Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 4641 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • brancard à sortir le fumier
    brancard à sortir le fumier Braux
    Dénominations :
    brancard à sortir le fumier
    Titre courant :
    brancard à sortir le fumier
  • ensemble de 2 brancards à sortir le fumier
    ensemble de 2 brancards à sortir le fumier Braux
    Dénominations :
    brancard à sortir le fumier
    Description :
    . L'écartement des barreaux suggère l'utilisation d'une corbeille pour contenir le fumier ou le foin transportés.
    Titre courant :
    ensemble de 2 brancards à sortir le fumier
  • pont sur le Var
    pont sur le Var Entrevaux - le Bourg - en village - Cadastre : 1816 G non cadastré 1980 G non cadastré
    Historique :
    Le pont a été construit entre 1655 et 1658, en remplacement d'un ancien pont qui se trouvait plus en aval sur le Var, et qui a été emporté par une crue le 8 septembre 1651. Il a été réalisé par deux ont été extraites à proximité de la chapelle Saint-Clair. A l'origine, le pont-levis semble avoir été le seul élément de défense intégré au pont. Les ouvrages de fortifications, aux deux têtes, n'ont été
    Hydrographies :
    le Var
    Référence documentaire :
    p. 47-49 : notice sur le pont. GAUCHE, Marcel. Entrevaux "Glandèves" cité médiévale de Provence BOURRIER-REYNAUD, Colette. Ponts et merveilles. En remontant le cours du Var de Nice aux Entraunes
    Précision dénomination :
    pont sur le Var
    Description :
    Le pont sur le Var à Entrevaux est un pont en maçonnerie d'une seule arche en plein cintre. Il développe deux rangs de claveaux en pierres de taille de moyen appareil. Mais alors que le premier rang est parfaitement extradossé, le second ne l'est qu'assez irrégulièrement. A noter le léger porte-à-faux de ce second rang sur le premier, sur les deux faces du pont. Ces deux rangs de claveaux en pierre de taille ne l'arche, jusqu'à devenir de véritables pierres de tailles pour les premières assises. Le reste de la : le premier au niveau du second rang de claveaux et le second au pied du parapet. Le pont-levis et
    Localisation :
    Entrevaux - le Bourg - en village - Cadastre : 1816 G non cadastré 1980 G non cadastré
    Titre courant :
    pont sur le Var
    Illustration :
    Porte 3 - 5. Pont sur le Var, porte 4 - 5, redan du chemin de ronde 25. IVR93_20030400110XE Pont et porte 3 - 6. Pont 3 sur le Var, portes 4, 5 et corps de garde 6 vus de l'ouest
  • pont sur le Bouchier
    pont sur le Bouchier Allos - en village - Cadastre : 2009 OB non cadastré ; domaine public
    Historique :
    A l'origine, le pont peut dater de l'Entre-deux-Guerres. Son agrandissement est vraisemblablement
    Hydrographies :
    le Bouchier
    Description :
    Le pont porte la route qui conduit au col d'Allos. Il se compose de trois arches maçonnées en arc en grès, y compris dans l'intérieur de la voûte, dont tout l'intrados est en pierre de taille. Le , calcaire également. Elles vont en s'évasant, de la naissance des arches au sol. Le tablier a été élargi de
    Titre courant :
    pont sur le Bouchier
    Appellations :
    pont sur le Bouchier
  • pont sur le Riou
    pont sur le Riou Blieux - en village - Cadastre : 1982 A non cadastré ; 1982 B non cadastré ; domaine public
    Historique :
    Le pont a été construit lors de l'aménagement de la nouvelle route d'accès à Blieux à la fin des
    Hydrographies :
    le Riou
    Description :
    présente la même disposition. Le reste de la maçonnerie est en revanche fait de moellons calcaires assisés . On retrouve le grès pour le parement des parapets, qui supportent un garde-corps métallique.
    Titre courant :
    pont sur le Riou
    Appellations :
    pont sur le Riou
  • pont sur le Reyal
    pont sur le Reyal Braux - les Prés - isolé - Cadastre : 1982 C non cadastré domaine public
    Historique :
    Ce pont, qui permettait à l'ancienne route reliant Braux à Annot de franchir le torrent du Reyal destruction partielle des parapets. La mise en œuvre est identique à celle du pont sur le ravin de la Lare , sur le même itinéraire.
    Hydrographies :
    le Reyal
    Titre courant :
    pont sur le Reyal
    Appellations :
    pont sur le Reyal
  • tableau : Dieu le Père
    tableau : Dieu le Père Allos - le Plan-Nord
    Représentations :
    Dieu le Père, en buste, globe
    Localisation :
    Allos - le Plan-Nord
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le fronton du retable
    Titre courant :
    tableau : Dieu le Père
  • pont sur le Bau
    pont sur le Bau La Palud-sur-Verdon - près des Subis - isolé - Cadastre : 1835 D5 domaine public ; non cadastré 2014 52D2 domaine public ; non cadastré
    Historique :
    Le pont actuel date vraisemblablement de la fin du 18e siècle. Un pont est figuré sur la carte des frontières de l'est levée à La Palud en 1767. Mais le 18 août 1773, un violent orage a emporté le pont de pierre sur le Bau.
    Hydrographies :
    le Bau
    Référence documentaire :
    Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778. Echelle 1/14000e Le 18 août 1773, un violent orage a emporté le pont de pierre sur le Baou. CRU, Jacques, Les moulins sur le Baou, brochure dactylographiée, 2008, 24 p.
    Description :
    Le pont franchit le Bau. Les chemins d'accès sur les flancs du ravin ont aujourd'hui disparu et est possible de distinguer une second rang de claveaux incomplet coté aval, ce qui n'est pas le cas fixer le cintre.
    Titre courant :
    pont sur le Bau
  • pont sur le Jabron
    pont sur le Jabron Peipin - près des Bons Enfants - isolé - Cadastre : 2016 A non cadastré ; domaine public
    Historique :
    Le pont est construit en 1666. Le prix fait qui date du 5 janvier indique qu'il remplace un pont de
    Hydrographies :
    le Jabron
    Référence documentaire :
    Pour rempacer le pont de bois, prix fait par Maître Jean Nicolas Turel notaire pour 3270 livres MAUREL, Marie-Joseph. Le péage de Peipin et les péages des Basses-Alpes. Dans Annales des Basses
    Description :
    Le pont sur le Jabron est un pont en maçonnerie d'une seule arche légèrement surbaissée. Il développe deux rangs de claveaux. Le premier rang, constitué de pierres calcaire partiellement taillées dans de la naissance de l'arche jusqu'à la clé. Le second, en moellons, est très irrégulier. Il dessine une arc un peu plus surbaissé que le premier. Le reste de la maçonnerie trahit probablement de nombreuses reprises. Le mur qui vient s'appuyer sur la naissance de l'arc côté amont rive gauche utilise de grandes clés en X (trois rives gauche, 1 seul rive droite). Malgré ces tirants le pont connaît quelques
    Titre courant :
    pont sur le Jabron
    Illustration :
    Détail de l'élévation ouest, rive gauche. On distigue des pierres bossagées sur le mur accolé en Détail des claveaux abîmés par le froid. Une inscription apposée en ciment est aujourd'hui
  • maison dite Le Château
    maison dite Le Château Entrevaux - le Neigeas - isolé - Cadastre : 1816 C 422 1980 C1 91
    Historique :
    Cette maison pourrait remonter au 18e siècle (actuel cellier). Sur le cadastre de 1816, elle est labourables. Le bâtiment aujourd'hui visible du début du 20e siècle ; l'architecte n'est pas connu. Cette maison est localement appelée « Le Château ». Des travaux de restauration des façades et des décors
    Description :
    environ 1,5 kilomètres à l'est d'Entrevaux. Le plan régulier est en T inversé. En élévation, la volumétrie , un cellier et une resserre ; l'étable et le cellier sont couverts par une voûte en berceau plein -cintre. Le rez-de-chaussée surélevé est occupée par une cuisine, un petit salon, un jardin d'hiver et la canal borde une allée qui mène à un colombier construit en béton armé, y compris le toit en pavillon arcade du mur de soutènement. Une allée couverte par une treille rejoint cette grotte et le Ravin des Tuves. Le ravin est franchit par un petit pont à une arche en maçonnerie. Il est fermé par un portail en
    Localisation :
    Entrevaux - le Neigeas - isolé - Cadastre : 1816 C 422 1980 C1 91
    Titre courant :
    maison dite Le Château
    Appellations :
    Le Château
    Texte libre :
    , volumétrie Le plan régulier est en T inversé. En élévation, la volumétrie est irrégulière, avec la présence de taille de grès smillées. Il est occupé par une étable, un cellier et une resserre ; l'étable et le . Le sol est en carreaux de ciment coloré, avec un motif géométrique de fleurs de lys stylisées. La trompe l'oeil, fausses ancres de tirant façonnées et peintes. Le soubassement des élévations est traité compris le toit en pavillon soutenu par des corbelets en ciment. Les baies d'envol, avec tablettes, sont couverte par une treille rejoint cette grotte et le Ravin des Tuves. Le ravin est franchit par un petit
    Illustration :
    Allée entre la maison et le colombier, vue prise du sud. IVR93_20110402995NUC2A Ponceau franchissant le ruisseau. IVR93_20110403018NUC2A
  • pont sur le Var
    pont sur le Var Sausses - le Pont - isolé - Cadastre : 1824 A non cadastré ; 1824 C non cadastré ; 2005 A non cadastré ; 2005 C non cadastré ; domaine public
    Historique :
    importante : probablement le chemin qui reliait Sausses et la haute vallée du Var à Entrevaux en passant par Sumaure et le Brec. L'abandon de cet itinéraire au profit de la route actuelle par la Clue de Gueydan est
    Hydrographies :
    le Var
    Description :
    Pont qui enjambe le bras principal du Var, divisé à cet endroit. La culée nord est construite sur les graviers de l'iscle centrale, la culée sud sur un banc de rocher que longe le courant. Les 2
    Localisation :
    Sausses - le Pont - isolé - Cadastre : 1824 A non cadastré ; 1824 C non cadastré ; 2005 A non
    Titre courant :
    pont sur le Var
  • ferme dite le Paraire
    ferme dite le Paraire Barrême - le Paraire - isolé - Cadastre : 1838 D 84 ; 1980 D 424 à 428
    Historique :
    le canal qui longe l'extrémité sud de l'édifice. Cruvellier affirme, sans citer sa source, que ce date prouve le contraire. Au cadastre de 1838, la ferme figure en une seule parcelle. Elle est, au
    Description :
    Grand édifice composé de deux bâtiments disposés en équerre. Le principal, au nord, regarde vers chaînes d'angle de la même pierre. L'autre bâtiment, en retour vers le sud, probablement affecté au
    Localisation :
    Barrême - le Paraire - isolé - Cadastre : 1838 D 84 ; 1980 D 424 à 428
    Titre courant :
    ferme dite le Paraire
    Appellations :
    le Paraire
    Illustration :
    Le logis principal vu du nord. IVR93_20060400867NUC1A
  • pont sur le Bau
    pont sur le Bau La Palud-sur-Verdon - près de la Grande Bastide - isolé - Cadastre : 2014 Z3 domaine public ; non cadastré
    Historique :
    Le pont porte la date de 1876. Il est caractéristique des ponts construits dans les années 1870 sur les routes nationales dans le département.
    Hydrographies :
    le Bau
    Description :
    Le pont est composé d'une arche en plein cintre de 8,2 m de portée. Il a été dédoublé dans le assise de 60 cm de longueur et une hauteur de 34 cm à l'intrados et de 39 cm à l'extrados). Le reste de -dessus le l'arche. Le pont porte à la clé aval, dans un cartouche, la date 1876. Si les claveaux côté amont ont été pris dans le dédoublement en béton, le parapet et le bandeau ont eux été récupérés et , plus petit, qui franchit le ravin d'Angles et possède exactement les même caractéristiques, si ce n'est
    Titre courant :
    pont sur le Bau
  • pont sur le Riou
    pont sur le Riou Castellet-lès-Sausses - le Plan - en écart - Cadastre : 1983 non cadastré
    Hydrographies :
    le Riou
    Localisation :
    Castellet-lès-Sausses - le Plan - en écart - Cadastre : 1983 non cadastré
    Titre courant :
    pont sur le Riou
  • pont sur le Bau
    pont sur le Bau La Palud-sur-Verdon - près des Fabres - isolé - Cadastre : 1835 D4 domaine public ; non cadastré 2014 OY domaine public ; non cadastré
    Historique :
    Le pont est bien visible sur le relevé cadastral de 1835 mais ne semble pas être figuré par les typologie incite à le dater de la fin du 18e siècle ou plus vraisemblablement du début du 19e siècle. Il a
    Hydrographies :
    le Bau
    Description :
    Le pont est composé d'une arche unique en plein cintre, d'un peu moins de 6,5 m de portée. Il a une s'amincissant vers la clé. L'intrados de la voûte est dissimulé par un épais crépis. Le reste de la maçonnerie
    Titre courant :
    pont sur le Bau
  • ferme dite Le Prieuré
    ferme dite Le Prieuré Vergons - en village - Cadastre : 1830 E 310 ; 1989 E 247
    Historique :
    Sur le plan cadastral de 1830, cet emplacement est occupé par un bâtiment rural appartenant à de soubassement a été conservée et le volume a été séparé par un couloir central ; la façade a été entre le 19e siècle et le 20e siècle. Le bâtiment est localement appelé Le Prieuré, il a été restauré et
    Description :
    -chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. Pour le bâtiment principal : l'étage de d'arêtes à trois travées. L'accès se fait par deux portes charretières en arc segmentaire. Le rez-de -chaussée surélevé et l'étage carré sont occupés par le logis, l'accès se fait depuis l'étage de grande remise agricole servant également d'écurie, l'accès se fait par une très grande porte cochère. Le le bâtiment principal. Sur le bâtiment principal, au premier niveau de l'élévation sud, les deux mortier. Le toit à longs pans est couvert en ciment amiante en remplacement des tuiles creuses d'origine
    Titre courant :
    ferme dite Le Prieuré
    Appellations :
    Le Prieuré
  • pont sur le Riou
    pont sur le Riou Sausses - Saint-Pierre - isolé - Cadastre : 2005 C non cadastré ; 2005 D non cadastré ; domaine public
    Hydrographies :
    le Riou
    Titre courant :
    pont sur le Riou
  • tableau : Le Bon Pasteur
    tableau : Le Bon Pasteur Moriez - Hyèges
    Titre courant :
    tableau : Le Bon Pasteur
  • Ferme dite Le Rouchas
    Ferme dite Le Rouchas Saint-André-les-Alpes - Le Rouchas - isolé - Cadastre : 1838 E5 6 2014 E5 124
    Historique :
    Sur le cadastre de Méouilles établi en 1714, une "bastide" du Rouchas est mentionnée comme (référence : IA04002580). La ferme apparaît ensuite sur le cadastre napoléonien de 1838. Le plan de l'édifice
    Localisation :
    Saint-André-les-Alpes - Le Rouchas - isolé - Cadastre : 1838 E5 6 2014 E5 124
    Titre courant :
    Ferme dite Le Rouchas
    Illustration :
    Plan de masse et de situation d'après le cadastre napoléonien de 1838, section E5, parcelle 6 Plan de masse et de situation d'après le cadastre moderne de 2014, section E5, parcelle 124 Vue générale depuis le nord-ouest. IVR93_20060400525NUC1A
  • ferme dite Le Château
    ferme dite Le Château Entrevaux - les Lacs - isolé - Cadastre : 1816 B 1090 1977 B3 722
    Historique :
    novembre 1780. Sur le cadastre de 1816, le plan de masse semble indiquer que la totalité de la cour était , bois... Sur l'état des sections du cadastre de 1816, la ferme est nommée « Le Castel », elle est encore aujourd'hui appelée « Le Château ».
    Référence documentaire :
    sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778
    Description :
    bâtiments accolés en L. Le premier bâtiment, orienté est-ouest dans le sens de la pente, comporte deux étages de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble. Le deuxième bâtiment est pans. Les deux bâtiments communiquent au niveau du rez-de-chaussée, occupé par le logis. Les étages de
    Titre courant :
    ferme dite Le Château
    Texte libre :
    est composée de deux bâtiments accolés en L. Le premier bâtiment, orienté est-ouest dans le sens de . Le deuxième bâtiment est accolé en retour à l'est du premier, perpendiculairement à la pente. Il quelques dizaines de mètres au nord de la ferme, ainsi que d'anciens canaux d'arrosage. Bâtiment 1 Le note un graffiti gravé. Le logis est couvert par une voûte en berceau segmentaire enduite ; le sol est ; le sol est pavé et une mangeoire est adossée au mur nord. - Au second étage de soubassement, la partie ouest est occupée par une chambre, accessible depuis le logis de l'étage inférieur ; le sol est en carreaux de terre cuite et les murs sont enduits. La partie ouest de cet étage était un fenil, dont le sol . Bâtiment 2 Le deuxième bâtiment, tout en longueur, ferme le côté est de la cour. Son élévation principale est à l'est. Il est couvert par un toit à longs pans asymétrique : le pan sud est interrompu par le depuis la cour. - Le rez-de-chaussée surélevé est réservé au logis qui s'étend au même niveau dans le