Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 379 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • ouvrage fortifié (fortin, poste) dit fortin de Serre de Laut et poste, de l'organisation défensive de l'Ubaye.
    ouvrage fortifié (fortin, poste) dit fortin de Serre de Laut et poste, de l'organisation défensive de l'Ubaye. La Condamine-Châtelard - Serre de l'Aut - isolé - Cadastre : 1975 J6 1012
    Description :
    Saint-Paul-sur-Ubaye, se trouve le poste extérieur, petit bâtiment cylindrique bâti en moellons, composé , maçonné en moellons, a un plan en T et est doté d'un avant-corps saillant sur le front de gorge du fortin en fonte dans une tourelle sous coupelle bétonnée. La porte de l'ouvrage est précédée par un haha sur couvert d'un toit de tôles à quatre pans. A proximité du fortin, mais administrativement sur la commune de
    Localisation :
    Saint-Paul-sur-Ubaye
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur la commune Saint-Paul-Sur-Ubaye
    Titre courant :
    de l'Ubaye.
    Appellations :
    de l'organisation défensive de l'Ubaye
    Texte libre :
    qui pourrait recevoir cependant des pièces de montagne sur le terre-plein du front de tête, même si sensiblement de niveau sur deux kilomètres jusqu'au sommet de Serre de Laut, son extrémité sud-est, où est implanté sur ce sommet à 2005 m d'altitude, et, en position dominante dispose de vues lointaines dans presque toutes les directions vallée du Parpaillon, vallée de l'Ubaye à partir du Pas de la petites dimensions, s'inscrit dans un rectangle de 60 m de front sur 25 m de profondeur. Il est ceinturé moellons d'environ 5 m de haut se dressant sur le terre plein d'emprise sans aucun défilement, et surmontée vastes créneaux de pied à arc surbaissé réplique des mâchicoulis sur arc. Les éléments remarquables de -corps rectangulaire en saillie sur la gorge de l'ouvrage, le tout à un seul niveau, plus, à droite une 48 hommes à 2 rangs de lits de camp à 2 étages sur châssis métalliques en profilés scellés dans les rapport au terre-plein. Le tout est couvert d'une dalle de béton de 0, 50 sur profilés métalliques, selon
    Illustration :
    Vue aérienne prise du sud, sur l'arrière. IVR93_19920400373XA Vue sur la vallée du Parpaillon. Au centre, massif de la tête de l'Infernet et du Vallon Claus. Au
  • position (point d'appui) dit point d'appui du Castelet, de l'organisation défensive de l'Ubaye.
    position (point d'appui) dit point d'appui du Castelet, de l'organisation défensive de l'Ubaye. Saint-Paul-sur-Ubaye - le Châtelet - isolé - Cadastre : 1975 L3 515, 523, 532, 541, 554
    Historique :
    la fin du 17e siècle. Comme d'autres sites de l'Ubaye, il connaît une alternance d'abandons et de réactivations. Même si l'éperon du Châtelet n'a pas été oublié dans les reconnaissances et les réflexions sur l'organisation défensive de l'Ubaye durant le 19e siècle, les choses restent en place jusqu'en 1926. L'ouvrage
    Localisation :
    Saint-Paul-sur-Ubaye - le Châtelet - isolé - Cadastre : 1975 L3 515, 523, 532, 541, 554
    Titre courant :
    position (point d'appui) dit point d'appui du Castelet, de l'organisation défensive de l'Ubaye.
    Appellations :
    de l'organisation défensive de l'Ubaye
    Texte libre :
    en 1709 lors d'une poussée des coalisés sur le col de Vars, avant que l'Ubaye ne soit cédée à la alignement droit orienté nord-est-sud-ouest, est en partie barrée, 4 km avant le coude de Saint Paul, par un vallée. Le chemin remontant la combe de Maurin de Saint-Paul à Maljasset contourne le rocher par la de Fouillouze-Haut) et à l'ouvrage de Plate Lombarde avec prolongement possible sur Saint-Ours par le sur la situation locale pendant la guerre de la ligue d'Augsbourg. En septembre 1693, un an à peine après la mémorable offensive de coalisés de Victor Amédée de Savoie sur Gap et Embrun, l'ingénieur rogner trop sur ces fonds, étant donné que les travaux sont en cours – sous entendu, avec la passagère couronnant le rebord du plateau. En 1697, nos troupes évacuent l'Ubaye rendue à Victor-Amédée la tentative des coalisés sur Toulon et la Provence, contraignirent Villard puis (1709) Berwick à la en Ubaye et, avec elle les reconnaissances et les projets des ingénieurs, car, à part la poursuite
    Illustration :
    Tourelle démontable de droite. Vue générale prise de l'arrière en direction de la haute Ubaye. Au fond, au centre, le hameau de Saint-Antoine. IVR93_19910400992ZA Entrée arrière de la galerie d'accès à la tourelle démontable de droite. Date 1939 sur le linteau
  • batterie, ouvrage fortifié (batterie, poste défensif) dite batterie et postes de Vallon Claus, de l'organisation défensive de l'Ubaye.
    batterie, ouvrage fortifié (batterie, poste défensif) dite batterie et postes de Vallon Claus, de l'organisation défensive de l'Ubaye. Saint-Paul-sur-Ubaye - vallon Claus - isolé - Cadastre : 1961 J 1080, 1081, 1082, 1083, 1089, 1184
    Historique :
    le plan de défense de l'Ubaye. En 1881 commencent les travaux de la batterie de Vallon Claus, sous la
    Description :
    maçonné, élevé sur deux niveaux de travées, un rez-de-chaussée et un étage de soubassement, couvert d'une
    Localisation :
    Saint-Paul-sur-Ubaye - vallon Claus - isolé - Cadastre : 1961 J 1080, 1081, 1082, 1083, 1089, 1184
    Titre courant :
    l'organisation défensive de l'Ubaye.
    Appellations :
    de l'organisation défensive de l'Ubaye
    Texte libre :
    l'Ubaye et Saint-Paul, comporte une légère brisure saillante et deux décrochements en crémaillère assurant et à droite de l'Ubaye, avec champs de tir se recoupant sur la vallée, prise d'enfilade par 4 tubes ligne le reliait à Saint-Paul). De cette situation topographique, il résulte pour la batterie une d'interdiction de la trouée de l'Ubaye et de contrôle de l'itinéraire col de Larche-col de Vars. Le général Seré construire un fort à Jausiers, mais l'Ubaye n'étant pas en première urgence, l'affaire est réservée. C'est le 24 mai 1878 que le plan de défense de l'Ubaye et des Alpes-Maritimes est arrêté par le Comité : dès l'Ecole d'Application de l'Artillerie et du Génie de Fontainebleau en 1883 et signe un cours sur les ponts version initiale - est achevé en 1884, pour 116.718, 68 F étalés sur les exercices 81 à 84. En 1885, aucun sur muret en béton, pour 48.600 F. Nouvelle pause en 1888, puis, sous la direction du capitaine échelonnés sur l'arête rocheuse entre la batterie et le signal du Melezen, à la fois vigies et postes de
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la batterie prise en dessus, depuis la ligne des postes. En arrière, Saint-Paul Vue aérienne prise de l'est-nord-est sur l'avant. IVR93_19920400423XA et la haute vallée de l'Ubaye. IVR93_19910400523X Inscription sur une fontaine le long de la route nord. IVR93_19910400539X Poste n° 1. Graffiti sur une paroi intérieure. IVR93_19910400516X Vue sur le col de Vard. IVR93_19910400810ZA
  • édifice fortifié (redoute) dit redoute des Cassons, de l'organisation défensive de l'Ubaye.
    édifice fortifié (redoute) dit redoute des Cassons, de l'organisation défensive de l'Ubaye. Saint-Paul-sur-Ubaye - près de Tournoux - isolé - Cadastre : 1961 J 254
    Référence documentaire :
    à l'encre sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764 -1778. Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197. , Saint-Mandé : mission C3240-0034_1974_IFN04_IRC_1819, cliché n°1819.
    Description :
    L'ouvrage, bâti en moellons, est construit en plan pentagonal irrégulier. La charpente reposait sur
    Localisation :
    Saint-Paul-sur-Ubaye - près de Tournoux - isolé - Cadastre : 1961 J 254
    Titre courant :
    édifice fortifié (redoute) dit redoute des Cassons, de l'organisation défensive de l'Ubaye.
    Appellations :
    de l'organisation défensive de l'Ubaye
    Texte libre :
    chemin menant à Saint-Paul, de l'autre côté du torrent de Riou Sec. Analyse architecturale L'ouvrage Historique En 1693, à la suite de l'invasion des coalisés aux ordres de Victor Amédée de Savoie sur Haute Vallée de l'Ubaye, sous les ordres du maréchal de Catinat commandant l'armée des Alpes. Le point de l'Ubaye est réactivée et les redoutes de la campagne précédente, en grande partie ruinés par les Ubaye : toutes sont en mauvais état, En 1747, l'ingénieur Razaud laisse un mémoire relatif au camp de - une redoute au confluent Ubaye-Ubayette, près de Gleizolles - une redoute près du pont, en face de identifiée en contrebas du village de Tournoux ne figurent sur la carte du Camp de Tournoux dressée par réactivation des défenses de l'Ubaye par Huë de Langrune lors de la Guerre de Succession d'Espagne au début du -est, sur un replat intermédiaire (fig. 1) du versant nord-est de la Crête Tête de Vallon Claus-Serre de Laut, replat dominant de 130 m environ la vallée de l'Ubaye et dont le village de Tournoux occupe
    Illustration :
    Vue générale prise du sud-est. A gauche sur le replat, village de Tournoux et site du camp. Au
  • ouvrage d'infanterie dit ouvrage de Plate Lombarde, de l'organisation défensive de l'Ubaye.
    ouvrage d'infanterie dit ouvrage de Plate Lombarde, de l'organisation défensive de l'Ubaye. Saint-Paul-sur-Ubaye - Plate Lombarde - isolé - Cadastre : 1975 G6 148, 149
    Statut :
    propriété publique Cet ouvrage est la propriété de la communauté de Communes Vallée de l'Ubaye
    Description :
    deux blocs actifs de tir, le tout greffé sur une infrastructure souterraine. Les deux blocs actifs sont
    Localisation :
    Saint-Paul-sur-Ubaye - Plate Lombarde - isolé - Cadastre : 1975 G6 148, 149
    Titre courant :
    ouvrage d'infanterie dit ouvrage de Plate Lombarde, de l'organisation défensive de l'Ubaye.
    Appellations :
    de l'organisation défensive de l'Ubaye
    Texte libre :
    de la viabilité très réduite des cols aboutissant dans la très haute Ubaye". Chose curieuse, l'avant -projet sommaire ne figure pas dans les 16 études groupées des ouvrages du Briançonnais et de l'Ubaye reste, sur les Alpes, une période de réflexion et d'études marquée par un voyage sur place du maréchal supplémentaires (sur 200 espérés) : on dispose alors de 362 millions pour les travaux de première urgence, dit catégories : 1) Celles pouvant être réalisées sur les 362 millions disponibles. 2) Celles non réalisables cartouches de 7,5 mm, 180 obus de 50 mm (sur les 6000 prévus), 240 grenades FI) etc... Cette somme reste d'altitude, sur un replat en haut de la vallée du Riou de Fouillouze, devenant torrent de la Barague affluent rive gauche de la haute Ubaye. Cette vallée est encagée entre la chaîne frontière, à l'est, jalonnée par le brec de Chambeyron et la tête de Sautron et, au sud-ouest, celle des rochers de Saint-Ours ; en , sur un replat situé au bout d'une longue montée partant du village de Fouillouse, et qui s'abaisse
    Illustration :
    de Saint-Ours. IVR93_19910400939ZA massif du rocher de Saint-Ours. IVR93_19910400936ZA Bloc 3 et rocher de Saint-Ours. IVR93_19910400912ZA
  • édifice fortifié (redoute) dite redoute de Berwick, de l'organisation défensive de l'Ubaye.
    édifice fortifié (redoute) dite redoute de Berwick, de l'organisation défensive de l'Ubaye. Saint-Paul-sur-Ubaye - la Redoute de Berwick - isolé - Cadastre : 1961 J 830
    Historique :
    Une série de redoutes est construite par Creuzet de Richerand à l'époque de l'occupation de l'Ubaye
    Référence documentaire :
    sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778 . Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197.
    Localisation :
    Saint-Paul-sur-Ubaye - la Redoute de Berwick - isolé - Cadastre : 1961 J 830
    Titre courant :
    édifice fortifié (redoute) dite redoute de Berwick, de l'organisation défensive de l'Ubaye.
    Appellations :
    de l'organisation défensive de l'Ubaye
    Texte libre :
    Amédée de Savoie sur la région d'Embrun-Gap, que l'ingénieur Richerand (en poste à Grenoble) dirige les travaux de mise en état de défense de la Haute Vallée de l'Ubaye, sous les ordres du maréchal de Catinat Ryswick, la région est restituée au duc de Savoie et les ouvrages ruinés, soit sur ordre supérieur, soit est réactivé, et le système défensif de l'Ubaye rétabli par l'ingénieur Huë de Langrune à partir de rétablit l'ancienne redoute à mâchicoulis qu'on avait faite de l'autre guerre pour garder le pont sur la rivière du Baye (sic) au-dessous de Tournoux sur le chemin qui va de Tournoux à Meyronnes, avec une d'eau". La redoute figure sur un plan joint, daté du 28 mai 1707. On notera que cette description est Situation : dans le fond de la vallée de l'Ubaye, à 1324 m d'altitude, au bord de la rivière, le long de la angle droit, sur une tour-réduit occupant le saillant ouest. Le troisième côté, tenaillé en bonnet de prêtre et de 50 m de long constitue l'hypoténuse et, orienté à l'est, est en partie bordé par l'Ubaye
  • ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye
    ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye Alpes-de-Haute-Provence
    Historique :
    En 1693, l'Ubaye est occupé par les troupes de Louis XIV, commandées alors par Catinat. Ce dernier différents points de la vallée. L'Ubaye est réoccupée par les Français lors de la guerre de Succession campagne précédente. A la paix d'Utrecht, en 1713, la vallée de l'Ubaye est laissée à la France. Au cours altitude. De 1880 à 1940, l'Ubaye est dotée d'un réseau de télégraphie optique. La batterie des Caurres est une ligne d'avant-postes à Larche, aux Fourches et à Pra. Le dispositif militaire de l'Ubaye réussit à
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur la commune Saint-Paul oeuvre située en partie sur la commune Le Lauzet-Ubaye oeuvre située en partie sur la commune Saint-Vincent-les-Forts oeuvre située en partie sur la commune Saint-Dalmas-le-Selvage oeuvre située en partie sur la commune Condamine-Châtelard (La) oeuvre située en partie sur la commune Jausiers oeuvre située en partie sur la commune Larche oeuvre située en partie sur la commune Meyronnes oeuvre située en partie sur la commune Uvernet-Fours
    Titre courant :
    ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye
    Carte :
    Organisation défensive de l'Ubaye
    Appellations :
    organisation défensive de l'Ubaye
    Annexe :
    Note d'ensemble sur les ouvrages d'avant-poste (1930-40) (relative aux ouvrages de Larche, des Fourches, du Pra et de Saint-Dalmas) Parallèlement au programme d'ouvrages puissants géré par la C.O.R.F avait été confiée à la main-d'oeuvre militaire, sur crédits "instruction" pendant les "campagnes d'été celle-ci. Leur nombre fut limité à une trentaine sur l'ensemble de la frontière, pour éviter de cloche blindée, une entrée et une ou deux sorties de secours, le tout greffé sur une infrastructure cloches blindées "Saint-Jacques" de modèles distincts de ceux de la C.O.R.F. (sauf les créneaux F.M mortiers de 81 mm modèle 24-31, en position défilée à l'extérieur. Les ouvrages sont, bien sûr, implantés de l'armistice. Un seul inachevé - le blockhaus des Arcellins, au Mont Cenis, fut pris. En Ubaye, on du 14e corps d'armée. L'ouvrage de Saint-Dalmas est le plus septentrional du 15e corps d'armée et Le réseau de télégraphie optique de forteresse en Ubaye (1880-1940) On sait que ce n'est qu'en 1844
    Texte libre :
    de se jeter dans l'Ubaye sans rencontrer d'obstacle notable sur son bref parcours, hormis le défilé passagère Saint-Paul, Jausier, Barcelonnette pour des bataillons en quartier d'hiver Total: 47.000 livres ) descendant du massif de Restefond. Elle n'a, par contre, aucune action sur la vallée de l'Ubaye. Ainsi, en Géographie de l'Ubaye Encagée, à l'est, par la crête principale des Alpes, au sud et au sud-est par la crête Enchastraye-Restefond-Pelat, au nord, par la chaîne du Parpaillon, la vallée de l'Ubaye Ubaye, du col du Longet à Tournoux draine la haute vallée de Maurin, franchit le verrou naturel du de Meyronnes. A partir du confluent, près du village de Gleizolles, l'Ubaye force, ensuite, la barre n'en fasse une des portes de la frontière sur la Haute-Provence. Considérations militaires et toutes sortes. Dans l'angle politique, l'Ubaye, après avoir dépendu longtemps de la Provence, dont les sur le versant oriental des Alpes : régions d'Exilles, Fenestrelle, Château-Dauphin, Pignerol, et
    Illustration :
    Saint-Paul-sur-Ubaye. Caserne Pellegrin dite baraquements de l'Ubaye. Bâtiments 001 et 002 Saint-Paul-sur-Ubaye. Caserne Pellegrin dite baraquements de l'Ubaye. A gauche, bâtiments 014 et Saint-Paul-sur-Ubaye. Ouvrage de Plate Lombarde, bloc 3. IVR93_19910400944ZA Saint-Dalmas-le-Selvage. Camp des Fourches. IVR93_19920600064ZA Le Lauzet-Ubaye, poste crénelé du Ravin de la Tour ou du Pas de la Tour. IVR93_19920400057X Ouvrage bas de Saint-Ours. IVR93_19910400741ZA
  • ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye
    ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye Alpes-de-Haute-Provence
    Dossier :
    Saint-Paul-sur-Ubaye. Ouvrage de Plate Lombarde, bloc 3. ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye de l'Ubaye.
  • ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye
    ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye Alpes-de-Haute-Provence
    Dossier :
    Saint-Paul-sur-Ubaye. Caserne Pellegrin dite baraquements de l'Ubaye. Bâtiments 001 et 002 . ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye Caserne Pellegrin dite baraquements de l'Ubaye. Bâtiments 001 et 002. Cet ensemble construit au défensive de l'Ubaye
  • ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye
    ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye Alpes-de-Haute-Provence
    Dossier :
    Saint-Paul-sur-Ubaye. Caserne Pellegrin dite baraquements de l'Ubaye. A gauche, bâtiments 014 et 015. A droite, bâtiment 016. ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye Caserne Pellegrin dite baraquements de l'Ubaye. A gauche, bâtiments 014 et 015. A droite, bâtiment 016. forteresse de Tournoux, de l'organisation défensive de l'Ubaye
  • canal de dérivation de Donzère-Mondragon
    canal de dérivation de Donzère-Mondragon Bollène - en écart
    Historique :
    , afin d'améliorer la navigation sur le Rhône, d'en contrôler le débit, mais aussi d'alimenter en eau de refroidissement le site nucléaire du Tricastin (600 hectares entre Drôme et Vaucluse, sur la rive droite du canal ). Un grand barrage hydroélectrique a été mis en place sur le canal à Bollène : l'usine-barrage (Référence : IA13004059), qui porte le nom du physicien André Blondel, jumelée à l'écluse Saint-Pierre, la
    Observation :
    Ce canal court, à cheval entre les régions Rhône-Alpes et PACA, sur cinq communes, dont deux en
    Description :
    Rhône à l'aval de Lyon, il répond au gabarit européen de 11,40 m x 190 m. Courant sur 28 km, c'est le 9000 hectares de terres cultivables, dans la plaine du Tricastin, et en aval, sur d'anciens terrains
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur les communes Donzère, La Garde-Adhémar ; Saint-Paul-Trois-Châteaux , Mondragon; ; Pierrelatte ; Saint-Paul-Trois-Châteaux oeuvre située en partie sur le département 26
    Illustration :
    Vue générale de l'usine hydroélectrique, du pont-barrage et de l'écluse construite sur le canal Pont routier du Tricastin sur le canal de Donzère-Mondragon. IVR93_20128400068NUC2A
  • ensemble de deux tableaux : Saint Pierre, Saint Paul
    ensemble de deux tableaux : Saint Pierre, Saint Paul Senez - place de l' Eglise
    Inscriptions & marques :
    Saint Pierre (peint sur un cartouche, sur le piédestal) ; Saint Paul (peint sur un cartouche, sur inscription concernant l'iconographie peint sur l'oeuvre
    Représentations :
    saint Paul Les saints sont représentés debout sur un piédestal, dans une niche à décor de coquille. Deux putti assis sur le sommet de la niche tiennent une couronne au-dessus de la tête de saint Pierre, un livre ouvert pour saint Paul. Le corps de face, le visage légèrement tourné vers la dextre, saint Pierre tient saint Paul tient une épée de la main dextre, un livre ouvert de la main senestre. Les couleurs rouge pour saint Paul. saint Pierre traditionnelles sont respectées pour les vêtements des saints : robe bleue, drapé jaune pour saint Pierre, drapé
    Titre courant :
    ensemble de deux tableaux : Saint Pierre, Saint Paul
    Illustration :
    Saint Paul. Vue d'ensemble. IVR93_20080401607NUC2A Saint Paul. Détail du visage. IVR93_20080401608NUC2A Saint Paul. Détail du pied droit. IVR93_20080401609NUC2A Saint Pierre. Vue d'ensemble. IVR93_20080401604NUC2A Saint Pierre. Détail du visage. IVR93_20080401605NUC2A Saint Pierre. Détail du pied droit. IVR93_20080401606NUC2A
  • présentation de l'étude sur l'architecture militaire des Alpes-Maritimes
    présentation de l'étude sur l'architecture militaire des Alpes-Maritimes Alpes-Maritimes
    Titre courant :
    présentation de l'étude sur l'architecture militaire des Alpes-Maritimes
    Texte libre :
    , en particulier de l'organisation défensive de l'Ubaye, laquelle par la commune de Saint-Dalmas-le défensif de l'Ubaye. Chronologie des études 1991-1992 : commune de Saint-Dalmas-le-Selvage 1994 : ouvrages , Tournefort) 2006- 2007 : places fortes d'Antibes, de Saint-Paul-de-Vence, de Sainte-Marguerite Maîtrise réalisées par le colonel Philippe Truttmann, également auteur des précédentes études sur l'Ubaye, le places fortes du royaume de France (Antibes, Saint-Paul-de-Vence, Sainte-Marguerite) ou du duché de -Selvage, débouche dans les Alpes-Maritimes sur les vallées de la Tinée et de la Vésubie. A l'exception de l'ouvrage de Saint-Dalmas, les 6 autres édifices situés à Saint-Dalmas font partie intégrante du système : château de Guillaumes 2005 : redoute de Menton, compléments position de résistance (Sainte-Agnès, La Tour d'oeuvre Toutes les enquêtes lancées par le service de l'Inventaire sur la thématique de l'architecture . Les ouvrages de l'Ancien Régime Ils sont principalement implantés sur ou en retrait du littoral : les
    Illustration :
    Cannes. Fort de Sainte-Marguerite. IVR93_19880600012XA
  • retable de saint Sébastien
    retable de saint Sébastien Ansouis
    Inscriptions & marques :
    Au-dessus de saint Sébastien, papier cloué sur l'arbre portant l'inscription : SEBASTIANUS inscription donnant l'identité du modèle sur l'oeuvre
    Représentations :
    encadrant le bouquet sur le cadre-tabernacle. La toile centrale représente saint Sébastien martyrisé entouré de saint Roch et de saint Eloi. La toile du cadre-tabernacle représente saint Paul. Ornements végétaux : pampres sculptés sur le fût des colonnes et pilastres, chutes de fruits , légumes et feuilles sculptées sur le fût des pilastres, rinceaux de feuilles d'acanthes sur la frise de : deux putti sculptés sur le fût des colonnes torses, trois têtes d'anges ailées sur la frise de l'entablement. Ornements architecturaux autour des toiles peintes, sur l'entablement et deux pots à feu
    Description :
    pilastres et deux colonnes torses, à base moulurée et chapiteau corinthien, posés sur des piédestaux et travée centrale est rectangulaire, à un seul lé, à grain moyen serré montée sur châssis à une traverse . La couche picturale sur préparation brun-rouge est mince et lisse. La toile est en bon état mais la
    Titre courant :
    retable de saint Sébastien
    Texte libre :
    Ce retable de saint Sébastien, par sa forme et son décor, s'apparente aux retables du milieu du 17e
    Illustration :
    Peinture sur toile du cadre-tabernacle : saint Paul. IVR93_19708401158X Peinture sur toile. Saint-Sébastien entouré de saint Roch et de saint Eloi. IVR93_19708401157V
  • ensemble de 11 verrières : Saint Maurice, Saint Jean Baptiste, Sainte Anne, Saint Paul de Tarse, La Vierge à l'Enfant, Sainte Jeanne d'Arc, Saint George, Saint Joseph, La Nativité (baies 107 à 119, 108, 110, 120)
    ensemble de 11 verrières : Saint Maurice, Saint Jean Baptiste, Sainte Anne, Saint Paul de Tarse, La Vierge à l'Enfant, Sainte Jeanne d'Arc, Saint George, Saint Joseph, La Nativité (baies 107 à 119, 108, 110, 120) Beaulieu-sur-Mer - Beaulieu - boulevard du Maréchal-Leclerc
    Inscriptions & marques :
    inscriptions : SAINT MAURICE / 1921 ; SAINT JEAN-BTE / 1923 ; SAINTE ANNE / 1923 ; SAINT PAUL / 1923 ; SAINTE JEANNE D'ARC ; SAINT GEORGES / 1921. Date : 1920 sur la verrière de saint Joseph. inscription concernant l'iconographie peint sur l'oeuvre signature peint sur l'oeuvre date peint sur l'oeuvre inscription concernant le lieu d'exécution peint sur l'oeuvre
    Historique :
    Seule la verrière représentant sainte Jeanne d'Arc n'est ni signée ni datée.
    Représentations :
    saint Paul de Tarse saint Maurice saint Jean Baptiste sainte Anne sainte Jeanne d'Arc saint Georges saint Joseph
    Localisation :
    Beaulieu-sur-Mer - Beaulieu - boulevard du Maréchal-Leclerc
    Emplacement dans l'édifice :
    chapelle latérale nord (Saint Paul 2e travée (Saint Maurice) 3e travée (Saint Jean Baptiste) et 4e travée (Sainte Anne) Sainte Jeanne d'Arc) chapelle latérale sud (Saint Georges Saint Joseph)
    Titre courant :
    ensemble de 11 verrières : Saint Maurice, Saint Jean Baptiste, Sainte Anne, Saint Paul de Tarse, La Vierge à l'Enfant, Sainte Jeanne d'Arc, Saint George, Saint Joseph, La Nativité (baies 107 à 119, 108
    Aires d'études :
    Villefranche-sur-Mer
    Illustration :
    Saint Maurice. IVR93_19970600663ZA Sainte Jeanne d'Arc. IVR93_19970600732XA
  • tableau : Saint Pierre et saint Paul (N° 2)
    tableau : Saint Pierre et saint Paul (N° 2) Beauvezer - Villars-Heyssier
    Inscriptions & marques :
    signature peint sur l'oeuvre date peint sur l'oeuvre
    Représentations :
    Sur une fond de ville antique, saint Pierre et saint Paul se tiennent debout avec leur attribut saint Paul : épée saint Pierre : clef
    Titre courant :
    tableau : Saint Pierre et saint Paul (N° 2)
  • ensemble de l'autel, 2 colonnes, 2 lampes à huile
    ensemble de l'autel, 2 colonnes, 2 lampes à huile Beaulieu-sur-Mer - quartier Formica - 7 rue Gustave-Eiffel
    Inscriptions & marques :
    Au Dieu inconnu", sur l'autel, serait l'inscription lue par saint Paul sur un autel d'Athènes inscription grec gravé sur l'oeuvre
    Canton :
    Villefranche-sur-Mer
    Représentations :
    Palmettes et rosette sur l'autel, bande de motifs géométriques. Bande de motifs stylisés, identique -souris aux ailes déployées, sur une feuille d'acanthe placée entre des volutes.
    Description :
    Marbre de Carrare. L'autel est placé sur un emmarchement aux angles duquel sont disposées deux rectangulaire sur la face antérieure. Derrière l'autel est ménagée une petite niche en cul de four, en marbre
    Localisation :
    Beaulieu-sur-Mer - quartier Formica - 7 rue Gustave-Eiffel
    Aires d'études :
    Villefranche-sur-Mer
  • tableaux (2) (en pendant) : itinéraire de saint Paul de Tarse, conversion de saint Paul de Tarse
    tableaux (2) (en pendant) : itinéraire de saint Paul de Tarse, conversion de saint Paul de Tarse Conségudes - près des Mélières - isolé
    Inscriptions & marques :
    premier tableau, à droite sur le second ; DANY BOTTAU, ITINERAIRE DE SAINT PAUL, DANY BOTTAU, CONVERSION DE SAINT PAUL, gravé sur deux plaques de cuivre, sur les cadres. signature peint sur l'oeuvre date peint sur l'oeuvre inscription concernant le lieu d'exécution peint sur l'oeuvre signature gravé sur partie rapportée inscription concernant l'iconographie gravé sur partie rapportée DANY BOTTAU. 7.1959, 22 A.FREMONT. CALIFORNIE. NICE, peint sur trois lignes en bas à gauche sur le
    Représentations :
    indiquant les villes où le saint a séjourné avant d'arriver à Rome ; la conversion de saint Paul sur le Saint Paul prêchant devant une foule, en surimpression à la carte du bassin méditerranéen oriental chemin de Damas. représentation scientifique (carte : Méditerranée) ; scène (saint Paul : prédication , homme, femme), scène (saint Paul de Tarse, couché, Christ : apparition, à mi-corps, Damas).
    Titre courant :
    tableaux (2) (en pendant) : itinéraire de saint Paul de Tarse, conversion de saint Paul de Tarse
    Illustration :
    La conversion de saint Paul de Tarse. IVR93_19940601613ZA Itinéraire de Saint Paul. IVR93_19960600610ZA
  • présentation de l'étude sur l'architecture militaire des Alpes-de-Haute-Provence
    présentation de l'étude sur l'architecture militaire des Alpes-de-Haute-Provence Alpes-de-Haute-Provence
    Titre courant :
    présentation de l'étude sur l'architecture militaire des Alpes-de-Haute-Provence
    Texte libre :
    La Condamine-Châtelard, Fours, Jausiers, Larche, Le Lauzet-Ubaye, Meyronnes, Saint-Paul et Saint fortes de Colmars et Seyne. Principal ensemble (avec son extension sur la commune de Saint-Dalmas-le -Selvage dans les Alpes-Maritimes), le secteur de l'Ubaye comprend des ouvrages situés sur les communes de L'étude sur l'architecture militaire des Alpes-de-Haute-Provence s'insère dans la grande enquête thématique régionale sur l'architecture militaire de la frontière italienne et du littoral. Cette enquête -Provence a été réalisée en deux phases. - Entre 1991 et 1993, l'ensemble fortifié de l'Ubaye et les places stratégiques cohérents : - un vaste ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye, constitué du 16e
  • chapelle Saint-Pierre, Saint-Paul
    chapelle Saint-Pierre, Saint-Paul Arvieux - Brunissard - en écart - Cadastre : 1825 B3 486 1979 B3 381
    Historique :
    Un bâtiment figure à l'emplacement de la chapelle sur le cadastre de 1825 ; selon Jean Tivollier
    Représentations :
    sujet : scènes de la vie de saint Pierre et saint Paul ?, support : peintes sur les murs du chœur
    Titre courant :
    chapelle Saint-Pierre, Saint-Paul
    Vocables :
    Saint-Paul Saint-Pierre
1 2 3 4 19 Suivant