Dossier d’œuvre architecture IA06001065 | Réalisé par
  • recensement du patrimoine balnéaire
maison de villégiature dite Villa Carmen, puis Villa Verdezza
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
  • (c) Musée Berlugan, Beaulieu-sur-Mer

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Villefranche-sur-Mer - Villefranche-sur-Mer
  • Commune Beaulieu-sur-Mer
  • Lieu-dit le Plan
  • Adresse 11 avenue Albert-1er
  • Cadastre 1987 AE 75
  • Dénominations
    maison
  • Précision dénomination
    maison de villégiature, villa balnéaire
  • Appellations
    Villa Carmen, Villa Verdezza
  • Parties constituantes non étudiées
    jardin d'agrément

La villa Carmen est construite vers 1905. L'architecte pourrait être Joseph Bovis, installé à Beaulieu-sur-Mer.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Bovis Joseph
      Bovis Joseph

      Architecte à Beaulieu-sur-Mer au début du 20e siècle.

      Né en 1871, élève de Lucien Barbet à l'Ecole des Beaux-Arts de Nice. Diplômé en 1885.

      Fonde à Beaulieu-sur-Mer en 1895 l’Agence Générale Bovis, la plus ancienne agence immobilière de la Côte d’Azur. Auteur de la plupart des monuments publics de Beaulieu-sur-Mer, notamment l’église du Sacré-Cœur ou le monument aux morts. Parallèlement à son action immobilière, il entreprit la rénovation de nombreuses propriétés sur le Cap Ferrat, et dessina un grand nombre de villas.

      Corpus à Beaulieu : immeubles 4 et 8 avenue des Anglais, hôtel de voyageurs Bond's, villa Hygie puis Noces d'Argent, villa Les Myosotis puis Laure, Villa Léon-Pierre, villa Spéranza, villa Lepetit, villa Carmen puis Verdezza, villa Mauresque, Villa Martine, villa Tunis, villa Arabe, église du Sacré-Coeur, square Marinoni (place du Général de Gaulle).

      En 1938, son fils Marcel, architecte lui aussi, reprit l'agence familiale.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par travaux historiques

La villa est de plan irrégulier, formée de deux volumes rectangulaires juxtaposés, avec un décrochement. Elle comprend un sous-sol, un étage carré et un étage de comble éclairé par des lucarnes, couverts par une toiture à longs pans à croupes, en tuile plate mécanique. Les façades ont des travées régulières. Les fenêtres situées sur la façade sud ont des balcons. L'entrée, au rez-de-chaussée surélevé dans l'axe de la façade ouest, est arrétée par un porche couvert en terrasse, précédé d'un perron. Seules les façades sud et ouest ont été étudiées. Les étages sont hiérarchisés. Le sous-sol possède une entrée indépendante au nord. Il abrite deux chambres de domestiques, une cuisine équipée d'un monte-plat, un cellier, une lingerie et un w.-c. Le rez-de-chaussée surélevé comprend un salon et une salle à manger liés par une large baie (côté sud), séparés par un couloir transversal d'un fumoir, d'un office et d'un w.-c. L'étage abrite trois chambres dont une ouverte sur une logette traitée à la façon d'un bow-window, une salle de bains, un w.-c. et une penderie, desservies par un couloir central qui ouvre sur la terrasse aménagée sur le porche. L'étage de combles comporte trois chambres de maîtres dont une avec terrasse, un w.-c., deux chambres de domestiques et un grenier. La liaison entre les étages s'effectue par un escalier tournant à retours avec jour. Le jardin, de niveau, est irrégulier.

  • Murs
    • enduit
    • maçonnerie
  • Toits
    tuile plate mécanique
  • Plans
    jardin irrégulier
  • Étages
    sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation à travées, jardin de niveau
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • croupe
  • Escaliers
    • escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour suspendu
  • Jardins
    arbre isolé
  • Typologies
    plan-masse régulier ; volumétrie régulière ; élévation sans axe ; caractère éclectique
  • Techniques
    • sculpture
    • peinture
  • Représentations
    • balustre
    • ornement végétal
  • Précision représentations

    Les balcons situés au rez-de-chaussée sur la façade sud, le perron, les terrasses du porche et de la logette, sont bordés de balustrades. L'entablement est souligné par une frise peinte avec des ornements végétaux.

  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents figurés

  • Villa Carmen. [Beaulieu-sur-Mer. Plans du sous-sol, du rez-de-chaussée surélevé, de l'étage carré, de l'étage de comble et dessin de la villa. Mention rajoutée au crayon au-dessus du titre : Verdezza.] / Dessin à l'encre sur papier, par Florence Neri, 1915. Musée Berlugan, Beaulieu-sur-Mer, non coté.

  • [La villa Carmen photographiée depuis l'ouest.] / Tirage photographique noir et blanc, vers 1950. Musée Berlugan, Beaulieu-sur-Mer, non coté.

  • [La villa Carmen photographiée depuis le sud.] / Tirage photographique noir et blanc, vers 1950. Musée Berlugan, Beaulieu-sur-Mer, non coté.

  • [La villa Carmen photographiée depuis le sud-ouest.] / Tirage photographique noir et blanc, vers 1950. Musée Berlugan, Beaulieu-sur-Mer, non coté.

  • [Villa Zéro à Antibes. La nouvelle loggia. Façade sud. Vue d'ensemble.] / Photographie anonyme, 1950. Dans : "Demeures princières entre Cannes et le Cap d'Antibes." Réalités, septembre 1950, p. 58-59.

Date(s) d'enquête : 2002; Date(s) de rédaction : 2003
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
(c) Conseil général des Alpes-Maritimes