coopérative vinicole La Garéoultaise, actuellement Le Cellier Provençal
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Provence-Alpes-Côte d'Azur - Roquebrussanne (La)
  • Commune Garéoult
  • Adresse Etienne-Gueit
  • Cadastre 1990 D 800, 798
  • Dénominations
    coopérative vinicole
  • Appellations
    La Garéoultaise, Le Cellier Provençal
  • Parties constituantes non étudiées
    cuvage, pont bascule, entrepôt agricole, logement, boutique, bureau

HISTORIQUE

Elle fut créée le 09/11/1924 avec 61 adhérents, le président étant Etienne Gueit. Elle fut construite à partir de 1925 et agrandie plusieurs fois, notamment en 1954 et en 1966. En 1984, fut créé le magasin.

État actuel : bon. Capacité : 44 000 hl.

Architectes : 1925 DRAPERI

Entrepreneurs : 1925 ROLANDO (Marseille)

DESCRIPTION

Situation : sur la RN 554 , à droite, en venant de la Roquebrussane, la cave occupe un terrain en dénivellation sud-nord, situé à l'entrée du village, à droite. Les bâtiments vont actuellement jusqu'au bord de la route, mais l'accueil et l'entrée principale sont accessibles à l'ouest par un chemin et un parking.

Matériaux : socle de béton et maçonnerie ; magasin : préfabriqué.

Structure : l'ensemble est constitué de deux travées accolées (A) orientées est-ouest dont les façades ouvraient à l'est vers le village. On leur a ajouté, sur le flanc nord, un bâtiment qui longe la route (B). Du côté ouest, en retrait de la route, ont été installés les locaux préfabriqués du stockage et de l'accueil (C ) qui ouvrent sur l'espace formé entre (A) et (C). L'ancien pont-bascule est à l 'entrée du terrain, côté est.

Élévations extérieures :

Élévation est : la façade est est formée des deux pignons accolés des bâtiments les plus anciens et de (B). Un auvent de tôle barre le tout au-dessus des grandes portes. Au premier étage, des ouvertures étroites et au pignon du centre, trois ouvertures groupées au sommet.

Élévation nord : cette façade latérale, qui donne sur la route, est presque entièrement occupée par une grande inscription. Sous le toit, une ligne de redents court sur toute la longueur. Une seule petite porte et six fenêtres.

Élévation sud : ce sont celles des préfabriqués qui donnent sur le terrain au sud : grandes vitrines.

Couverture : charpente métallique et tuiles plates sur les plus anciens bâtiments. Everites et fibro-ciment sur les préfabriqués.

Distribution intérieure : la cuverie est disposée dans les trois travées parallèles qui composent (A) et (B), en rangées est-ouest. Au sud de l'ensemble, dans la partie la plus élevée du terrain, les postes de réception équipés d'un système de bennes peseuses et d'un système automatisé de prise de degré. Au sud-est, est aménagé le logement de fonction. Toute la partie préfabriquée (C), à l'ouest, abrite les locaux d'accueil, de vente, de stockage, ainsi que les bureaux.

CONCLUSION

Il y a un contraste très grand entre les bâtiments simples et rustiques des premières constructions et l'allure fonctionnelle et moderne des bâtiments d'accueil actuels.

ANNEXES : façade latérale nord : LE CELLIER PROVENCAL + décor de grappes (peint sur mur clair)

pignon ouest : CAVE COOPERATIVE COTEAUX VAROIS (inscription peinte)

Sur le toit du local de vente : VENTE DE VIN (en lettres posées sur l'arête).

La coopérative est construite à partir de 1925 par l'architecte Draperi et l'entrepreneur Rolando et agrandie à plusieurs reprises notamment en 1954 et 1966. Le magasin date de 1984.

Le cuvage initial abrite les travées parallèles des cuves. A l'ouest se trouvent les locaux préfabriqués couverts d'éverites et de plaques de fibro-ciment abritant l'accueil, le magasin, le stockage et les bureau. Le pont bascule est à l'est de l'ensemble. Au sud de l'ensemble se trouvent les postes de réception équipés d'un système de bennes peseuses et d'un système automatisé de prise de degré. Le logement est aménagé au sud-est de l'ensemble. Les bâtiments les plus anciens sont couverts de tuiles plates.

  • Murs
    • béton
    • maçonnerie
  • Toits
    tuile plate, ciment amiante en couverture
  • Couvertures
    • terrasse
    • toit à longs pans
  • État de conservation
    bon état
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 1989 ; Dernière mise à jour en 2003