Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 21 à 40 sur 155 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • batterie de la Badine
    batterie de la Badine Hyères - Presqu'île de Giens
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    P. 136. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Marinier
  • batterie Napoléon
    batterie Napoléon La Seyne-sur-Mer - Pointe de Balaguier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    P. 131. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Moynot
    Texte libre :
    incluse dans le terrain militaire, aménagée en jardin potager, au nord de l’extrémité nord de la batterie
  • fort Malbousquet
    fort Malbousquet Toulon
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Louis A. [ingénieur militaire] Dautheville [ingénieur militaire] Long Antoine [ingénieur militaire] Corrèze Joseph
    Texte libre :
    atlas militaire de Toulon : « …redoute en pierres sèches commencée en 1770 qu’on eut quelque crainte de
    Illustration :
    Plan de repérage des restes conservés de l'enceinte urbaine, des bâtiments militaires de la ville
  • batterie du Cap Blanc
    batterie du Cap Blanc Bormes-les-Mimosas - Cap Blanc
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Pichon
    Texte libre :
    limitrophes, malgré l’impact sur une partie de ces terrains. La redéfinition du périmètre du terrain militaire , cette dernière étant un ouvrage du même type 1841-1846. La route littorale, ancienne route militaire (actuellement privatisée), qui relie les deux caps, passe immédiatement à la gorge du terrain militaire de la
  • batterie de Cépet, dite fort de Cépet
    batterie de Cépet, dite fort de Cépet Saint-Mandrier-sur-Mer - cap Cépet - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Lambert
    Texte libre :
    chemin d'accès au "fort" prolonge la route militaire côtière du XIXe s venant du nord et de la batterie partie d'un lacis de routes militaires desservant les différents bâtiments et le parc foncier du Centre
  • fort du Cap Brun
    fort du Cap Brun Toulon - le Cap Brun
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Observation :
    Fort bastionné très homogène représentatif de l’architecture militaire de la décennie 1840, bien
    Référence documentaire :
    p. 93-95 CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Louis A. [ingénieur militaire] Dautheville [ingénieur militaire] Devaufleury [ingénieur militaire] Long Antoine [ingénieur militaire] Séré de Rivières Raymond Adolphe [ingénieur militaire] Corrèze Joseph
    Texte libre :
    des ingénieurs militaires et des officiers du génie jusqu’au XIXe siècle. Les premiers efforts pour
  • batterie dite la Grosse Tour ou Tour Royale
    batterie dite la Grosse Tour ou Tour Royale Toulon - Pointe de la Mître
    Historique :
    arsenal par la ville, est assiégée l’année même lors de la campagne militaire conduite en Provence par le
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Observation :
    Chef d’œuvre d’architecture militaire de la première Renaissance, dont l’état mutilé mais peu
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires, place de Toulon. Plan des souterrains de la Grosse Tour. 1837 P. 10-12 ; pp. 52-53 CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire
    Description :
    appliquées tant à l’architecture religieuse qu’à l’architecture militaire par des artistes-ingénieurs
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Della Porta Giovanni Antonio [ingénieur militaire] Gombert François
    Texte libre :
    les plans centrés appliquées tant à l’architecture religieuse qu’à l’architecture militaire par des de siège lors de la campagne militaire conduite en Provence par le connétable Charles de Bourbon pour lors de la nouvelle campagne militaire des impériaux en Provence l’été 1536 la flotte conduite par
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires, place de Toulon. Plan des souterrains de la Grosse Tour. 1837
  • caserne du Jeu de Paume, puis Gouvion-Saint-Cyr, actuellement lycée Bonaparte
    caserne du Jeu de Paume, puis Gouvion-Saint-Cyr, actuellement lycée Bonaparte Toulon - avenue Winston Churchill
    Historique :
    l’hôpital militaire de la garnison, constitué de la réunion d’une dizaine de maisons acquises et adaptées bloc cubique de 5 travées régulières haut de trois étages. En 1859, la caserne et l’hôpital militaire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Bâtiments militaires : projets pour 1864-1865. Agrandir la caserne du Jeu de Paume. / Dessin, encre Bâtiments militaires : projet pour 1868-1869. Etendre la caserne du Jeu de Paume et porter sa Bâtiments militaires : projet supplémentaire pour 1868-1869. Etendre la caserne du Jeu de Paume Projets pour 1874-1875 : bâtiments militaires. Etendre la caserne du Jeu de Paume. / Dessin, encre
    Description :
    relève spécifiquement des canons de l’architecture militaire La distribution intérieure est assurée par
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Salanson Adrien-Charles [ingénieur militaire] Nocher E. [ingénieur militaire] Joly A. [ingénieur militaire] Pinot Charles-Antoine
    Texte libre :
    Considérations historiques et topographiques générales Les bâtiments militaires aujourd’hui encore postérieurement à cet agrandissement. Les autres bâtiments militaires encore en place font partie intégrante de , pour de véritables bâtiments militaires non incorporés aux ouvrages de l’enceinte, ce qui exclut ceux l’époque de Vauban, soit au XVIIIe siècle. Les autres établissements militaires en ville avaient été acquis en réutilisant soit des maisons, comme c’était le cas pour l’hôpital militaire, à la gorge du bastion usage militaire, mais en récupérant des maisons, tel le magasin de la fortification près du flanc droit les ressources du casernement ont été augmentées depuis 1841, du fait des bâtiments militaires a été détruit en 1859. A partir de 1760 environ, cette aire était occupée par l’hôpital militaire de formant loggia à chaque étage. En 1859, la caserne et l’hôpital militaire furent isolés dans une zone non . A cette date, il n’était plus question de conserver l’hôpital militaire (démoli en 1866), car la
    Illustration :
    Plan de repérage des restes conservés de l'enceinte urbaine, des bâtiments militaires de la ville Bâtiments militaires : projets pour 1864-1865 - agrandir la caserne du Jeu de Paume Bâtiments militaires : projet supplémentaire pour 1868-1869. Etendre la caserne du Jeu de Paume Bâtiments militaires : projet pour 1868-1869. Etendre la caserne du Jeu de Paume et porter sa Projets pour 1874-1875 : bâtiments militaires. Etendre la caserne du Jeu de Paume. 1874
  • Batterie de côte de Portissol
    Batterie de côte de Portissol Sanary-sur-Mer - près de Portissol Pointe du Bau Rouge - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Description :
    l'histoire militaire du site, l'avant et l'après de la batterie. Les infrastructures des deux épaulements tronconique, construite en blocage de pierres de tout venant, n'est pas un bâtiment militaire à l'origine
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Niquet Antoine [ingénieur militaire] Dianous de la Perrotine Alexandre de [ingénieur militaire] Geoffroy [ingénieur militaire] Riouffe-Lombard [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Millot
    Texte libre :
    à 28m d'altitude, et celle de l'épaulement de la batterie de 1847 à 22m. L'ancien terrain militaire l'histoire militaire du site, l'avant et l'après de la batterie. Néanmoins, les infrastructures des , construite en blocage de pierres de tout venant revêtue d'un enduit couvrant, n'est pas un bâtiment militaire
  • Batterie de côte Saint Pierre des Embiez
    Batterie de côte Saint Pierre des Embiez Six-Fours-les-Plages - Saint-Pierre - - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. batterie St-Pierre des Embiers. Corps de garde n°2 pour 40 H
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Dianous de la Perrotine Alexandre de [ingénieur militaire] Geoffroy [ingénieur militaire] Riouffe-Lombard [ingénieur militaire] Long Antoine [ingénieur militaire] Coste [ingénieur militaire] Niquet Antoine
    Texte libre :
    large, ce qu’elles ne font pas à présent". La carte militaire de la reconnaissance de la rade du Brusc point en rapport avec l’importance de son objet militaire. Il convient de l’améliorer en la
    Illustration :
    Détail de l'île des Embiez sur la "carte militaire de la reconnaissance de la rade du Brusc et du Atlas des bâtiments militaires. batterie St-Pierre des Embiez. [Plans et coupes du réduit] 1879
  • batterie du Puits
    batterie du Puits Saint-Mandrier-sur-Mer - Pointe du Puits
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires n° 102, batteries du Lazaret, de la Coudoulière, du Puits et de
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Niquet Antoine [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Long Antoine [ingénieur militaire] Ramet [ingénieur militaire] Meunier
    Texte libre :
    d'atlas des bâtiments militaires datée de 1875 , il est vrai cadrée serré. Il est difficile de dire s'il embranchement de la route côtière militaire qui vient de la côte nord en traversant la batterie de la Carraque ; il fait partie d'un lacis de routes militaires desservant les différents bâtiments et le parc foncier
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires n° 102, batteries du Lazaret, de la Coudoulière, du Puits et de
  • batterie de Mord'huy
    batterie de Mord'huy Saint-Mandrier-sur-Mer - le Cannier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Niquet Antoine [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Long Antoine [ingénieur militaire] Ramet [ingénieur militaire] Meunier
    Texte libre :
    fait aujourd'hui partie d'un lacis de routes militaires desservant les différents bâtiments et le parc
  • redoute dite fort Napoléon
    redoute dite fort Napoléon La Seyne-sur-Mer - Caire
    Historique :
    militaire du fort (1877), utilisé comme casernement, les dehors ont cessé d’être entretenus et sont . L’administration militaire a conservé la jouissance du fort jusqu’en 1973, date à laquelle un bail de location a
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en-Provence
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Sorbier Jean-François [ingénieur militaire] Tournadre Bernard-Antoine
    Texte libre :
    courtine), donc sur la capacité du logement militaire (500 à 600 hommes). De plus, dans le projet initial militaire du fort (1877), utilisé comme casernement, les dehors ont cessé d’être entretenus et sont . L’administration militaire a conservé la jouissance du fort jusqu’en 1973, date à laquelle un bail de location a réalisations « idéales » de l’architecture militaire de la Renaissance, au premier rang desquelles le « Fort
  • batterie dite tour Beaumont actuellement mémorial
    batterie dite tour Beaumont actuellement mémorial Toulon - Mont Faron
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. Casernement de la Tour Beaumont (pour l'Infanterie). 1875. Service P. 89. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
    Description :
    la fin de la montée en lacets par l’'ouest de la « route du Faron », ancienne route militaire. Le
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Dautheville [ingénieur militaire] Noël [ingénieur militaire] Boulangé
    Texte libre :
    « tour » dans les mémoires militaires, n’est effectivement ni une petite redoute, ni un corps de garde seize pièces dans le même secteur. Une planche d’Atlas des bâtiments Militaires de la place de Toulon militaire issu d’acquisitions remontant à 1833, et empiète sur une parcelle de terrain que la ville de Toulon a accepté de céder à l’administration militaire par délibération du 22 aout 1874. La tour devenait « route du Faron », ancienne route militaire qui dessert successivement les ouvrages du flanc ouest du
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires. Casernement de la Tour Beaumont (pour l'Infanterie). 1875
  • batterie de la Coudoulière
    batterie de la Coudoulière Saint-Mandrier-sur-Mer - la Coudoulière - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires n° 102, batteries du Lazaret, de la Coudoulière, du Puits et de
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Corrèze Joseph
    Texte libre :
    plan-masse de la batterie inclus dans une feuille d'atlas des bâtiments militaires datée de cette année
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires n° 102, batteries du Lazaret, de la Coudoulière, du Puits et de
  • fort Sainte-Agathe dit Château de Porquerolles
    fort Sainte-Agathe dit Château de Porquerolles Hyères - Ile de Porquerolles - en écart - Cadastre : 1983 J1 1254
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Appellations :
    des ouvrages militaires des îles d'Hyères
    Texte libre :
    ingénieur militaire (Bonnefons ?) - dans le tome 2 de la Topographie du Var (publiée par Caron dans compte fait qu'un château, et le seul édifice militaire occupé en permanence dans l'île. Les so1dats sont , créneaux de fusillade. La tour est la seule partie ayant conservé un décor spécifiquement militaire
  • batterie de la Carraque
    batterie de la Carraque Saint-Mandrier-sur-Mer - la Carraque
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. Place de Toulon. Batterie du Cap Cépet. Caserne de la Carraque Atlas des bâtiments militaires. Batterie centrale de la Carraque et batterie sud-est. / Dessin
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Dianous de la Perrotine Alexandre de [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Tournadre Jean-Joseph-Amable [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Séré de Rivières Raymond Adolphe [ingénieur militaire] Pingault [ingénieur militaire] Ramet [ingénieur militaire] Graillet
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires. Place de Toulon. Batterie du Cap Cépet. Caserne de la Carraque Atlas des bâtiments militaires. Batterie centrale de la Carraque et batterie sud-est. 1904 Atlas des bâtiments militaires. Batterie centrale de la Carraque et batterie sud-est. 1904. Détail
  • fort de la Croix des Signaux
    fort de la Croix des Signaux Saint-Mandrier-sur-Mer - la Croix des Signaux - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Dianous de la Perrotine Alexandre de [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Tournadre Jean-Joseph-Amable [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Graillet [ingénieur militaire] Séré de Rivières Raymond Adolphe [ingénieur militaire] Pingault [ingénieur militaire] Ramet
  • caserne du Pas de la Masque
    caserne du Pas de la Masque Toulon - Mont Faron
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    P. 89-90. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Dautheville [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Séré de Rivières Raymond Adolphe
    Texte libre :
    l’architecture militaire du XVIIe siècle (échauguettes d’angle, cordon), signe, sans doute, de la culture de son près le tracé du chemin, puis route militaire amorcé vers 1766, achevée dans les années 1840, et
  • batterie de la Piastre
    batterie de la Piastre Saint-Mandrier-sur-Mer - Pointe de la Piastre - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires n° 102, batteries du Lazaret, de la Coudoulière, du Puits et de
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Long Antoine [ingénieur militaire] Meynot