Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 9806 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • courée Sacomanne
    courée Sacomanne Marseille 16e arrondissement - l' Estaque quartier de la Fontaine-des-Tuiles - traverse de la Sacomanne allée Sacoman - en ville - Cadastre : 1978 Estaque I 177
    Historique :
    Courée construite pour Antoine Sacoman, fabricant tuilier, pour loger des ouvriers travaillant
    Description :
    Courée implantée à l'angle de deux voies. Le bâtiment, sur l'alignement de l'allée Sacoman, abrite quatre logements. L'accès unique par la cour-jardin donne sur la traverse de la Sacomanne. Au fond de la . A la suite du remblaiement de l'allée Sacoman, afin d'éviter l'aveuglement des rez-de-chaussée, une
    Auteur :
    [promoteur] Sacoman Antoine
    Localisation :
    Sacomanne allée Sacoman - en ville - Cadastre : 1978 Estaque I 177
    Titre courant :
    courée Sacomanne
    Appellations :
    courée Sacomanne
    Illustration :
    Vue générale de l'entrée de la courée, traverse Sacomanne, et des jardins. IVR93_19991300209XE Vue générale des élévations donnant sur l'allée Sacoman. IVR93_19991300214XE
  • pierre d'autel
    pierre d'autel Rougon - près de Rougon
    Historique :
    La pierre d'autel porte sur la tranche un cachet de cire rouge très endommagé où l'on peut lire les armoiries de l'évêque qui a consacré la pierre d'autel. Il semble que ces armoiries soit celles de François -Bussière. La pierre d'autel a été restaurée en 2009 par l'ACRAM (Atelier Conservation Restauration Art
    Dénominations :
    pierre d'autel
    Description :
    Pierre d'autel rectangulaire portant les croix de consécration gravées en creux.
    Titre courant :
    pierre d'autel
    États conservations :
    Pierre brisée en 4 morceaux dont un morceau manque.
  • étui à pierre à faux dit couyer
    étui à pierre à faux dit couyer
    Dénominations :
    étui à pierre à faux
    Description :
    Etui à pierre à aiguiser les faux en pin cembro monoxyle, creusé en hauteur dans un bloc de bois
    Titre courant :
    étui à pierre à faux dit couyer
  • étui à pierre à faux (3) dit coffin
    étui à pierre à faux (3) dit coffin
    Dénominations :
    étui à pierre à faux
    Description :
    Etui destiné à être attaché à la ceinture et à maintenir la pierre à faux dans l'eau
    Titre courant :
    étui à pierre à faux (3) dit coffin
  • étui à pierre à faux (4) dit coffin
    étui à pierre à faux (4) dit coffin
    Dénominations :
    étui à pierre à faux
    Description :
    Etui destiné à être attaché à la ceinture et à maintenir la pierre à faux dans l'eau
    Titre courant :
    étui à pierre à faux (4) dit coffin
  • étui à pierre à faux (2) dit coffin
    étui à pierre à faux (2) dit coffin
    Dénominations :
    étui à pierre à faux
    Description :
    Etui destiné à être attaché à la ceinture et à maintenir la pierre à faux dans l'eau
    Titre courant :
    étui à pierre à faux (2) dit coffin
  • étui à pierre à faux (1) dit coffin
    étui à pierre à faux (1) dit coffin
    Dénominations :
    étui à pierre à faux
    Description :
    Etui destiné à être attaché à la ceinture et à maintenir la pierre à faux dans l'eau
    Titre courant :
    étui à pierre à faux (1) dit coffin
  • étui à pierre à faux (N° 11) dit couyer ou coffin
    étui à pierre à faux (N° 11) dit couyer ou coffin
    Dénominations :
    étui à pierre à faux
    Description :
    Etui à pierre à aiguiser les faux utilisé pour faire tremper la pierre à aiguiser. Etui monoxyle se
    Titre courant :
    étui à pierre à faux (N° 11) dit couyer ou coffin
  • étui à pierre à faux (N° 10) dit couyer ou coffin
    étui à pierre à faux (N° 10) dit couyer ou coffin
    Dénominations :
    étui à pierre à faux
    Description :
    Etui à pierre à aiguiser les faux utilisé pour faire tremper la pierre à aiguiser. Etui monoxyle se
    Titre courant :
    étui à pierre à faux (N° 10) dit couyer ou coffin
  • étui à pierre à faux (N° 8) dit couyer ou coffin
    étui à pierre à faux (N° 8) dit couyer ou coffin
    Dénominations :
    étui à pierre à faux
    Description :
    Etui à pierre à aiguiser les faux utilisé pour faire tremper la pierre à aiguiser. Etui monoxyle se
    Titre courant :
    étui à pierre à faux (N° 8) dit couyer ou coffin
  • étui à pierre à faux (N° 9) dit couyer ou coffin
    étui à pierre à faux (N° 9) dit couyer ou coffin
    Dénominations :
    étui à pierre à faux
    Description :
    Etui à pierre à aiguiser les faux. Il est formé d'un cylindre évidé, en bois, complété par une
    Titre courant :
    étui à pierre à faux (N° 9) dit couyer ou coffin
  • étui à pierre à faux (N° 5) dit couyer ou coffin
    étui à pierre à faux (N° 5) dit couyer ou coffin
    Dénominations :
    étui à pierre à faux
    Description :
    Etui à pierre à aiguiser les faux. Etui monoxyle formé d'un cylindre évidé se terminant par une
    Titre courant :
    étui à pierre à faux (N° 5) dit couyer ou coffin
  • étui à pierre à faux (N° 6) dit couyer ou coffin
    étui à pierre à faux (N° 6) dit couyer ou coffin
    Dénominations :
    étui à pierre à faux
    Description :
    Etui à pierre à aiguiser les faux. Il est formé d'un morceau de bois évidé, de section carré, se
    Titre courant :
    étui à pierre à faux (N° 6) dit couyer ou coffin
  • étui à pierre à faux (N° 7) dit couyer ou coffin
    étui à pierre à faux (N° 7) dit couyer ou coffin
    Dénominations :
    étui à pierre à faux
    Description :
    Etui à pierre à aiguiser les faux. Etui monoxyle formé d'un morceau de bois évidé, de section carré
    Titre courant :
    étui à pierre à faux (N° 7) dit couyer ou coffin
  • maison d'industriel, actuellement entrepôt public
    maison d'industriel, actuellement entrepôt public Marseille 16e arrondissement - quartier de l' Estaque-Gare - 39 rue Le-Pelletier - en ville - Cadastre : 1978 Estaque E 162, 163
    Historique :
    En février 1883, Pierre Sacoman acquiert de François Lieutaud un terrain de deux mille mètres IA13001326). Mais la maison, construite vers 1885, semble appartenir à Joseph Sacoman, fabricant tuilier , dont l'épouse possédait la maison avec boutique voisine (Référence IA13004521). Joseph Sacoman a-t-il fait construire cette maison ? S'agit-il du Joseph Sacoman qui est à l'origine de la société Sacoman comme sa voisine figure au compte cadastral de Marius, François et Anaïs Sacoman, qui sont les enfants de Joseph Sacoman époux Icard. La famille possède d'autres maisons dans le quartier (Référence
    Référence documentaire :
    transcription hypothécaire n° 35 Vente d'un terrain par les époux Lieutaud à Pierre sacoman à
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    façades sur cour et sur jardin : pierre de taille et ciment moulé, balcons en ferronnerie, sur cour ; sur
    Auteur :
    [commanditaire] Sacoman Pierre [commanditaire] Sacoman Joseph
    Illustration :
    construite en 1854 pour Pierre Sacoman dit l'Abbé, fabricant de tuiles. IVR93_20011300572XE
  • maison d'industriel du lotissement Crillon
    maison d'industriel du lotissement Crillon Marseille 16e arrondissement - quartier de l' Estaque-Gare - 29 à 35 rue Le-Pelletier - en ville - Cadastre : 1978 Estaque E 75, 76, 77
    Historique :
    moderne en grand pavillon en briques" lors de sa vente en 1868 à Pierre Sacoman, propriétaire et fabricant Nalin voisine. Le terrain du jardin a été acquis en 1874 et 1894 des enfants Nalin. Pierre Sacoman fait matrices cadastrales. Pierre Sacoman et Martin Boët, architecte, étant associés, on peut faire l'hypothèse que Martin Boët fut l'architecte de ces accroissements. Dans le partage des biens de Pierre Sacoman en , domicilié place de l'Eglise à Saint-Henri. En 1930, les petits-fils de Pierre Sacoman, les frères Roux , envisagent de morceler le jardin en un lotissement Sacoman qui n'est pas réalisé (Référence IA13001438).
    Observation :
    Sacoman et Boët, faisait presque face à ces maisons, de l'autre côté de la voie ferrée. £Pierre Sacoman entre pierre et brique rendent cet ensemble unique dans le secteur. Peut-être ce jeu brique/pierre dit l'Abbé est fils de Jean-Jacques Sacoman, tuilier et de Marie Thérèse Maurel. Il sera un des
    Référence documentaire :
    Partage des biens de Pierre Sacoman à l'Estaque, la Nerthe et Sausset, 1902. Archives transcription hypothécaire n° 5 Vente (de diverses propriétés) par Rolandin Mathieu à Sacoman Pierre à l'Estaque (Marseille), 1868. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    toits à longs pans, avec en façade sur rue un soubassement de pierre percé de soupiraux de forme utilisent la brique et la pierre. Le corps central à deux niveaux ouvre cinq travées de baies couvertes en trames de façades en pierre, cependant que les ailes, qui comptent deux travées de baies à linteau droit , sont de pierre. Les élévations sur jardins distinguent aussi corps central, avec loggia, des ailes dont les façades sont faites de lits alternés de briques et de pierres. Une terrasse court le long du corps
    Auteur :
    [commanditaire] Sacoman Pierre
    Texte libre :
    Sacoman et Boët, faisait presque face à ces maisons, de l'autre côté de la voie ferrée. Pierre Sacoman entre pierre et brique rendent cet ensemble unique dans le secteur. Peut-être ce jeu brique/pierre dit l'Abbé est fils de Jean-Jacques Sacoman, tuilier et de Marie Thérèse Maurel. Il sera un des
  • ferme dite Domaine Cossimont
    ferme dite Domaine Cossimont Marseille 16e arrondissement - les Riaux Cossimont - chemin vicinal de l' Estaque au Rove - isolé - Cadastre : 1815 Gignac C 229, 230 1819 Séon 61, 62 1833 Les Pennes-Mirabeau D 1129 1979 Riaux A 1 2008 Le Rove C 211, 213
    Historique :
    datent plutôt du premier quart du 20e siècle, après le partage des biens de Pierre Sacoman dit l'Abbé en
    Référence documentaire :
    Partage des biens de Pierre Sacoman à l'Estaque, la Nerthe et Sausset, 1902. Archives transcription hypothécaire n° 5 Vente (de diverses propriétés) par Rolandin Mathieu à Sacoman Pierre à l'Estaque (Marseille), 1868. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Auteur :
    [commanditaire] Sacoman Pierre
  • tableau : Saint Pierre
    tableau : Saint Pierre Soleilhas
    Historique :
    Tableau du 19e siècle d'après la sculpture de Pierre Étienne Monnot conservée dans la basilique
    Représentations :
    saint Pierre, debout, livre, clé
    Auteur :
    [auteur du modèle, sculpteur] Monnot Pierre Etienne
    Titre courant :
    tableau : Saint Pierre
    Origine :
    lieu de provenance Provence-Alpes-Côte d'Azur, 04, Soleihas, église paroissiale Saint-Pierre-de
  • église paroissiale Saint-Pierre
    église paroissiale Saint-Pierre Puy-Saint-Pierre - en village - Cadastre : 1841 B2 450 1953 109B2 284
    Référence documentaire :
    . Embrun : Pierre-François Moyse, 1783 [1786], 2 tomes, VI-501 p. Edition 1959. la paroisse de Puy-Saint-Pierre, commencé le 11 avril 1762.
    Toit :
    bardeau pierre en couverture
    Localisation :
    Puy-Saint-Pierre - en village - Cadastre : 1841 B2 450 1953 109B2 284
    Titre courant :
    église paroissiale Saint-Pierre
    Vocables :
    Saint-Pierre
    Texte libre :
    deux fenêtres en plein cintre, au chambranle vertical. Une boule de pierre couronne chaque pointe. Un
  • église Saint-Pierre
    église Saint-Pierre Cavaillon - place Voltaire - en ville - Cadastre : 1832 G1 651 1982 CK 711
    Historique :
    , située au sud du cloître. On sait tout juste qu'elle était dédiée à saint Pierre et gérée par le chapitre
    Toit :
    pierre en couverture
    Titre courant :
    église Saint-Pierre
    Vocables :
    Saint-Pierre
    Texte libre :
    . Matériaux A l'intérieur de l'église Des blocs de pierre calcaire blanc taillés en grand appareil sont d'une pierre de taille de belle qualité. Un indice de cette qualité est la hauteur régulière, environ 0, 30 m, donnée aux pierres. Cette régularité démontre qu'une notion de stan­dardisation régissait alors l'art de tailler la pierre de construction. Un deuxième indice se voit dans la mise en œuvre des pierres : celles­ ci sont posées en assises horizontales qui se suivent de part et d'au­tre des piliers , de ressaut en ressaut ; le layage des pierres est fait avec des joints de mortier fins. La finition de la face apparente des pierres est faite au taillant, avec une taille en fougère ou en traits des ressauts des piliers il y a plusieurs exemples de pierres qui ne sont épaisses que de 0, 14 m et appareil irré­gulier. Les pierres sont posées avec des joints de mortier fins en assises qui sont large de 0, 74 m. La naissance de la voûte est conservée, sur la hauteur d'une assise de pierre en