Logo ={0} - Retour à l'accueil

cimetière de Pomet

Dossier IA05001356 inclus dans village, puis écart de Pomet réalisé en 2016

Fiche

Dénominationscimetière
Aire d'étude et cantonParc naturel régional des Baronnies Provençales - Laragne-Montéglin
AdresseCommune : Val Buëch-Méouge
Lieu-dit : Pomet
Cadastre : 1824 B 110 ; 1984 F 38 ; 2016 034F 38
Précisionsanciennement commune de Châteauneuf-de-Chabre

En 1258, l'évêque de Gap consacre « ung cimetiere au lieu de Pomet lieudict au Castellac a la requisition des habitantz dudict Pomet avec le consentement du prieur d’Anthonaves » (archives de l'abbaye de Montmajour).

Sur le cadastre de 1824, ce cimetière du Castellac est encore présent comme « cimetière » (parcelle B 121, superficie de 890 m2) et la parcelle est appelée « Le Cimetière Ancien » (parcelle B 121). On y remarque encore aujourd'hui quelques rares ossements épars et des tessons de céramique grise. Ce site funéraire est probablement en continuité avec un site castral de l'antiquité tardive.

Au milieu du 16e siècle, un cimetière se trouve devant l'église de Pomet. Effectivement, lors d'une visite pastorale de l'évêque de Gap effectuée en 1551, il est indiqué que « les perrochiens [paroissiens] enterreront au cimetière appellé La Lèche, condampnant [condamnant] celluy qui est au-devant l'église, pour ce qu'est en la rue et chemin public ». Ce cimetière de « La Lèche » pourrait correspondre à celui du Castellac. Effectivement, l'état des section du cadastre de 1824 nomme un quartier « La Lèche » (section B, parcelles 145 à 154bis) situé en rive gauche de la Méouge, au-dessus du pont.

Néanmoins, les deux cimetières, celui de l'église et celui du Castellac, paraissent avoir encore été utilisés en même temps. En effet, à l'occasion d'une autre visite pastorale en 1602, le cimetière de l'église semble toujours actif, puisqu'il est décidé qu'il sera clos et fermé tout alentour d'un mur de barrières pour que le bétail n'y entre pas, et une croix sera plantée au milieu. Et en 1740, lors d'une autre visite pastorale, il est précisé que le cimetière alors en usage présente « la difficulté et le danger qu'il y a d'y ensevelir surtout pendant l'hyver », description qui paraît bien convenir au site du Castellac.

Cette visite de 1740 marque la création du cimetière actuel, puisque l'évêque ordonne « qu'il sera choisi un endroit plus commode, lequel sera duemment fermé d'une muraille ou d'une haye vive et garni d'une croix, et cela dans l'espace d'un mois », et l'ancien cimetière sera alors interdit à l'inhumation. Ce cimetière figure sur le plan cadastral de 1824, ayant une superficie 610 m2 et appartenant à « La Commune ».

Localisation de l'ancien cimetière du Castellac et du cimetière actuel, sur le plan cadastral de 1824.Localisation de l'ancien cimetière du Castellac et du cimetière actuel, sur le plan cadastral de 1824.

D'important travaux de réparation sont effectués au début des années 1900. La tradition orale rappelle que les inhumations dans ce cimetière, qui est installé sur le rocher, nécessitaient d'apporter de la terre.

Période(s)Principale : milieu 18e siècle

Ce cimetière est situé dans la partie orientale du hameau de Pomet. Il est installé entre deux petites barres rocheuses, et sa surface est très pentue.

Il est entouré d'un mur de clôture maçonné, appuyé sur le rocher. Le couvrement de ce mur est maçonné sur le petit tronçon situé au nord du portail, il est en tuile creuse ailleurs. Le portail s'ouvre côté ouest, il possède une grille en ferronnerie à deux vantaux, orné d'une croix latine en fer forgé. Deux ifs encadrent ce portail.

A l'intérieur du cimetière, on remarque que presque toutes les tombes sont concentrées dans sa partie inférieure. Les stèles sont en pierre de taille calcaire, et la plupart sont sculptées ou décorées. On remarque quelques objets funéraires : croix en fonte ou en bois, cœurs en métal embouti, cœurs en tôle émaillée, etc. A l'angle sud-est, les tombes de la famille NOIZAT sont entourées d'une petite haie de buis.

On note la présence de plusieurs vieux amandiers et pruniers plantés dans l'enceinte du cimetière.

Murscalcaire moellon
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Droits de collation, visite et présentation aux cures du prieur d'Antonaves. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 2 H 574.

    1273
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Gap, 1551. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 1 G 1539.

    le 20 juin
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Gap, 1602. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 1 G 780.

    p.433 et suivantes
  • Inventaire des archives de l'abbaye de Montmajour, 1604. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 2 H 647.

  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Gap, 1733-1741. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 1 G 788.

    p.326 et suivantes (1740)
  • État de section du cadastre de la commune de Pomet, 1825. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap, 3 P 1065.

    Section B.
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de Pomet. / Dessin à l'encre sur papier par Allec ainé, géomètre du cadastre, 1824. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 3 P 1064.

    Section B.
(c) Parc naturel régional des Baronnies Provençales ; (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï