chapelle de cordeliers, théâtre, puis coopérative vinicole Les Cordeliers
Auteur
Roucaute Gérard
Roucaute Gérard

Photographe au service régional de l'Inventaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur de 1968 à 2005.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Provence-Alpes-Côte d'Azur - Brignoles
  • Commune Brignoles
  • Adresse Cordeliers
  • Dénominations
    chapelle, théâtre, coopérative vinicole
  • Genre
    de cordeliers
  • Appellations
    Les Cordeliers
  • Parties constituantes non étudiées
    cuvage, bureau

HISTORIQUE

Cette coopérative s'installa en 1912 dans un ancien couvent acheté au négociant en vins : M. Barrière, qui y avait construit des cuves. Après l'arrêt dû à la guerre, elle s 'agrandit en rachetant à la municipalité un ancien théâtre, dit-on. Dans les années 50, elle construisit un troisième bâtiment qui prolongeait l'ancien théâtre. Enfin, dans les années 60, la dernière aile fut constituée. Les derniers investissements sont techniques : le groupe de froid. Actuellement, la coopérative souffre du rétrécissement des vignobles et fusionne avec d'autres caves : VINS en 1980. Des pourparlers, toujours épineux, sont en cours avec l'autre coopérative de Brignoles et les communes de CAMPS et ROCBARON. L'autre difficulté dont souffrent les viticulteurs est l'absence de "relève". La coopérative a essayé de constituer un groupement foncier qui permettrait à de jeunes agriculteurs de prendre des exploitations en fermage avec l'aide de la coopérative.

État actuel : assez bon. Capacité : 38 000 hl.

Architectes : TROUILLOU (Brignoles)

VILLENEUVE (Narbonne)

Entrepreneurs : POLIDORI <Salernes)

MISTRE / LAUGERO / ODASSO

DESCRIPTION

Situation : l'ensemble des bâtiments est situé dans l'agglomération à l'intersection de deux rues . Il encadre une place plantée de platanes et qui sert de parking. Le terrain est en légère pente est-ouest. L'ensemble ouvre au nord.

Matériaux : pierres, sauf sur l 'extrémité ouest : parpaings et les postes de réception : béton.

Structure : les trois groupes de bâtiments sont organisés autour de la place dont ils forment trois côtés. A l'est , la chapelle (A) dont la façade est sur la rue. Au fond, le bâtiment (B), construit en deux fois, avec sur l'avant droit les anciens postes de réception. Un petit kiosque de vente coupe l'angle formé entre l'aile Est (A) et (B). L'aile (C) , en retour du côté ouest, est formée d'un immeuble à deux niveaux auquel sont accolés les nouveaux postes de réception.

Élévations extérieures : élévation nord : l'élévation principale sur la rue est celle de la chapelle (A). Du côté droit, le décrochement du toit fait apparaître la structure du bas-côté, du côté gauche, la pente du toit a été modifiée et ne dessine plus le bas-côté. Au centre de la façade, une porte en ogive surmontée d'une porte-fenêtre donnant sur un petit balcon de ferronnerie (probablement l 'ancien vitrail agrandi) . Sur les côtés, au niveau intermédiaire, deux ouvertures étroites en forme de meurtrières, probablement anciennes. Au-dessus de celle de gauche, une autre fenêtre a été rajoutée. La façade est barrée au niveau du premier étage par l'inscription : Coopérative Vinicole sur une table interrompue par la grande porte- fenêtre. Le crépi de cette façade est très écaillé.

Couverture : sur (A) : voûte et tuiles creuses à l'extérieur. En (B) et (C) : charpente métallique et tuiles plates sauf sur les postes de réception récents : toit plat en béton.

Distribution intérieure : dans (A), les cuves sont construites entre les piliers. Le bâtiment (B) ménage en façade un passage et, du côté droit, l'espace des réceptions. A l'arrière, il comporte un fer à cheval est-ouest, fermé à l'ouest. Dans l'aile (C) , deux rangées de cuves superposées interrompues par un escalier et les bureaux au premier étage. L'extrémité la plus au nord de (C) correspond aux postes de réception récents.

CONCLUSION

Cet ensemble très hétéroclite n'a rien de notable au niveau architectural excepté la chapelle qui, évidemment, a été défigurée bien que le toit soit entretenu.

ANNEXES : façade nord <A) COOPERATIVE VINICOLE gravé sur deux bandeaux

Les Cordeliers en lettres de fer forgé, entre la porte et la fenêtre.

La coopérative s'installe en 1912 dans la chapelle de l'ancien couvent de cordeliers. Par la suite, la coopérative s'agrandit grâce à l'achat d'un théâtre. Dans les années 1950, un bâtiment est édifié prolongeant l'ancien théâtre ; la dernière aile est bâtie dans les années 1960.

Les bâtiments sont organisées autour de la place. A l'est se trouve la chapelle dont la façade est se trouve sur une rue ; le bâtiment construit dans les années 1950 abrite les postes de réception à vendange ; la boutique se trouve entre la chapelle et le bâtiment des années 1950 ; à l'ouest est situé un bâtiment à 1 étage carré auquel sont accolés les nouveaux postes de réception couverts d'une terrasse en béton. La chapelle est couverte de tuiles creuses tandis que les 2 autres bâtiments sont couverts de tuiles plates. La pente du toit de la chapelle a été modifiée. Dans la chapelle les cuves sont disposées entre les piliers ; l'aile ouest abrite les cuves en rez-de-chaussée et les bureaux au 1er étage.

  • Murs
    • pierre
    • béton
    • parpaing de béton
  • Toits
    tuile plate, tuile creuse, béton en couverture
  • Couvertures
    • terrasse
  • État de conservation
    bon état
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 1989 ; Dernière mise à jour en 2003