Logo ={0} - Retour à l'accueil

chapelle Saint-Pancrace, ermitage, cimetière

Dossier IA84000123 réalisé en 1969

Fiche

Œuvres contenues

DESCRIPTION

Situation et composition d'ensemble

La chapelle est édifiée sur le rebord nord-ouest d'un plateau calcaire en surplomb au-dessus du torrent de Saint-Pancrace ; elle est entourée d'une esplanade utilisée pour les pèlerinages, et sur laquelle, à l'est de la chapelle se trouve une croix ; un cimetière s'étend à l'est de l'ensemble entouré d'une muraille percée à l'ouest d'un portail ; il est planté, dans sa partie occidentale de cyprès en quinconces, parmi lesquels se trouvent des tombeaux du XIXe siècle et une pyramide. Cimetière.Cimetière.

La chapelle et le petit logement qui y est accolé forment un édifice massif et peu élevé ; à l'ouest, en ressaut, a été ajouté un porche ouvert au midi.

Matériaux et leur mise en œuvre

Nom Nature

et origine

Mise en œuvre

localisation

dans l'édifice

Matériau uniforme

calcaire jaunâtre

(gris). Texture

fine, tendre (sans

doute pierre locale)

Moellons à parement

régulier à joints larges

(20x30)

Moellons bien appareillés

et très jointifs

(60x30x20) moyenne

Bien appareillé

Façade ouest

Appareil entourant

la fenêtre murée

Piles du porche ouest

Porte orientale de l'église

Chaînes d'angle est

Baie du chevet

Baie murée nord du chevet

Ouvertures sud

Blocage de moellons bruts

Mur sud

Crépi blanc

Tous les autres murs

extérieurs

Extérieur

Nom nature

et origine

Mise en œuvre

Localisation dans l'édifice

Calcaire identique

à celui de l'appareil

extérieur

Appareil visible partout sauf :

- voûte des deux premières

travées de la nef et dans les

écoinçons de ces deux travées

- dans les deux chapelles sud

Intérieur

Parti général, plan, coupes et élévations intérieures

- La chapelle

Édifice à nef unique de trois travées et chœur de plan rectangulaire régulièrement orienté. Deux chapelles ont été construites au sud, une seule au nord.

Les trois travées de la nef sont couvertes d'un berceau brisé sur doubleaux, ainsi que le chœur. Les murs latéraux de la nef sont percés d'arcs brisés dont la profondeur va croissant d'une travée à l'autre ; ces arcs donnent sur les chapelles latérales voûtées d'arêtes, de part et d'autre de la troisième travée. La disposition est la même dans le chœur, sur lequel ouvre la seconde chapelle sud.

Nef, vue d'ensemble.Nef, vue d'ensemble. Chevet et chapelle latérale nord.Chevet et chapelle latérale nord.

Les collages sont apparents à l'intérieur de l'édifice : les deux chapelles en vis à vis ont été accolées aux murs de la nef ; d'autre part, l'épaisseur des arcs de la seconde travée est due à un collage visible surtout le pourtour de l'intrados.

Le contrebutement des arcs et des berceaux n'est effectué que par l'épaisseur des murs ; il n'y a pas de contreforts ; les chapelles latérales assurent une partie de la cohésion de l'édifice.

Il n'y a plus de mobilier. Le chœur est surélevé d'une marche, en avant de l'arc triomphal, ainsi que le chœur de la première chapelle sud.La coupe longitudinale indique les différences de hauteur des travées de la nef ; la troisième étant la plus élevée. Le clocher repose sur l'arc triomphal.

Sur la coupe transversale apparaît la différence de parti des deux chapelles principales et du corps de logis.

- Élévation intérieure occidentale

La porte d'entrée, flanquée de deux bénitiers ornés de godrons et d'une coquille à l'intérieur, a une embrasure droite et un arc en segment.

- Élévation latérale sud de la nef

La seconde travée présente une porte murée, en plein cintre, chanfreinée. Les piliers de la nef portent la trace d'une imposte qui a été bûchée ; le cordon dont la trace est lisible 30 cm au-dessus à la troisième travée, est à peine apparent aux deux autres, masqué par le décor peint.

- Élévation latérale nord de la nef

Elle est symétrique à la précédente. Les traces du cordon et des impostes sont les mêmes. Traces de scellement d'une grille sur l'intrados de l'arc de la deuxième travée ; une porte est murée.

- Élévations du chœur

Sur les trois murs apparaît la trace du cordon. Les arcs doubleaux retombaient à la même hauteur sur des culs-de-lampes qui ont été supprimés. L'arc triomphal a ses arêtes moulurées, retombant sur des bases à pans coupés. Les arcs latéraux ont été agrandis et retaillés dans le parement, en anse de panier. Le piédroit gauche du côté sud a été évidé pour ménager une sorte de niche accessible de deux côtés.

- Élévations intérieures des chapelles

Première chapelle sud : elle est éclairée par deux fenêtres ébrasées, en plein cintre.

Deuxième chapelle sud : éclairée par une fenêtre rectangulaire.

Chapelle nord : éclairée par une grande fenêtre en plein cintre à embrasure droite en briques

- Le porche

Possède deux travées d'arêtes retombant sur des piliers contrebutés par des contreforts. Le côté sud est ouvert. Porche, vu d'ouest en est.Porche, vu d'ouest en est.

- Le corps de logis

Se compose de trois pièces séparées par un refend épais et une cloison. Deux des pièces sont couvertes d'un berceau. Il comprend également un étage sous comble ; quatre pièces sont séparées par des cloisons.

Élévations extérieures

La chapelle et le corps de logis forment un bloc uniforme qui sera étudié dans son ensemble. Elle se compose de deux arcs en plein cintre retombant sur des impostes ; les trois piliers sont doublés de contreforts appareillés. Il n'y a aucun couronnement.

- Façade postérieure

Elle est aveugle mais possède le même rythme que la précédente.

- Façade antérieure du bâtiment

Elle se compose de deux parties ; la première est percée de la porte d'entrée de la chapelle, en plein cintre ; l'arête des piédroits et de l'arc est ornée d'un tore. La seconde partie, en ressaut, présente les restes d'une ancienne construction : au deuxième niveau, le mur est construit en moyen appareil autour d'une fenêtre en plein cintre, murée, dont les piédroits sont moulurés dans la partie supérieure. Le reste du mur ne présente aucun intérêt car il a été repris en blocage.

- Façade latérale sud

Elle ne présente guère de particularité et abrite à gauche les deux étages du corps de logis, à droite les deux chapelles sud éclairées par trois fenêtres ébrasées en plein cintre.

- Façade latérale nord

Aujourd'hui aveugle quant à la nef et le chœur éclairé autrefois par une fenêtre ébrasée, en plein cintre, à la seconde travée de la nef apparaît l'appareil de l'arc brisé sous lequel une porte a été murée. Seule la chapelle en ressaut est éclairée par une fenêtre en plein cintre en brique. Les murs sont crépis, à l'exception des chaînes d'angle et du contrefort sur le côté ouest de la chapelle.

- Chevet

C'est un mur pignon percé d'une fenêtre ébrasée, en arc brisé qui éclaire le chœur.

- Clocher

C'est un clocher arcade en blocage.

Combles et couverture

Charpente ordinaire non étudiée. Couverture de tuiles creuses.

Distribution intérieure

- Le porche

Les deux travées de voûtes d'arêtes sont peintes en bleu ciel ; les arêtes sont soulignées d'une bande jaune à chevrons. Les murs sont ornés de compositions peintes sur enduit ; le mur ouest (disposition de croix) est peint par Dufreney ; le mur nord (Sermon sur la montagne et Adoration des Mages) n'est pas signé. Des paysages de Grambois et Saint-Pancrace ont été peints par Pierre Girieud.

Le sol est en ciment englobant de nombreux cailloux roulés avec au centre un décor de mosaïque aux armoiries de la famille Fytche d'Eltham.

- La chapelle

La voûte des deux premières travées est enduite et peinte en brun rouge avec des caissons en trompe-l’œil.

Sur l'arc triomphal subsistent les traces de rinceaux brun-rouge sur fond jaune.

Dans le chœur, traces également, au-dessus du bandeau bréché d'une balustrade de couleurs jaune et brun-rouge.

Dans la première chapelle sud, murs et voûte sont enduits et peints en faux marbre blanc. Sur le mur sud, deux colonnes portent un fronton, au-dessus de l'autel, et encadrent une niche en trompe-l’œil.

Les murs et la voûte de la seconde chapelle sud sont enduits et badigeonnés en blanc. Dans la chapelle nord, enduit et crépi.

Les sols sont en mallons (23 x 23 cm) dans la nef et les deux chapelles en vis à vis ; en mallons plus petits (18 x 18 cm) dans la seconde chapelle sud.

Le chœur est dallé de carreaux de marbre (31 x 31 cm) noirs et blancs ; les degrés sont en pierre.

- Le corps de logis

Rez-de-chaussée. La pièce A est une écurie au sol en terre battue. La pièce B est habitable ; elle possède une cheminée dans l'angle sud-ouest, un évier cimenté dans une niche au départ de l'escalier qui conduit au premier étage ; cet escalier a une seule volée comprenant trois marches droites, trois marches tournant à droite et neuf marches en retour vers la gauche ; la moitié supérieure est établie sur le mur est. Les marches sont couvertes de mallons et ont un nez de bois ; la rampe maçonnée est plâtrée.

Logis, pièce principale.Logis, pièce principale.

La pièce C est commandée par la pièce B ; elle sert de resserre; le sol est mallonné (23 x 23 cm).

Premier étage. L'aménagement est récent. Les sols sont mallonnés ; le comble est plafonné. Au-dessus de l'escalier, quatre marches conduisent dans le comble au-dessus des chapelles où se trouvent deux pièces : - dans la première, une petite fenêtre murée (h : 0,60 m ; la : 0,43m) donnait au-dessus de l'escalier ; au nord de cette fenêtre, un passage dans le mur donnait accès à un comble longitudinal au-dessus des deux premières travées de la nef. Dans l'angle sud de la pièce, une autre baie ouvrait sur le premier étage. A ce niveau, le mur sud est très nettement accolé contre le mur ouest,

- la seconde pièce se trouve au nord sur l'extrados de la voûte du chœur en marches d'escalier ; dans le mur sud est percée une baie {murée) à 90 cm du mur est ; autre baie murée dans le mur est ; traces d'aménagement en magnanerie.

Marques et inscriptions

1. Les tombes du cimetière sont datées des années : 1813 - 1819 - 1830 - 1837 - 1857 - 1882.

Le tombeau de la famille Fytche date de 1960.

2. La pyramide (base : 6 m ; hauteur des côtés : 6m) est le tombeau de Joséphine Honorine TOMELIN, épouse BEC (1791-1819). Elle a été mise en ce lieu le 4 AoOt 1819.

3. A l'angle nord-ouest de la pyramide se trouve le tombeau de Joseph BONNIN, inhumé le 15 juillet 1830.

4. Plaque de marbre descellée, dans le porche : HIC EST DOMUS DEI RESTAURATA ANNO MDCCCXXI Josephi Bonnin munificentia.

5. Armoiries de la famille Fytche d'Eltham dans le pavage du porche : de sinople au chevron d'or, accompagné de trois têtes de léopard du même. Cimier : une tête de léopard d'or tenant entre ses dents une épée d'argent, garnie de gueules, en fasce.

VocablesSaint-Pancrace
Dénominationschapelle, ermitage, cimetière
Aire d'étude et cantonPertuis
AdresseCommune : Grambois
Lieu-dit : Saint-Pancrace
Cadastre : 1953 B 372 ; 1838 B 6, 7

Chapelle de pèlerinage mentionnée à partir du 14e siècle ; édifice primitif composé du choeur et de la 3e travée de nef, allongé, peut être au 15e siècle, des 1ère et 2e travées de nef

Période(s)Principale : 14e siècle , (?)
Principale : 15e siècle , (?)
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Edifice composé d'une nef de 3 travées et d'un choeur carré voûtes en berceau brisé, de 2 chapelles latérales voûtées d'arêtes de part et d'autre de la 3e travée de nef, d'une sacristie voûtée d'arêtes au sud du choeur, d'un porche de 2 travées voûtées d'arêtes à l'ouest de la nef ; adossé au mur sud de la nef, corps de logis au rez-de-chaussée voûte en berceau plein-cintre et un étage desservi par une escalier dans-oeuvre en équerre ; clocher mur sur l'arc triomphal ; cimetière privé à l'est de l'édifice

Mursmolasse
moyen appareil
moellon
pierre de taille
Toittuile creuse
Plansplan allongé
Étages2 vaisseaux
Couvrementsvoûte en berceau brisé
voûte d'arêtes
voûte en berceau plein-cintre
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en équerre en maçonnerie
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1995/03/13

Références documentaires

Documents figurés
  • Vue de l'hermitage de Grambois. Dessin coloré, s.d. (19e ?). Collection particulière.

    Collection particulière
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Dautier Yves - Fray François - Sauze Elisabeth - Vincent Jean