Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 195 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • présentation de la commune de Molines-en-Queyras
    présentation de la commune de Molines-en-Queyras Molines-en-Queyras
    Référence documentaire :
    Molines-en-Queyras (1660 m). Au fond, le Pic de Rochebrunele (3324 m). Carte postale ancienne. V P. 225-236. TIVOLLIER, Jean. Règlement de la communauté de Molines (Queyras) fait en l'année 1700 BLANCHARD, Raoul. L'habitation en Queyras. Dans Revue de géographie alpine, 1909 p. 34-35. Réédité La Rua-de-Molines (1760 m). Vue générale. Carte postale ancienne. V. Fournier, édit. à Gap. Cliché dans Cinq études sur le Queyras. Val-des-Prés : Editions Transhumances, 2014. FERRAND, Henri. Le pays briançonnais : de Briançon au Viso, la vallée de Névache et le Queyras Tome 1, p. 159-191 ; tome 2, p. 114-116. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras
    Localisation :
    Molines-en-Queyras
    Titre courant :
    présentation de la commune de Molines-en-Queyras
    Texte libre :
    Liste des villages. hameaux et lieux-dits habités La Chalp de Molines : attesté aux XIVe et XVe . Fontgillarde. Les Foranes : attesté en 1783. Gaudissard. Pierregrosse. La Rua. Le Serre : chef-lieu de commune . Quelques repères chronologiques et démographiques 1419 : la famille Rambaud fait hommage au dauphin en énumérant les biens qu'elle possède à Molines (A.D. 38, B 2631 f° 256 à 259, cité par J. Tivollier et P . Isnel, Le Queyras, T. II, p. 143). 1433 : révision des feux. La communauté compte 92 feux dont 18 feux du dauphin ; ils contribuaient aux tailles et aux fouages et leur maison sont à présent vacantes ; en autrefois par des pistes muletières, aujourd'hui par une route carrossable ouverte l'été. Relie le Queyras . Maison non étudiée dite maison Alberge. Imposte et huisserie de porte, en mélèze, datées de 1524 et depuis. Photographie publiée dans l'ouvrage de Henri Ferrand, Le pays briançonnais et le Queyras
    Illustration :
    Molines-en-Queyras (1660 m). Au fond, le Pic de Rochebrune (3324 m). IVR93_19930502162XB La vallée de Molines. Vue prise de l'est. Au fond le pic du grand Queyras. Au premier plan La Rua-de-Molines (1760 m). Vue générale. IVR93_19930502195XB Fongillarde (1770 m). Vue prise de la route de Molines. IVR93_19930502159XB La vallée de Molines. Vue prise du sud. Au fond, La Rua. IVR93_19720500134X La vallée de Molines. La Rua et Le Serre. Vue prise du Sommet Bûcher. IVR93_19930501280XA La vallée de Molines, rive droite. La Rua et le Serre. IVR93_19720500592ZA
  • maison-ferme de magistrat
    maison-ferme de magistrat Molines-en-Queyras - la Rua - 3e ferme - en écart - Cadastre : 1824 A1 817 1971 A1 575
    Historique :
    occupa les plus hautes fonctions en Dauphiné est une construction du hameau voisin du Serre. Quoiqu'il en siècle ou du début du 16e. En 1824, et sans doute bien auparavant, il servait de caset à une simple ferme
    Référence documentaire :
    Tome 1, p. 162-163. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol
    Représentations :
    sujet : lion accroupi, support : ronde-bosse en couronnement de la toiture ; sujet : masques
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    pierre en couverture
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - la Rua - 3e ferme - en écart - Cadastre : 1824 A1 817 1971 A1 575
    Déplacement :
    parties déplacées à Molines-en-Queyras
    Texte libre :
    DESCRIPTION complémentaire La porte du rez-de-chaussée donnait dans un petit sas en planches XXe siècle de cuisine. Le plafond est en planches sur poutres apparentes, les murs enduits à la chaux et le sol est un plancher de mélèze. La cuisine commande la seconde pièce, voûtée en berceau, au sol information, les abords de la maison étant extrêmement encombrés par les travaux en cours. Le premier étage est divisé en deux pièces qui ne communiquent pas entre elles et auxquelles on devait accéder par une galerie en façade sud. Le plancher de mélèze était recouvert, dans la pièce est, d'une dalle de chaux qui couvertes d'un plafond« à la française ». La fenêtre de la pièce est a un chambranle en tuf à linteau refend est. Le deuxième étage est entièrement occupé par une seule pièce couverte d'un plafond en mélèze géminée à coussièges. Le chambranle, dont l'arc est monolithe, est en marbre rose de pays ; la colonnette au chapiteau sculpté est blanche (plâtre?, gypse?, marbre?). Le masque en bas relief placé au-dessus
  • Ferme
    Ferme Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart - Cadastre : 1824 F2 468 1971 F2 1479 A 1481
    Historique :
    grange à l'origine en bois (fuste) a été reconstruite en maçonnerie, peut-être après l'incendie de 1908
    Référence documentaire :
    Fontgillarde en Queyras. Notre vieille maison août 1917. E. Reynier, Dessin à la plume, 1942 Tome 1, p. 171-172. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol
    Représentations :
    , support : sculptés sur la fenêtre géminée en remploi
    Escaliers :
    escalier intérieur escalier droit en charpente
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    bardeau schiste en couverture
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart - Cadastre : 1824 F2 468 1971 F2 1479 A 1481
    Remploi :
    remploi provenant de 05,Molines-en-Queyras,Fontgillarde
    Texte libre :
    solaire peint sur la façade). La fuste qui aurait alors été en bois (information orale) a été reconstruite en maçonnerie, le caset surélevé, et les trois éléments traditionnels fuste, court et caset dont les bâtiment enterré construit en appentis contre la façade (il s'agissait sans doute d'une cave) a été supprimé. Lors de ces transformations, une fenêtre géminée provenant d'une construction voisine en ruines a en logements. DESCRIPTION Situation A l'extrémité est du village, au bord du chemin principal. Façade au sud. Devant le caset s'étend un petit jardin, potager en 1917, d'agrément actuellement . Composition d'ensemble Sur le dessin à la plume représentant la maison en 1917, celle-ci apparaît semblable -chaussée est construit en maçonnerie et est couvert d'un plafond en planches sur poutres et solives mélèze, l'une verticale, l'autre horizontale, réunis par des clous en fer forgé placés aux angles des en planches. ANNEXES Liste des inscriptions relevées sur la maison : OMNES FERIUNT ULTIMA NECAT
    Illustration :
    Fontgillarde en Queyras. Notre vieille maison août 1917. IVR93_19800600008XB
  • coffre (N° 59)
    coffre (N° 59)
    Matériaux :
    bois décor en relief méplat décor poinçonné décor dans la masse
    Représentations :
    la famille Emé de Molines-en-Queyras. Décor poinçonné sur la plupart des motifs. ornementation Pieds ornés de plis de serviettes. Décor de la façade réparti sur 6 compartiments en réserve. Les
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    Origine :
    lieu de provenance Molines-en-Queyras
  • boîte à archives (13)
    boîte à archives (13)
    Inscriptions & marques :
    inscription : FONTGILLARDE, écrite à l'encre en cursives sous le fond
    Historique :
    Ignace Barthélémy, de la communauté de Molines-en-Queyras pour l'année 1700, ainsi que divers papiers
    Description :
    Boîte sans décor en pin cimbro ; contenant monoxyle ; le couvercle coulissant dans des rainures
    Origine :
    lieu de provenance Molines-en-Queyras
  • rouet (N° 15)
    rouet (N° 15)
    Matériaux :
    bois ajouré découpé chantourné taillé (décor dans la masse décor en bas relief) tourné
    Représentations :
    tension sculpté en forme de coq. ornementation (palmette, ornement à forme géométrique, coq)
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    États conservations :
    Courroie de transmission (en cuir ?) disparue.
    Origine :
    lieu de provenance Molines-en-Queyras
  • coffret (N° 78)
    coffret (N° 78)
    Matériaux :
    mélèze mouluré décor dans la masse décor en relief
    Représentations :
    Coffret sculpté de vases de fleurs et de motifs de coeurs. Ces décors sont placés sur des tables en
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    Origine :
    lieu de provenance Molines-en-Queyras
  • coffre (N° 57)
    coffre (N° 57)
    Matériaux :
    bois décor en bas relief décor dans la masse
    Description :
    Coffre à pieds montant de fond, façade antérieure double et montants et traverses rapportés en
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    Origine :
    lieu de provenance Molines-en-Queyras
  • coffre à vêtements (N° 15) dit écrin (coffre de mariage)
    coffre à vêtements (N° 15) dit écrin (coffre de mariage)
    Matériaux :
    bois décor en bas relief décor dans la masse
    Représentations :
    Pieds ornés de cannelures. Panneau de la façade en table saillante, encadré d'une moulure et orné
    Description :
    Coffre à pieds montant de fond, façade antérieure à panneau unique et traverses rapportés en façade
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    Origine :
    lieu de provenance Molines-en-Queyras
  • coffre à vêtements (N° 11) dit écrin (coffre de mariage)
    coffre à vêtements (N° 11) dit écrin (coffre de mariage)
    Inscriptions & marques :
    Date en façade : 1758. Initiales au centre du médaillon : I. B.
    Matériaux :
    bois décor en bas relief décor dans la masse
    Description :
    mouluré rapporté, chevillé. Entrée de serrure en étain. Rebord du couvercle à moulure rapportée.
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    Origine :
    lieu de provenance Molines-en-Queyras
  • armoire (N° 48)
    armoire (N° 48)
    Matériaux :
    mélèze mouluré gravé (décor en bas relief)
    Représentations :
    Battant comportant une table saillante en relief. Table rectangulaire verticale, à bordure moulurée
    Description :
    Petite armoire basse en mélèze à un seul battant à recouvrement. Toute la structure du bâti repose . Battant monoxyle, complété du côté gauche par trois petites planchettes rapportées. Deux charnières en fer forgé. Taquet en bois. Décor gravé.
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    États conservations :
    partie en remploi Le battant est un élément en remploi dont les dimensions ont été réduites, et dont la forme et le
    Origine :
    lieu de provenance Fontgillarde Molines-en-Queyras
  • armoire (N° 45)
    armoire (N° 45)
    Matériaux :
    bois mouluré taillé (décor dans la masse décor en bas relief décor à relief en réserve) gravé
    Description :
    Petite armoire basse en bois à deux petits battants à recouvrement. Armoire sans dormant apparent . Battants à bordure moulurée. Chaque battant est composé de deux planches verticales. Petits gonds en fer
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    Origine :
    lieu de provenance Molines-en-Queyras
  • armoire (N° 44)
    armoire (N° 44)
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le propriétaire français sculpté en relief sur l'oeuvre (?) date sculpté en relief sur l'oeuvre inscription initiale sculpté en relief sur l'oeuvre date sculpté en relief sur l'oeuvre lecture incertaine Inscription et date, de part et d'autre du motif de la traverse supérieure, sculptées en relief au été fusionnés en un seul caractère). Initiales sur le tiroir gauche : D A / ET M MM. Date sur le
    Matériaux :
    pin mouluré taillé (décor dans la masse décor en relief décor en demi relief décor à relief en
    Représentations :
    Ornements géométriques sculptés en relief et gravés sur les montants antérieurs. Centre du faux panneau de la traverse supérieure de la façade sculpté de rinceaux feuillagés en relief (quatre petites rectangulaire verticale en haut du battant, deux autres de même forme au bas du battant et un panneau
    Description :
    Petite armoire haute en pin cembro teint en rouge, à deux battants à recouvrement, comportant un dans une traverse inférieure particulièrement haute. Petite corniche en façade et sur les côtés, peu monoxyles, à bordure moulurée. Paumelles en S en fer forgé (deux paumelles par battant), dont les branches sont encastrées dans l'épaisseur des battants. Platines des entrées de serrure en métal découpé (une platine clouée sur le battant droit et une sur le tiroir droit). Poignée tombante en métal ajouré, fixée
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    États conservations :
    inférieure initiale, après qu'on ait comblé en grande partie l'espace entre les deux pieds antérieurs par une
    Origine :
    lieu de provenance Molines-en-Queyras
  • armoire (N° 43)
    armoire (N° 43)
    Inscriptions & marques :
    mois de janvier (Jan~R) est la seule lettre à avoir été gravée en cursive, et la première lettre I du mot ABOMINATION a été formée en ajoutant un point au-dessus de la première jambe de la lettre N qui
    Historique :
    Armoire comportant une étonnante inscription datée du 7 janvier 1779. L'inscription, qui évoque en -Vieille), commandée en 1773 à Joseph Sibille, menuisier de Saint-Véran (numéro de référence du dossier
    Matériaux :
    pin (?) mouluré mouluré petit cadre taillé (décor dans la masse décor en demi relief décor à relief en réserve)
    Représentations :
    serrure est chantournée alors que celle de la poignée est en forme de losange. Table saillante moulurée
    Description :
    Petite armoire haute en pin cembro (?) à deux battants à recouvrement. Assemblages chevillés. Bâti inscription. Petite corniche moulurée en façade et sur les côtés, peu saillante. Pieds montant de fond plates-bandes inclinées. Faces latérales à grand panneau rectangulaire. Petits gonds en fer forgé (deux gonds par battant). Platine de l'entrée de serrure en métal découpé, clouée sur le battant droit . Poignée tombante, formée d'un anneau en métal monté sur une petite platine métallique, fixée sur le
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    Origine :
    lieu de provenance Molines-en-Queyras
  • étui à pierre à faux (N° 11) dit couyer ou coffin
    étui à pierre à faux (N° 11) dit couyer ou coffin
    Matériaux :
    bois monoxyle taillé (décor dans la masse décor en bas relief)
    Représentations :
    Les entrelacs sculptés sur les côtés sont appelés anneaux de mariage dans le Queyras. ornementation
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    Origine :
    lieu de provenance vallée de l'Aigue-Agnelle Molines-en-Queyras
  • coffre à vêtements (coffre plat) (3) dit écrin, coffre de mariage
    coffre à vêtements (coffre plat) (3) dit écrin, coffre de mariage
    Inscriptions & marques :
    marque initiale en relief
    Historique :
    Ce coffre de mariage qui proviendrait de la rua de Molines peut dater du 18e ou du 19e siècle.
    Matériaux :
    pin décor dans la masse décor en bas relief mouluré
    Description :
    : étagères et casier ; pentures en fer forgé ; fermeture par taquet de bois pivotant ; verrou intérieur au
    États conservations :
    Manquent les garnitures métalliques ; ce coffre a été transformé en bureau par un collectionneur
    Origine :
    lieu de provenance rua la Molines-en-Queyras
  • rouet (N° 13)
    rouet (N° 13)
    Matériaux :
    bois ajouré découpé chantourné taillé (décor dans la masse décor en bas relief) tourné
    Description :
    . Support en cadre, horizontal, monté sur un piètement rectiligne. Les montants portant la broche (dits
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    États conservations :
    Courroie de transmission (en cuir ?) disparue.
    Origine :
    lieu de provenance vallée de l'Aigue-Agnelle Molines-en-Queyras
  • armoire (N° 38)
    armoire (N° 38)
    Description :
    Armoire en bois, haute et trapue (la hauteur et la longueur de la façade sont à peu près apparent. Montants larges et traverses hautes. Petite corniche moulurée en façade, peu saillante, surmontée d'un fronton triangulaire mouluré et ajouré. Pieds montant de fond. Battants à bordure moulurée en carrés superposés, à plates-bandes inclinées. Panneaux moulurés petit cadre. Taquet de fermeture en bois fixé au centre du dormant. Petits gonds en fer forgé (deux gonds par battant). Dimensions non prises.
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    États conservations :
    Fronton en mauvais état (la partie supérieure du fronton et les angles ont été coupés ?). La
    Origine :
    lieu de provenance vallée de l'Aigue-Agnelle Molines-en-Queyras
  • Le mobilier de la chapelle Saint-Simon
    Le mobilier de la chapelle Saint-Simon Molines-en-Queyras - isolé
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - isolé
    Annexe :
    cadre en mélèze orné de motifs queyrassins. Inscription au dos : DON DE MR P. CHABRAND, VICAIRE GENERAL , 1865. Selon le chanoine Jacques (T. I, p.20), l'autel en marbre a été offert par le vicaire général début XXe. ARMOIRE DE RANGEMENT POUR OBJETS LITURGIQUES A droite de la porte en entrant. Armoire haute latérales à panneaux rentrants. Aménagement intérieur : deux étagères et un tiroir. Bois résineux peint en marron. Fiches en métal. L : 165 ; H : 235 (sans le fronton) ; PR : 71. Fin du XIXe siècle ou début du XXe. STATUES - En carton bouilli peint et doré : - Vierge : dans une niche. Mur nord de la nef x 60. En couleur. Editeur : L. Turgis, Imp. rue des Ecoles, Paris. - L'Enfant Jésus au milieu des CULTUELS CALICE Coupe en or, ou en argent doré?, fausse coupe, tige et pied en argent. Fausse coupe . CHANDELIERS D'AUTEL en bois tourné. CHEMIN DE CROIX Lithographies en noir et blanc encadrées sous verre. H . CROIX En ferronnerie. Type croix de cimetière. Sur le tirant de l'arc triomphal, simulant une poutre de
  • Fermes
    Fermes Molines-en-Queyras
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    schiste en couverture
    Localisation :
    Molines-en-Queyras
    Illustration :
    Pierregrosse, la rue principale.Vue prise d'est en ouest devant la parcelle 808 Pierregrosse, la rue principale. Vue prise d'est en ouest. IVR93_19930500740ZA Pierregrosse, la rue principale. Vue prise d'ouest en est devant la parcelle 822 Pierregrosse, la rue principale. Vue prise d'est en ouest devant la parcelle 815 Pierregrosse, parcelle 792. La porte de la court. Le linteau est délardé en accolade Pierregrosse, parcelle 800. Porte de la court. Inscription : Moy B. Blanc en l'an 1781 Pierregrosse, parcelle 779. Le caset. La gouttière en bois est supportée par des corbeaux en pierre
1 2 3 4 10 Suivant