Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • jardin d'agrément du Château Sainte-Ursule, puis Château des Tours
    jardin d'agrément du Château Sainte-Ursule, puis Château des Tours Cannes - quartier Anglais - 10 avenue du Docteur-Raymond-Picaud - en ville - Cadastre : 1981 AW 17, 26, 27, 173, 202 à 204, 245, 267 à 270
    Historique :
    Londesborough à l'instigation de Sir Thomas Robinson Woolfield. C'est le chef-jardinier Opoix qui en a dirigé apporté quelques innovations. En 1858 le marquis de Conyngham, neveu de Lord Londesborough et pair d'Angleterre, vend la propriété pour 180000 F à Richard Manca, duc de Vallombrosa qui agrandit et enrichit le jardin, alors sous la responsabilité du jardinier Dughera, puis il cède des parcelles à partir de 1886 de voyageurs par l'architecte cannois Laurent Vianay qui modifie aussi le jardin, dont une partie est revendue avant 1895. En l'état, il reste un des beaux jardins anciens de Cannes.
    Parties constituantes non étudiées :
    avenue de jardin
    Description :
    Sur près de 3 ha, le jardin possède une partie en pente douce au sud du château, plus escarpé au nord, avec des pentes assez fortes à l'est. L'ensemble a été organisé en jardin paysager, avec de nombreuses allées, quelques-une couvertes de berceaux de rosiers, côtoyant bassins, enrochements pittoresques exotique qui accompagne d'abord l'avenue avec de nombreux palmiers de toutes sortes, sur un fond de bambous variés, et forme, avec ses sous-bois, de belles scènes, tantôt fleuries, tantôt verdoyantes. Au sud du château, une partie est plantée de plusieurs espèces d'agrumes. Des plantes sarmenteuses tapissent la grande terrasse et le château. Au nord de celui-ci, les pentes ont gardé leur végétation naturelle de pins et de bruyères qu'on a enrichie de cèdres, mimosas, eucalyptus. Au sommet de cette partie se tient le réservoir d'une capacité de 300 m3. S'y trouvait aussi une installation zoologique peuplée de daims et de moufflons. La cession de multiples parcelles péripériques et l'ouverture d'un portail à
    Jardins :
    bocage de jardin
    Localisation :
    Cannes - quartier Anglais - 10 avenue du Docteur-Raymond-Picaud - en ville - Cadastre : 1981 AW 17
  • lotissement concerté Woolfield
    lotissement concerté Woolfield Cannes - 9 à 29 avenue du Docteur-Raymond-Picaud - en ville - Cadastre : 1981 AV 81, 128 AW 152, 153, 154, 156, 157, 160, 162, 163, 164, 177, 199, 211, 215, 266
    Historique :
    Lotissement créé vers 1860 par Sir Thomas Robinson Woolfield sur les terrains de sa propriété contigus à sa villa Victoria. Il divisa l'ensemble en une vingtaine de lots qu'il fit aménager en jardins future construction. Ce lotissement coïncide avec la création de la ligne de chemin de fer de Marseille à Nice qui longe l'ensemble des lots et les sépare du bord de mer. L'architecte cannois Charles Baron a
    Description :
    Le lotissement est une succession de parcelles assez régulières juxtaposées sur la rive sud de l'avenue, ancienne route de Fréjus, alors à l'entrée de la ville. La voie ferrée les borde au sud et les parcelles à proximité immédiate de l'avenue, les autres au centre de celles-ci.
    Localisation :
    Cannes - 9 à 29 avenue du Docteur-Raymond-Picaud - en ville - Cadastre : 1981 AV 81, 128 AW 152
    Élévations extérieures :
    jardin de niveau
    Illustration :
    Villa Saint-Honoré et villa Ferdinand Moreau. Vue aérienne prise de l'est. IVR93_19880600235X
1