Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 20 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • corderie
    corderie Toulon
    Historique :
    d’édification de la corderie s’amorcent au début de 1686 sous la maîtrise d’œuvre de l’ingénieur François Rochefort bâti avant 1670 par François Blondel. Pour ce qui est du fonctionnement, les chanvres sont
    Auteur :
    [ingénieur, ingénieur militaire] Gombert François
    Texte libre :
    débute en 1683, sous la maîtrise d’œuvre de l’ingénieur François Gombert . sous la direction de 1660 par François Blondel, dans le premier arsenal français doté d’une telle corderie monumentale
  • fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve
    fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve Toulon - 1ère fortification d'agglomération - en ville
    Historique :
    , Arnoul père et fils, intendants des fortifications de Provence, François d'Aspremont, ingénieur, voient
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Boniface François-Hyacinthe de [ingénieur militaire] Milet de Monville Nicolas François [ingénieur militaire] Aumale Charles François Marie d'
    Texte libre :
    -dès la fin du règne de Louis XII et le début de celui de François Ier, de 1514 à 1524- que la « grosse les troupes de Charles de Bourbon, fut missionné à Toulon au nom du roi François Ier pour étudier la Saint-Paul-de-Vence, achevée peu après la mort de François Ier en 1547. Il fut chargé de diverses missions par François Ier, puis Henri II. Le premier de ces deux souverains l’avait chargé d’une tournée projets de fortification en qualité d’ingénieur attaché d’abord à François de Lesdiguières, lorsque ce guerre François Sublet de Noyers pour reformuler l’ensemble des travaux a réaliser en priorité aux de confiance de François Sublet de Noyers et de Richelieu, Nicolas Arnoul, dès que celui-ci eut pris , en compétition avec l’ingénieur François Gombert, fils de l’entrepreneur de maçonnerie toulonnais
  • place forte de Briançon
    place forte de Briançon Hautes-Alpes
    Auteur :
    [commanditaire] Bidal marquis d'Asfeld Claude François
  • pont dit pont d'Asfeld
    pont dit pont d'Asfeld Briançon - Pont d'Asfeld - isolé - Cadastre : 1975 AO-B
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Bidal marquis d'Asfeld Claude François
  • fort des Têtes
    fort des Têtes Briançon - Fort des Trois Têtes - isolé - Cadastre : 1975 B 1190
    Auteur :
    [commanditaire] Bidal marquis d'Asfeld Claude François
  • fortification d'agglomération de Saint-Paul
    fortification d'agglomération de Saint-Paul Saint-Paul
    Historique :
    Saint-Rémy, commissaire de l’artillerie, expert en fortification, missionné par François 1er pour fortifications Paul–François de Lozière d’Astier rédige deux avis successifs sur l’état de la fortification de
    Référence documentaire :
    LOZIERE D'ASTIER, Paul–François de. Mémoire sur l'état de la fortification de Saint-Paul, avril DERLANGE, M. Saint-Paul, ville royale. Dans : François Ier et Saint-Paul, Actes du colloque des 6 . Dans : François Ier et Saint-Paul, Actes du colloque des 6 et 7 novembre 1998, Vence, 2000, p. 148-155. ROBINSON, M-L. Les fortifications de Saint-Paul en 1537 et 1596. Dans : François Ier et Saint-Paul VIALATTE, R. Saint-Paul en puissance de place forte. Dans : François Ier et Saint-Paul, Actes du VIALATTE, R. La place forte de Saint-Paul, créée par François Ier, revue par Vauban. Dans : Vauban
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Lozière d'Astier Paul–François de
    Texte libre :
    des conflits entre Charles Quint et François Ier, l’importance stratégique de Saint-Paul est confirmé présence l’empereur Charles Quint, le pape Paul III et François Ier, le roi de France avait choisi d’être François Ier, accompagné de son hôte et gouverneur territorial le comte de Tende, du dauphin Henri, de son amiral de France, et de François de Bourbon-Vendôme, comte de Saint-Pol. Un fragment de compte de la militaire royal de Provence, François (de) Mandon(s) de Saint-Rémy, assisté par le sieur de Séguyer. Cette trois personnages bien distincts. Il s’agit, d’une part, de François Mandon (ou de Mandon) dit de Saint début de sa carrière d’ingénieur, mais envoyé en mission en divers autres secteurs par François Ier » en 1538, avait déjà été dépêché en août 1537 par François Ier pour une mission d’expertise à aux mines et fortifications… ». L’attribution de la fortification de Saint-Paul à François de Mandon François Ier et de la bataille de Cérisoles (1544), mais ne mentionnait pas le nom de Saint-Remy, relevé
  • édifice logistique dit Magasin général
    édifice logistique dit Magasin général Toulon
    Historique :
    Charles-François Mandar. Les travaux de construction, lancés en 1809, sont conduits avec lenteur et
    Auteur :
    [ingénieur civil] Mandar Charles François
    Texte libre :
    définitif ne serait pourtant plus l’œuvre de Carron, mais de l’ingénieur en chef Charles-François Mandar
  • château puis fort
    château puis fort Entrevaux - le Château - en village - Cadastre : 1816 G non cadastré 2006 G 264
    Auteur :
    [entrepreneur] Grasset, François
    Texte libre :
    Vintimille. En juillet 1536, sous François Ier, le même Jacques de Glandevez et son fils Balthazar furent 1692-1693 et en 1697, sous traités à des maîtres maçons et entrepreneurs civils (les noms de François
  • ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye
    ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye Alpes-de-Haute-Provence
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Haxo François-Nicolas-Benoît
    Texte libre :
    ait jamais existé. En août 1515, François 1er traverse la région par les cols de Vars et de Larche à
  • caserne dite pavillon E, dite caserne des officiers
    caserne dite pavillon E, dite caserne des officiers Mont-Dauphin - 4e caserne - en ville
    Référence documentaire :
    Plan du pavillon des Officiers à Mont-Dauphin, 1994 / Dessin, François Botton, 1994. 1/100e.
  • fortification d'agglomération de Mont-Dauphin
    fortification d'agglomération de Mont-Dauphin Mont-Dauphin - en village
    Référence documentaire :
    Plan des piles du pont nord, 1992 / Dessin, François Botton, 1992. 1/50e. Coupe AA du pont nord, 1992 / Dessin, François Botton, 1992. 1/50e. Coupe BB du pont nord, 1992 / Dessin, François Botton, 1992. 1/50e. Élévation ouest du pont nord. Système du pont-levis. 1992 / Dessin, François Botton, 1992. 1/50e.
  • fortification d'agglomération d'Entrevaux
    fortification d'agglomération d'Entrevaux Entrevaux - le Bourg - en village
    Annexe :
    . Laurens (N.) actif sur la période 1690-1710 ingénieur de Lozières-d'Astier (Paul-François) 1663/1730 commissaire de Boniface (François-Hyacinthe) actif sur la période 1690-1710 ingénieur Bonanaud (N.) actif ) actif sur la période 1773-1801 ingénieur Perrotin (Jean-François) actif sur la période 1773-1801 -François) actif sur la période 1773-1801 directeur Le Roux (N.) actif sur la période 1773-1801 capitaine du génie en chef Fournier (Charles-François) actif sur la période 1773-1801 sous-directeur
    Texte libre :
    et Vintimille. En juillet 1536, sous François Ier, le même Jacques de Glandevez et son fils Balthazar
  • place forte de Colmars
    place forte de Colmars Colmars - Cadastre : 1983 AB
    Historique :
    qu'elle fut améliorée sous le règne de François Ier. A l'époque des guerres de la Ligue d'Augsbourg, le
    Texte libre :
    témoignent des archères cruciformes conservées. Cette enceinte semble avoir été améliorée par François Ier
  • fort dit Fort Carré
    fort dit Fort Carré Antibes
    Référence documentaire :
    ]. / Dessin par François Martelleur, ingénieur cartographe, vers 1600. British Library : Ms, Add Mss 21117
    Texte libre :
    Toulon, construite au début du règne de François Ier, entre 1515 et 1524, ou si elle était carrée, comme le château d’If de Marseille, construit également sur ordre de François Ier, entre 1529 et 1533, qui ingénieur du roi en Provence sous François Ier, maître d’œuvre de l’enceinte bastionnée de la place forte de Saint-Paul-de-Vence en 1546 et 1547. D’une part, François Mandon (ou de Mandon) dit de Saint-Remy François Ier et Henri II en Provence, notamment en 1546. Ce Jean de Saint-Remy, personnage important, se qu’on sût trouver dans toute l’Europe ». Les lettres de commission de François Ier pour la tournée en -Remy. D’autre part, les qualités et la carrière de François Mandon de Saint-Remy, mort entre ces deux le duc de Savoie. On observera que Negro passa en 1581 du service de François de Lesdiguières du cartographe François Martelleur, et qui correspondent probablement à un premier état du programme mis en œuvre -François de Lozières d’Astier pour 1721, l’enceinte du bas fort en est toujours au même point
  • fort Saint-Louis dit fort des Vignettes
    fort Saint-Louis dit fort des Vignettes Toulon - les Vignettes
    Référence documentaire :
    MILET DE MONVILLE Nicolas François. Description de la coste de Provence depuis l’embouchure du . / Dessins, plume et lavis, 1775. Par Charles-François-Marie d'Aumale, directeur des fortifications de Toulon
    Texte libre :
    Grosse tour. François Milet de Monville, officier du génie, né à Toulon, auteur d’un projet pour le fort le directeur des fortifications de Basse Provence Charles-François-Marie d’Aumale . Les modifications
  • fortification d'agglomération
    fortification d'agglomération Antibes
    Référence documentaire :
    [Vue cavalière d’Antibes]. / Dessin à la plume, par François Blondel (?, vers 1645). Bibliothèque
    Texte libre :
    historiographique existe entre un François Mandon de Saint-Rémy et l’ingénieur Jean de Saint-Rémy, commissaire de Picardie au début de sa carrière de fortificateur, mais envoyé en mission par François Ier et Henri II en formée de gabions, qui venait probablement d’être mise en place sur ordre de François de Lesdiguières projet un peu postérieur dessiné par l’ingénieur François Martelleur . On notera toutefois qu’en 1589 quelques variantes, est connu par le plan déjà cité, antérieur à 1603, dressé par François Martelleur facture très médiocre , mais une vue cavalière à la plume attribuable à l’architecte et ingénieur François
  • arsenal
    arsenal Toulon
    Référence documentaire :
    Plan de l'arsenal de Toulon. / Dessin à l'encre aquarellé, par Nicolas François Milet de Monville
    Texte libre :
    sous l’autorité d’un homme de confiance du secrétaire d’Etat à la guerre François Sublet de Noyers et 1651 par l‘ingénieur François Blondel montre bien en perspective le nouvel enclos réservé à l’usage de des projets, ainsi que l’ingénieur du port, François Gombert. Seignelay, fils aîné de Colbert, est
  • fort Royal ou fort Sainte-Marguerite
    fort Royal ou fort Sainte-Marguerite Cannes - Ile-Sainte-Marguerite
    Texte libre :
    souhaitait que cet établissement lui fût attribué, une première union ayant été révoquée par François Ier comme Jean de Beins, François Martelleur ou Honoré de Bonnefons. Tassin a fait graver en 1634 deux fonds furent plutôt employés à la construction de la tour de Batiguier. Un autre capitaine, François 1647, soit dix ans après le départ des espagnols, par le célèbre architecte François Blondel, alors facture et de même origine que le dessin de François Blondel pour Saint-Honorat, ce qui permet de
  • citadelle de Sisteron
    citadelle de Sisteron Sisteron - - montée de la Citadelle - en ville
    Référence documentaire :
    p. 45, pl. XLVII-XLIX. DAINVILLE, François de. Le Dauphiné et ses confins vus par l'ingénieur
    Texte libre :
    XI, il n'est pas question d'un château royal. Sous le règne de François Ier, l'administration royale avec une réformée, Françoise de Foix, et favorable à la pacification édictée en janvier par Catherine Vignat et André de Guénin, qui vinrent avec Antoine de Guénin et François Daudey, et recrutèrent Jean
  • église paroissiale Saint-Louis
    église paroissiale Saint-Louis Mont-Dauphin - en village - Cadastre : 1831 7 1981 AA 92
    Référence documentaire :
    diocèse d'Embrun. Embrun : Pierre-François Moyse, 1783 [1786], 2 tomes, VI-501 p. Edition 1959.
1