Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 22 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le cinéma à Nice
    Le cinéma à Nice
    Titre courant :
    Le cinéma à Nice
    Texte libre :
    . En effet, si les cinémas ont constitué, à Nice comme ailleurs, le lieu de loisirs de l'ensemble de la ville possédant le plus de cinémas après Paris) sont la conséquence avant tout de la présence d'une importante population de villégiateurs dans la recherche de loisirs ou d'évènements culturels. 1896-1918 Le 28 février 1896, le journal L’éclaireur annonçait dans la rubrique des faits divers : « Grâce à la la première projection dans le salon indien du Grand café à Paris, que Nice découvrait le cinéma bénéficier des dernières nouveautés dans le domaine des images animées avant bien des villes françaises et exclusivement réservée au cinéma, le Cinéma Lumière, que l’on situe approximativement au 3 avenue Georges Clémenceau. Le cinéma étant devenu une attraction à la mode, son exploitation se révèle financièrement d’hiver, changeant fréquemment de nom afin d’attirer le chaland par des espoirs de nouveauté et d’exotisme programme de numéros d’artistes divers vont devenir salles de cinéma à part entière comme le théâtre
    Illustration :
    Cinéma Le Royal, 29 avenue Malausséna, demande de permis de construire, 1934, élévation de la Cinéma Le Royal, 29 avenue Malausséna, demande de permis de construire, 1934, coupe longitudinale Cinéma Le Royal, 29 avenue Malausséna, façade, vers 1950. Salle disparue. IVR93_20190601373NUC1A Cinéma Le Royal, 29 avenue Malausséna, vers 1950 IVR93_20190601374NUC1A Cinéma Le Jeanne-d’Arc, 7 rue Charles Péguy, vestiges de décor conservé au sein du centre diocésain
  • plafond, reliefs et 3 peintures monumentales : Le triomphe de Jupiter, Le triomphe de Neptune, Le triomphe de Bacchus
    plafond, reliefs et 3 peintures monumentales : Le triomphe de Jupiter, Le triomphe de Neptune, Le triomphe de Bacchus Hyères - San-Salvadour - 4312 route de l' Almanarre - isolé
    Historique :
    En 1879, le château, alors en construction, est racheté par Edmond Magnier (1841-1906). C'est lui
    Représentations :
    Les trois peintures monumentales représentent le triomphe de Jupiter, le triomphe de Neptune et d'Amphitrite et le triomphe de Bacchus.
    Description :
    Ce plafond de 200 m2 est orné de reliefs de gypserie qui le structurent en panneaux rectangulaires
    Titre courant :
    plafond, reliefs et 3 peintures monumentales : Le triomphe de Jupiter, Le triomphe de Neptune, Le
    Illustration :
    Vue d'ensemble du médaillon central : le triomphe de Jupiter. IVR93_19998303082XE Vue d'ensemble du médaillon central : le triomphe de Jupiter. IVR93_19998303263VA Détail de la peinture du médaillon central : le triomphe de Jupiter. IVR93_19998303087XE Médaillon central : le triomphe de Jupiter. Détail : Jupiter. IVR93_19998303103XE Médaillon central : le triomphe de Jupiter. Détail : amours apportant un bouclier Le triomphe de Neptune et Amphitrite. Vue d'ensemble. IVR93_19998303085XE Le triomphe de Neptune et Amphitrite. Détail de la peinture. IVR93_19998303090XE Le triomphe de Neptune et Amphitrite. Détail : néréide et tritons. IVR93_19998303089XE Le triomphe de Neptune et Amphitrite. Détail : néréide et tritons. IVR93_19998303088XE Le triomphe de Neptune et Amphitrite. Détail de l'encadrement en relief. IVR93_19998303084XE
  • haut-relief
    haut-relief Hyères - la Ritorte - allée Stanislas-de-David-Beauregard - isolé
    Emplacement dans l'édifice :
    sur le socle
  • buste d'Alfred Caval, haut-relief
    buste d'Alfred Caval, haut-relief Hyères - la Ritorte - allée François-Arène - isolé
    Représentations :
    -relief sur le dé.
    Emplacement dans l'édifice :
    sur le tombeau d'Alfred Caval
  • haut-relief
    haut-relief Hyères - la Ritorte - allée François-Arène - isolé
    Emplacement dans l'édifice :
    sur le tombeau de la famille Baude
  • statue tombale : Ange
    statue tombale : Ange Hyères - la Ritorte - allée François-Arène - isolé
    Emplacement dans l'édifice :
    sur le tombeau de la famille Roux-Aiguier
  • tombeau (N° 4) de la famille Ruotolo
    tombeau (N° 4) de la famille Ruotolo Hyères - la Ritorte - Ritorte - isolé
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire sur l'oeuvre gravé
  • haut-relief
    haut-relief Hyères - la Ritorte - allée François-Arène - isolé
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire en creux sur l'oeuvre
  • ensemble de rondes-bosses et de reliefs : décor d'architecture
    ensemble de rondes-bosses et de reliefs : décor d'architecture Hyères - la Ritorte - allée Pierre-Moulis - isolé
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire en creux sur l'oeuvre
  • tombeau (N° 3) de la famille Vérignon
    tombeau (N° 3) de la famille Vérignon Hyères - la Ritorte - allée François-Arène - isolé
    Inscriptions & marques :
    Inscription : J. - C. Vérignon Pharmacien 14 décembre 1815 - 22 juin 1880. Date et signature sur le
    Historique :
    Le médaillon est daté 1886 et signé E. Casaretti.
    Représentations :
    Le médaillon représente Joseph Vérignon, pharmacien et maire de Hyères de 1869 à 1870.
  • plafond, reliefs et peinture monumentale : Vénus dans la forge de Vulcain
    plafond, reliefs et peinture monumentale : Vénus dans la forge de Vulcain Hyères - San-Salvadour - 4312 route de l' Almanarre - isolé
    Historique :
    Peinture monumentale commandée, dans le 4e quart du 19e siècle, par Edmond Magnier, à la gloire de
    Représentations :
    Le thème décoratif général du château est le triomphe de l'amour et plus particulièrement celui de
    Description :
    Le plafond est en demi-lune et structuré par des frises de gypseries. Au centre, elles délimitent une peinture monumentale, peinte à même le plafond.
  • plafond, reliefs et peinture monumentale (N° 3)
    plafond, reliefs et peinture monumentale (N° 3) Hyères - San-Salvadour - 4312 route de l' Almanarre - isolé
    Représentations :
    La peinture monumentale représente dans des nuées, de petits amours qui présentent le portrait de Marguerite Raimbaud, maîtresse d'Edmond Magnier, le commanditaire.
    Description :
    Le plafond est circulaire et structuré par des frises de gypseries. Au centre, elles délimitent un panneau également circulaire, servant de cadre à une peinture monumentale, peinte à même le plafond.
  • tombeau (N° 1)
    tombeau (N° 1) Hyères - la Ritorte - allée Barthélemy-Ruy - isolé
    Représentations :
    Trinité, main : Dieu le Père, agneau de Dieu, colombe : Saint Esprit, Alpha et Omega, rayons
  • Maison de villégiature (villa balnéaire) dite Massilia
    Maison de villégiature (villa balnéaire) dite Massilia Sainte-Maxime - Madrague - 130 boulevard de Provence 19 impasse Massilia - Cadastre : 2012 AE 357, 358, 355
    Historique :
    réquisitionnée par le préfet du Var au profit de l'Union des Femmes pour la Protection du Foyer. Elle sera en
    Référence documentaire :
    Recueil de documents et de textes établi par le Comité Massilia. Mémoires croisées du retour à la
    Description :
    , serres, lavoir. Le parc était planté d'essences régionales et exotiques : palmiers, arbres fruitiers berceau plein-cintre en brique, d'un rez-de-chaussée et d'un étage carré. Le volume est régulier, animé par le corps demi-hors-œuvre polygonal de la façade sud surmonté d'une tour-lanterne à dôme polygonal sont appareillés en grès laissé apparent. Le toit à longs pans à croupes est couvert de tuiles plates mécaniques. Le dôme du belvédère est couvert de zinc de même que le toit de la buanderie qui forme une excroissance au rez-de-chaussée sur la façade nord. L'élévation principale est ordonnancée, axée sur le corps saillant. Le décor est architectural : colonnes doriques du porche, fausses chaînes et corniche en ciment marquises. Le porche dessert à droite la salle à manger et à gauche un salon mais il n'a plus de lien avec le vestibule et la cage d'escalier dont il a été séparé par l'aménagement de deux placards. Des jours ont été aménagés pour éclairer ces placards à partir du porche. Le plan est symétrique, tripartite
    Illustration :
    morcellement. D'après le plan cadastral 2012, section AE. IVR93_20138300070NUC1A Portail. Plaque en marbre portant le nom de la villa. IVR93_20118301871NUC2A Façade sud. Le porche. IVR93_20118301862NUC2A Le belvédère. IVR93_20118301864NUC2A Porche. Jour éclairant les placards aménagés dans le vestibule. IVR93_20118301866NUC2A
  • tombeau (N° 5) de la famille Castueil
    tombeau (N° 5) de la famille Castueil Hyères - la Ritorte - allée Alphonse-Denis - isolé
    Représentations :
    La Croix imitant le bois, à laquelle s'enroule du lierre, est posée sur un socle figurant des blocs
  • décor d'architecture, d'élévation extérieure
    décor d'architecture, d'élévation extérieure Hyères - San-Salvadour - 4312 route de l' Almanarre - isolé
    Représentations :
    rinceaux, rosaces, laurier, mufles de lions et lionnes présentant le monogramme M, commun à Magnier (le commanditaire) et Marguerite (Marguerite Raimbaud, pour qui le château a été aménagé). Ce monogramme se retrouve sont encadrées d'un décor de guirlandes, cuirs découpés, noeuds et palmettes. Le fronton de la façade
    Illustration :
    Elévation sud. Frise entre le deuxième niveau et la galerie ouverte. IVR93_19998303159XE Elévation sud. Consoles soutenant le balcon. IVR93_19998303157XE
  • plafond, reliefs et peinture monumentale : La naissance de Vénus
    plafond, reliefs et peinture monumentale : La naissance de Vénus Hyères - San-Salvadour - 4312 route de l' Almanarre - isolé
    Historique :
    La naissance de Vénus a été réalisée dans le 4e quart du 19e siècle pour Edmond Magnier, d'après un
    Description :
    Plafond composé de reliefs de gypserie servant de cadre à une peinture monumentale peinte à même le
  • cloison, verrière
    cloison, verrière Hyères - San-Salvadour - 4312 route de l' Almanarre - isolé
    Description :
    La cloison de séparation entre le salon de musique et la galerie surplombant la chapelle est constituée d'une verrière au-dessus d'un soubassement en menuiserie. Elle épouse le tracé courbe de la
  • plafond, reliefs et peinture monumentale (N° 2)
    plafond, reliefs et peinture monumentale (N° 2) Hyères - San-Salvadour - 4312 route de l' Almanarre - isolé
    Description :
    Le plafond est rectangulaire et structuré par des frises de gypseries. Au centre, elles délimitent , peinte à même le plafond. Les angles portent des médaillons de gypserie peints en bleu.
  • ensemble de 2 statues tombales (Anges en prière) et de hauts-reliefs
    ensemble de 2 statues tombales (Anges en prière) et de hauts-reliefs Hyères - la Ritorte - allée Pierre-Moulis - isolé
    Représentations :
    imitant le bois, qui se détache sur un fond de nuées où sont représentés un coeur enflammé transpercé d'un