Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 42415 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port-Vieux de la Ciotat
    Port-Vieux de la Ciotat La Ciotat - Port-Vieux - - en ville - Cadastre : 2015 AI, AB, AD, AE, AH non cadastré, domaine portuaire
    Historique :
    La Ciotat est à l'origine le port de la ville de Ceyreste, il correspond à un site de port abri au : pas de digue, ni quai. L'évolution du port est liée à l'essor de la ville et des chantiers navals. Au 16e siècle le commerce des grains entraine l'essor commercial de la ville et de son port. Le môle sous les aménagements successifs de darse et de terre-pleins. A la fin du 19e siècle le glacis de l'aménagement de la voie ferrée qui relie les chantiers à la gare à proximité du môle Bérouard. Au début du 20e le Port-vieux est majoritairement dédié à l'accueil de la petite et moyenne plaisance ainsi qu'à la
    Référence documentaire :
    La Ciotat, [le port de] L'Escalet. /Carte postale colorisée, auteur inconnu La Cigogne éditeur . Musée ciotaden : La Ciotat /2C - PHOT/33 : le port.
    Précisions sur la protection :
    Atlas des paysages : baie de La Ciotat
    Statut :
    établissement public ; affecté à la SEMIDEP ; ouvert au public
    Description :
    Le Port-vieux est situé entre la vieille ville et les anciens chantiers navals. Ce port d'environ 5 quai François Mitterrand se trouve le quai de la consigne, appelé le baromètre. Les couronnement des quais. La grue de l'Escalet, grue marteau Titan de 5/20 T en treillis métallique, fixée sur une pile maçonnée, assurait autrefois le transfert des marchandises entre la voie de chemin de fer et le pont de fer
    Localisation :
    La Ciotat - Port-Vieux - - en ville - Cadastre : 2015 AI, AB, AD, AE, AH non cadastré, domaine
    Titre courant :
    Port-Vieux de la Ciotat
    Illustration :
    Vue aérienne du bassin du Port-vieux de La Ciotat. IVR93_20151300223NUC2A Vue du port-vieux de La Ciotat, prise depuis l'extrémité bassin. IVR93_20131301595NUC2A plan à droite se trouvent la grue de l'Escalet et le pont de fer. IVR93_20151300225NUC1A Port-vieux, la grue du chantier de l'Escalet (grue Titan 5/20 T anciennement appelée grue du pont
  • Les aménagements portuaires de la commune de La Ciotat
    Les aménagements portuaires de la commune de La Ciotat La Ciotat
    Précisions sur la protection :
    Atlas des paysages : baie de La Ciotat
    Localisation :
    La Ciotat
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la commune de La Ciotat
    Texte libre :
    Avant 1429, La Ciotat est un hameau littoral rattaché à la ville de Ceyreste. L'essor du commerce . L'importance des chantiers navals de La Ciotat est attestée par la création d'un siège d'Amirauté dans ce port en 1649. En 1694, une école d'hydrographie de la Marine est crée à La Ciotat en application de dès les années 1960 le chantier du nouveau port de plaisance de La Ciotat (référence IA13004806). Les , la chapelle Notre-Dame-de-la-Garde (référence IA13005852). La ville de la Ciotat est implantée au pied du Bec de l'Aigle sur la baie de la Ciotat. A égale distance des ports de Marseille et de Toulon d'interprétation sur la mémoire maritime de La Ciotat. Synthèse du patrimoine maritime Equipement de transition de la consigne dit le baromètre (IA13005850) -port de plaisance de La Ciotat (IA13004806) -port de : -établissement administratif des chantiers Navals de La Ciotat, actuellement hôtel de ville (IA13005848) -siège de corporation dit prud'homie de pêche de La Ciotat (IA13004810) Protection du littoral : -nouvelle
    Illustration :
    Carte des infrastructures portuaires de la commune de La Ciotat. IVR93_20151300201NUC2A Carte des infrastructures portuaires de la commune de La Ciotat : Chantiers navals et Port-vieux [Détail : vue perspective du bassin du port de la Ciotat, vers 1631]. IVR93_20161300263NUC1A Carte du Golfe de La Ciotat, vers 1764. IVR93_20161300262NUC1A Plan de La Ciotat, carte manuscrite, 18e siècle. IVR93_20161300264NUC1A Plan de situation du chantier naval de l'Escalette, détail du plan cadastral de La Ciotat, 1810 Détail du plan d'assemblage du cadastre de La Ciotat, 1810. IVR93_20161300267NUC1A Croquis de la zone du Port Vieux et des Chantiers navals de La Ciotat. IVR93_20151300517NUC2A Plan du port de la Ciota par Jacques Ayrouard pilote real...vers 1732. IVR93_20161300265NUC1A
  • port dit port de plaisance de La Ciotat
    port dit port de plaisance de La Ciotat La Ciotat - - en ville - Cadastre : 2015 AI non cadastré, domaine public
    Référence documentaire :
    de sa construction, vers 1968.. auteur inconnu, archives du Musée ciotaden, La Ciotat /2C - PHOT/11
    Précisions sur la protection :
    Atlas des paysages : baie de La Ciotat
    Statut :
    propriété d'un établissement public communal propriété de la Communauté Urbaine Marseille Provence
    Description :
    Le port de plaisance de la Ciotat est situé au nord-est du Port Vieux et des chantiers navals. Il stationnement et de zone de carénage avec une grue servant d'élévateur à bateau. Sur le môle se trouve la
    Localisation :
    La Ciotat - - en ville - Cadastre : 2015 AI non cadastré, domaine public
    Titre courant :
    port dit port de plaisance de La Ciotat
    Appellations :
    port de plaisance de La Ciotat
    Illustration :
    Carte des infrastructures portuaires de la commune de La Ciotat. IVR93_20151300201NUC2A La capitainerie du port de plaisance de La Ciotat. IVR93_20151300238NUC1A Port de plaisance de La Ciotat. Le bassin Bérouard et la passe d'entrée de port Vue du bassin des Capucins à la Ciotat. IVR93_20131301596NUC2A Vue de l'entrée du bassin du Bérouard à la Ciotat. IVR93_20131301597NUC2A
  • usine de construction navale (Chantiers navals de La Ciotat)
    usine de construction navale (Chantiers navals de La Ciotat) La Ciotat - 46 quai François Mitterrand - en ville - Cadastre : 2015 AI 1
    Historique :
    par l’établissement à La Ciotat d’un siège d’Amirauté. C’est avec Marseille un chantier reconnu qui Chantiers navals de La Ciotat après l’acquisition par le groupe Terrin. Le développement des infrastructures Navals de La Ciotat. La fermeture des chantiers est effective en 1987. Depuis 2007 le site est reconverti La Ciotat, les effectifs sont de 2129 salariés. Les chantiers couvrent une superficie de 16 ha dont 4 Benet sont rachetés en 1851 par la Compagnie des messageries impériales qui assure le service postal du Levant. Les chantiers assure la construction et l’entretien d’une flotte de paquebots des Messageries 1916, l'activité est reprise par la Société provençale de constructions navales. De nouveaux ateliers sont aménagés. En 1917, la desserte ferroviaire du chantier est mise en œuvre. En 1941, sont créés les se poursuit : un quai d’armement est aménagé (1943-46). Les chantiers contribuent à la reconstruction de la flotte. Les infrastructures sont modernisées : reconstruction de la cale 2 et de son chemin de
    Référence documentaire :
    Album des grues. / Album réalisé par les chantiers navals de La Ciotat, 1979. Archives de la Grande forme. Gabarit des engins. / Mermoz, Tirage de plan, Chantiers navals de La Ciotat. 2 mars KEROUANTON, Jean-Louis. Les chantiers navals de La Ciotat. Étude réalisée par le Centre François NEULET, Gaston. Notre histoire de la construction navale à La Ciotat des origines à 2010 Viète pour la CRMH PACA. Décembre 2007, 192 p.
    Précision dénomination :
    Chantiers navals de La Ciotat
    Localisation :
    La Ciotat - 46 quai François Mitterrand - en ville - Cadastre : 2015 AI 1
    Titre courant :
    usine de construction navale (Chantiers navals de La Ciotat)
    Illustration :
    Plan général du port de La Ciotat et des ateliers de la Compagnie des Messageries Maritimes La Ciotat et ses chantiers navals. IVR93_19841300597XE Vue des grues des chantiers navals de La Ciotat. IVR93_20131301594NUC2A La grande forme et l'église de La Ciotat. IVR93_20151301129NUC2A La grue Krupp à droite et deux grues Wisbech à gauche. IVR93_20151300222NUC2A Une grue sur la grande forme. IVR93_20151301183NUC2A Une grue au nord de la grande forme. IVR93_20151301105NUC2A Une grue au nord de la grande forme. IVR93_20151301130NUC2A La Grande forme. IVR93_20151301150NUC2A
  • Siège de corporation dit prud'homie de pêche aujourd'hui tribunal de pêche de La Ciotat
    Siège de corporation dit prud'homie de pêche aujourd'hui tribunal de pêche de La Ciotat La Ciotat - 8 rue Adolphe Abeille - en ville - Cadastre : 2014 AB 187
    Historique :
    à l'émancipation du nouveau bourg détaché de Ceyreste en 1429. Le premier cadastre de La Ciotat barques. Un premier règlement écrit de la prud'homie est établie en 1459. Les patrons-pêcheurs décident en 1747 d'acquérir une maison pour tenir leurs réunions. Ils deviennent propriétaires de la maison Faure , située entre la rue de la Tasse (rue Adolphe Abeille) et la Ribo, le quai occupé par les activités des pêcheurs. Le bâtiment est acquis pour la somme de 2000 livres. Dès 1749, les prud'hommes cèdent le magasin du rez-de-chaussée, sa cave, et la citerne pour 1000 livres au patron-pêcheur Antoine Blanc. Des pour la salle de réunion. Un buste en marbre de saint Pierre est acquis auprès d'un sculpteur Monte épisodes de la vie de saint Pierre sont acquises. Ces dépenses illustrent la préoccupation des prud'hommes d'affirmer leur prestige contre l'autorité communale des consuls. Les pêcheurs célèbrent la Saint-Pierre à la fin du mois de juin. Une restauration des locaux de la Prud'homie est entreprise en 1931.
    Référence documentaire :
    La Ciotat, premier règlement de la prud'homie. Document en provençal daté du 30 septembre 1459 . / Encre sur parchemin. Archives communales, La Ciotat : EE 43. La Ciotat, locaux Prud'homie (restauration 1931). Archives communales, La Ciotat (13) : 6S 60/6
    Précisions sur la protection :
    Atlas des paysages : baie de La Ciotat
    Statut :
    propriété d'un organisme professionnel propriété de la prud'homie ; fermé au public
    Description :
    Depuis le quai Ganteaume, le siège de la prud'homie de pêche est signalé en façade par une niche aux pécheurs. Au premier étage, la salle de réunion donne par deux fenêtres sur le port. Elle conserve deux tapisserie qui figurent deux épisodes de la vie de Saint Pierre.
    Localisation :
    La Ciotat - 8 rue Adolphe Abeille - en ville - Cadastre : 2014 AB 187
    Titre courant :
    Siège de corporation dit prud'homie de pêche aujourd'hui tribunal de pêche de La Ciotat
    Illustration :
    Bâtiment de la prud'homie de pêche de la Ciotat. IVR93_20131301601NUC2A Plan de situation du siège de la prud'homie sur fond cadastral, 2016. IVR93_20161300266NUC1A Plan de situation du siège de la prud'homie sur fond cadastral, 1810. IVR93_20161300269NUC1A
  • Digue dite première digue du large aujourd'hui intégré au môle neuf de la Ciotat
    Digue dite première digue du large aujourd'hui intégré au môle neuf de la Ciotat La Ciotat - pointe du Matelad - en écart - Cadastre : 2015 AI non cadastré, domaine public
    Historique :
    Dès 1957 la direction des Chantiers Navals entreprend la réalisation de nouveaux quais pour l'armement des navires toujours plus grands. Ce projet baptisé nouveau circuit comprend la construction d'une large, désignée par la suite môle neuf (à ne pas confondre avec l'ancien môle neuf détruit durant cette première phase de travaux). La digue est achevée en 1963. En 1968, le parc à tôles, un terre-plein construit le long du bassin de stationnement sur le flanc intérieur de la digue, est construit. Ce terre
    Référence documentaire :
    . / Photographie noir et blanc. Archives du Musée ciotaden, La Ciotat /2B - CHAN/52 : grande digue des CNC. Vue aérienne des travaux de la première digue du large et début du chantier de la grande forme
    Précisions sur la protection :
    Atlas des paysages : baie de La Ciotat
    Description :
    La construction de la digue du large prend appui sur le promontoire du Matelad, à l'est de la d'enrochements arasé à la cote -1,5 m sur une largeur en partie haute de 7,33 m. Ce noyau est revêtu par une couche de 2 m d'épaisseur d'enrochements de 400 à 1500 kg arasés à la cote plus 0,5 m. L'ensemble est revêtu d'une carapace de blocs de plus de 5000 kg. Par la suite, le parc à tôles et le parc à profilés , 8 et n° 9 sont construits sur le flanc intérieur de la digue. Ces terre-pleins sont désignés le parc de 11,5 m de diamètre, comblées de remblais et couronnées de superstructures en béton armé. La face extérieure du môle sera alors comblée par le terre-plein dit le Sahara. La première digue du large longue de
    Localisation :
    La Ciotat - pointe du Matelad - en écart - Cadastre : 2015 AI non cadastré, domaine public
    Titre courant :
    Digue dite première digue du large aujourd'hui intégré au môle neuf de la Ciotat
    Illustration :
    Vue aérienne sur les travaux de construction de la première digue du large et le début de la grande Les travaux de construction du parc à profilés (quai n° 9) le long de la première digue du large
  • bassin de port, bassin de stationnement, dit grande darse à flot du chantier naval de La Ciotat
    bassin de port, bassin de stationnement, dit grande darse à flot du chantier naval de La Ciotat La Ciotat - pointe du Matelad - en écart - Cadastre : 2015 AI non cadastré, domaine public
    Historique :
    Dès 1957 la Direction des Chantiers Navals de La Ciotat réfléchit à la réalisation de nouveaux comporte la construction d'un grand bassin de stationnement entouré d'une digue de protection et d'un terre 1962. En 1968 le quai en retour du poste n°7 à l'extrémité de la darse est réalisé ainsi que la avec notamment la démolition de l'ancien phare rouge du premier môle neuf. En 1974 le quai n°8, dit °9. Les aménagements réalisés en 1968 (parc à tôles) et 1974 (parc à profilés) le long de la première digue du large modifient l'emprise du bassin de stationnement. Depuis la reprise des chantiers pour la maintenance de la grande plaisance, le bassin de stationnement sert de zone d'amarrage pour les navires en attente de travaux ou de convoyage vers des destinations lointaines comme la Caraïbe.
    Référence documentaire :
    Chantier de la Ciotat. Plan de la grande forme et du bassin de stationnement./ Dessin à l'encre . auteur inconnu. Archives du Musée ciotaden, La Ciotat /2B - CHAN/52 : grande digue des CNC.
    Précisions sur la protection :
    Atlas des paysages : baie de La Ciotat
    Statut :
    établissement public ; affecté à la SEMIDEP ; fermé au public
    Description :
    Le bassin de stationnement est situé à l'est des Chantiers Navals, entre le terre-plein et la d'engins de levage. Le tirant d'eau en pied de quai varie de 8 à 11 m. Ces quais sont constitués par la
    Localisation :
    La Ciotat - pointe du Matelad - en écart - Cadastre : 2015 AI non cadastré, domaine public
    Titre courant :
    bassin de port, bassin de stationnement, dit grande darse à flot du chantier naval de La Ciotat
    Illustration :
    Vue de la grande darse à flot des chantiers de La Ciotat. IVR93_20151300214NUC2A Plan de la grande forme et du bassin de stationnement. IVR93_20151300252NUC1A
  • ex-voto, tableau : Yacht L'Alphée
    ex-voto, tableau : Yacht L'Alphée La Trinité - Laghet
    Inscriptions & marques :
    , Av. des Italiens La Ciotat.
    Représentations :
    Un yacht (l'Alphée) sur la mer ; Pas de représentation de la Vierge.
    Localisation :
    La Trinité - Laghet
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution La Ciotat
    Dimension :
    h = 27 ; la = 34,5 (dimensions avec cadre).
    Aires d'études :
    Trinité (La)
  • chapelle Notre-Dame-de-la-Garde
    chapelle Notre-Dame-de-la-Garde La Ciotat - la Garde - Notre Dame de la Garde - isolé - Cadastre : 2014 CW 14
    Historique :
    la Révolution française la chapelle est vendue à Jean-François Bonnaud de La Ciotat mais Le curé restaurée grâce à la municipalité, la paroisse et les Chantiers Navals de La Ciotat. Actuellement La construction de la chapelle remonte au début 17e siècle. Après la construction de la chapelle Notre-Dame de Grâce dans la cité, les pénitents bleus (confrérie composée de mariniers et navigateurs ) envisagent de construire un sanctuaire à l'extérieur de la ville dédié aux gens de mer. En 1610 ils plantent une croix à côté de la vigie existante pour définir l'emplacement de la chapelle. Les travaux durent jusqu'en 1613. En 1713, la chapelle devient fameuse par les vœux que les gens de mer y accomplissent. Notre -Dame de la Garde est connue en 1787 comme « un ermitage auquel les marins ont grande dévotion ». Après Brunet la rachète en 1841 pour en faire un lieu de culte. Objet de ferveur de la part des ciotadens , bourgeois, commerçants, pêcheurs et marins confondus, la chapelle reçoit tout au long du 19e siècle des ex
    Précisions sur la protection :
    Atlas des paysages : baie de La Ciotat
    Statut :
    propriété de la commune AFFE affecté au clergé VISI ouvert occasionnellement
    Description :
    La chapelle Notre-Dame de la Garde domine la ville de La Ciotat du haut de son piton rocheux en poudingue à près de 80 m au dessus de la mer. Le plan de la chapelle est en forme de croix latine, orientée marins. La chapelle abrite de nombreux ex-voto de navigateurs. Le logement du gardien jouxte la chapelle.
    Localisation :
    La Ciotat - la Garde - Notre Dame de la Garde - isolé - Cadastre : 2014 CW 14
    Titre courant :
    chapelle Notre-Dame-de-la-Garde
    Vocables :
    Notre-Dame-de-la-Garde
    Illustration :
    Vue de la Chapelle Notre-Dame de la Garde à la Ciotat. IVR93_20131301600NUC2A Le porche d'entrée de la chapelle Notre-Dame de la Garde. IVR93_20151300248NUC1A
  • croix de la Passion
    croix de la Passion Soleilhas
    Matériaux :
    tilleul décor en haut relief décor rapporté décor dans la masse peint polychrome
    Dénominations :
    croix de la Passion
    Représentations :
    Les instruments de la Passion
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    par des clous. Quelques détails peints directement sur le montant de la croix.
    Titre courant :
    croix de la Passion
    Dimension :
    h = 191 ; la = 86 : dimensions totales.
    États conservations :
    Le haut de la croix est endommagé ; le fouet a perdu ses lanières ; l'élément accroché à une petite suspension en métal sous le bras gauche a disparu. La tête du coq est cassée.
    Illustration :
    Vue de la partie supérieure. IVR93_20050401572XE
  • croix de la Passion (N° 2)
    croix de la Passion (N° 2) Vallouise - Ville-Vallouise - en village
    Dénominations :
    croix de la Passion
    Représentations :
    Instruments de la Passion : échelle, colonne, lance, épée, fouet, main, tenailles, aiguière, calice , marteau, lanterne, 3 dés, INRI. instrument de la Passion
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Montant et traverse assemblés à mi-bois et peints en noir. Extrémités de la traverse en bois tourné et peint en rouge. h = 191 ; la = 94 ; pr = 6 (dimensions maximales).
    Titre courant :
    croix de la Passion (N° 2)
    États conservations :
    Il manque l'extrémité supérieure. L'échelle, l'épée et la lance sont cassées. Un fouet manque
    Aires d'études :
    Argentière-la-Bessée (L')
  • croix de la Passion (N° 1)
    croix de la Passion (N° 1) Vallouise - Ville-Vallouise - en village
    Dénominations :
    croix de la Passion
    Représentations :
    A la croisée, coeur à l'intérieur de la couronne d'épines. la couronne d'épines : coeur ; les instruments de la Passion : Sainte Face, échelle, colonne, tunique, les dés à jouer, lance : éponge, lance
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Dimensions : h = 195 ; la = 85 (dimensions totales).
    Titre courant :
    croix de la Passion (N° 1)
    Aires d'études :
    Argentière-la-Bessée (L')
  • quai de la consigne ou môle dit le baromètre
    quai de la consigne ou môle dit le baromètre La Ciotat - Port-Vieux - quai François Mitterrand - en ville - Cadastre : 2015 AI non cadastré, domaine public
    Historique :
    est construite au quai de la consigne. En 1883, la branche du canal de Marseille à La Ciotat est Le quai de la consigne accueille longtemps le bureau du service sanitaire, appelé Consigne
    Précisions sur la protection :
    Atlas des paysages : baie de La Ciotat
    Description :
    Le quai de la consigne, à l'ouest du Port-vieux, au niveau du quai François Mitterrand, est un quai
    Localisation :
    La Ciotat - Port-Vieux - quai François Mitterrand - en ville - Cadastre : 2015 AI non cadastré
    Titre courant :
    quai de la consigne ou môle dit le baromètre
    Illustration :
    Port-vieux, quai de la consigne. Le petit môle en arc de cercle. IVR93_20151300235NUC2A
  • croix-reliquaire de la Vraie Croix
    croix-reliquaire de la Vraie Croix Senez - place de l' Eglise
    Historique :
    La cavité contient encore une relique de la Vraie Croix avec un authentique portant le cachet de registre de la fabrique de la paroisse.
    Matériaux :
    bois décor en bas relief décor dans la masse doré doré à la feuille d'or sur apprêt peint
    Référence documentaire :
    Registre des comptes de la fabrique de Senez. 1859-1889. Archives paroissiales, Senez : non coté.
    Dénominations :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Représentations :
    la couronne d'épines Une serpentine contenant des points court le long du pied. La base de la tige est ornée de bas en haut, de feuilles d'eau, de godrons et à nouveau de feuilles d'eau. Le pourtour de la cavité à relique est orné d'une couronne d'épines. Les extrémités de la croix dont émanent des rayons, sont fleurdelysées. Entre les branches de la croix, des rayons créant un soleil sont taillés dans le bois.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Croix-reliquaire en bois avec pied circulaire. Le pied, la base de la tige, les extrémités de la croix et le pourtour de la réserve sont sculptés en bas relief. L'ensemble de la croix, excepté le pourtour de la réserve, est doré à la feuille d'or sur un apprêt blanc et assiette rouge. La cavité à
    Emplacement dans l'édifice :
    chapelle de la Vierge
    Titre courant :
    croix-reliquaire de la Vraie Croix
    Dimension :
    h = 69,5 ; la = 35,5.
    États conservations :
    Il y a quelques lacunes sur les extrémités de la croix.
  • croix-reliquaire de la Vraie Croix
    croix-reliquaire de la Vraie Croix Vergons
    Historique :
    La visite pastorale de 1908 précise que l'église ne renferme aucune relique ; celle de 1912 en revanche, mentionne l'existence de la relique de la Vraie Croix ainsi que de six reliquaires. Cette croix -reliquaire de la Vraie Croix peut donc être datée entre 1908 et 1912.
    Dénominations :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Représentations :
    Les supports ont la forme de pattes. La base de la croix est ornée de rinceaux, de palmettes et de feuilles d'acanthe. La croix, dont les extrémités sont trilobées, est ornée de losanges et de motifs de
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Croix-reliquaire de la Vraie Croix en bronze fondu et doré. La base constituée de trois supports est ajourée et ciselée. La croix porte un décor en relief méplat, un décor en bas et haut relief. Au centre de la croix, la cavité à reliques est de forme ronde et fermée par du verre.
    Titre courant :
    croix-reliquaire de la Vraie Croix
    Dimension :
    h = 57 ; la = 22.
    États conservations :
    La relique est encore en place.
  • croix-reliquaire de la Vraie Croix (N° 1)
    croix-reliquaire de la Vraie Croix (N° 1) Annot
    Historique :
    Le procès-verbal de la visite du 27 juin 1858 mentionne le reliquaire.
    Matériaux :
    bois taille directe doré à la feuille sur apprêt décor en bas relief
    Observation :
    L'extrait de catalogue d'ornements religieux, utilisé pour fermer la cavité à reliques au revers , permet de suggérer une datation de la première moitié du 19e siècle.
    Dénominations :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Représentations :
    La base de la croix porte sur le devant un ornement à cable et des feuilles d'acanthe au niveau des arêtes. La tige de la croix est à stries. Le centre de la croix est occupé par la cavité à reliques qui est entourée d'une couronne. Des rayons émanent de la croix dont les extrémités sont en forme de fleur
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Croix-reliquaire de la Vraie Croix en bois taillé, doré à la feuille sur apprêt et assiette rouge . La base est de plan rectangulaire avec quatre pieds en forme de boules. L'ensemble de la croix présente un décor en bas relief. Le revers de la croix est plat. La cavité à relique est fermée par du verre transparent sur le devant. Elle contient du papier. Au revers, la cavité est fermée par un morceau
    Titre courant :
    croix-reliquaire de la Vraie Croix (N° 1)
    Dimension :
    h = 58 ; la = 28 (largeur au niveau de la croix) ; la = 13,7 (largeur au niveau de la base) ; pr = 10,5 (profondeur au niveau de la base).
    États conservations :
    Présence d'une zone fragile au niveau de la jonction entre la base et la croix.
  • croix d'autel, reliquaire de la Vraie Croix
    croix d'autel, reliquaire de la Vraie Croix Soleilhas
    Inscriptions & marques :
    Lig. SSmo (croix dessinée) : sur paperole dans la cavité à reliques ; O CRUX SPES UNICA / MUNDI
    Matériaux :
    bois résineux décor en haut relief décor dans la masse décor rapporté doré argenté
    Dénominations :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    ) probablement en tilleul, croix en bois résineux ; face dorée à la feuille sur bol rouge ; à l'intérieur des bruni sur fond mat. Le décor du pied est en haut relief dans la masse. Les extrémités en haut relief sont assemblées à mi-bois et maintenues par deux pointes. La cavité à reliques est constituée par une dans un anneau assure la fermeture. La cavité à reliques est munie d'une ouverture ovale, vitrée, sur la face et sur le revers. Reliques de la Vraie Croix dans un médaillon à paperoles (papier doré et
    Titre courant :
    croix d'autel, reliquaire de la Vraie Croix
    Dimension :
    h = 85 ; la = 47 ; pr = 12 : dimensions totales.
  • établissement administratif des chantiers navals, actuellement hôtel de ville
    établissement administratif des chantiers navals, actuellement hôtel de ville La Ciotat - Bouronne - en ville - Cadastre : 2014 AH 153
    Historique :
    Navals de La Ciotat est construit en 1978, juste avant la crise. La Direction a donc siégé peu de temps installe la direction de ses ateliers. En 1977 le bâtiment qui abritait encore la direction des chantiers est démoli pour en construire un autre. Le nouveau bâtiment qui abrite la Direction des Chantiers dans ce bâtiment moderne pourtant emblématique. Après la fermeture des CNC la mairie rachète l'édifice
    Précisions sur la protection :
    Atlas des paysages : baie de La Ciotat
    Description :
    L'ancien établissement administratif des Chantiers Navals de La Ciotat est situé à proximité du
    Localisation :
    La Ciotat - Bouronne - en ville - Cadastre : 2014 AH 153
    Illustration :
    Hôtel de ville de La Ciotat, ancien siège des Chantiers Navals de La Ciotat. IVR93_20151300247NUC2A
  • croix-reliquaire de la Vraie Croix (N° 2)
    croix-reliquaire de la Vraie Croix (N° 2) Annot
    Dénominations :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Représentations :
    Les supports sont à volute. Une frise de feuilles d'eau met en valeur la base et borde du côté face un agneau mystique qui sert d'amortissement à la croix. Des feuilles d'eau stylisées occupent les branches de la croix et une rangée de motifs de besants souligne le cercle faisant le lien entre les branches. En rappel, un besant orne chaque extrémité de la croix.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Croix-reliquaire de la Vraie Croix en cuivre (?) fondu et doré. La base est de plan rectangulaire avec quatre supports. Un décor en haut relief sert d'amortissement à la croix de section rectangulaire , qui porte un décor en relief méplat sur toute sa surface. Dans sa partie basse, la croix est ajourée . Le centre de la croix est circulaire et renferme la cavité à relique, fermée par du verre transparent.
    Titre courant :
    croix-reliquaire de la Vraie Croix (N° 2)
    Dimension :
    h = 33 ; la = 10,5 (largeur au niveau de la base) ; pr = 7,4 (profondeur au niveau de la base).
  • usine de verre destiné à l'industrie, actuellement complexe sportif
    usine de verre destiné à l'industrie, actuellement complexe sportif L'Argentière-la-Bessée - quartier du Quartz - Cadastre : 1949 F3 1210 à 1213
    Historique :
    La Société du Quartz Fondu est créée en 1913 et l'usine est construite par Gilbert Planche. Une élaborer des verres très purs destinés à la fabrication de matériel de laboratoire, de lampes et au moulage installations et poursuit la fabrication de verres spéciaux. Elle cesse son activité en 1936. Elle sert ensuite d'entrepôt et de garages. Une grande partie des bâtiments industriels est détruite en 1978. La fonderie est
    Référence documentaire :
    Plan des terrains acquis par la société le Quartz-fondu autour de son usine génératrice. Dessin P. 74. SIMON. Les Hautes-Alpes industrielles. Dans Bulletin de la Société d'Etudes des Hautes-Alpes
    Canton :
    L'Argentière-la-Bessée
    Dénominations :
    usine de verre destiné à la chimie
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    couverture en ciment-amiante. L'ancien atelier de meulage est partiellement conservé sous la forme d'un passage souterraine sous la ligne de chemin de fer, obstrué vers l'amont par des alluvions de torrent. Il s'agit d'un passage pour une conduite forcée, engravé par la crue de 1928.
    Localisation :
    L'Argentière-la-Bessée - quartier du Quartz - Cadastre : 1949 F3 1210 à 1213
    Aires d'études :
    Argentière-la-Bessée (L')
    Illustration :
    Plan des terrains acquis par la société le Quartz-fondu autour de son usine génératrice Le bâtiment de la direction, façade sud. Baie de la salle de réunion. IVR93_19830501586X Le bâtiment de la direction, pignon est. Détail de la ferronnerie de la porte. IVR93_19920500999ZA Le bâtiment de la direction, hall d'entrée. Vue prise de la porte sud vers le mur nord Le bâtiment de la direction, hall d'entrée. L'escalier intérieur. IVR93_19920500632X Le bâtiment de la direction, premier étage. La salle de réunion. Vue prise du nord vers le sud Garages et hangars protégeant les rails entre les ateliers et la halle. Vue prise de l'ouest vers Garages et passages couverts entre les ateliers et la halle. IVR93_19920501004ZA La halle, pignon sud, vue d'ensemble. IVR93_19920500641X La halle, pignon sud, vue partielle. IVR93_19920501003ZA