• enquête thématique régionale, coopératives agricoles de Provence-Alpes-Côte d'Azur
coopérative agricole et laiterie industrielle (coopérative laitière, coopérative d'approvisionnement) dite Coopérative d'approvisionnement laitière du Var moyen
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Provence-Alpes-Côte d'Azur - Puget-Théniers
  • Commune Puget-Théniers
  • Adresse Adolphe-Conil
  • Cadastre 1958 AC 24
  • Dénominations
    coopérative agricole, laiterie industrielle
  • Précision dénomination
    coopérative laitière, coopérative d'approvisionnement
  • Appellations
    Coopérative d'approvisionnement laitière du Var moyen
  • Parties constituantes non étudiées
    boutique, bureau, entrepôt agricole

HISTORIQUE

La coopérative créée en 1923 fut construite sur un terrain acquis à l'administration de l'hospice de Puget-Théniers. La transaction prévoyait également que la coopérative se portait acquéreur de l'ancien hôpital. Pour l'acquisition du terrain et l'aménagement du bâtiment, la coopérative a bénéficié d'un prêt à long terme du Crédit Agricole de 60.000 F., amortissable en 15 ans. La coopérative de Puget-Théniers a pendant longtemps mené de front la laiterie et une activité d'approvisionnement. Depuis 1970, les deux branches ont fusionné et actuellement la collecte et le traitement du lait ont pratiquement disparu. Une partie du bâtiment sert de local à une CUMA pour le labour et la coupe de bois.

État actuel : Bon.

Architectes : THILLET

DESCRIPTION

Situation : la coopérative est construite dans le centre de l'agglomération. Elle ouvre au sud face à l'immeuble du Crédit Agricole. Elle fait l'angle d'une place et d'une rue en pente qui longe sa façade latérale ouest

Matériaux : Béton. Moellons pour le soubassement et les angles.

Structure : le bâtiment est un rectangle à deux étages. Sa paroi est est accolée à l'immeuble voisin. Du côté ouest il fait l'angle d'une rue. A l'arrière, le premier étage donne sur une terrasse.

Élévations extérieures

Élévation sud : le centre du rez-de-chaussée est précédé d'un quai par lequel on accède au portail d'entrée abrité sous un auvent de béton. Une seconde porte précédée de quatre marches est située à l'extrémité droite (est) de la façade. Un groupe de deux fenêtres est placé de part et d'autre du portail central. Celui de gauche (ouest) a été transformé en une vitrine unique. Un soubassement de moellons occupe le tiers inférieur du rez-de-chaussée. Il est séparé du reste de la paroi par un rangée de faux bossages en ciment martelé. Ce décor orne également toutes les ouvertures. Entre les deux niveaux, le nom de la coopérative est gravé en bleu sur un grand bandeau en relief. L'étage est percé de trois groupes de fenêtres. ornées comme les autres de bossages en ciment. L'angle sud-ouest du bâtiment est souligné sur toute sa hauteur d'une rangée de moellons.

Couverture : charpente de bois, tuiles plates.

Distribution intérieure : autrefois la partie avant du rez-de-chaussée était réservée au traitement du lait, qui arrivait sur le quai. AuJourd'hui, cette salle sert de magasin à la coopérative. Un bureau et une caisse occupent la partie droite du rez-de-chaussée. La partie arrière est un dépôt pour les marchandises. L'étage, où se trouvait la salle de réunion, est principalement aménagé en dépôt. Une petite pièce sert de local à la CUMA. Il est desservi par un escalier intérieur accessible par une porte indépendante située à l'extrémité est de la façade.

CONCLUSION

Le décor de ce bâtiment, simple dans sa structure, lui confère un statut officiel. L'auvent et la grande inscription qui barre la façade sont des éléments traditionnels des coopératives. Le décor de moellons et de faux bossages est plus révélateur des tendances régionalistes de l'époque de construction.

ANNEXES : Élévation sud (gravé sur bandeau) LAITERIE COOPÉRATIVE DU VAR MOYEN.

Élévation sud E. THILLET. ARCHITECTE (gravé sur une pierre de l'angle).

La coopérative est construite en 1923 par l'architecte Thillet ; elle a longtemps mené de front la laiterie et l'activité d'approvisionnement ; depuis 1970 ces 2 branches fusionnent ; actuellement la collecte et le traitement du lait ne sont presque plus pratiqués ; une partie du bâtiment sert de local à une C.U.M.A. pour le labour et la coupe de bois. Le nom de l'architecte est gravé sur une pierre d'angle en façade sud.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
  • Dates
    • 1923, daté par travaux historiques
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Thillet Emile
      Thillet Emile

      Architecte à Nice, 1ère moitié du 20e siècle. Il est domicilié en 1913 31 boulevard Raimbaldi et place de Dijon puis 40, avenue du Maréchal Foch et 11 rue Emma Tiranty à Nice. Il est un temps associé avec l'architecte Danoy. L'Habitation à Bon Marché qu'il construit chemin de la Pinède pour la société coopérative Nice-Jardins  est présentée dans l'ouvrage 65 habitations à bon marché construits de 1920 à 1924  à l'aide de prêts et subventions de l'Etat dans les diverses régions de France (Véronique Thuin).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      signature

La coopérative est formée d'un seul bâtiment, sur 1 étage, de plan rectangulaire régulier. La partie sud du rez-de-chaussée, autrefois réservée au traitement du lait, sert de magasin ; un bureau et une caisse occupent la partie est du rez-de-chaussée ; la partie nord sert de dépôt pour les marchandises ; l'étage où se trouvait la salle de réunion est aménagé en dépôt ; une petite pièce sert de local à la C.U.M.A. L'élévation sud présente un soubassement et un chaînage d'angle en moellons ; les baies présentent toutes un encadrement en bossage martelé.

  • Murs
    • béton
    • moellon
  • Toits
    tuile plate
  • Plans
    plan rectangulaire régulier
  • Étages
    1 étage carré
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • État de conservation
    bon état
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date(s) d'enquête : 1991; Date(s) de rédaction : 2003