Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 23 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • coopérative vinicole dite Cave des Vignerons Londais
    coopérative vinicole dite Cave des Vignerons Londais La Londe-les-Maures - le Pansard - en écart - Cadastre : 1983 BY 6
    Historique :
    l'aile est sont réalisées en 1964 par l'architecte Tissot et les entrepreneurs Malamaire et Dalmasso. Le hangar et le local de vente sont aménagés récemment. La date de construction figure sur la façade nord du
    Observation :
    Le système de cuves en demi-cercle est rare dans les coopératives du Var
    Description :
    Le bâtiment central primitif couvert d'un toit à longs pans et avec chaînages d'angle abrite en rez -de-chaussée la salle de vente formant avant-corps et couvert d'une terrasse ; à l'étage se trouve le logement ; le reste de l'espace est consacré à la cuverie dont certaines cuves sont disposées en demi couvertes d'une terrasse avec dont celle située à l'ouest couverte d'une balustrade abrite les bureaux. Le pont bascule à double cabine est situé au nord-est de l'ensemble. Au sud de l'ensemble se trouve le
    Localisation :
    La Londe-les-Maures - le Pansard - en écart - Cadastre : 1983 BY 6
    Texte libre :
    500m de l'agglomération, sur la RN98 qui va de Hyères au Lavandou. Le terrain est en contrebas et on y construit au sud et le local de vente aménagé à l'entrée. La coopérative a encore une assez importante de l'ouest a été à nouveau englobée dans une construction en "L" qui l'élargit et l'allonge vers le accolé. Une annexe indépendante a été construite au sud. Le pont bascule à double cabine est situé au par une avancée à pans coupés qui était peut-être le poste de réception. Ce local de vente actuel, à ferronnerie et sept ouvertures dont trois sur le balcon et une porte-fenêtre au centre. Au-dessus, le fronton est séparé par une moulure qui porte au centre une table avec le nom de la cave, surmontée d'un oculus et de la date. Les angles sont décorés de chaînages et le toit est soutenu par des consoles. Les côté est : le logement. Tout l'espace restant est consacré à la cuverie et en particulier à un ensemble se vider dans les inférieures, devant lesquelles le pressoir reste fixe. Ce bloc central est entouré
  • coopérative vinicole
    coopérative vinicole Velaux - les Chaumes - en écart - Cadastre : 1962 B1 423
    Observation :
    Le décor de céramique est presque constant dans les caves construites par l'architecte Hourst.
    Description :
    le nom de la coopérative ; ce bâtiment présente une croupe en couverture. Le mur-pignon du cuvage ; ce bâtiment possède un toit à longs pans. Entre les 2 cuvages, le bureau est le seul bâtiment qui
    Texte libre :
    . de vin. Le bâtiment a été agrandi entre 1925 et 1926 ; une nouvelle aile lui fut ajoutée en 1930. Des ont été réalisés avant 1965. Le pont-bascule d'origine a disparu. La coopérative effectue la vente de l'agglomération, au nord-est, le long de la voie de chemin de fer. Matériaux : béton sauf la partie D en briques la cuverie A. Élévations extérieures : élévation principale à l'ouest : à gauche se trouve le pignon . Le pignon plat signale le nom du bâtiment. Au centre, on peut voir le pignon de C, triangulaire occupent deux rangs latéraux. Le local E est réservé à la vente du vin et comprend un entrepôt. F était un ancien local de vente directe aux coopérateurs qui n'est plus en service. Le logement de fonction est au siècle. Le décor de céramique colorée est presque une constante dans les caves construites par M. Hourst . ANNEXES : dans le pignon de A est inscrit : COOPERATIVE VINICOLE Les initiales figurant dans le pignon de
  • cellier puis Coopérative vinicole de la Haute Vallée de l'Arc
    cellier puis Coopérative vinicole de la Haute Vallée de l'Arc Puyloubier - le Caminet - en écart - Cadastre : 1982 AO 12
    Historique :
    La coopérative créée en 1952 s'installe dans le cellier d'une ferme de la fin du 19e siècle. Des
    Description :
    destiné à la réception de la vendange. Le toit est couvert de tuiles creuses avec plaques de fibro-ciment
    Localisation :
    Puyloubier - le Caminet - en écart - Cadastre : 1982 AO 12
    Texte libre :
    stockage 1 et 2, s'étend une aile abritant la réception de la vendange, les pressoirs et les égouttoirs. Le . CONCLUSION Le cas de cette cave privée non datée mais remontant certainement à la fin du siècle dernier agricole et le programme général des caves coopératives construites à partir des années 1920 dans les
  • coopérative vinicole
    coopérative vinicole Cuges-les-Pins - Gambetta - en village - Cadastre : 1989 AH 45
    Historique :
    et 1966. L'architecte Collomp construit un cuvage et un local de vente en 1966. Le pont bascule a été
    Représentations :
    Le fronton de la façade principale est couronné de triglyphes
    Description :
    L'ensemble des bâtiments est orienté est-ouest. Le cuvage initial est agrandi vers l'ouest. Tandis que le cuvage de 1925 et la distillerie sont en moellons, les parties agrandies sont en aggloméré de ciment. Les bâtiments agricoles sont couverts de tuiles plates, excepté le local de vente couvert de inscrits le nom du bâtiment et la date de construction dans un médaillon. La distillerie est couverte d'un toit en appentis et le poste de réception est surmonté d'une terrasse fermée par une balustrade en
    Texte libre :
    HISTORIQUE La coopérative est née en 1925 et le bâtiment a été construit la même année. Il a connu nouveau entre 1945 et 1966 et enfin en 1966 avec construction d'une cuverie et d'un local de vente. Le terrain entre le boulevard et le chemin qui la longe au nord. Matériaux : A et B sont en maçonnerie de en D'.La cuverie de 1940-45 est en C et D, d'autres cuves et le local de vente sont en E. Élévations extérieures : élévation principale à l'est avec le corps central de la cuver1e comprenant : les grandes baies de la réception à vendange sous un auvent de béton, les fenêtres du logement au-dessus, le tout couronné par un pignon dégagé dont le sommet plat est orné de triglyphes. On peut y lire le nom du bâtiment cave possède le même type de façade que la coopérative d'Auriol, due au même architecte. ANNEXES : dans le pignon est inscrit : COOPERATIVE VINICOLE et dans le médaillon rond placé au-dessus la date 1925.
  • Coopérative vinicole d'Entrecasteaux
    Coopérative vinicole d'Entrecasteaux Entrecasteaux - près de Entrecasteaux - isolé - Cadastre : 1958 B 863
    Historique :
    l'entrepreneur Verlaque aménagent le magasin et les réceptions.
    Description :
    Au sud du cuvage initial se trouve le logement. Le cuvage le plus récent abrite les réceptions , aux bureaux et à la salle de réunion. Les bâtiments sont en pierres, excepté le magasin qui est en
    Texte libre :
    , toujours dans son prolongement vers le nord. Le magasin a été aménagé en façade en 1973, en même temps les Entrepreneurs : 1973 VERLAQUE (Le Val) DESCRIPTION Situation : elle est située un peu à l'écart du centre de l'agglomération, sur la RD50 qui va vers Lorgues. Le terrain suit la légère pente de la route du sud au nord, mais : pierres, sauf pour le magasin : béton. Structure : le bâtiment d'origine (A) est un simple quadrilatère dont le pignon ouvre au sud et le mur latéral est, sur la route. Ce bâtiment a été prolongé trois fois et deux à l'arrière. Le tout doit avoir une longueur de 90 à 100m. Élévations extérieures angles des murs et les meurtrières sous le toit. Sous le toit également : deux grandes tables où sont tuiles plates. Distribution intérieure à l'extrémité de se trouve le logement qui donne également au stockage et aux bureaux et salle de réunion. A côté des réceptions : le magasin. A l'arrière de la cave sont installées deux cuves autovidantes pour le vin rosé. Au total la cave est équipée de 90 cuves
  • coopérative vinicole dite Société coopérative agricole, La Fraternelle puis La Corrensoise
    coopérative vinicole dite Société coopérative agricole, La Fraternelle puis La Corrensoise Correns - en village
    Historique :
    Correns appelée L'Amicale. L'association des deux coopératives a pris le nom de La Corrensoise. Les postes
    Description :
    les postes de réception à l'ouest. Le bâtiment abrite les cuves ; sur sa face est le magasin avec
    Texte libre :
    HISTORIQUE Cette coopérative, créée en 1924 sous le nom "La Fraternelle", avait la réputation ". L'association des deux a pris le nom de Société Coopérative Agricole "La Corrensoise". Dans cette union, clin d’œil du destin, elle est devenue la cave des Rouges parce qu'elle vinifie le vin rouge. Actuellement , elle a le seul point de vente de l'union. État actuel : bon, à part des problèmes de cuverie. Capacité : 15 000hl. Architectes : 1973 COLLOMP Entrepreneurs : 1973 VERLAQUE (Le Val) DESCRIPTION Situation : elle est située à l'entrée de Correns, à gauche, sur l'axe principal, en direction de Barjols. Le l'autre côté de la route. La façade ouvre au sud. Matériaux : maçonnerie de pierres. Structure : le , qui se transforment en bandeau plat, sous le toit. Au centre, une porte à rideau surmontée d'une l'appentis du magasin mais conserve à l'étage, sous le toit, un groupe de deux fenêtres encadré de deux chapiteaux dont le motif central a été enlevé. Au rez-de-chaussée, à l'extrémité sud : décor mural de paysage
  • coopérative vinicole La Saint-Antonaise
    coopérative vinicole La Saint-Antonaise Saint-Antonin-du-Var - près de Saint-Antonin-du-Var - isolé
    Description :
    Dans le cuvage initial, le magasin et le bureau d'accueil occupent la partie sud du rez-de-chaussée ; l'étage est réservé au logement. Le reste de l'espace est consacré aux cuves disposées sur des rangées parallèles et superposées. Les postes de réception sont au nord. Le bâtiment sur 1 étage carré situé à l'est abrite le bureau et la salle de réunion. Seul le magasin est couvert de tuiles creuses.
    Texte libre :
    BERAUD (Lorgues) Entrepreneurs : 1929 MACARIO (Le Luc) 1988 BOUE (Saint-Antonin ) DESCRIPTION Situation : le terrain est à l'écart de la petite agglomération, sur la RD250 qui traverse St le magasin est à l'angle de la route et de ce parking. Matériaux : maçonnerie, sauf le magasin parpaings. Structure : la cave d'origine était une travée ayant son pignon tourné vers le sud. Elle a été agrandie par une travée venue se greffer perpendiculairement sur le flanc ouest du premier bâtiment. Sur le magasin, à l'avant, par un appentis. Le magasin est en avancée à l'angle sud-est. Le pont bascule est au un auvent, qui devient à droite le toit du magasin. La façade du magasin forme un angle, elle est enduite de gros crépi et éclairée par deux baies à monture d 'aluminium. Au-dessus, le pignon est percé de trois fentes au centre, et porte l'inscription : Coopérative La St Antonaise. A l'ouest du pignon, le plates. Tuiles creuses sur le magasin. Distribution intérieure : dans le bâtiment d'origine, le magasin
  • Coopérative vinicole de Rians et Artigues
    Coopérative vinicole de Rians et Artigues Rians - quartier Saint-Esprit - en écart
    Description :
    Le bâtiment central abrite les cuves, l'espace des réceptions, le bureau et le local de vente dans la partie ouest. L'aile est abrite 2 rangées de cuves en rez-de-chaussée et le logement à l'étage. Le
    Texte libre :
    aile est ; en 1938 une aile ouest ; en 1958 : le bâtiment d'origine est doublé au sud ; en1969/1971 Saint- Esprit". Le terrain est vaste devant la façade qui ouvre au nord et tout proche de la voie ferrée . Matériaux : maçonnerie. Béton sur l'aile ouest. Parpaings pour les autres bâtiments. Structure : le bâtiment côté ouest. Le pont-bascule est au nord-est. Élévations extérieures : élévation Nord : la façade du bâtiment central est coupée à mi-hauteur par l 'auvent qui protège les postes de réception et le local de petite frise de briques qui la relie à deux fenêtres étroites. A l'est : l'aile abrite le logement à l'étage. Le pignon de l'aile est est simplement percé d'une ouverture tripartite et d'une petite porte au rez-de-chaussée. Couverture : charpente métallique, tuiles plates. Distribution intérieure : dans le bâtiment central : une seule rangée de cuves précédée par l 'espace des réceptions, le local de vente et le . ANNEXES : façade nord, sous le toit (dans un bandeau), en lettres de terre cuite : COOPERATIVE VINICOLE
  • coopérative vinicole La Tavernaise
    coopérative vinicole La Tavernaise Tavernes - près de Tavernes - isolé
    Historique :
    les entrepreneurs Verlaque et Audibert. En 1989, le magasin est aménagé dans l'ancienne distillerie.
    Description :
    Le cuvage initial est flanqué à l'ouest de l'ancienne distillerie transformée en magasin et à l'est , les cuves sont disposées autour de l'espace central. Le pont bascule est situé à l'est de l'ensemble.
    Texte libre :
    : 1925, 1930, 1936, et le dernier en 1965. En 1989 enfin, le magasin est aménagé dans l'ancienne au bord de la RD71, à gauche en direction de Montmeyan dans un site de champs et de vignes. Le . Matériaux : structure béton. Parpaings pour le magasin. Structure : la travée d'origine sur la route, au sud , est prolongée à l'arrière par cinq autres travées plus hautes, accolées vers le nord. La façade d d'habitation. Le pont bascule est à l'est, à côté des réceptions. Élévations extérieures : élévation sud : la distillerie, et la forme du portail. Le mur est nu jusqu'aux ouvertures étroites, trois groupes de deux , placées très haut sous le toit. Sous les fenêtres, une moulure plate délimite des panneaux crépis. Au centre, le portail d 'entrée à rideau, est abrité sous un auvent de tuiles. Il est surmonté d'une table à creuses sur le magasin. Distribution intérieure : dans la partie ancienne, en façade, les cuves sont distribuées tout le tour de l 'espace central. Un passage communique avec l'arrière, où les travées sont
  • coopérative vinicole
    coopérative vinicole Auriol - Charles-Adrien - en ville - Cadastre : 1992 AB 41
    Description :
    . Les murs du nouveau bâtiment de 1959 sont en béton. Le pont bascule est au nord est. Sur la partie haute du mur pignon nord figure un médaillon portant la date de construction. Sur le même mur figure une plaque portant le nom de l'architecte et de l'entrepreneur de 1924.
    Texte libre :
    contreforts de béton contre le mur ouest de la cuverie A et B. État actuel : assez bon. Capacité de 24 000 hl jardins. Le terrain présente une forte dénivellation du nord au sud. Matériaux : A et B ont des murs en centrale avec logement intégré I et bureaux H, les agrandissements ont été effectués vers l'est. Le pont métallique. Le couronnement est constitué par un pignon triangulaire très plat à consoles enroulées ; s'y inscrit le nom du bâtiment dans une table à pans coupés et dans un médaillon rond figure la date de construction. Couverture : Charpente métallique et tuiles plates sur A et B à l'origine . Le matériau de en 3rangs. En E se trouvent 6 cuves de béton. Une nouvelle entrée a été pratiquée au sud vers le local de vente (occupant le rez-de-chaussée) ou vers la cave dans le mur sud-est. CONCLUSION Même type de Simiane qui sont l’œuvre du même architecte. ANNEXES : dans le pignon nord : 1924 dans le médaillon : COOPERATIVE VINICOLE dans la table. Sur le mur nord de la réception est fixée une
  • coopérative vinicole Les Vignerons de Collobrières
    coopérative vinicole Les Vignerons de Collobrières Collobrières - près de Collobrières - isolé - Cadastre : 1956 B 1045, 1055, 1051
    Historique :
    entrepreneurs Malamaire et Verlaque. Le magasin est réaménagé en 1985.
    Description :
    . Dans le bâtiment nord les cuves sont disposées en rangées parallèles ; dans le bâtiment sud les cuves sont placées selon un plan carré. A l'ouest se trouve un local abritant les pressoirs. Le magasin est aménagé au sud-est. Le transformateur électrique est coiffé d'un toit en pavillon.
    Texte libre :
    1970, en particulier avec la mise en place d 'une batterie de cuves autovidantes. Le magasin a été avant l'entrée de Collobrières. Le terrain est encore en pleine campagne. Les bâtiments sont à l'écart de deux morceaux, le premier (A) est à un seul niveau sur l'avant et à deux niveaux à l'arrière-plan . Aux extrémités, deux fenêtres à droite et trois à gauche. Sur le toit à une seule pente, coupé par le fronton : des cheminées qui se découpent sur le second niveau en retrait, et percé d'oculi. A droite, un le bâti, où ont été installées les cuves autovidantes. Placées sur un plan carré et inclinées vers le centre, elles permettent de placer le pressoir dans lequel elles se vident. A l'ouest, un local où sont rangés les pressoirs, et d'autres postes de réception. Le magasin a été aménagé au sud-est. CONCLUSION
  • coopérative vinicole
    coopérative vinicole Venelles - près de Venelles - R.N. 96 - isolé - Cadastre : 1991 B1 423
    Description :
    l'entrepôt agricole sont surmontées d'un auvent en plaques de fibro-ciment ; le mur-pignon est couronné d'un fronton chantourné où figure le nom de la coopérative. L'élévation ouest est percée d'une porte en plein cintre surmontée d'une terrasse. Le bureau est en rez-de-chaussée.
    Texte libre :
    1953 par adjonction d'un nouveau bâtiment, puis en 1969. Les bureaux et le local de vente du vin ont d'Aix. Matériaux : béton et moellons enduits. Structure : Le bâtiment initial A orienté sud-ouest/nord niveaux : baies de la réception surmontées d'un auvent et fenêtres du logement au 2e niveau. Le pignon est élévations latérales ont de petites fenêtres groupées par 3. Contre le mur ouest de la cave initiale est appuyé un escalier. Le bureau n'a qu'un niveau et son angle est traité en arrondi. Couverture : charpente sur le bureau. Distribution intérieure : la réception de la vendange comporte deux postes. En A, on dans la partie C où se trouve le local de vente du vin. ANNEXES : dans le pignon est inscrit en creux
  • usine de chapellerie dite Usine Pecout, puis coopérative agricole de Cotignac (coopérative oléicole) et coopérative vinicole dite La Travailleuse puis Les Vignerons de Cotignac
    usine de chapellerie dite Usine Pecout, puis coopérative agricole de Cotignac (coopérative oléicole) et coopérative vinicole dite La Travailleuse puis Les Vignerons de Cotignac Cotignac - près de Cotignac - isolé
    Historique :
    dans une ancienne usine de chapeaux appelée Usine Pecout. Peu à peu, le domaine oléicole, qui connaît
    Description :
    Le bâtiment le plus ancien ayant abrité l'usine à chapeaux est formé d'un corps central sur 1 étage -corps central ; l'aile est abrite le logement et l'aile ouest l'ancien moulin et les bureaux. A l'arrière de l'ensemble se trouvent le pont bascule abandonné et l'entrepôt agricole en parpaing de béton . L'ancienne distillerie abrite le magasin et le stockage. Les bâtiments les plus récents, en béton, sont
    Texte libre :
    branche oléicole qui connaît son apogée vers 1939, décline par la suite et le moulin ferme définitivement le bâtiment primitif. Il est d'abord doublé à l'arrière, puis la distillerie est agrandie et la RD50qui va vers Lorgues et de la RD13 qui va vers Carcès. Le terrain clôturé et fermant avec un portail, est planté d'arbres. Le bâtiment principal à l'écart de la route ouvre au sud-ouest. Matériaux . Structure : le premier bâtiment, l'usine à chapeaux CA) , a un corps central encadré de deux ailes en retour . Le corps central a été doublé au nord-est par une autre partie B), puis par une troisième qui comprend les postes de réception (C). Au fond du terrain, en face des réceptions, le pont bascule abandonné (E) abrite le magasin et le stockage. Élévations extérieures : façade sud-ouest : la partie centrale portes de hauteurs différentes. Les ailes sont occupées, à droite par le logement du caviste et à gauche . L'ancienne distillerie (E) a été prolongée pour créer le magasin de vente et le local de mise en bouteille
  • coopérative vinicole
    coopérative vinicole Trets - quartier Chassaude - en ville
    Description :
    façades sud présentent des chaînages d'angle ; sur ces 2 façades, le nom de la coopérative est inscrit sur percés de larges oculi. Le pont bascule est situé au sud de l'ensemble. Le décor des cuves rappelle celui
    Texte libre :
    trouve le bâtiment A de 1964, le bâtiment B de 1918, le bâtiment C de 1925 et le bâtiment D de 1930. Un fenêtres correspondent au logement de service pour le bâtiment B, au bureau pour le bâtiment C. Les fenêtres verticales que complètent une serlienne et 2 oculi percés dans le mur pignon. Ces 2 façades , frontons triangulaires, moulurations autour des fenêtres, chainages d'angle. Le panneau central contenant sur consoles enroulées. Le bâtiment A plus sobre, et aux lignes plus modernes, possède 2 niveaux. Le plaques de fibro-ciment sur le batiment A et les auvents. Distribution intérieure : les cuveries B et C sont disposées sur 4 rangs. On accède au niveau supérieur par 3 escaliers tournants le décor des cuves , espacés par un couloir très large permettant une meilleure circulation dans le bâtiment A plus récent des coopératives vinicoles varoises permettrait de savoir si le type de cuverie lui est aussi emprunté 1925 indique: " Jh CHAIX entrepreneur en maçonnerie. TRETS (B.d.R) En façade, est inscrit sur le
  • coopérative vinicole
    coopérative vinicole Roquefort-la-Bédoule - près de Roquefort-la-Bedoule - Frédéric-Mistral - isolé - Cadastre : 1985 AL 54
    Description :
    de la boutique et à l'étage les fenêtres, porte-fenêtres donnant sur le balcon du logement.
    Texte libre :
    . Structure : Le bâtiment initial A orienté nord-ouest/sud-est a été agrandi vers le nord-ouest. La réception métallique et tuiles creuses. Distribution intérieure : en entrant par la porte sud, on pénètre dans le hall de vente à gauche duquel se trouve un bureau. Le logement de service occupe le premier étage. Les la vendange comporte deux fosses. ANNEXES : sur le pignon sud-est est peinte l'inscription : LES
  • Coopérative Vinicole dite Coopérative les Maîtres Vignerons de Gonfaron
    Coopérative Vinicole dite Coopérative les Maîtres Vignerons de Gonfaron Gonfaron - R.N. 97 - en village - Cadastre : 1942 E 851
    Texte libre :
    HISTORIQUE Elle fut créée en 1920 avec 80 adhérents environ. Le président était un propriétaire n'est plus du tout isolée. Le terrain est plat. Les façades ouvrent au nord. Matériaux : béton sauf ). L'ancienne distillerie se trouve derrière le bâtiment principal, au sud-est (C). L'annexe est au fond du centre de la façade, entre les deux avant-corps, au premier plan : le magasin, à un seul niveau, ouvert par deux portes coulissantes et deux fenêtres. A l'arrière plan, le mur aveugle portant une grande celle du centre ouvre sur un petit balcon. Elles sont surmontées d 'un décor de briques. Le toit à quatre pentes est relevé au milieu par un petit pignon détaché. Tout le tour, le toit est débordant et s'appuie sur un décor d'éléments de charpente. Une bande de ciment coloré en rouge souligne le toit tout le tour. Couverture : charpente métallique et tuiles plates. Tuiles creuses sur le magasin. Everites sur l'annexe. Distribution intérieure : en façade : le magasin au premier plan. Dans les avant-corps : les
  • Coopérative Vinicole dite Coopérative la Matavonienne
    Coopérative Vinicole dite Coopérative la Matavonienne Cabasse - Sainte-Annonciade - Sainte-Annonciade - en village - Cadastre : 1957 AB 71
    Historique :
    , la coopérative fut agrandie en 1924 par le bâtiment en toit terrasse ; les bâtiments furent prolongés portée sur le pignon de la façade : 1912.
    Texte libre :
    marches. Le terrain est en légère pente du nord au sud. Matériaux : béton. Structure : au centre, un grand quadrilatère (A) coupé par le pignon de façade. A l'ouest, un petit bâtiment à toit plat (B) fait la liaison terrain). A l'est, un bâtiment à toit à une seule pente (C). Élévations extérieures : élévation sud : le corps principal, le plus ancien, présente au centre une entrée monumentale en plein cintre soulignée de -fenêtres cintrées ouvrent sur ce balcon ,elles ont le même décor de bossage et sont surmontées du nom : La Matavonienne en lettres appliquées. Au sommet, une bande souligne le toit et s'élargit au centre en un cartouche qui porte la date. Tout cet ensemble sous le pignon central est encadré de deux pilastres en faible saillie, aux chapiteaux fantaisistes. De chaque côté, le mur est seulement coupé en bas par une moulure horizontale et, sous le toit, percé de deux groupes de fenêtres étroites jumelées. Couverture et tuiles plates en (D). Toit-terrasse sur (B). Distribution intérieure : le bâtiment (A) ouvre en
  • Coopérative vinicole de Manosque, Les Vignerons de Manosque
    Coopérative vinicole de Manosque, Les Vignerons de Manosque Manosque - 38 boulevard Temps-Perdu - en ville
    Description :
    La coopérative est formée de 2 groupes de construction: le groupe le plus ancien est constitué de trouvent les bureaux et le logement ; dans la partie basse est aménagé un caveau de vente à la place de l'ancienne distillerie. La partie centrale du groupe le plus récent ouvre sur un espace de circulation et donne accès aux rangées de cuves ; le bâtiment le plus récent, situé au sud est occupé par des cuves
    Texte libre :
    HISTORIQUE La coopérative vinicole de Manosque fut la première du département. Le bâtiment formée de deux groupes de constructions. Le 1er groupe (A), le plus ancien, comprend deux bâtiments de hauteur différente, dont la façade ouvre sur le terre plein nord et qui s'appuient à l'arrière sur la partie basse du terrain. Il comprend aussi la distillerie accolée à l'arrière du bâtiment le plus à l'est . Le 2° groupe (B) est implanté dans la partie basse du terrain, et orienté perpendiculairement au principaux du nord au sud : - 1°) un bâtiment précédé d'un avant-corps qui fait le lien avec le groupe (A des vendanges devant le n° 2. Élévations extérieures Élévation nord : la façade du bâtiment d'origine élément architectural particulier. L'autre partie est à deux niveaux. Le mur du rez-de-chaussée, décoré l'étage, au-dessus de deux fenêtres soulignées d'un encadrement plat, le mur est orné d'un décor de grappe de raisin en relief et de deux carreaux de terre cuite. Le pignon dessine un décor en escalier et est
  • coopérative vinicole et coopérative agricole (coopérative oléicole) dites Cave coopérative agricole La Montfortaise
    coopérative vinicole et coopérative agricole (coopérative oléicole) dites Cave coopérative agricole La Montfortaise Montfort-sur-Argens - Grand Rue - en village
    Historique :
    Commandeur. Le moulin est abandonné. La date de l'agrandissement de 1911 figure sur la façade est du cuvage.
    Description :
    Le cuvage initial sur 1 étage carré avec chaînages d'angle en pierre et couvert d'un toit à longs
    Texte libre :
    HISTORIQUE Elle fut créée en 1908 pour le vin et l 'huile, à l'instigation du député S.F.I.O fusionné avec l 'autre cave de Montfort : "Les Caves du Commandeur" et ne fait plus de vente directe. Le Situation : elle est située sur la RD 222, à l'entrée de Montfort, à droite. Le terrain est délimite au nord 1908, orientée vers le sud, avec des réceptions sur la route, du côté le plus à l'ouest de l'ensemble ) : c'est sur elle qu'on trouve la date 1911, au pignon. C'est à côté du bâtiment (B) que l 'on trouve le mauvais état. Le dernier agrandissement de la cave relia les deux bâtiments en englobant la distillerie . Élévations extérieures : Élévation sud : les angles et le tour de la porte sont décorés de chaînages de 'inscription. Élévation est. : le pignon porte la date : 1911. Au-dessous, la façade est en partie cachée par intérieure : dans le bâtiment (B ) , les cuves sont en forme de fer à cheval. Dans le reste de la cuverie
  • coopérative vinicole Montagne Sainte-Victoire
    coopérative vinicole Montagne Sainte-Victoire Puyloubier - Vertus - en village - Cadastre : 1988 AB 6
    Historique :
    . L'entrepôt agricole est bâti en 1956. Le pressoir daté de 1962 et les agrandissements de 1975 et 1983 sont
    Description :
    Le cuvage initial orienté est-ouest est agrandi vers l'est. L'entrepôt agricole destiné à la grand auvent en béton. Le pont bascule est situé à l'ouest.
    Texte libre :
    -ouest, le long de la route principale. Matériaux : maçonnerie de moellons enduits et béton. Structure sud-est. Le pont-bascule est près de la route à l'ouest. Élévations extérieures : élévation principale niveau. Les postes de réception de D sont couverts d'un grand auvent de béton. Le pont-bascule possède métalliques. Au premier étage de la cave initiale sont établis le logement du caviste dont l'accès à l'origine se faisait de l'intérieur, et un bureau. ANNEXES : dans le pignon ouest, est inscrit en creux