    0

    Total

    19

    4

  • Types de demeures rencontrées sur la commune de Chabottes

    Château : 0.

    Maison à tour : repérée : 1 (Les Mazets)

    étudiée : 0.

    Cette demeure dont la tour carrée semble avoir été arasée au niveau de la toiture comporte des baies chanfreinées du XVIIe siècle.

    Presbytère : repéré : 1.

    Maison : repérée : 1 (La Plaine).

    étudiée: 0.

    Ferme constituée de plusieurs bâtiments non mitoyens, le logis formant une unité distincte :

    - repérées : 2.

    - étudiées : 2.

    Ferme "maison-bloc" : repérées : 13.

    étudiées : 2.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale