Dossier d’œuvre architecture IA06001358 | Réalisé par
  • recensement du patrimoine balnéaire
hôtel de voyageurs dit Hôtel Ermitage
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
  • (c) Musée Berlugan, Beaulieu-sur-Mer

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Villefranche-sur-Mer - Villefranche-sur-Mer
  • Commune Beaulieu-sur-Mer
  • Lieu-dit la Murta
  • Adresse 14 avenue Albert-1er
  • Cadastre 1987 AH 267
  • Dénominations
    hôtel de voyageurs
  • Appellations
    Hôtel Ermitage
  • Destinations
    immeuble
  • Parties constituantes non étudiées
    jardin d'agrément

L'hôtel est construit vers 1905. Il est réquisitionné en 1919 pour abriter des réfugiés. Vers 1920 (?), une aile abritant des coursières a été ajoutée au nord-ouest. Elle est agrandie vers 1930 (?) pour abriter des chambres. Après la Seconde Guerre mondiale, l'hôtel a été divisé et transformé en immeuble.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
    • Secondaire : 2e quart 20e siècle

L'hôtel a un plan rectangulaire avec un sous-sol quatre étages carrés dont un entresol et un étage de comble. Il est couvert par une toiture à longs pans à croupes, en tuile plate, avec un brisis en ardoise (disparu), percé de lucarnes. Les façades ouest qui sont les seules connues, ont des travées régulières. La porte d'entrée, située au rez-de-chaussée sur le corps principal, à l'ouest, est abritée par une marquise. Les fenêtres du deuxième, du troisième et du quatrième étage, du corps principal, ouvrent du côté ouest sur des balcons individuels ou filants. La distribution intérieure n'est connue que de façon partielle. Vers 1919, le rez-de-chaussée abritait un vestibule, une salle à manger, un hall, un petit salon, une cuisine, un w.-c. réservé au personnel, un office, une plonge, un garde-manger et une salle de bains pour les employés, un local à charbon, un local pour la chaudière et une cave. Les étages comptaient environ 66 chambres, des salles de bains et des pièces de service. L'aile ajoutée vers 1920 (?), au nord-ouest, abrite un escalier qui dessert chacun des étages par une coursière construite en béton armé. Cette aile est agrandie vers 1930 (?) par un corps de bâtiment de trois étages carrés abritant des chambres. La distribution intérieure n'est pas connue. Le jardin, aménagé à l'ouest, est irrégulier avec des arbres isolés (pins, palmiers, oliviers) et une corbeille de fleur disposée face à l'entrée.

  • Murs
    • enduit
    • maçonnerie
    • béton armé
  • Toits
    tuile plate mécanique, ciment en couverture, ardoise
  • Plans
    jardin irrégulier
  • Étages
    sous-sol, 4 étages carrés, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée, jardin de niveau
  • Couvertures
    • terrasse
    • toit à longs pans
    • croupe
  • Escaliers
    • escalier intérieur
  • Typologies
    plan-masse régulier ; volumétrie simple ; élévation sans axe ; caractère éclectique
  • État de conservation
    remanié
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • fronton
  • Précision représentations

    La porte d'entrée est surmontée d'un fronton triangulaire.

  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Rapport d'expertise de l'hôtel Ermitage de Beaulieu-sur-Mer, établi à la suite des dégradations effectuées par des réfugiés des départements envahis du nord de la France, 1919. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 3U1 / 1240 n°69.

    Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 3U1 / 1240 n°69

Documents figurés

  • [Vue partielle de la façade ouest de l'hôtel Ermitage.] / Tirage photographique, vers 1920. Musée Berlugan, Beaulieu-sur-Mer, non coté.

  • Beaulieu - Vue sur les Villas. [Vue de situation de l'hôtel Ermitage depuis l'ouest.] / Carte postale, Lévy et fils éditeur, vers 1930. Musée Berlugan, Beaulieu-sur-Mer, non coté.

Date(s) d'enquête : 2002; Date(s) de rédaction : 2004
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
(c) Conseil général des Alpes-Maritimes