Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 10495 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • présentation de la commune de Saint-Martin-de-la-Brasque
    présentation de la commune de Saint-Martin-de-la-Brasque Saint-Martin-de-la-Brasque
    Historique :
    : église paroissiale ; prieuré Saint-Martin, localisation inconnue au lieu-dit Saint-Blaise, dépendant du chapitre cathédral d'Aix, prieuré remplacé au 13e siècle par une vicairie sous le titre de Saint-Blaise ruiné, l'actuel fondé en 1506 en même temps que l'écart de Belle Etoile ; édifice détruit non documenté , édifice abandonné à la fin du 15e siècle, détruit avant 1582
    Localisation :
    Saint-Martin-de-la-Brasque
    Titre courant :
    présentation de la commune de Saint-Martin-de-la-Brasque
  • ensemble du maître-autel : autel, 2 gradins d'autel, tabernacle, retable
    ensemble du maître-autel : autel, 2 gradins d'autel, tabernacle, retable Saint-Martin-de-la-Brasque
    Contributeur :
    Contributeur Teyssier Roseline de
    Historique :
    pastorales de 1633 et 1639 ne comportait qu'une toile, représentant saint Martin, dédicataire de l'église et description assez précise de son iconographie : "un retable dans lequel est despeint l'image de la Sainte deux petits tableaux, l'un d'iceux est l'image de la sainte Vierge, l'autre de Jésus, Maris et Joseph Le maître-autel semble dater de la deuxième moitié du 17e siècle. En effet, dans le procès-verbal de la visite pastorale du 19 juin 1654, cet autel, est qualifié de "vieux" et de "pauvrement orné ". En revanche, le procès-verbal de la visite du 7 novembre 1656 le trouve en bon état : a-t-il été Vierge avec l'Enfant Jésus, a droicte et a gauche saint Blaise et saint Martin ; sur les credances y a ". Il est à remarquer que, sur ce nouveau retable, saint Martin se trouve associé à saint Blaise, patron de l'église et dédicataire de la vicairie. Quant aux deux petits tableaux signalés sur les crédences
    Description :
    comporte trois panneaux peints sur bois représentant la Vierge à l'Enfant entourée de deux saints évêques saint Martin et saint Blaise. La couche picturale est mince et lisse, vernis, en bon état, sans . L'autel tombeau est rectangulaire avec ailes en retrait. La table d'autel est saillante. Il est peint en S. Il est en bon état, la peinture a été refaite. Ce décor s'apparente au décor régional du 18e fronton ; il a un décor sculpté. Le retable est architecturé, à une seule travée, encadré de deux
    Localisation :
    Saint-Martin-de-la-Brasque
    Dimension :
    Dimensions totales : h = 350 cm ; la = 294 cm. Dimensions autel et gradin : h = 140 cm ; la = 294 cm. Dimensions retable : h = 185 cm ; la = 200 cm. Dimensions panneau peint : h = 137 cm ; la = 40cm.
    Illustration :
    Vue de face. IVR93_19708400724V Retable. Détail de l'aileron gauche. IVR93_19708400726V
  • église paroissiale Saint-Martin, Saint-Blaise, Presbytère
    église paroissiale Saint-Martin, Saint-Blaise, Presbytère Saint-Martin-de-la-Brasque - en village
    Historique :
    du presbytère contigu en 1656 ; construction de la sacristie en 1874 et du clocher en 1881. Construite de 1626 à 1629 par les maçons Antoine et Louis Bonnefille, Pierre Chauvet, François Boyer et Balthasar Achard, en remplacement de l'ancienne église ruinée et trop éloignée ; construction
    Référence documentaire :
    Chapitre Saint-Sauveur d'Aix. Prieurés et prébendes. Saint-Martine-de-la-Brasque. Archives Administration communale. Saint-Martin-de-la-Brasque, église. Archives départementales de Vaucluse 694-1729 ; 1776-1791. Délibération du conseil de la communauté. Saint-Martin-de-la-Brasque . Archives communales, Saint-Martin-de-la-Brasque : BB 1 à 5. 1581-1781, pièces 5 à 15. Archevêché d'Aix. Etat des paroisses : Saint-Martin-de-le-Brasque Déclarations fournies par les redevables des décimes en 1728 et pièces à l'appui. Saint-Martin de la Brasque. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 1 G 650.
    Description :
    Edifice à nef unique voûtée en berceau brisé continu et abside en cul-de-four ; élévation d'arêtes adossée au mur est ; presbytère de 2 étages carrés
    Localisation :
    Saint-Martin-de-la-Brasque - en village
    Titre courant :
    église paroissiale Saint-Martin, Saint-Blaise, Presbytère
    Annexe :
    -d'Aigues et de Saint-Martin-de-la-Brasque. L'an mil six cents vingt six et le seziesme mars advand midy Prix-fait de la construction de l'église paroissaile Saint-Martin. (A.D. 13 (Marseille), 2 G 2106 Jehan Laurens Silvestre, et une aultre eglise au lieu de St-Martin de la Brasque, dans une terre de la venerable chapitre de l'eglise metrapolitene Saint- Sauveur en la ville d'Aix, lesquels, de leur gré, en -Martin, sera faicte en la forme suivante, scavoir de quetre canes de longueur, sans le bresbitere, et de tant en muraille que autrement de l'eglise vieille de Saint- Martin pour l'amployer a l'ediffication de la novelle. Et cy present, comme dit est, ledict messire Gilbert, vicaire dudict St-Martin, lequel de , pièce 2.) 1626 (16 mars). La Tour-d'Aigues. Prix-fait de la construction des églises de Peypin Chauvet , François Boyer et Balthesard Achard, tous mestres massons de la ville de Pertuis, presents ediffier une eglise au lieu de Peipin, en la place et piece que ledict chapitre a ce jour d'huy aquis de
    Vocables :
    Saint-Martin Saint-Blaise
    Texte libre :
    de Saint-Martin-de-la-Brasque,mais également celle de Peypin-d'Aigues que le chapitre d'Aix faisait quinze communiants à Saint-Martin-de-la-Brasque . Le vicaire, Pierre Gilbert, démissionna le mois suivant et habitants de Saint-Martin-de-la-Brasque, qu'il avait surpris montés sur le toit de l'église, en Saint-Martin-de-la-Brasque sollicita et obtint, le 28 octobre 1799, l'autorisation de prendre l'ancien -Martin-de-la-Brasque : le village ne comptait, en effet, que trois familles catholiques en 1620 rebâtir dans des conditions analogues. Mise à part la contribution du vicaire de Saint-Martin-de-la entourée de saint Blaise et de saint Martin, avec, sur les crédences, deux petits tableaux figurant la protestantes du pays d'Aigues qu'il faut placer la construction de l'actuelle église paroissiale de Saint ans à venir . Comme le précédent, le nouvel édifice fut placé sous l'invocation de saint Martin , dédicataire du prieuré, mais les textes lui donnent plus souvent pour titre saint Blaise, patron de la
    Couvrements :
    cul-de-four
  • le mobilier de la chapelle Saint-Martin
    le mobilier de la chapelle Saint-Martin Saint-André-les-Alpes - Méouilles - en écart
    Historique :
    L'inventaire de 1906 mentionne 4 statues : saint Joseph, saint Barnabé, sainte Magdeleine, saint Pierre, il s'agit sans doute des statues encore en place, il mentionne également "deux statues de la Vierge sans valeur". En 1965, à la suite d'une lettre du préfet, le maire ferme l'église à clé et fait transporter tous les objets de valeur à l'église paroissiale, ne laissant in situ que 5 statues de plâtre et
    Référence documentaire :
    seigneur, un autel, un retable et un tableau d'autel dans la chapelle Saint-Jean. Procès-verbaux de visites Visite du 9 septembre 1745. Outre la description de l'état de l'église, l''évêque de Senez donne la d'autel qui représente l'Assomption et son retable, le tableau du saint Esprit dans la chapelle du Inventaire descriptif et estimatif des biens de toute nature détenus par la fabrique paroissiale de en exécution de l'article 3 de la loi du 9 décembre 1905. 1906. Archives départementales des Alpes-de affaires culturelles, enjoignant la prise de mesures pour la protection du mobilier des églises, le maire décide de fermer la chapelle de Méouilles et de faire transporter tous les objets de valeur à l'église pastorales, évêché de Senez, 1745-1753, 1764 à 1768, 1775, 1779 à 1781, 1785 à 1788. Registre tenu successivement par Louis Jacques François de Vocance (évêque de Senez de 1741 à1756), Antoine-Joseph D'Amat de Volx (évêque de Senez de 1757 à 1771), Étienne François Xavier des Michels de Champorcin (évêque de
    Canton :
    Saint-André-les-Alpes
    Localisation :
    Saint-André-les-Alpes - Méouilles - en écart
    Titre courant :
    le mobilier de la chapelle Saint-Martin
    Annexe :
    Liste du mobilier de la chapelle Saint-Martin de Méouilles (Saint-André-les-Alpes) Liste du mobilier étudié Sculpture STATUE : SAINT BARNABE Terre cuite, 19e siècle STATUE : CHRIST DU SACRE COEUR Plâtre, 2e moitié 19e siècle STATUE : SAINT JOSEPH ( ?) Carton-pâte, 19e siècle STATUE : SAINTE MARIE -MADELEINE Carton-pâte, 19e siècle STATUE : VIERGE DE L’IMMACULEE CONCEPTION Terre cuite, 2e moitié 19e , 2e moitié 19e siècle Sculpture STATUE : SAINT Plâtre, 2e moitié 19e siècle Idiophone CLOCHE Bronze
    Illustration :
    Statue de saint : vue générale. IVR93_20060401237NUCA
  • le mobilier de la chapelle Saint-Martin
    le mobilier de la chapelle Saint-Martin Entrevaux - les Lacs
    Titre courant :
    le mobilier de la chapelle Saint-Martin
    Annexe :
    Liste du mobilier de la chapelle Saint-Martin, Les Lacs, Entrevaux Liste du mobilier étudié MONUMENT PLAQUE COMMEMORATIVE Marbre, 1er quart 20e siècle PEINTURE TABLEAU : SAINT MARTIN Toile, 18e ( ?). BÉNITIER Entrée de la nef. Pierre calcaire. Dimensions non prises. 19e siècle. OBJET DU CULTE CATHOLIQUE ( ?) SCULPTURE STATUE : Saint Louis Chœur. Plâtre : moulé, peint (polychrome), peint doré. Dimensions non prises prises. 19e siècle. STATUETTE : Saint Joseph et l’Enfant Jésus Chœur. Verre opaque : peint (polychrome
  • Le mobilier de la chapelle Saint-Martin
    Le mobilier de la chapelle Saint-Martin Orcières - Serre-Eyraud - en écart
    Titre courant :
    Le mobilier de la chapelle Saint-Martin
    Annexe :
    Liste du mobilier non étudié de la chapelle Saint-Martin MEUBLES Autel de la Vierge : autel tombeau représentant le Christ et la Vierge protégés par une plaque de verre . 0, 40 x 0, 50. De part et d'autre du 1842. Meubles de sacristie : - Une armoire basse à quatre portes à panneaux recouvrant le bâti. - Une , 27. XIXe siècle. - Une gloire en métal repoussé. Fin XIXe siècle ? - Une série de chandeliers en cuivre sur base rectangulaire. Première moitié XXe siècle. - Un encensoir en cuivre. - Une croix de procession en cuivre. - Deux crucifix en cuivre. - Deux lanternes de procession. - Un seau à aspersion
    Illustration :
    Autel de la Vierge. Vue générale. IVR93_19860502200X
  • Village
    Village Saint-Martin-de-la-Brasque - en village - Cadastre : 1932 B 1838 B
    Référence documentaire :
    Saint-Martin-de-la-Brasque (Vaucluse). La fontaine et l'arceau. Michel, E. (photographe). Carte
    Dossier :
    Saint-Martin-de-la-Brasque (Vaucluse). La fontaine et l'arceau. Village
  • présentation de la commune de Saint-Martin-de-Queyrières
    présentation de la commune de Saint-Martin-de-Queyrières Saint-Martin-de-Queyrières
    Localisation :
    Saint-Martin-de-Queyrières
    Titre courant :
    présentation de la commune de Saint-Martin-de-Queyrières
    Aires d'études :
    Argentière-la-Bessée (L')
    Illustration :
    Saint-Martin et Prelles. Vue de situation prise du nord-ouest, de la route de Ratière à Bouchier Saint-Martin. La "cîme" du village. Vue prise de l'ouest. IVR93_19820500430X Saint-Martin-de-Queyrières (alt. 1152 m.). Vue générale ; au fond les belles découpures de Saint-Martin. Le quartier de l'église. Vue prise de l'ouest. IVR93_19820500431X Prelles. Vue prise de l'ouest. Au pied de la Roche-Baron, le village de Prelles, au-dessus les chalets de Clot-la-Rama. IVR93_19820501364X La vallée de la Durance en aval du Rocher Baron. Vue prise du nord-ouest. IVR93_19820501366X Queyrières, Saint-Martin et Prelles. Vue aérienne prise du sud. IVR93_19830500110X Saint-Martin et Prelles. Vue aérienne prise du sud. IVR93_19830500112X . Au fond à droite les chalets d'alpage de Clot-la-Rama. IVR93_19820501371X
  • Village
    Village Saint-Martin-de-la-Brasque - en village - Cadastre : 1932 B 1838 B
    Historique :
    entre le baron de la Tour-d'Aigues et 14 colons en partie originaires des Alpes ; site de coteau presque Village fondé en 1506 conjointement avec celui de Peypin-d'Aigues par acte d'habitation conclu aux raisins de table) ; extension du village le long des routes d'accès ; 255 habitants en 1975
    Référence documentaire :
    Acte d'habitation de Peypin d'Aigues et Saint-Martin-de-la-Brasque, 22 janvier 1506. Archives communales, Saint-Martin-de-la-Brasque : AA 1. 1729-1757. Délibération du conseil de la communauté. Saint-Martin-de-la-Brasque. Archives communales, Saint-Martin-de-la-Brasque : BB 1 à 5. 1757-1776. Délibération du conseil de la communauté. Saint-Martin-de-la-Brasque. Archives communales, Saint-Martin-de-la-Brasque : BB 1 à 5. 1776-1791. Délibération du conseil de la communauté. Saint-Martin-de-la-Brasque. Archives communales, Saint-Martin-de-la-Brasque : BB 1 à 5. Requête en appel de jugement présentée par les communes de Saint-Martin-de-la-Brasque et Peypin d'Aigues, 19 janvier 1813. Archives communales, Saint-Martin-de-la-Brasque : non coté.
    Localisation :
    Saint-Martin-de-la-Brasque - en village - Cadastre : 1932 B 1838 B
    Texte libre :
    -d'Aigues et de Saint-Martin-de-la-Brasque. Chacun des quatorze contractants recevait, sous réserve de seize maisons habitées . Les archives communales de Saint-Martin-de-la-Brasque faisant totalement défaut pastorales. Saint-Martin-de-la-Brasque eut, semble-t-il, un temple (il formait une annexe de Cabrières d'Aix, se matérialisa à Saint-Martin-de-la-Brasque par la construction d'une église neuve aux portes du Saint-Martin-de-la-Brasque et ordonna la démolition des temples de ces deux villages, sans que les . L'histoire de Saint-Martin- de-la-Brasque par la suite se réduit pratiquement à celle de la résistance et de Saint-Martin-de-la-Brasque à tenir des conseils communs, qui furent tenus de façon assez La Tour-d'Aigues le contrat d'habitation de 1506, sont venus se fixer à Saint-Martin-de-la-Brasque et Provence , indique, sans donner la source de son information, que Saint- Martin-de-la-Brasque comptait en exclusivement agricole . URBANISME A. Limites. Le village de Saint- Martin-de-la-Brasque n'a jamais eu
    Illustration :
    Saint-Martin-de-la-Brasque (Vaucluse). La fontaine et l'arceau. IVR93_19768400024XB Vue aérienne oblique prise de l'ouest. IVR93_19708401831V
  • ferme de la Martine
    ferme de la Martine Clumanc - la Traille - isolé - Cadastre : 2000 WB 123
    Historique :
    Ne figure pas sur le plan cadastral de 1837. Le traitement des élévations situe la construction dans la 1ère moitié du 20e siècle.
    Murs :
    grès moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
    Description :
    angles et sous l'avant-toit et la saillie de rive à génoise simple de l'élévation antérieure. Le bâtiment Petite ferme constituée de 2 bâtiments contigus. Le principal, à l'est, contient le logis au rez-de enduites ont reçu un modeste, mais inhabituel, décor de bandeaux peints en blanc autour des baies, sur les ouest, plus petit et couvert d'un toit en appentis, contient une étable en rez-de-chaussée et un fenil à l'étage. Adossé à l'élévation sud de ce dernier, un petit hangar sur 3 murs sert de remise et de bûcher
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Clumanc - la Traille - isolé - Cadastre : 2000 WB 123
    Titre courant :
    ferme de la Martine
    Appellations :
    Martine (la)
  • Village
    Village Saint-Martin-de-la-Brasque - le Castelas - isolé - Cadastre : 1932 C 217 A 227 1838 C
    Historique :
    Castrum fondé avant 1092 ; petit château assis sur une motte façonnée dans le substrat rocheux à la ; faible développement ; désertion avant 1471 ; réoccupation temporaire dans la 1ère moitié du 16e siècle ; aujourd'hui ruines recouvertes par la forêt.
    Référence documentaire :
    Hommage prêté par Gaucher de Forcalquier, seigneur de Saint-martin-de-la-Brasque, Buoux et La Roche Hommage prêté par Etienne Brun, seigneur de Lagnes et de Saint-Martin-de-la-Brasque, 22 octobre l'occasion de la seigneurie de Lourmarin et de Saint-Martin-de-la-Brasque, contre Anthoine d'Oraison, vicomte découverts à Saint-Martin-de-la-Brasque et à Murs. Dans Bulletin de la Société Archéologique de Provence, n Saint-Matin-de-la-Brasque. Dépositions sur les droits du roi dans divers lieux du bailliage d'Apt Etude Milon, extensoir de Jacques Martin, notaire de Saint-Cannat, f° 52. Constitution de Procès intenté par le procureur du fisc royal à la commune de Riez, 1299-1302. Archives Inventaire de la succession de Jean de Sabran, 20 octobre 1383. Archives communales, Cucuron : AA 3. f° 69-79. Livre des lods et trezain de la baronie d'Ansouis, 1398-1452. Archives communales f° 161. Enquête générale sur les péages du comté de Forcalquier, 8 octobre 1253. Archives
    Description :
    dans le corps de bâtiment ; accès par un escalier souterrain reliant le fond du fossé intérieur à la le rocher ; édifice composé d'une petite tour rectangulaire et d'un corps de bâtiment en retour au sud-est, enveloppés dans une enceinte quadrangulaire ; citerne souterraine dans la cour ; silo ovoïde
    Localisation :
    Saint-Martin-de-la-Brasque - le Castelas - isolé - Cadastre : 1932 C 217 A 227 1838 C
    Texte libre :
    HISTORIQUE Le château-fort, qui dominait la première agglomération de Saint-Martin-de-la-Brasque des bâtiments dut être assez rapide en 1689, les consuls de Saint-Martin-de-la-Brasque déclaraient que suite vainement de récupérer les seigneuries de Lourmarin et de Saint-Martin-de-la-Brasque : un arrêt du celle de Saint-Martin-de-la-Brasque à Françoise de Bouliers, petite-fille et héritière de Jeanne d'Agoult . La seigneurie de Saint-Martin-de-la-Brasque fut rattachée à la baronnie de La Tour-d'Aigues siècle nous fait connaître les noms de 17 habitants de Saint-Martin-de-la-Brasque possessionnés dans le historiques La première agglomération de Saint-Martin-de-la-Brasque était située à 700 m environ au sud-est de précisément datée (1092 ?) qui place l'église paroissiale de Saint-Martin-de-la-Brasque au nombre des l'agglomération avant le milieu du XIIIe siècle. En 1253, Saint-Martin-de-la-Brasque figure parmi les péages et reçoit l'hommage, pour les fiefs de Saint-Martin-de-la-Brasque, La Roche-d'Espeil et Buoux, de Gaucher de
    Illustration :
    Vue aérienne éloignée, oblique, prise de l'ouest. IVR93_19718400608V Vue aérienne rapprochée, oblique, prise de l'ouest. IVR93_19718400609V
  • Ecart
    Ecart Saint-Martin-de-la-Brasque - Belle Etoile - en écart - Cadastre : 1932 A 1838 A
    Historique :
    Estève, puis Belle Etoile ; site de plaine, plan masse, voirie orthogonale, tissu dense.
    Localisation :
    Saint-Martin-de-la-Brasque - Belle Etoile - en écart - Cadastre : 1932 A 1838 A
    Texte libre :
    à 700 m environ au nord du village de Saint-Martin-de-la-Brasque, au milieu d'une petite plaine, en bordure du canal qui amène l'eau de la source de Mirail à l'étang de la Bonde. La formation et l'histoire poursuit jusqu'à la source de Mirail, passe à l' est du hameau, le second, à l'ouest, suit la berge du à partir d'une seule bastide, dont les agrandissements seraient à l'origine de la formation du noyau formée à l'angle sud-ouest du noyau central par la convergence de deux de ces rues et d'un chemin d'accès ) attribuables à la fin du XVIIIe siècle. En raison de leur médiocrité, ces éléments, en outre presque toujours GENERALITES A. Situation Facteurs historiques et topographiques Le hameau de Belle Etoile se situe de ce hameau, faute de documents, ne sont pas connus. Cette petite agglomération ne peut cependant être antérieure à la fondation, en 1506, du village lui-même. Elle ne date probablement que du XVIIIe siècle. Grands axes de circulation Le hameau a été implanté à l'écart des grandes voies de circulation
  • Ferme, Moulin à Huile
    Ferme, Moulin à Huile Saint-Martin-de-la-Brasque - Langesse - isolé - Cadastre : 1932 A 39 1837 A 412, 415
    Historique :
    Edifice forme à partir d'une petite ferme de plan rectangulaire, (17e siècle ?) ; agrandie de
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    pigeonniers carrés dans-oeuvre ; à l'ouest de la ferme, réservoir ovale, fontaine à buffet d'eau couronne Edifice massé au nord d'une cour dont le côté sud-est bordé par un hangar et une étable ; rez-de : 150 h ; 1500 l ; 1000 la.
    Localisation :
    Saint-Martin-de-la-Brasque - Langesse - isolé - Cadastre : 1932 A 39 1837 A 412, 415
    Dates :
    1843 porte la date
    Texte libre :
    -Martin-de-la-Brasque et de La Motte-d'Aigues, sur le bord du chemin du Moulin à Belle Etoile, au milieu DESCRIPTION Situation et composition d'ensemble Exploitation agricole située à mi-chemin de Saint du noyau initial de plan rectangulaire ; ces additions sont également rectangulaires, sauf la grande salle M et la salle F, au nord-ouest, de plans trapézoïdaux. Toutes les séparations sont constituées par - Façade antérieure : elle comprend deux ailes en retour ; l'ensemble présente deux niveaux de baies. La pierre, à volée droite montant au premier étage des ailes. La face latérale de l'aile ouest est ouverte du bâtiment central. La façade antérieure des ailes est percée d'une baie à chaque niveau. De part et pour la façade postérieure. Un troisième niveau de baies éclairant le comble est percé dans le pignon , avec claustra, au sud ; les murs latéraux débordent le niveau de la toiture. Combles et couvertures est daté 1843 sur sa face antérieure, entre les canons et la corniche. En avant de ce massif, bassin
    Illustration :
    La cour et le hangar, pris de l'angle nord-ouest. IVR93_19708401934V Vue de situation prise du sud-est. IVR93_19788400201XA
  • Maison
    Maison Saint-Martin-de-la-Brasque - 2e maison - en village - Cadastre : 1932 B 491 1838 B 702
    Historique :
    Elévation de la 1ère moitié du 17e siècle conservée dans une maison remaniée
    Représentations :
    sujet : tête d'homme, support : clé de la porte du 1er niveau ; sujet : tête d'animal, support : clé de la porte du 2e niveau
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier tournant à retours sans jour sur voûte
    Murs :
    pierre de taille
    Localisation :
    Saint-Martin-de-la-Brasque - 2e maison - en village - Cadastre : 1932 B 491 1838 B 702
    Texte libre :
    par le mur d'une construction plus récente à l'intérieur de laquelle se trouve la façade A ; la façade premières sont ouvertes dans une partie en ressaut bordant le côté gauche de la terrasse. La dernière est à moitié cachée par un escalier montant au deuxième étage. Le couloir voûté Situé au rez-de- chaussée de la la profondeur de l'escalier du deuxième étage, au droit d'une porte en plein-cintre, dont les sculptées sont en calcaire coquillier de diverses variétés. La porte e est surmontée d'un panneau g de rocailles. NOTE DE SYNTHESE Les deux façades ne paraissent guère avoir de rapport entre elles. La façade B l'arc moulurés du côté de la cour - départ de voûtes d'arêtes au revers de cet arc - piliers sans relation avec les murs dans lesquels ils sont englobés - décor de rocaille au-dessus de la porte e B borde une cour à droite de laquelle est aménagée un passage donnant sur un couloir voûté qui traverse toute la maison et aboutit à une ruelle. Les maisons n'ont pas été visitées. Composition des
    Illustration :
    Façade B. Escalier du deuxième étage : pierre sculptée sur la rampe. IVR93_19708402075V
  • Maison
    Maison Saint-Martin-de-la-Brasque - 1ère maison - en village - Cadastre : 1932 B 489 1938 B 700
    Historique :
    Elévation ornée de fragments sculptés en remploi ; la forme des baies situe la construction de cette élévation vers la fin du 16e ou dans la 1ère moitié du 17e siècle ; la date et la provenance des détruite pendant les guerres de religion ?)
    Représentations :
    , support : clef de la porte orientale ; sujet : soleil, support : clef de la porte occidentale ; sujet sujet : moulures soulignées de rangs de perles, de losanges, d'entrelacs ou de rosaces, support : aigle, support : rampe de l'escalier
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit sur voûte
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    croisées dont les chambranles sont constitués de fragments sculptés désordonnés ; le fronton de la porte Maison précédée au sud d'une terrasse et d'un escalier extérieur ; passage couvert voûte sous la partie est ; le 2e niveau de l'élévation sud-est percé de 2 portes couronnées d'un fronton et de 2 située à l'est est surmonté d'un pan de mur en appareil à bossages imitant une rocaille
    Localisation :
    Saint-Martin-de-la-Brasque - 1ère maison - en village - Cadastre : 1932 B 489 1938 B 700
    Texte libre :
    par le mur d'une construction plus récente à l'intérieur de laquelle se trouve la façade A ; la façade premières sont ouvertes dans une partie en ressaut bordant le côté gauche de la terrasse. La dernière est à moitié cachée par un escalier montant au deuxième étage. Le couloir voûté Situé au rez-de-chaussée de la la profondeur de l'escalier du deuxième étage, au droit d'une porte en plein-cintre, dont les sculptées sont en calcaire coquillier de diverses variétés. La porte e est surmontée d'un panneau g de rocailles. NOTE DE SYNTHESE Les deux façades ne paraissent guère avoir de rapport entre elles. La façade B l'arc moulurés du côté de la cour - départ de voûtes d'arêtes au revers de cet arc - piliers sans relation avec les murs dans lesquels ils sont englobés - décor de rocaille au-dessus de la porte e B borde une cour à droite de laquelle est aménagée un passage donnant sur un couloir voûté qui traverse toute la maison et aboutit à une ruelle. Les maisons n'ont pas été visitées. Composition des
    Illustration :
    Façade A. Porte l : détail de la clef (lapin ?) IVR93_19708402082V Façade A. Porte k : détail de la clef ( tête de singe?). IVR93_19708402080V
  • demeure (bastide)
    demeure (bastide) Saint-Martin-de-la-Brasque - Sainte-Catherine - isolé - Cadastre : 1932 C 391, 392 1837 C 438, 439, 441
    Historique :
    , puis à partir du 13e siècle sous celui de Sainte-Catherine de Plaidieu ; prieuré sécularisé au 14e dépendant de l'abbaye de Montmajour mentionne à partir de 1118 sous le titre de Notre-Dame de Marlanegues siècle, abandonné au 15e siècle, détruit au 16e siècle ; bastide érigée en fief pour la famille d'Aymar ; reconstruite dans le 1er tiers du 19e siècle pour Pauline de Bruny, duchesse de Caumont, remaniée après 1837
    Référence documentaire :
    de Saint-Martin-de-la-Brasque en la vallée d'Aygues. Déclarations fournies par les redevables des décimes en 1728 et pièces à l'appui. Saint-Martin de la Brasque. Archives départementales des Bouches-du . Saint-Martin-de-la-Brasque. Archives communales, Saint-Martin-de-la-Brasque : BB 1 à 5. Pièce 12, 27 janvier 1656. Archevêché d'Aix. Etat des paroisses : Saint-Martin-de-le-Brasque Déclaration de messire Charles Palhier, prieur commendataire du prieuré Sainte-Catherine du terroir BB2, 1694-1729, f° 6, 13, 16 ; BB 3, 1729-1757, f° 91. Délibération du conseil de la communauté
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    ?) couvert d'une fausse coupole et d'un toit polygonal et d'un petit corps de bâtiment contenant la cuisine Maison de maître de plan rectangulaire à élévations ordonnancées, entouré au sud et à l'ouest de terrasses et de jardins, accostée au nord-ouest d'un pavillon octogonal (chapelle, fabrique de jardin
    Localisation :
    Saint-Martin-de-la-Brasque - Sainte-Catherine - isolé - Cadastre : 1932 C 391, 392 1837 C 438, 439
    Texte libre :
    HISTORIQUE La disparition des anciens cadastres de la communauté de Saint-Martin-de-la-Brasque nous outre, le rapport adressé à l'archevêque d'Aix par le curé de Saint-Martin-de-la-Brasque en 1656 signale -Martin-de-la-Brasque au sujet de la taille des terres du prieuré, qu'il refusait de payer . Une sentence seigneurie restait au prieur . Quant à la chapelle Sainte-Catherine signalée dans le terroir de Saint-Martin Sainte-Catherine avec son domaine valait le cinquième de la totalité des terres de la commune, en raison religieux . A la suite de cette acquisition, Joseph d'Aymar se trouva en conflit avec la communauté de Saint -de-la-Brasque par l'Etat du diocèse d'Aix dressé vers 1730 , il s'agit certainement de la chapelle de nouveau cadastre nous apprend cependant que, dans le cadastre précédent, daté de 1645, la bastide de religieux . Le 20 mars 1661, le propriétaire de la bastide, Joseph d'Aymar, seigneur de Montsalier, se fit concéder à bail perpétuel par le prieur Jean Brémond les terres du prieuré Sainte-Catherine de Plaidieu
    Illustration :
    Plan schématique du rez-de-chaussée. IVR93_20178401094NUC2A Rez-de-chaussée, salon à droite de l'entrée : cheminée. IVR93_19708401916X Pavillon, la coupole. IVR93_19708401917V
  • tableau : Charité de saint Martin
    tableau : Charité de saint Martin Castellane - place de l' Eglise
    Historique :
    L'église de Chasteuil étant désaffectée, le tableau est déposé depuis une vingtaine d'années dans l'église du Sacré-Coeur de Castellane.
    Observation :
    département des Alpes-de-Haute-Provence, où il dispose d'un quasi-monopole pendant cette période. Entre 1860 et 1865, le peintre représente souvent des saints en très gros plan rapproché, devant un arrière-plan
    Représentations :
    Saint Martin sur son cheval devant une ville fortifiée (remparts), s'apprête à couper un pan de son saint Martin
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    sur toile en trois lés horizontaux, au tissage régulier et serré. La couleur de la préparation est brune, l'épaisseur de la couche picturale est moyenne. Tableau de forme rectangulaire verticale, cintré dans le haut et sans cadre : peinture à l'huile
    Localisation :
    Castellane - place de l' Eglise
    Emplacement dans l'édifice :
    sous la tribune
    Titre courant :
    tableau : Charité de saint Martin
    Dimension :
    h = 263 ; la = 176.
    Origine :
    lieu de provenance Provence-Alpes-Côte d'Azur, 04, Castellane, Chasteuil, église paroissiale Saint -Martin
    Illustration :
    Détail de la signature et de la date. IVR93_20090402763NUC2A Vue d'ensemble de face. IVR93_20090402762NUC2A
  • statue de procession : Saint Martin, groupe sculpté : L'Education de la Vierge
    statue de procession : Saint Martin, groupe sculpté : L'Education de la Vierge La Garde
    Inscriptions & marques :
    droit du socle du groupe sculpté. Il est possible que l'étiquette de la statue ait disparu. MODELE DEPOSE / PROPRIETE DE / SOLON A PARIS, sur une étiquette métallique apposée sur le côté
    Historique :
    pastorales de 1879 et 1890. Elles pourraient donc dater du 4e quart du 19e siècle. Le groupe porte la marque du fabricant de statues Solon à Paris.
    Dénominations :
    statue de procession
    Représentations :
    saint Martin, évêque, bénédiction, Education de la Vierge, livre
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La statue est placée sur un haut socle. Les vêtements de la Vierge et de sainte Anne sont blancs , liserés de peinture dorée.
    Auteur :
    [fabricant de statues] Solon
    Localisation :
    La Garde
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Titre courant :
    statue de procession : Saint Martin, groupe sculpté : L'Education de la Vierge
    Dimension :
    h = 95 : hauteur totale de la statue, dont socle h = 15. Hauteur totale du groupe sculpté : h = 75
  • statue : Saint Martin de Tours
    statue : Saint Martin de Tours Saint-Raphaël - parvis Jean-XXIII
    Canton :
    Saint-Raphaël
    Représentations :
    Saint Martin de Tours
    Localisation :
    Saint-Raphaël - parvis Jean-XXIII
    Titre courant :
    statue : Saint Martin de Tours
    Aires d'études :
    Saint-Raphaël
  • tableau : Saint Martin de Tours
    tableau : Saint Martin de Tours Ancelle - en village
    Historique :
    . La Vierge et l'Adoration du Saint-Sacrement sont issues de modèles non identifiés. Ce tableau qui Copie de la Cène d'après Raphaël, via la gravure de Francesco Villamena ou celle d'Orazio Borgianni
    Représentations :
    Au premier plan saint Martin en costume épiscopal et la Vierge ; au second plan la Cène ; dans le registre supérieur 2 anges adorant l'eucharistie. figure (saint Martin de Tours : évêque) ; figure biblique
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur, à gauche de l'arc triomphal
    Titre courant :
    tableau : Saint Martin de Tours
    Dimension :
    h = 230 ; l = 186 ; cadre : la = 12
    Aires d'études :
    Saint-Bonnet-en-Champsaur