Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 39 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Route militaire du Sommet-Bûcher
    Route militaire du Sommet-Bûcher Château-Ville-Vieille - près de Château-Ville-Vieille - route de Château-Queyras au Sommet-Bûcher - isolé - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    La route militaire du Sommet-Bûcher construite sous la direction du général baron Berge a été
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Titre courant :
    Route militaire du Sommet-Bûcher
    Appellations :
    route militaire du Sommet-Bûcher
  • ville et place forte de Montdauphin
    ville et place forte de Montdauphin Mont-Dauphin - Mont-Dauphin - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Place de Mont dauphin. Plan terrier du domaine militaire. / Dessin, 1848. Service historique de la Défense, Vincennes : Fonds du Génie, Atlas des bâtiments militaires, Feuille 1. . Service historique de la Défense, Vincennes : Fonds du Génie, Atlas des bâtiments militaires.
    Description :
    fronts. A l'intérieur se trouvent des bâtiments militaires: casernes, magasins à poudre, arsenal
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Massillon [ingénieur militaire] de Larerye [ingénieur militaire] Legier du Plan [ingénieur militaire] d'Heuriance Jean-Louis [ingénieur militaire] Le Michaud d'Arçon Jean Claude Eléonore [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien [ingénieur militaire] Bourcet Pierre-Joseph
    Texte libre :
    implanté à la crête militaire de la partie sommitale du plateau, sur 460 m de développement, et s'appuyant et militaire, comme sept autres avaient déjà été créées par Louis XIV (Phalsbourg, Longwy, Sarrelouis militaire (comme on le fera en 1724, à Briançon, avec le fort des Têtes), sans doute pour donner à la facile de créer, d'autorité, un site militaire, la création et le développement d'une agglomération . Après quelques velléités de réoccupation militaire entre 1945 et 1954, la place cessera d'être garnison
    Illustration :
    Place de Montdauphin. Plan terrier du domaine militaire, 1848. IVR93_19940500270ZAB
  • fortification d'agglomération de Mont-Dauphin
    fortification d'agglomération de Mont-Dauphin Mont-Dauphin - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien [ingénieur militaire] Legier du Plan [ingénieur militaire] de Larerye [ingénieur militaire] d'Heuriance Jean-Louis [ingénieur militaire] Bourcet Pierre-Joseph [ingénieur militaire] Le Michaud d'Arçon Jean Claude Eléonore
    Texte libre :
    rampants en bois, de vastes combles ont été, après 1870, aménagés en pigeonnier militaire. Au centre et à
  • poudrière dite magasin à poudre P
    poudrière dite magasin à poudre P Mont-Dauphin - 1ère poudrière - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
    Texte libre :
    bâtiments militaires» établi vers 1850 (feuille 10) donne à ce bâtiment une capacité de 120 tonnes de poudre
  • poudrière dite magasin à poudre S
    poudrière dite magasin à poudre S Mont-Dauphin - 2e poudrière - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
  • caserne dite pavillon E, dite caserne des officiers
    caserne dite pavillon E, dite caserne des officiers Mont-Dauphin - 4e caserne - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
  • caserne dite caserne H, dite casernes vieilles puis Campana
    caserne dite caserne H, dite casernes vieilles puis Campana Mont-Dauphin - 1ère caserne - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
  • arsenal dit arsenal Q
    arsenal dit arsenal Q Mont-Dauphin - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
  • caserne dite caserne M, dite casernes neuves puis Binot
    caserne dite caserne M, dite casernes neuves puis Binot Mont-Dauphin - 2e caserne - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
  • caserne dite caserne Rochambeau, dite casemates C et K
    caserne dite caserne Rochambeau, dite casemates C et K Mont-Dauphin - 3e caserne - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Fremond de La Merveillère Pierre Antoine Jérôme [ingénieur militaire] Massillon
    Texte libre :
    d'exemplaires dans les ouvrages militaires de la frontière des Alpes), les deux autres ayant dû abriter le plan fonctionnel, un ensemble de haute qualité, un des plus importants de l'architecture militaire
  • ensemble de 6 plaques commémoratives de la guerre de 1914-1918
    ensemble de 6 plaques commémoratives de la guerre de 1914-1918 Val-des-Prés - le Serre - en écart
    Représentations :
    , portrait, médaille militaire ; colonne
  • château fort dit Fort Queyras
    château fort dit Fort Queyras Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village - Cadastre : 1976 AB 279
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Place de Queyras. 1827. [Hangar, hôpital militaire, manutention des vivres...]. / Dessin, plume et militaires. , Vincennes : Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires. Défense, Vincennes : Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires. militaires.
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Godinot de Vilaire Jean-Baptiste Filibert ?
    Texte libre :
    allocations, mais à vrai dire modiques. D'autre part, la situation militaire et politique ne tarda pas à se (sauf l'hôpital militaire) et une boulangerie construite, le tout entre 1782 et 90. En 1791, les construits l'été par la main-d’œuvre militaire des unités alpines. Dans ce cadre, Château-Queyras gagne en d'oeuvre militaire accrue par les réservistes rappelés à l'occasion des alertes successives, puis de la décorés de la médaille militaire. · Le bilan, lorsque l'armistice intervient le 25 juin, est le suivant grands axes d'invasion, et du point de vue militaire, une zone d'opérations tout à fait secondaire : zone
    Illustration :
    Place de Queyras. 1827. [Hangar, hôpital militaire, manutention des vivres...] IVR93_19940500337ZAB
  • couvent de cordeliers puis hôpital, actuellement hospice
    couvent de cordeliers puis hôpital, actuellement hospice Briançon - rue du Pont-d'Asfeld - en ville - Cadastre : 1972 AP 73
    Historique :
    transformé en hôpital militaire et la chapelle en magasin d'artillerie.
    Référence documentaire :
    Hôpital militaire H. Bâtiment i. 1904. [Plans, coupes, élévations]. Service Historique de la Défense, Vincennes : Atlas des bâtiments militaires, T335/1, feuille 25. Projet pour terminer l'hôpital militaire. 1829. Par Roubaud. Service Historique de la Défense Hôpital militaire : plans, coupes, élévations. 1834. Service Historique de la Défense, Vincennes : Atlas des bâtiments militaires, T 335/1, feuille 25. Hôpital militaire. Plans, coupes, élévations. 1866. Service Historique de la Défense, Vincennes : Atlas des bâtiments militaires, T 335/1, feuille 25bis.
    Illustration :
    Hôpital militaire H. Bâtiment i. 1904. [Plans, coupes, élévations] IVR93_19930500370XAB Projet pour terminer l'hôpital militaire. 1829. IVR93_19930500163ZAB Hôpital militaire : plans, coupes, élévations. 1834. IVR93_19930500371XAB Hôpital militaire. Plans, coupes, élévations. 1866. IVR93_19930500369XAB Ancien hôpital militaire et extrémité méridioale de la rue de Roche prise de la place Médecin
  • chapelle de cordeliers actuellement remise
    chapelle de cordeliers actuellement remise Briançon - rue du Pont-d'Asfled - en ville - Cadastre : 1972 AP 73
    Historique :
    époque, mais l'aile du couvent est plus tardive : 18e siècle. Un hôpital royal, destiné aux militaires
    Référence documentaire :
    militaires, T 335/1.
  • Pont Bailey
    Pont Bailey Aiguilles - en village - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    Le pont est réalisé en matériel Baileys US M1 ou M2, matériel d'équipage de pont militaire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    militaire d'invention anglaise pendant la seconde guerre mondiale et développé en grande quantité par l'apprécier) un pont triple-double donne une portance de 60 tonnes, en passage normal au sens militaire du
  • Ligne fortifiée
    Ligne fortifiée Molines-en-Queyras - près de Molines-en-Queyras - isolé - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    l'objet d'aucune réorganisation dans l'entre deux guerres ; la cinquantaine d'ouvrages militaires
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
  • église paroissiale Saint-Louis
    église paroissiale Saint-Louis Mont-Dauphin - en village - Cadastre : 1831 7 1981 AA 92
    Historique :
    par les autorités militaires et les matériaux récupérés et réutilisés pour construire des casemates
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    systématiquement affectés en priorité aux ouvrages strictement militaires, à Montdauphin puis à Briançon ; le site -Dauphin fut desservie jusqu’à la Révolution par un aumônier militaire. A la Révolution, l'église est les ouvrages militaires jusqu'en 1980, se désintéresse d'un édifice dont il n'a pas l'usage. La militaires s'engage à faire les travaux « pour construire un toit avec piédroit en maçonnerie au-dessus du ). Dans une lettre du 30 juin 1848, l'administration militaire revendique la propriété des « portions l'emmagasinement de bois destiné au chauffage militaire ». Par contre, les portions achevées de l'église, c’est-à retrouve quelque intérêt aux yeux de l'autorité militaire : le vieux projet de 1783 est enfin mis à initialement prévue par les ingénieurs militaires, de la sacristie, de la partie inférieure du clocher et de la primitivement par cinq grandes fenêtres : les ingénieurs militaires avaient mal mesuré les effets conjugués de
  • ouvrage d'infanterie du col de Buffère
    ouvrage d'infanterie du col de Buffère Le Monêtier-les-Bains - col de Buffère - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    ouvrages à exécuter par main-d’œuvre militaire en troisième urgence. Le programme est approuvé par le
  • batterie dite batterie 84
    batterie dite batterie 84 Mont-Dauphin - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
  • position dit blockhaus du Galibier
    position dit blockhaus du Galibier Le Monêtier-les-Bains - col du Galibier - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur