Dossier d’œuvre architecture IA13005875 | Réalisé par
Carteron Sophie
Carteron Sophie

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • enquête thématique régionale, patrimoine portuaire en Provence-Alpes-Côte d'Azur
Bassin de radoub du port de Marseille.

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bouches-du-Rhône
  • Commune Marseille 2e arrondissement
  • Adresse Bassins de Radoub
  • Cadastre 2015 807 C 3 non cadastré, domaine public
  • Dénominations
    bassin de radoub
  • Dossier dont ce dossier est partie constituante
  • Parties constituantes non étudiées
    quai, pont

Le bassin de la Joliette est construit en 1844, mais dès 1842, après la construction du bassin de carénage, on envisage un second bassin pour la réparation des vapeurs. Des formes de radoub (de l’'occitan réparation), formes sèches sont nécessaires pour la réparation navale. Un dock flottant en bois est construit de 1844 à 1846. La Compagnie des Docks obtient la concession des bassins et appareils de radoub du port de Marseille en 1863. Elle possède le monopole de la manutention, du magasinage des marchandises et de la réparation navale. En 1863 commencent les travaux pour la construction des instruments de radoub, l’'ensemble comprend un bassin de réparation à flot, sa passe de communication avec le bassin National ne sera construit qu'à partir de 1874 et quatre formes ouvertes à l’'exploitation en 1871. Forme 1 de 141 m de long, forme 2 de 110 m, formes 3 et 4 de 90 m. En 1883 il est décidé d'’accroitre la forme 1 de 40 m supplémentaires. La forme 2 sera allongée de 25 m. Le décret de 1884 autorise la construction des formes 5 et 6 de 130 m chacune, terminées en 1900. La forme 7 (213 m de long pour 25 m de large) sera construite de 1909 à 1913. Ces formes sont aujourd’hui’ affectées à la réparation navale de grande plaisance.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1863, daté par source

Les bassins de radoub sont situés en arrière du bassin National (référence IA13005874) au sein des bassins est du GPMM (Grand Port Maritime de Marseille) (référence IA13005890). Ils sont accessibles lorsque le pont levant de la grande Bigue est ouvert. Ce sont sept formes destinées à la réparation navale de grande plaisance. Les murs de quai sont construits selon le principe des blocs artificiels. Un hangar à peinture équipe ces bassins.

Les différentes formes mesurent :

forme 1= 174 m de long ,

forme 2= 140 m ,

forme 3=102 m ,

forme 4= 80 m

formes 5 et 6=128 m,

forme 7 = 215 m .

  • Typologies
    activité industrielle et artisanale ; chantier naval
  • Statut de la propriété
    propriété d'un établissement public de l'Etat, propriété du Grand Port Maritime de Marseille ; fermé au public
  • Précisions sur la protection

    Atlas des paysages : bassin de Marseille ; Secteur Euroméditerranée

Date d'enquête 2015 ; Date(s) de rédaction 2015
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Carteron Sophie
Carteron Sophie

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers