Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 156 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • arsenal
    arsenal Toulon
    Référence documentaire :
    Plan de l'arsenal de Toulon. / Dessin à l'encre aquarellé, par Nicolas François Milet de Monville , 1765. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 1834.
    Dossier :
    Plan de l'arsenal de Toulon. 1765. Détail. arsenal
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • batterie de la Pointe Saint-Georges
    batterie de la Pointe Saint-Georges Saint-Mandrier-sur-Mer - Anse du Creux Saint-Georges - isolé
    Référence documentaire :
    Carte depuis le Cap Cicier jusques à celuy de Carquairane. / Dessin aquarellé par Nicolas François Milet de Monville, 1759. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 1833, 1748-1763, n° 26.
    Dossier :
    Carte depuis le Cap Cicier jusques à celuy de Carquairane. 1759. batterie de la Pointe Saint Carte depuis le Cap Cicier jusques à celuy de Carquairane. 1759. batterie de la Coudoulière
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • batterie de Saint-Elme
    batterie de Saint-Elme Saint-Mandrier-sur-Mer - Cap Saint-Elme - en écart
    Référence documentaire :
    Carte des rades de Toulon. / Dessin, plume et aquarelle, par Nicolas François Milet de Montville, 9 mars 1759. Service Historique de la Défense, Vincennes : Art. 8 carton 3 (1 VH 1833) 1748-1763 n° 23
    Dossier :
    Carte des rades de Toulon, 1759. batterie de Saint-Elme Carte des rades de Toulon, 1759. batterie de Mord'huy Carte des rades de Toulon, 1759. batterie et poste photo électrique de Marégau Carte des rades de Toulon, 1759. batterie du Puits Carte des rades de Toulon, 1759. batterie de la Piastre
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • Batterie de côte du Bau Rouge
    Batterie de côte du Bau Rouge La Seyne-sur-Mer - près de Fabrégas - chemin du bord de mer - en écart
    Référence documentaire :
    Carte des rades de Toulon. / Dessin, plume et aquarelle, par Nicolas François Milet de Montville, 9 mars 1759. Service Historique de la Défense, Vincennes : Art. 8 carton 3 (1 VH 1833) 1748-1763 n° 23
    Dossier :
    Carte des rades de Toulon, 1759. Détail : batteries de la rade du Brusc. Batterie de côte du Bau Carte des rades de Toulon, 1759. Détail : batteries de la Verne et de Faubrégas. batterie de côte de Fabrégas ou de La Verne
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve
    fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve Toulon - 1ère fortification d'agglomération - en ville
    Référence documentaire :
    Milet de Monville, échelle de 200 toises. Service Historique de la Défense, Toulon : 1 VH 1833. Plan de la fortification de la ville de Toulon. Dessin à l'encre aquarellé, 25 mai 1759, signé
    Dossier :
    Plan de la fortification de la ville de Toulon. 1759. fortification d'agglomération, enceinte de la
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve
    fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve Toulon - 1ère fortification d'agglomération - en ville
    Référence documentaire :
    l'encre aquarellé, 22 décembre 1771, signé Milet de Monville, échelle de 60 toises. Service Historique de Plan du front de fortifications formé par les bastions de St-Bernard et des Minimes... Dessin à
    Dossier :
    Plan du front de fortifications formé par les bastions de St-Bernard et des Minimes... 1771 . fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve
    fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve Toulon - 1ère fortification d'agglomération - en ville
    Référence documentaire :
    l'encre aquarellé, 22 décembre 1771, signé Milet de Monville, échelle de 60 toises. Service Historique de Plan du front de fortifications formé par les bastions de St-Bernard et des Minimes... Dessin à
    Dossier :
    Plan du front de fortifications formé par les bastions de St-Bernard et des Minimes... 1771. Détail sans la retombe du bastion des Minimes : plan des dessous. fortification d'agglomération, enceinte de
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve
    fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve Toulon - 1ère fortification d'agglomération - en ville
    Référence documentaire :
    Plan des nouveaux Fronts pour servir au projet de 1764. / Dessin à l'encre aquarellé, par Milet de Monville, échelle de 60 toises. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 1833.
    Dossier :
    Plan des nouveaux Fronts pour servir au projet de 1764. fortification d'agglomération, enceinte de
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve
    fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve Toulon - 1ère fortification d'agglomération - en ville
    Référence documentaire :
    de l'année 1763. Dessin à l'encre aquarellé, 31 décembre 1762, signé Milet de Monville, échelle de 50 Plan des Bastions de la Fonderie, de Ste-Ursule, de St-Bernard et des Minimes pour servir au projet toises. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 1835 n° 15.
    Dossier :
    Plan des Bastions de la Fonderie, de Ste-Ursule, de St-Bernard et des Minimes pour servir au projet de l'année 1763. 1762. fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon
    fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon Briançon - avenue de la Libération - en ville - Cadastre : 1975 AO5 54, 55, 58, 59, 60
    Référence documentaire :
    ] / Dessin, signé Milet de Monville, 1747. Service historique de la Défense, Vincennes, Fonds du Génie Profil de l'ouvrage à corne proposé en avant de la porte d'Embrun pris sur la ligne F,G du Plan de la Ville de Briançon feuille 2 et du Plan particulier de cet ouvrage Feuille 3. [Coupe longitudinale
    Dossier :
    Profil de l'ouvrage à corne proposé en avant de la porte d'Embrun pris sur la ligne F,G du Plan de la Ville de Briançon feuille 2 et du Plan particulier de cet ouvrage Feuille 3. [Coupe longitudinale ] 1747 fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon
    fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon Briançon - avenue de la Libération - en ville - Cadastre : 1975 AO5 54, 55, 58, 59, 60
    Référence documentaire :
    , plan des dessus.] / Dessin avec rabat, signé Milet de Monville, 1747. Service historique de la Défense Plan de l'ouvrage à corne proposé en avant de la porte d'Embrun. [Plan au niveau de la plateforme
    Dossier :
    Plan de l'ouvrage à corne proposé en avant de la porte d'Embrun. [Plan au niveau de la plateforme , plan des dessus.] 1747. Plan au niveau de la plateforme. fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon
    fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon Briançon - avenue de la Libération - en ville - Cadastre : 1975 AO5 54, 55, 58, 59, 60
    Référence documentaire :
    -chaussée] / Dessin avec rabat, signé Milet de Monville, 1747. Service historique de la Défense, Vincennes Plan de l'ouvrage à corne proposé en avant de la porte d'Embrun. [Plans des sous-sols et du rez-de
    Dossier :
    Plan de l'ouvrage à corne proposé en avant de la porte d'Embrun. [Plans des sous-sols et du rez-de -chaussée] 1747. Plan du rez-de-chaussée. fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon
    fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon Briançon - avenue de la Libération - en ville - Cadastre : 1975 AO5 54, 55, 58, 59, 60
    Référence documentaire :
    -chaussée] / Dessin avec rabat, signé Milet de Monville, 1747. Service historique de la Défense, Vincennes Plan de l'ouvrage à corne proposé en avant de la porte d'Embrun. [Plans des sous-sols et du rez-de
    Dossier :
    Plan de l'ouvrage à corne proposé en avant de la porte d'Embrun. [Plans des sous-sols et du rez-de -chaussée] 1747. Plans des sous-sols et galeries. fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon
    fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon Briançon - avenue de la Libération - en ville - Cadastre : 1975 AO5 54, 55, 58, 59, 60
    Référence documentaire :
    , plan des dessus.] / Dessin avec rabat, signé Milet de Monville, 1747. Service historique de la Défense Plan de l'ouvrage à corne proposé en avant de la porte d'Embrun. [Plan au niveau de la plateforme
    Dossier :
    Plan de l'ouvrage à corne proposé en avant de la porte d'Embrun. [Plan au niveau de la plateforme , plan des dessus.] 1747. Plan des dessus. fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve
    fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve Toulon - 1ère fortification d'agglomération - en ville
    Référence documentaire :
    Toulon]. Dessin à l'encre aquarellé, 1764, par Milet de Monville, échelle de 1 pouce pour 100 toises Ville de Toulon avec les ouvrages et fortifications projettés. [Projet général pour la ville de . Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 1834.
    Dossier :
    Ville de Toulon avec les ouvrages et fortifications projettés. [Projet général pour la ville de Toulon]. 1764. fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon
    fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon Briançon - avenue de la Libération - en ville - Cadastre : 1975 AO5 54, 55, 58, 59, 60
    Référence documentaire :
    3. [Coupe transversale] / Dessin, signé Milet de Monville , 1747. Service historique de la Défense Profil de l'ouvrage à corne proposé en avant de la porte d'Embrun pris sur la ligne A, B, C, D du Plan de la Ville de Briançon feuille 2 et sur la ligne C, D du Plan particulier de cet ouvrage Feuille
    Dossier :
    Profil de l'ouvrage à corne proposé en avant de la porte d'Embrun pris sur la ligne A, B, C, D du Plan de la Ville de Briançon feuille 2 et sur la ligne C, D du Plan particulier de cet ouvrage Feuille 3. [Coupe transversale] 1747. Détail. fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fort Lamalgue
    fort Lamalgue Toulon - Lamalgue
    Référence documentaire :
    Plan du fort de la Malgue. 1765. Dans "Observations sur le projet du fort de la Malgue approuvé en 1750 et faisant partie du projet général des fortifications extérieures à la ville de Toulon", 28 février 1765. Dessin plume et lavis. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 1834 n° 11.
    Dossier :
    Plan du fort de la Malgue. 1765. fort Lamalgue
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • fort Lamalgue
    fort Lamalgue Toulon - Lamalgue
    Référence documentaire :
    Fort Lamalgue. 1738. Dans "Mémoire relatif au projet du fort de La Malgue, 1er décembre 1738 ". Dessin plume et lavis. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 1832 n° 33.
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Milet de Monville Nicolas François
  • batterie basse de Lamalgue ou batterie dite de la Basse-Malgue
    batterie basse de Lamalgue ou batterie dite de la Basse-Malgue Toulon - la Basse-Malgue
    Historique :
    constructions du fort Lamalgue en 1765 est due au directeur des fortifications Milet de Monville, qui dans son Immédiatement après le siège de Toulon par la coalition Empire-Angleterre-Savoie en 1707, Antoine Niquet, directeur des fortifications de Provence, fait commencer la construction d’un fort pérenne sur la hauteur de Lamalgue, relié à la ville de Toulon (vers l’ouest) par un retranchement et à la mer (vers le mer qui semble déjà destinée à permettre de placer une batterie de côte à cet endroit. La reprise des mémoire évoque le projet d’une batterie importante pour pièces de gros calibre a l’abri de la « coupure », face à la mer. Dessiné en 1766, le projet, qui comporte corps de garde, magasin à poudres, magasin autonome de défense côtière et une annexe défensive du fort par le parapet d’artillerie de la « coupure » joignant le fossé du fort, d’où sont assurés les tirs de défense vers l’est battant le glacis, soit les , dont dépend la mise en fonction de la batterie, qui comporte deux niveaux de tir face à la mer. Leur
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Observation :
    Exemple de batterie de côte fermée dont l’essentiel des dispositions créées en 1765-1770 est parvenu peu remanié, exceptés les aménagements des banquettes de la batterie de rupture, encore
    Référence documentaire :
    Charles-François Marie d'Aumale, directeur des fortifications de Toulon et de Basse Provence, 1775 1677-1875 Archives du Génie de Toulon. Service Historique de la Défense, Vincennes : Série 1 V [Fortifications de Toulon] Projet de 1766 pour 1767. Service Historique de la Défense, Vincennes AGUILLON LOUIS D'. Mémoire sur la ville de Toulon, son objet relativement à une déffensive simple en Provence, sa fortification ancienne de terre & de mer, et la nécessité indispensable qu'il y avoit d'avoir cette place dans un meilleur état de défense, pour metre à l'abry d'insulte l'arcenal et le département de marine, 1er mars 1768. Service Historique de la Défense, Vincennes : Art. 8 sect 1 (1 VH 1834 AUMALE, CHARLES-FRANCOIS MARIE D'. Atlas des places fortes, Toulon et ses forts extérieurs. Par . Service Historique de la Défense, Vincennes : Bibliothèque du Génie, Atlas des places fortes n° 64. Projet des ouvrages à faire aux fortifications extérieures de Toulon, 1780 à 1782. Service
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit
    Description :
    Installée dans la moitié inférieure du versant sud de la hauteur que couronne le fort Lamalgue, au bord de la mer, la batterie, dans son état actuel, n’a plus ni liaison, ni co-visibilité avec le fort . Le glacis a été loti et bâti, et l’ancienne « coupure » de liaison, son parapet à ressauts et son fossé, détruits ou comblés. La batterie de côte, seule conservée aujourd’hui, affecte un plan à peu près carré d’environ 85m de côté dont le côté nord bute sur la pente du terrain, les trois autres côtés étant revêtus ou clos d’un mur et en partie terrassés. Le mur ouest conserve ses créneaux de fusillade d’origine donnant au nord sur une petite cour encaissé, bâtiment constitué de casemates affectées à un corps de garde, deux magasins d’artillerie, et à l’ancienne galerie de communication à la batterie basse. Un encaissée en fossé desservie côté ouest par un escalier. Les embrasures du revêtement à redan en front de maintenue lors de la transformation en batterie de rupture en 1886, condamnant la sortie de la cour vers la
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Milet de Monville Nicolas François
    Titre courant :
    batterie basse de Lamalgue ou batterie dite de la Basse-Malgue
    Appellations :
    batterie basse de Lamalgue ou batterie dite de la Basse-Malgue
    Texte libre :
    l’agrandissement du fort jusqu’à la mer, tandis celui du jeune François Milet de Monville, alors au début de sa , il fut repris en 1764 par François Milet de Monville, devenu directeur des fortifications de Provence capitaine chargé par Milet de Monville du suivi des chantiers de fortification de Toulon, explique sous l’autorité de Milet de Monville. La tête du mur parapet, couverte d’une tablette, horizontale dans , dans le cadre du projet général alors d’actualité , qui allait être suivi d’exécution. Milet de Monville est probablement le concepteur de la batterie basse de Lamalgue, qu’il mentionne de façon Construction et armement L’histoire de la batterie basse de Lamalgue, comme cette première mémoires sur les projets des fortifications de la place de Toulon la signalent le plus souvent comme une annexe du fort, voire comme un de ses dehors. Il s’agit pourtant d’une batterie de côte à part entière au Lamalgue est renforcée tant par le statut mixte de ce fort, ouvrage de défense à la fois terrestre et
    Illustration :
    Batterie de la Basse Malgue. 1767. IVR93_20128302874NUC1A Batterie de la Basse Malgue. 1834. IVR93_20128302873NUC1A Batterie de rupture de la Basse Malgue, circa 1900. IVR93_20128302872NUC1A Front de mer de la batterie : revêtement et saillant flanquant avec parapet à embrasures murées Front de mer de la batterie : débouché de l'ancien fossé de la "coupure" est Mur d'enceinte crénelé d'origine du front de gorge ouest et mur de profil de la batterie de rupture Communication dans l'épaulement de la batterie de rupture vers le saillant du front de mer Reste d'une cuve de canon de 32cm de la batterie de rupture. IVR93_20128300974NUC2A Traverse-abri de la batterie de rupture, abri casematé. IVR93_20128300976NUC2A Traverse-abri de la batterie de rupture, façade sur chemin de ronde. IVR93_20128300975NUC2A
  • fort Sainte-Catherine, actuellement ensemble de trois tours-immeubles.
    fort Sainte-Catherine, actuellement ensemble de trois tours-immeubles. Toulon - Sainte-Catherine - isolé
    Historique :
    Lamalgue définitif, à François Milet de Monville, directeur des fortifications de Provence, en 1664 En 1747, le site de Sainte-Catherine est occupé par une batterie en pierre sèche établie dans le cadre du programme de fortification préventive du maréchal Charles-Louis Fouquet de Belle-Isle. Cette position est à mi-distance entre deux forts de défense terrestre à l’est de Toulon créés après le siège , et le fort Lamalgue, plus proche de la mer, seulement ébauché en 1708, et occupé aussi par une . Lamalgue étant prioritaire, Monville propose d’abord une redoute pérenne mais petite, comparable au fort d’Artigues, mais le projet gagne en ampleur en 1765 sous l’influence de Bourcet, directeur des fortifications du Dauphiné. Le plan comporte un front de gorge à deux bastions, et un front d’attaque à batterie non flanqué, mais encadré de deux couvre-faces naissant du chemin couvert et desservies par une galerie Lamalgue. Les travaux commencent en 1766, sous la direction de l’ingénieur Louis d’Aguillon, et stagnent
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Observation :
    Fort bastionné très hétérogène et hybride produit par le rattrapage dans les années 1830 de la
    Référence documentaire :
    , projet de Nicolas François Milet de Monville et Pierre-Joseph Bourcet, 1765. Service Historique de la Toulon, 1677-1875 Archives du Génie de Toulon. Service Historique de la Défense, Vincennes : Série n° 4 Mémoire pour servir au projet général des fortifications de la ville de Toulon, des forts et des batteries retranchées qui en dépendent... 8 janvier 1764. Service Historique de la Défense AGUILLON LOUIS D'. Mémoire sur la ville de Toulon, son objet relativement à une déffensive simple en Provence, sa fortification ancienne de terre & de mer, et la nécessité indispensable qu'il y avoit d'avoir cette place dans un meilleur état de défense, pour metre à l'abry d'insulte l'arcenal et le département de marine, 1er mars 1768. Service Historique de la Défense, Vincennes : Art. 8 sect 1 (1 VH 1834 Mémoire descriptif, fort Sainte-Catherine : articles 1, 2, 5, 6 AUMALE, CHARLES-FRANCOIS MARIE D '. Atlas des places fortes, Toulon et ses forts extérieurs. Par Charles-François Marie d'Aumale, directeur
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    environ 600m à l’est/nord-est de la ville de Toulon. Dans l’état actuel, les lourdes mutilations subies dispositions complexes peu compréhensibles sans l’apport des plans des archives du génie. Le plan de base est bastions étant fort saillants et inégaux et la plupart des courtines courtes. Les longueurs de front maximum et minimum prises aux angles de capitale des bastions sont de 160m pour le front de gorge ouest (1 , de même que les courtines nord et est dans leur totalité, mais le fossé est comblé à peu près partout » de 1831-1839 : les fronts ouest (front de gorge 1-4) et sud (3-4) ne formaient pas une simple courtine rectiligne entre les bastions, mais offrent un tracé brisé rentrant, avec un redan au point de rupture d’axe. Le front sud réemploie et incorpore l’ancien dehors dit « fausse braie » de 1766-1774 (face, flanc) de l’ancien bastion sud-est d’origine, d’où ce plan brisé du front actuel (aujourd’hui recoupé par une percée). Le front de gorge (1-4), dans lequel était ménagée la porte d’entrée du fort, est
    Auteur :
    [] Milet de Monville Nicolas François
    Titre courant :
    fort Sainte-Catherine, actuellement ensemble de trois tours-immeubles.
    Texte libre :
    sous l’autorité du directeur des fortifications de Provence Nicolas Milet de Monville, donne des projet général pour la défense de Toulon, mis au point en 1763-1764, Milet de Monville cartographiait postérieur, Milet de Monville donne des précisions circonstanciées : « Une redoute très solide sur la hauteur principe de la galerie de contrescarpe crénelée sera proposé un an plus tard par Milet de Monville pour le Provence. A Toulon, il s’agit principalement de conseiller Milet de Monville pour arrêter définitivement le février 1765, Milet de Monville précise que les nouveaux plans du fort Lamalgue et de la redoute de Sainte aménagement sommaire. A propos de Sainte-Catherine, Charles-François-Marie d’Aumale, directeur des simultanément. Les chantiers de Lamalgue et de Sainte-Catherine sont intimements liés. Dès janvier 1766, Milet de Monville déléguait au sous-brigadier du génie Louis d’Aguillon le suivi de l’exécution des Provence Charles-François-Marie d’Aumale, donne, au fil de ses différents articles, des indications très
    Illustration :
    Plan de la redoute Ste-Catherine pour désigner l'état où elle se trouve à la fin de la campagne Front ouest : face et angle de capitale de l'ancien bastion sud-ouest, dominé par une tour de 1966 Front sud : redan de la courtine près du flanc droit du bastion 3, percée 1964 Front ouest : intérieur à niches-acade des face et flanc droit de l'ancien bastion sud-ouest Fossé-cour sud; débouché de la galerie poterne et portes des casemates jumelles Galerie-poterne de communication de la cour du fort au fossé-cour sud. IVR93_20128300949NUC2A Galerie-poterne de communication de la cour du fort au fossé-cour sud; détail sas de la porte basse Galerie de contrescarpe sud, avec porte de communication vers le fossé-cour. IVR93_20128300952NUC2A Casemate de flanc gauche du bastion 3, au bout de la galerie de contrescarpe sud Front ouest :détail parapet crénelé de la face droite du bastion 4. IVR93_20128300960NUC2A
1 2 3 4 8 Suivant