Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 36 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • place forte de Briançon
    place forte de Briançon Hautes-Alpes
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    des Alpes. 1940.- Avignon, 1941. BERAUD, Henri. Bataille des Alpes. Album mémorial. Juin 1940. 1944/45.-Editions Herindal, 1987. HUMBERT (Général Jacques). La défense des Alpes 1860-1939. Dans : Revue historique de l'Armée. 1ère PERREAU, Joseph. L'épopée des Alpes. Episodes de l'histoire militaire des Alpes. Berger-Levrault PERRIN M. (Colonel). Topographie et défense des Alpes françaises. 1894. PLAN, Général E., LEFEVRE Eric. La bataille des Alpes. 12-25 juin 1940. Lavauzelle, 1982.
    Localisation :
    Hautes-Alpes
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
    Texte libre :
    de la guerre de la Ligue d'Augsbourg, la frontière française sur les Alpes était loin de suivre la , le corps expéditionnaire, contenu par les manoeuvres de Catinat, repasse les Alpes, laissant tout le pays dévasté. L'alerte est d'autant plus chaude à Versailles qu'on s'y faisait des Alpes en général et guerre de succession d'Espagne, et les opérations reprennent sur la frontière des Alpes, contre Victor . Louis XIV prit alors la décision de confier la défense des Alpes au maréchal de Berwick à l'aube de la contentieux évoqué plus haut : le 12 octobre, l'ingénieur Desroches a signé le procès-verbal de bornage du . Un peu plus haut, le fort d'Anjou et la « redoute à mâchicoulis» formaient ouvrages de surveillance
  • église paroissiale Saint-Louis
    église paroissiale Saint-Louis Mont-Dauphin - en village - Cadastre : 1831 7 1981 AA 92
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    l'église St. Louis de Mont-Dauphin, 1807. 1807. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 2 O 1340. ministre de l'Intérieur au préfet des Hautes-Alpes revendiquant la propriété des portions inachevées départementales des Hautes-Alpes, Gap : 2 O 1340. 1839. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 3 E 3866. départementales des Hautes-Alpes, Gap : 3 E 3866. d'édifice des Hautes-Alpes". : Bulletin de la société d’Études des Hautes-Alpes, 1887, 222-224 p. d'édifice des Hautes-Alpes". LARBITRAY, M. Deux vues de Mont-Dauphin. Dans : Bulletin de la société d’Études des Hautes-Alpes ROMAN, Joseph. Répertoire archéologique du département des Hautes-Alpes. Paris : Imprimerie
    Description :
    chapiteaux moulurés. Le volume intérieur est éclairé par quatre hautes fenêtres en plein-cintre. Il est fermé
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
    Texte libre :
    . L'ensemble est largement éclairé par quatre grandes fenêtres et un oculus d'axe, placé très haut de façon à variables décroissants du bas vers le haut, joints brouillés, pose des ardoises (épaisseur 6-8 mm) au clou , inox plombé ou cuivre) comme il était d'ailleurs couramment pratiqué dans les Alpes au XIXe siècle. A
  • ville et place forte de Montdauphin
    ville et place forte de Montdauphin Mont-Dauphin - Mont-Dauphin - isolé
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    GOLAZ, André, GOLAZ, Odette. Notice historique et descriptive sur Mont-Dauphin (Hautes-Alpes). Dans : Bulletin de la Société d’Études des Hautes-Alpes, 1966, 96 p.
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
    Texte libre :
    terrestres et maritimes, à une imposante coalition. En ce qui concerne la frontière des Alpes - au tracé entreprend, en 1700, sa seconde tournée d'inspection des places de la frontière des Alpes. Pour Montdauphin de sa nouvelle situation de place de première ligne et de clef de voûte de la défense des Alpes. En la France» où, pour la frontière des Alpes, il souligne la nécessité d'améliorer Montdauphin, en France : l'organisation de la frontière des Alpes ne sera en rien négligée). Aussi, vers 1878, on des Alpes à partir de 1886, puis le report corrélatif de notre dispositif défensif plus en avant et plus haut (Viraysse, Les Fourches, Restefond) avaient sensiblement amélioré la sécurité de la frontière
  • position dite ligne des Gondrans
    position dite ligne des Gondrans Montgenèvre - le Gondran - isolé
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
    Texte libre :
    la défense de la frontière des Alpes revient au premier plan des préoccupations en 1926 , président de la C.O.R.F. en réponse à l'approbation ministérielle et à l'attribution au front des Alpes d'un aux organisations plus méridionales (Larche - Restefond - Alpes- Maritimes) au détriment de celles du nord des Alpes, Briançonnais compris. L'ouvrage existant est constitué : - D'une infrastructure , routes, fontaines, baraques, ouvrages, admirablement intégrés au paysage du haut plateau, constitue un
    Illustration :
    Vue aérienne prise du sud. Au premier plan, tranchées et batteries. De bas en haut et de gauche à Ouvrage C : cour centrale vue du haut de la casemate B. A gauche, les façade des casemates A avec
  • pont dit pont d'Asfeld
    pont dit pont d'Asfeld Briançon - Pont d'Asfeld - isolé - Cadastre : 1975 AO-B
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
    Texte libre :
    , le petit tronçon de route menant au passage couvert situé sous la culée est, évoqué plus haut
    Illustration :
    tambour défensif. En arrière, en haut et à gauche, le fort des Salettes. Au centre, la vallée de la Clarée , la route d'Italie et en haut, à l'arrière plan, le Chaberton. IVR93_19870500463X Vue inférieure côté nord. En haut, flanc est du château. IVR93_19870500482X
  • fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon
    fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon Briançon - avenue de la Libération - en ville - Cadastre : 1975 AO5 54, 55, 58, 59, 60
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
    Texte libre :
    « Barbets », sur le versant oriental des Alpes. Craignant probablement un coup de main des Barbets contre la
    Illustration :
    Q. A l'arrière plan, en haut et à droite, le fort des Têtes. IVR93_19870500566X l'arrière plan, en haut et à gauche, position de la Croix de Toulouse. IVR93_19870500567X . En haut et à gauche, fort des Têtes. IVR93_19860500858X
  • redoute, fort des Salettes
    redoute, fort des Salettes Briançon - Fort des Salettes - isolé - Cadastre : 1975 A 186
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
    Texte libre :
    taille, en légère saillie progressive de bas en haut sur l'escarpe, du fait du fruit de celle-ci. Cette les trois créneaux de fusillade de la façade et l'assommoir cités plus haut. Au-dessus de la baie est
    Illustration :
    Le haut de la tour réduit vu depuis l'arrière de la batterie Haxo dans l'axe de l'ancienne Galerie d'accès au coffre du bastion 1 vue de bas en haut. IVR93_19880500013X
  • fortification d'agglomération de Mont-Dauphin
    fortification d'agglomération de Mont-Dauphin Mont-Dauphin - en village
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
    Texte libre :
    différentes places contemporaines, variant de 300 à 350 m. Escarpe attachée et revêtue de 12 m de haut avec cordon de magistrale en boudin, contrescarpe de 5 m de haut avec chemin couvert à traverses et lui est identique point par point (voir plus haut). La baie, en anse de panier (largeur du passage couronnant l'escarpe, cette échauguette semble placée trop haut : normalement, c'est la corniche supérieure être surmonté d'un mur vertical d'environ 1 m de haut, soutenant le parapet, et dans lequel venait de haut sous clef. A signaler une niche dans la paroi, à 120° environ à gauche de l'entrée. 2
    Illustration :
    Corps de place. Front 2-3 pris du haut du bastion 2. A gauche, porte de Briançon et pont d'accès. A La demi-lune 43. Vue arrière droite prise du haut du bastion 2. IVR93_19920501348ZA Front d'Eygliers. Vue prise du haut de la face droite du bastion 2. A gauche, contregarde 63 et Porte de Briançon. Pavillon D. Façade nord du premier étage prise du terre-plein haut de la Saillant du bastion 1, échauguette vue de bas en haut. IVR93_19920501269XA
  • blockhaus dit barrage rapide du Montgenèvre
    blockhaus dit barrage rapide du Montgenèvre Montgenèvre - près de Montgenèvre - isolé
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
    Texte libre :
    petit fossé de 6 à 7 toises », De plus, « sur le haut de la montée du côté de Sézanne, il y a un rocher
  • fort des Têtes
    fort des Têtes Briançon - Fort des Trois Têtes - isolé - Cadastre : 1975 B 1190
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
    Texte libre :
    lorsqu'on vient de Briançon par le pont d'Asfeld) et reliant le fort «haut» et le fort « bas », Le fossé travée était éclairée par des hautes fenêtres en plein-cintre. Entrée principale dans le pignon sud-est
  • poudrière dite magasin à poudre S
    poudrière dite magasin à poudre S Mont-Dauphin - 2e poudrière - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
    Texte libre :
    d'enceinte de 3 m de haut, constituant l'enceinte de sécurité. Conforme aux normes règlementaires de son
  • caserne dite pavillon E, dite caserne des officiers
    caserne dite pavillon E, dite caserne des officiers Mont-Dauphin - 4e caserne - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
    Texte libre :
    encadrement légèrement saillant. Les fenêtres du deuxième étage, moins hautes, ont un linteau légèrement
  • poudrière dite magasin à poudre P
    poudrière dite magasin à poudre P Mont-Dauphin - 1ère poudrière - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
  • caserne dite caserne H, dite casernes vieilles puis Campana
    caserne dite caserne H, dite casernes vieilles puis Campana Mont-Dauphin - 1ère caserne - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
  • arsenal dit arsenal Q
    arsenal dit arsenal Q Mont-Dauphin - en village
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
  • caserne dite caserne M, dite casernes neuves puis Binot
    caserne dite caserne M, dite casernes neuves puis Binot Mont-Dauphin - 2e caserne - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Aires d'études :
    Hautes-Alpes
  • château fort dit Fort Queyras
    château fort dit Fort Queyras Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village - Cadastre : 1976 AB 279
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Berthoud, 1836. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : Z Guill, 8510 (3). départementales des Hautes-Alpes, Gap : Z Guill, 8510 moutons]. Dessin, par Levasseur, 1854., Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap, Z, Guill, 8510 (8). . Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : Z, Guill. 8510. (?). Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : Z, Guill. 8510. : "Album du Dauphiné", 3e année, pl. 110. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap. des Hautes-Alpes, Gap : Z Guill, 8510. Hautes-Alpes, Gap, Z Guill. 8510 (5). GOLAZ André, GOLAZ Odette. Fort Queyras. Gap : Société d'études des Hautes-Alpes, 1971. 215 p. Desaulx d'après un dessin de Doussan. Dans : "La France pittoresque". Archives départementales des Hautes
    Texte libre :
    (Fenestrelle, Exilles, Pignerol, Casa!) situées sur le versant oriental des Alpes. En deçà, Briançon, Embrun contingents allemands et des "religionnaires" français, Victor-Amédée passe les Alpes au col de Larche - alors de Catinat, qui commande l'armée des Alpes, marche sur Château-Queyras qu'il atteint le 7. Schomberg trois ans, Vauban put, à loisir cette fois, faire une nouvelle tournée d'inspection sur les Alpes, pour la ramenant à la crête topographique des Alpes, modifiant ainsi les données stratégiques de la guerre magasin à poudre. La guerre de succession d'Autriche ralluma les hostilités sur la frontière des Alpes en , conduisent à l'organisation, dès le temps de paix, d'une véritable armée des Alpes (la VIIIe armée) dont les entraînées, qui poussent notre dispositif de sûreté le plus haut et le plus loin vers la crête frontière Alpes et les garnisons des places du sud-est partent peu à peu vers le nord-est, avec le matériel consacré à la frontière des Alpes. Compte tenu de l'absence de cols praticables et de communications, le
    Illustration :
    Route des Alpes. Château Queyras-The Road of the Alpes. Castle Queyras. IVR93_19930502100XB Route des Alpes, la vallée et les Gorges du Queyras. station estivale de Château-Queyras et le Fort Demi-lune 5. Vue plongeante prise du haut de la batterie 59. IVR93_19920500745X La cour centrale vue du haut de la courtine sud du château. A gauche, le bâtiment B du donjon, à Le donjon vu du haut de la courtine sud. IVR93_19910500455X
  • ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye
    ensemble fortifié dit organisation défensive de l'Ubaye Alpes-de-Haute-Provence
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Historique :
    l'amélioration du dispositif de défense, lequel est poussé plus en avant vers la frontière et plus haut en
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Localisation :
    Alpes-de-Haute-Provence Alpes-Maritimes
    Annexe :
    appartient au secteur fortifié des Alpes-Maritimes. Alpes et Q.G. du 14e corps d'armée. Le poste travaillait directement avec Grenoble (fort du Saint-Eynard -1910) des liaisons furent étudiées entre Cuguret - postes A ou B - Le Mourre Haut, et de là vers le de conditions météorologiques acceptables (ce qui est plus fréquent dans les Alpes que dans le nord
    Aires d'études :
    Alpes-de-Haute-Provence
    Texte libre :
    Géographie de l'Ubaye Encagée, à l'est, par la crête principale des Alpes, au sud et au sud-est par sur le versant oriental des Alpes : régions d'Exilles, Fenestrelle, Château-Dauphin, Pignerol, et traversées des Alpes, avec la voie côtière, le Mont Genèvre, le Mont Cenis et le Petit Saint-Bernard- puis, à des Alpes, l'Ubaye va constituer un théâtre d'opérations particulier, bien défini et limité par les hautes chaînes infranchissables qui l'encagent, comme c'est le cas pour la Tarentaise, la Maurienne, le Briançonnais, le Queyras et les Alpes-Maritimes. Tout au long de cette histoire se dégagea très vite une constante de la stratégie française consistant à considérer les Alpes comme un théâtre d'opérations les Alpes et en Ubaye seront conduites, du côté français, par des armées réduites, aux effectifs commandants successifs de l'Armée des Alpes jusqu'à nos jours. Opérations et fortification de l'Ubaye du XVIe l'indigence de l'organisation défensive de la frontière des Alpes, constituée essentiellement par quelques
  • Port Vauban
    Port Vauban Antibes - port Vauban - - en ville - Cadastre : 2015 DY 1, 2
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine portuaire en Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Alpes Maritimes, Nice, 22FI700810008. , auteur inconnu, Archives départementales des Alpes Maritimes, Nice, 22FI280900002. , auteur inconnu, Archives départementales des Alpes Maritimes, Nice, 22FI630313152. , Archives départementales des Alpes Maritimes, Nice : 22FI247900001.
    Description :
    cylindrique d'environ 9 m de haut entouré de baies vitrées et plaques de verre. La seconde est un bâtiment sur mètres de haut et surmontée d'un feu rouge. L'ancien phare situé à l'extrémité du môle des Cinq Cents
    Aires d'études :
    Alpes-Maritimes
  • fort dit Fort Carré
    fort dit Fort Carré Antibes
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    France, Alpes-Maritimes, Antibes. . Dans : Vauban et ses successeurs dans les Alpes-Maritimes - Paris : Association Vauban, 2004 FROISSARD, M. Les fortifications d’Antibes. Dans : Vauban et ses successeurs dans les Alpes régionales, Alpes-Maritimes et contrées limitrophes, 2004, n° 171. régionales, Alpes-Maritimes et contrées limitrophes, 2003, n° 168
    Aires d'études :
    Alpes-Maritimes
    Texte libre :
    sur les chantiers de fortification bastionnée français du sud des Alpes dans les années 1580. On Ercole Negro (ou Nigra) de Sanfront, qui œuvra en 1580 sur plusieurs chantiers des Alpes du sud (Gap, La pied de haut au milieu des courtines, revenant à 0 au milieu des faces, sur la largeur de la fausse plates-formes hautes des bastions, en appui contre les parapets, mais n’exprime pas les bâtiments de plan