Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 130 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • calice, patènes (2) (N° 1)
    calice, patènes (2) (N° 1) Le Monêtier-les-Bains - en village
    Historique :
    Le poinçon de maître est vraisemblablement celui d'Antoine Neyrat I, de Clermont-Ferrand. Le
    Représentations :
    Acanthes à la base du pied, angelots sur le noeud. I. H. S. et clous sur les patènes. acanthe
    Auteur :
    [orfèvre] Neyrat Antoine I
  • église paroissiale Saint-Antoine
    église paroissiale Saint-Antoine Eygliers - en village - Cadastre : 1830 C2 618 1991 C2 411
    Historique :
    la création de la paroisse Saint-Antoine-de-Bouchet et dont les armoiries sont sculptées sur l'un des
    Référence documentaire :
    p. 177-179 ALBERT, Antoine. Histoire géographique, naturelle, ecclésiastique et civile du diocèse SENTIS, Gabrielle. L'art du Briançonnais I : la peinture au XVe siècle. Grenoble, 1970. 157 p.
    Titre courant :
    église paroissiale Saint-Antoine
    Vocables :
    Saint-Antoine
  • fort du Grand-Saint-Antoine
    fort du Grand-Saint-Antoine Toulon - Mont Faron
    Historique :
    de redoute pour 500 hommes proposée au Grand Saint-Antoine en 1764 prend forme en 1768 et tarde à fort au Grand Saint-Antoine, et la création d’'une redoute d'’appui au Petit Saint-Antoine. Le projet
    Référence documentaire :
    Croquis du Plateau Grand St-Antoine indiquant le projet d'un Retranchement à pierres sèches autour [Fort du Grand-Saint-Antoine] Projets pour 1843. / Dessins en couleur. Service Historique de la [Fort du Grand-Saint-Antoine. Projet final]. / Dessin, plume et lavis, 1844. Service Historique de Fort Saint-Antoine. [Plan]. / Dessin à la plume, vers 1900. Service Historique de la Défense
    Description :
    la rade de Toulon, le fort du Grand Saint-Antoine est la pièce maîtresse du dispositif défensif qui verrouille la vallée du Las, dite gorge de Dardennes, ou de Saint-Antoine. La redoute du Petit Saint-Antoine
    Titre courant :
    fort du Grand-Saint-Antoine
    Texte libre :
    gorge de Saint-Antoine, en partie détruit, I , redoute de St Antoine en pierre sèche au même usage et à vallée du Las dite gorge de Dardennes ou de Saint-Antoine (toponyme respectif de deux châteaux, le -savoyardes au nord du Faron, par le Revest et Dardennes, pour déboucher par la gorge Saint-Antoine et prendre à revers la position française. Au plus étroit de la gorge, à la hauteur du château Saint-Antoine directeur des fortifications de Provence Antoine Niquet. Du côté de la vallée de Dardennes, rien ne fut sèche, intermédiaire, s’ajoutait au dispositif. Le fort et la batterie inachevés de Saint-Antoine, 1768 -Antoine, n’étant pas située sur le versant sud-ouest du Faron, mais de l’autre côté de la gorge de Saint -Antoine, entre cette vallée et le fort des Pomets. Cette redoute « de Saint-Antoine » correspond à celle « fort Saint-Antoine » à son emplacement définitif, ou sur une autre carte « relative aux projets de 1791 » . En 1775, la redoute Landré, en place, et le fort Saint-Antoine, en projet et à peine commencé, sont
    Illustration :
    Croquis du plateau Grand St Antoine indiquant le projet de retranchement à pierres sèches autour de [Fort du Grand-Saint-Antoine] Projets pour 1843; IVR93_20118300249NUC2A [Fort du Grand-Saint-Antoine. Projet final] 1844. IVR93_20118300250NUC2A Fort Saint-Antoine. [Plan]. vers 1900. IVR93_20118300258NUC2A
  • église paroissiale Saint-Pierre, Saint-Paul, Saint-Antoine
    église paroissiale Saint-Pierre, Saint-Paul, Saint-Antoine Abriès - en village - Cadastre : 1825 M2 635 1983 AC 181
    Historique :
    L'église paroissiale d'Abriès, sous le vocable de saint Pierre, Saint-Paul et Saint-Antoine est
    Titre courant :
    église paroissiale Saint-Pierre, Saint-Paul, Saint-Antoine
    Vocables :
    Saint-Antoine
    Texte libre :
    l'église d'Abriès sous le vocable de Saint-Pierre, Saint-Paul et Saint-Antoine, dès le XIIe siècle. Le et P. Isnel (T. I, p. 98), l'église d'Abriès a été détruite en 1360 et reconstruite en 1387. Toujours
  • église paroissiale Saint-Pélage, puis Saint-Marcellin-Saint-Antoine
    église paroissiale Saint-Pélage, puis Saint-Marcellin-Saint-Antoine Névache - Ville-Haute - en écart - Cadastre : 1846 C7 2854 1977 AB 314
    Référence documentaire :
    ALBERT, Antoine. Histoire géographique, naturelle, ecclésiastique et civile du diocèse d'Embrun
    Titre courant :
    église paroissiale Saint-Pélage, puis Saint-Marcellin-Saint-Antoine
    Vocables :
    Saint-Marcellin-Saint-Antoine
    Texte libre :
    , - couronnement des ébrasements portant des inscriptions côté gauche : face : D-M-A-S- ET-I-D
  • tableau : Vierge à l'Enfant apparaissant à saint Antoine de Padoue,saint Jean l'évangéliste
    tableau : Vierge à l'Enfant apparaissant à saint Antoine de Padoue,saint Jean l'évangéliste Le Monêtier-les-Bains - en village
    Inscriptions & marques :
    Texte écrit sur le livre ouvert aux pieds de saint Antoine de Padoue : S..UAR[I]S / MIRACULA / MORS
    Représentations :
    Saint Jean l'évangéliste (à droite de saint Antoine de Padoue) et aigle (à gauche) à l'arrière-plan ; chapelet de saint Antoine de Padoue terminé par un médaillon ovale. Vierge à l'Enfant, nuée, angelot, saint Antoine de Padoue (lys, livre) ; saint Jean l'évangéliste (aigle, livre) : assis ; colonne : cannelure
    Titre courant :
    tableau : Vierge à l'Enfant apparaissant à saint Antoine de Padoue,saint Jean l'évangéliste
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre, Saint-Paul, Saint-Antoine
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre, Saint-Paul, Saint-Antoine Abriès - en village
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre, Saint-Paul, Saint-Antoine
    Annexe :
    . Saint Michel terrassant le dragon. H : 120. f. Saint Antoine ermite. H: 140. g. Sainte Bernadette PHILIPON FILS FRANCOIS. i. Sainte agenouillée. j. Sainte Jeanne d'Arc. H : 85. k. Saint Jean -Baptiste. H : 110. Inscription peinte sur le socle : FRERES BOURCIER. l. Saint Antoine de Padoue. H : 90 . Inscription : EGLISE D'ABRIES 1871. Poinçon illisible. CALICE (I) Sacristie (armoire). Argent doré, repoussé : 70. Cadre en bois doré. Fin XIXe siècle. CROIX D'AUTEL Autel de saint Antoine. Bois peint polychrome ) RECONNAISSANCE A ST ANTOINE. C.R.V. 1915. 2) Idem avec date 13 AOÛT 1912. 3) Idem avec date 11.M.1900. 4) Idem Joseph et de saint Antoine. Bois doré.Croix : H : 74 ; L : 20. Chandeliers : H : 102 ; L : 25. Première . CLOCHES Les cloches n'ont pas été étudiées. Selon J. Thivollier et P. Isnel (Le Queyras, I, p.99) la
  • maison de villégiature dite Campagne Bernard puis Villa Magali
    maison de villégiature dite Campagne Bernard puis Villa Magali Marseille 16e arrondissement - l' Estaque quartier de la Fontaine-des-Tuiles - 16 traverse de la Sacomane - en ville - Cadastre : 1978 Estaque I 43
    Historique :
    Antoine Lombard, capitaine marin domicilié rue Curiol dans le centre ville acquiert "une pièce de Joseph-Jean-Baptiste-Urbain et Antoine Sacoman en 1855. Il fait enclore le terrain de murs, y plante un
    Référence documentaire :
    transcription hypothécaire n°52 Vente d'une propriété à l'Estaque (Marseille) par Antoine Lombard à
    Auteur :
    [] Lombard Antoine
    Localisation :
    Sacomane - en ville - Cadastre : 1978 Estaque I 43
    Illustration :
    Vue générale de la façade et du jardin de la maison construite en 1855 pour Antoine Lombard
  • courée Sacomanne
    courée Sacomanne Marseille 16e arrondissement - l' Estaque quartier de la Fontaine-des-Tuiles - traverse de la Sacomanne allée Sacoman - en ville - Cadastre : 1978 Estaque I 177
    Historique :
    Courée construite pour Antoine Sacoman, fabricant tuilier, pour loger des ouvriers travaillant
    Auteur :
    [promoteur] Sacoman Antoine
    Localisation :
    Sacomanne allée Sacoman - en ville - Cadastre : 1978 Estaque I 177
  • coffret (N° 79)
    coffret (N° 79)
    Inscriptions & marques :
    deux I ?) semblent avoir été fusionnés en un même motif au dos, avant les caractères ANVIER
    Observation :
    inscription datée 1750 qui mentionne un certain Antoine Achin.
    Auteur :
    [menuisier] Achin Antoine [propriétaire] Achin Antoine
  • fortification d'agglomération, extension nord-ouest et darse Castigneau
    fortification d'agglomération, extension nord-ouest et darse Castigneau Toulon - 2ème fortification d'agglomération
    Dossier :
    , futur front I-K-L. fortification d'agglomération, extension nord-ouest et darse Castigneau
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Long Antoine
  • fortification d'agglomération, extension Missiessy-Malbousquet
    fortification d'agglomération, extension Missiessy-Malbousquet Toulon - 3ème fortification d'agglomération
    Historique :
    direction du colonel chef du génie Antoine Long, le projet de la nouvelle enceinte comporte trois fronts fronts bastionnés. En 1862, le chef du génie Antoine Long modifie les dispositions prévues pour le
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Long Antoine
    Annexe :
    colonel Antoine Long, chef du génie, doivent être considérés avec beaucoup de circonspection, car ils de ville dite « coupure Montéty », dans la courtine H-I de l’enceinte nord, au nord de la gare, pour bastions I-K-Let la porte Sainte-Anne, fut exceptée des démolitions, seule la « coupure Montéty » étant ) était supprimée en 1925. D’avril 1926 à février 1928, fut procédé au dérasement de la courtine H-I aux
    Texte libre :
    fronts bastionnés. Rédigé et dessiné en avril 1860 sous la direction du colonel chef du génie Antoine 1862 par le même chef du génie Antoine Long : c’est toute la moitié nord / nord-ouest du fort, soit non de 30 en fonte battant le secteur des Arènes et de Saint-Antoine, un autre battant au nord-ouest la 1852 et 1861 à partir du front est de l’ancienne, soit les fronts FG-H-I-K-L-M-7-6-5). La partie nord segments et vestiges discontinus, au nord (I-K-L), témoins des travaux de la décennie1850, et à l’est (7-6 , sans distinguer trois sous-ensembles, ayant chacun leur nomenclature spécifique : I -Le circuit de
  • ex-voto, tableau : Soldats dans une tranchée
    ex-voto, tableau : Soldats dans une tranchée La Trinité - Laghet
    Inscriptions & marques :
    Transcription : RECONNAISSANCE A NOTRE DAME DE LAGHET POUR GRACE OBTENUE. FAMILLE POLLINO ANTOINE
    Historique :
    Emplacement en 1973 : cloître ; secteur I, panneau D, n° 4.
  • Le mobilier de la chapelle Sainte-Marie-l' Egyptienne
    Le mobilier de la chapelle Sainte-Marie-l' Egyptienne Saint-Laurent-du-Cros - le Cros - en écart
    Annexe :
    Jacques (Chapelle rurale des Hautes-Alpes, ouvrage dactylographié, t. I, p. 71 ) BÉNITIER Encastré dans le
    Illustration :
    Tableau : saint Antoine abbé. IVR93_19850501320X
  • Synagogue
    Synagogue Carpentras - 15 place Maurice-Charretier - en ville
    Auteur :
    [architecte] Allemand d' Antoine
    Texte libre :
    ensemble de salles basses (C à I) dont la plupart s'éclairent sur une modeste cour intérieure. Ces pièces (table de marbre noir), une machine à décorer les condolles. - Le fournil I est hautes se fait par les escaliers contenus en F et I et par les tribunes est. - A l'est, le -dessus de la cour. Il est encadré au nord par une cage d'escalier I, qui fait également saillie sur la
  • demeure (bastide) dite Château Val Joanis
    demeure (bastide) dite Château Val Joanis Pertuis - Val de Joanis - isolé - Cadastre : 1937 I 1071 A 1073 1837 I 120 A 125
    Localisation :
    Pertuis - Val de Joanis - isolé - Cadastre : 1937 I 1071 A 1073 1837 I 120 A 125
    Texte libre :
    Antoine de Moullans . L'identification, en l'absence de tout autre élément de comparaison, est difficile à
  • chapelle : calice, patène, 2 burettes, plateau à burettes, étui
    chapelle : calice, patène, 2 burettes, plateau à burettes, étui Sausses
    Historique :
    Dans son testament daté de 1851, Antoine Paulin de Monblanc lègue à la fabrique de la paroisse de a été exécuté par l'orfèvre parisien Antoine-Louis-Joseph Loque dont le poinçon est utilisé entre un atelier parisien, par un orfèvre non identifié, dont les initiales sont I G. La patène, oeuvre de
    Référence documentaire :
    "La petite chapelle léguée par monsieur de Montblanc Antoine Paulin, dans son testament à la date paroisse de Sausses concernant le legs d'Antoine Paulin de Montblanc. 16 novembre 1851. Archives
    Auteur :
    [orfèvre] Loque Antoine-Louis-Joseph [donateur] Montblanc Antoine-Paulin de
  • fortification d'agglomération
    fortification d'agglomération Seyne - en village - Cadastre : 1983 AC H
    Référence documentaire :
    Plan de la ville de Seyne, premier projet. / Dessin, par Antoine Niquet, 1690. Service Historique Plan de la ville de Seyne, deuxième projet. / Dessin, par Antoine Niquet, 1691. Service Historique
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Niquet Antoine
    Texte libre :
    irrégulier - huit organes spécialisés, dont quatre tours bastionnées (les tours E, O, N et I) et quatre surmontés d'une charpente avec toiture en bardeaux de mélèze. En diffèrent les tours N et I (pas de sous-sol maison forestière - la tour K a été englobée dans l'hôpital (fig. 6) - la tour I est devenue abattoir , plus que des monuments au sens usuel du terme. La restauration de la tour I inversera peut-être cet
    Illustration :
    Tour I. Vue axiale prise en contrebas du sud-ouest. IVR93_19930400394ZA Tour I. Flanc et face droite vus de l'ouest. IVR93_19930400395ZA
  • évêché puis immeuble
    évêché puis immeuble Senez - en village - Cadastre : 1811 D2 1647 à 1655, 1657 1986 D3 754, 755, 757 à 761, 764 à 767, 1355, 1356
    Historique :
    l'entrepreneur de Castellane Antoine Féraud, car la remise des clefs à l'évêque intervint le 12 janvier 1756
    Référence documentaire :
    Antoine Féraud a dirigé la construction du palais épiscopal de Senez. LAURENSI, Joseph. Histoire de
    Auteur :
    [entrepreneur] Féraud, Antoine
    Texte libre :
    I. HISTORIQUE Le palais épiscopal de Senez est étroitement lié à la personnalité de Monseigneur , notaire royal à Barrême, en date du 2 juin 1751, fournit des informations essentielles (voir en Annexe I du château précédent. Le chantier, dirigé par Antoine Féraud, entrepreneur à Castellane, était
  • les machines de l'usine Charabot
    les machines de l'usine Charabot Grasse - 10, 12 avenue Yves-Emmanuel-Baudoin - en ville
    Auteur :
    [constructeur] Hugues Antoine
    Texte libre :
    Hugues Antoine (fabricant à Mougins). Caractéristiques techniques alambic 3 Cuve N° appareil : 8092 broyeurs : L = 4m ; pr = 2 m ; h = 3 m Acier. Inscription : Broyeurs I. Gras, type 103, SGDG Marseille concentrer de marque Hugues Antoine Caractéristiques techniques de la boule à concentrer n° 9 Boule N
1 2 3 4 7 Suivant