coopérative vinicole L'Arçoise, actuellement Cellier des Archers
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Provence-Alpes-Côte d'Azur - Lorgues
  • Commune Les Arcs
  • Lieu-dit quartier des Laurons
  • Cadastre 1975 E 845
  • Dénominations
    coopérative vinicole
  • Appellations
    L'Arçoise, Cellier des Archers
  • Parties constituantes non étudiées
    cuvage, logement, boutique, bureau

HISTORIQUE

La cave créée en 1923 sous le nom d 'Arçoise, déjà importante à ses débuts, a été agrandie en plusieurs temps, notamment 1969 et 1972. Elle est actuellement très importante avec 600 hectares en production (une partie en AOC). La commercialisation est très active.

État actuel : bon. Capacité : 117 280 hl.

Architectes : 1969 et 1972 : VILLENEUVE (Narbonne)

Entrepreneurs : 1969 : LAUGERO

1972 : LASSAGNE (Puget s/Argens)

DESCRIPTION

Situation : sur un grand terrain planté d'arbres et en forte dénivellation est-ouest, elle est située un peu à l'écart de l'agglomération et desservie par une route qui mène à un lotissement. Toutes les façades de cette importante construction ouvrent à l'est, et son côté sud est bordé par la voie ferrée, avec accès au accès au quai par un escalier.

Matériaux : maçonnerie enduite de crépi sur (A), parpaings pour le reste.

Structure : la construction s'étend toute entière sur un axe nord-sud perpendiculaire en gros, au chemin d'accès au nord, et à la voie ferrée au sud.

Élévations extérieures :

Élévation principale à l'est : la façade est simplement percée au rez-de-chaussée par les grandes portes à rideaux des réceptions de vendange et les accès protégés par un auvent métallique. Au-dessus, le grand pignon triangulaire souligné d'un décor de génoise porte le nom : l'Arçoise peint couleur lie-de-vin, surmonté de quatre petites ouvertures carrées avec de part et d 'autre une grappe de raisin, et à la pointe un damier de carreaux de faïence. La façade est enduite de crépi jaune, les portes sont grises. A l'extrémité, le logement présente en façade deux bâtiments accolés : à gauche, sous un toit à quatre pentes , deux niveaux à deux fenêtres chacun. A droite, la partie la plus basse dont le toit à trois pentes s'appuie contre le précèdent, s'ouvre au rez-de-chaussée par une porte et une fenêtre, au premier par une fenêtre et trois petites ouvertures carrées.

Élévation sud : la façade latérale' est longée par l'escalier qui mène au quai et suit la pente et présente ensuite les trois pignons des travées de cuverie.

Couverture : charpente métallique, tuiles plates.

Distribution intérieure : le logement est à l'extrémité sud. Les travées de cuves superposées de (A) sont disposées parallèlement du nord au sud, reliées par des passerelles et des escaliers de béton. Les postes de réception sont en milieu de façade principale est (anciens), les autres en façade de la partie (C), (récents). Cette partie (C) comprend aussi le caveau de dégustation, le local de vente auquel on accède par une rampe, ainsi que des bureaux.

CONCLUSION

Cet ensemble de bâtiments, très simple et très fonctionnel à l'origine, se signalant seulement par son très grand pignon, a toujours été traité dans le même esprit lors de ses agrandissements. La cave des Arcs est actuellement une des plus importantes du Var.

ANNEXES : au pignon principal : "l'Arçoise".

Au-dessus des réceptions récentes : "le Cellier des Archers".

Sur façade latérale sud : "Buvez Côtes de Provence" (presque effacé).

La coopérative constituée en 1923 sous le nom d'Arçoise est agrandie à plusieurs reprises notamment en 1969 et 1972 par l'architecte Villeneuve et les entrepreneurs Laugero (1969) et Lassagne (1972). Actuellement cette coopérative est appelée Cellier des Archers.

L'élévation principale est présente le mur-pignondu cuvage initial couronné de génoises ; la façade est percée en rez-de-chaussée des grandes portes de la réception à vendanges, protégées par un auvent métallique ; il abrite les cuves disposées parallèlement du nord au sud et reliées par des escaliers de béton et des passerelles. Le logement situé au nord de l'ensemble est formé de 2 bâtiments contigüs avec croupe en couverture. L'élévation sud présente les 3 murs-pignons contigüs des cuvages couverts de toit à longs pans abritent les cuves. L'ensemble des bâtiments est couvert de tuiles plates ; le cuvage initial est en maçonnerie enduite de crépi ; le reste des bâtiments est en parpaings de béton.

  • Murs
    • crépi
    • maçonnerie
    • parpaing de béton
  • Toits
    tuile plate, tôle ondulée
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • appentis
    • croupe
  • État de conservation
    bon état
  • Techniques
    • céramique
  • Représentations
    • raisin
    • damier
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 1989 ; Dernière mise à jour en 2003