Dossier d’œuvre architecture IA06001045 | Réalisé par
  • recensement du patrimoine balnéaire
maison de villégiature dite Villa La Montagne
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Villefranche-sur-Mer - Villefranche-sur-Mer
  • Commune Beaulieu-sur-Mer
  • Lieu-dit Petite Afrique
  • Adresse 20 boulevard Alsace-Lorraine
  • Cadastre 1987 AA 27, 119, 133
  • Dénominations
    maison
  • Précision dénomination
    maison de villégiature, villa balnéaire
  • Appellations
    Villa La Montagne
  • Parties constituantes non étudiées
    communs, remise

La villa et la maison du jardinier sont construites vers 1888 pour Henry Samuelson, membre du parlement britannique. Vers 1903, la villa est agrandie par l'ajout de plusieurs, et par la construction d'une remise. Le nom de l'architecte n'est pas connu. Seul l'édifice agrandi a été étudié.

La villa a un plan et une volumétrie composites. Elle est composée d'un corps principal en U de deux étages carrés, couvert par une toiture à longs pans à croupes, encadré par deux ailes dissymétriques à un étage carré. L'une à l'ouest, de plan régulier en L est couverte par une terrasse, l'autre à l'est, de plan régulier en T est couverte par une toiture à longs pans à croupes. La toiture est en tuile creuse. La façade sud du corps principal est ordonnancée. Son axe est souligné par un balcon et un fronton échancré. Le corps principal et l'aile ouest sont couronnés de génoises surmontées de garde-corps. Le rez-de-chaussée ouvre, au sud, sur une terrasse en terre-plein soutenue par un mur parementé en moellons. La maison de jardinier, construite en bordure de la voie de chemin de fer, a un plan rectangulaire formé d'un corps principal d'un étage carré et d'une aile en rez-de-chaussée. Le corps principal est couvert par une toiture à longs pans à croupes, en tuiles mécaniques, soulignée par un lambrequin, l'aile, par une terrasse. Le jardin, en terrasses, est irrégulier.

  • Murs
    • enduit
    • maçonnerie
  • Toits
    ciment en couverture, tuile plate mécanique, tuile creuse
  • Plans
    jardin irrégulier
  • Étages
    2 étages carrés
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée, élévation à travées, jardin en terrasses
  • Couvertures
    • terrasse
    • toit à longs pans
    • croupe
  • Escaliers
    • escalier intérieur
    • escalier isolé : escalier droit en maçonnerie
  • Jardins
    massif d'arbres, arbre isolé
  • Typologies
    plan-masse composite ; volumétrie composite ; élévation avec axe ; caractère éclectique
  • État de conservation
    restauré
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • balustre
    • fronton
    • armoiries
  • Précision représentations

    Le mur de clôture de la terrasse en terre-plein est surmonté d'une balustrade. Le fronton échancré qui couronne la façade du corps principal est orné d'un blason.

  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date(s) d'enquête : 2002; Date(s) de rédaction : 2003
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
(c) Conseil général des Alpes-Maritimes