Dossier d’œuvre architecture IA06003879 | Réalisé par
Prédal Christophe (Rédacteur)
Prédal Christophe

Responsable de la cellule "inventaire du patrimoine architectural et paysager" à la ville de Nice, depuis septembre 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • recensement du patrimoine balnéaire, patrimoine de la villégiature de Nice
Cinéma dit Rex, puis salle de spectacle dite Théâtre de la cité
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Ville de Nice

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Nice - Nice
  • Commune Nice
  • Lieu-dit Thiers
  • Adresse 3 rue Paganini
  • Cadastre 2019 LA 0066

En mars 1933 est déposée une demande de permis de construire pour ériger dans une cour, au 3 rue Paganini, un cinéma et un immeuble qui prend place sur celui-ci. Le rez-de-chaussée et le premier étage de l'immeuble sur rue, existant préalablement, sont réaménagés afin de faire bénéficier le cinéma d'une ouverture sur rue avec une importante longueur de façade. La salle de cinéma prenant place dans la totalité de la cour, l'accès à l'immeuble sur cour se fait par le premier étage de l'immeuble sur rue, à travers une galerie couverte prenant place sur le toit-terrasse de la salle de cinéma.

Le cinéma, nommé Rex, fonctionne de 1934 à 1986 avec, pour les dernières années, une exploitation en cinéma pornographique. Il devient ensuite une salle de théâtre. Il convient de noter qu'il est inauguré un an après l'ouverture de la prestigieuse salle de cinéma de l'Escurial (ouvert en 1933), distante de quelques mètres seulement. Proche de cet établissement de luxe emblématique, le cinéma Rex gagne ainsi en visibilité, montrant des films déjà projetés par son voisin, mais le faisant à un tarif moins élevé ("deuxième exclusivité").

Le cinéma se caractérise par une devanture aux larges ouvertures (le permis de construire fait état d'agrandissement des ouvertures originelles) encadrées par des pilastres à cannelures plates dont le sommet est constitué d'un vase d'où s'échappent feuillages, fleurs et fruits dans le style art déco. Toiture terrasse de la partie de la salle édifiée dans la cour. D'après le permis de construire, la salle ne comportait pas de décoration particulière excepté quelques pilastres scandant les murs latéraux. La salle a perdu sa disposition originelle lors de la transformation en théâtre : agrandissement de la scène, mise en place de gradins...

  • Murs
    • béton enduit
  • Couvrements
  • Couvertures
    • terrasse
  • Énergies
  • Techniques

Z Nice repérage

  • 01-DENO lieu culturel
  • 02-CHRONO 1920-1945
  • 03-CARACTERE Art déco
  • 04-TENDANCES
  • 05-INTEGRITE partielle
  • 06-VISIBILITE bonne
  • 07-SITUATION mitoyen
  • 08-IMPLANTATION sur rue
  • 09-MATERIAUX non applicable
  • 10-MACONNERIE
  • 11-SUR FACADE
  • 12-ENTREE
  • 13-TOIT
  • 14-COMBLES
  • 15-DOME
  • 16-BELVEDERE non
  • 17-FRISE
  • 18-CERAMIQUE
  • 19-MATERIEUX GROS OEUVRE
  • 20-SITE
  • 21-LOTISSEMENT
  • 22-PERGOLA non
  • 23-JOINTS
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée

Documents d'archives

  • Nice, demande de permis de construire par Louis Bivel architecte, 1933. Archives communales, Nice : 2T716 203.

Bibliographie

  • PREDAL, René. Les cinémas à Nice des années 30 à nos jours. Dans : Revue de la cinémathèque de Nice, 2010. Collection Hors-série. 169 p. ; 22 cm.

    p. 128

Documents figurés

  • Projet d'immeuble de rapport, rue Paganini Nice, coupe transversale. / Tirage de plan. Louis Bivel. 1933. Archives communales, Nice : 2T716 203

Date(s) d'enquête : 2019; Date(s) de rédaction : 2019
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
(c) Ville de Nice
Prédal Christophe
Prédal Christophe

Responsable de la cellule "inventaire du patrimoine architectural et paysager" à la ville de Nice, depuis septembre 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.