Dossier d’œuvre architecture IA05000924 | Réalisé par
  • inventaire topographique
chapelle Notre-Dame puis Sainte-Marie-Madeleine
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Guillestre
  • Commune Eygliers
  • Lieu-dit la Font d'Eygliers
  • Cadastre 1830 F1 151  ; 1991 F1 71
  • Dénominations
    chapelle
  • Vocables
    Notre-Dame, Sainte-Marie-Madeleine

En 1521, l'archevêque d'Embrun autorise que des messes soient célébrées dans la chapelle Notre-Dame d'Eygliers selon le testament de Jeanne Court. La chapelle est actuellement sous le vocable de Sainte-Marie-Madeleine. Elle a été restaurée en 1994 et les peintures murales ont été réalisées à cette date par Sam Masson de Mont-Dauphin.

Petit édifice de plan rectangulaire voûté en berceau plein-cintre. L'arc de façade est fermé par une clôture en menuiserie. Le pignon du chevet se prolonge pour former le clocher-mur.

  • Murs
    • enduit
    • moellon sans chaîne en pierre de taille
  • Toits
    bois en couverture
  • Plans
    plan massé
  • Étages
    1 vaisseau
  • Couvrements
    • voûte en berceau plein-cintre
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • pignon couvert
  • Typologies
    façade à claire-voie
  • État de conservation
    restauré
  • Techniques
    • peinture
  • Représentations
    • sainte
  • Précision représentations

    Scènes de la vie de la Madeleine sur les murs latéraux.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Bibliographie

  • JACQUES, Louis (chanoine). Chapelles rurales des Hautes-Alpes. 1956. t.1 et t.2.

    p. 113
Date(s) d'enquête : 2000; Date(s) de rédaction : 2002
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général