Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • pont dit pont d'Asfeld
    pont dit pont d'Asfeld Briançon - Pont d'Asfeld - isolé - Cadastre : 1975 AO-B
    Historique :
    ingénieurs militaires ayant participé à la construction.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien [ingénieur militaire] Bidal marquis d'Asfeld Claude François [ingénieur, ingénieur militaire] d'Heuriance Jean-Louis
    Texte libre :
    succession d'Espagne, la situation militaire en Dauphiné amena Berwick à mettre la région en état de défense militaires ayant participé à la construction. Malheureusement ce mémoire ne s'étend pas aux chantiers de comporte très peu d'homologues dans le patrimoine militaire: il existait bien, à Briançon même, un beau (batterie de côte avancée du goulet de Brest) construit en 1859 par le génie militaire. Récemment remis en
  • fort des Têtes
    fort des Têtes Briançon - Fort des Trois Têtes - isolé - Cadastre : 1975 B 1190
    Historique :
    bombardé, sauf en juin 1940. Il présente en véritable ensemble d'urbanisme militaire, bien qu'une partie
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. Place de Briançon. Fort des Têtes. Caserne cotée B. [Elévation Atlas des bâtiments militaires. Fort des Têtes. Casemates 0. [Elévation, plan et coupe] / Dessin Atlas des bâtiments militaires. Fort des Têtes. [Bâtiments divers]. / Dessin, 1828. Service de la Défense, Vincennes, Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires. Défense, Vincennes : Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires, feuille 2.
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Tardif [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
    Texte libre :
    fait construire, aux Têtes, par main-d’œuvre militaire, un camp retranché, avec fossé et retranchement en terre et pierres sèches dessinant grosso modo un polygone convexe implanté à la crête militaire fort et de son grand ensemble d'urbanisme militaire - resté d'ailleurs inachevé - est aussi la en logements militaires, hôpital, arsenal, etc. introuvables dans l'agglomération existante, compte sépare la ville du fort : c'est de ce côté qu'a été aménagée la route militaire qui, partant du saillant mamelons rocheux (d'où le nom des « Trois Têtes ») qu'Il a fallu raser pour asseoir la «ville» militaire et de la nature du terrain, les ingénieurs militaires ont réalisé un système bastionné à peu près impossible. Par ailleurs, implanté grosso modo à la crête militaire des pentes descendant vers la Durance maçonnerie établi en tracé partie bastionné, partie tenaillé, et que traverse la route militaire de Briançon
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires. Fort des Têtes. Casemates 0. [Elévation, plan et coupe] 1826 Atlas des bâtiments militaires. Fort des Têtes. [Bâtiments divers] 1828 IVR93_19930500390XAB Durance, le pont d'Asfeld et la route militaire. IVR93_19860500807X
  • place forte de Briançon
    place forte de Briançon Hautes-Alpes
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    de la Défense, Vincennes, Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires. . / Dessin, 1894. Service Historique de la Défense, Vincennes : Atlas des bâtiments militaire, feuille 9. Anonyme (Groupe de divisions militaires d'Avignon, sous la direction du général OLRY). La bataille DOUMENC (Gal d'armée A). Le Mémorial de la Terre de France. Contribution à l'histoire militaire de MARGAT (commandant). Géographie militaire.- Berger-Levrault, 4e édition, 1885. (4 voL + 2 atlas) PERREAU, Joseph. L'épopée des Alpes. Episodes de l'histoire militaire des Alpes. Berger-Levrault
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
    Texte libre :
    », protestants réfugiés en Piémont, contre lesquels des opérations militaires étaient alors en cours, et qui ) : 53.693 livres et 10 sols. - Les «bastiments civils» - en fait les établissements militaires autres que de Tardif (directeur des fortifications de Grenoble) et mit toute la main-d’œuvre militaire disponible à nouveau terrain militaire de la place et, le 20, le toisé général des terrains pris et occupés par la à l'épreuve de la bombe, formant même aux Têtes un véritable ensemble d'urbanisme militaire avec Larnage, maréchal de camp, sur les retranchements de l'Infernet. On dresse un projet d'hôpital militaire sécularisation au profit du domaine militaire d'un certain nombre de bâtiments religieux, dont la chapelle des chapelle. En 1823 est rédigé le projet d'un hôpital militaire pour 206 lits et 5 officiers, à l'emplacement
    Illustration :
    Briançon. Le lac et la route militaire. Au deuxième plan, à gauche de la trouée, ouvrage des
  • édifice fortifié dit redoute à mâchicoulis du Point du Jour
    édifice fortifié dit redoute à mâchicoulis du Point du Jour Briançon - Crête du Point du Jour - isolé - Cadastre : 1975 C 266-267
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
1