Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • ville et place forte de Montdauphin
    ville et place forte de Montdauphin Mont-Dauphin - Mont-Dauphin - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Place de Mont dauphin. Plan terrier du domaine militaire. / Dessin, 1848. Service historique de la Défense, Vincennes : Fonds du Génie, Atlas des bâtiments militaires, Feuille 1. . Service historique de la Défense, Vincennes : Fonds du Génie, Atlas des bâtiments militaires.
    Description :
    fronts. A l'intérieur se trouvent des bâtiments militaires: casernes, magasins à poudre, arsenal
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Massillon [ingénieur militaire] de Larerye [ingénieur militaire] Legier du Plan [ingénieur militaire] d'Heuriance Jean-Louis [ingénieur militaire] Le Michaud d'Arçon Jean Claude Eléonore [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien [ingénieur militaire] Bourcet Pierre-Joseph
    Texte libre :
    implanté à la crête militaire de la partie sommitale du plateau, sur 460 m de développement, et s'appuyant et militaire, comme sept autres avaient déjà été créées par Louis XIV (Phalsbourg, Longwy, Sarrelouis militaire (comme on le fera en 1724, à Briançon, avec le fort des Têtes), sans doute pour donner à la facile de créer, d'autorité, un site militaire, la création et le développement d'une agglomération . Après quelques velléités de réoccupation militaire entre 1945 et 1954, la place cessera d'être garnison
    Illustration :
    Place de Montdauphin. Plan terrier du domaine militaire, 1848. IVR93_19940500270ZAB
  • place forte de Seyne
    place forte de Seyne Seyne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Place de Seyne. Projet pour 1820. Bâtiments militaires. Pour placer les chevaux à la grande tour de Briançon. Atlas des bâtiments militaires.
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Niquet Antoine [ingénieur militaire] Creuzet de Richerand Guy [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
    Texte libre :
    l'Empire, la place n’a pas été impliquée activement dans les opérations militaires ayant affecté la
    Illustration :
    Place de Seyne. Projet pour 1820. Bâtiments militaires. Pour placer les chevaux à la grande tour
  • place forte de Briançon
    place forte de Briançon Hautes-Alpes
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    de la Défense, Vincennes, Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires. . / Dessin, 1894. Service Historique de la Défense, Vincennes : Atlas des bâtiments militaire, feuille 9. Anonyme (Groupe de divisions militaires d'Avignon, sous la direction du général OLRY). La bataille DOUMENC (Gal d'armée A). Le Mémorial de la Terre de France. Contribution à l'histoire militaire de MARGAT (commandant). Géographie militaire.- Berger-Levrault, 4e édition, 1885. (4 voL + 2 atlas) PERREAU, Joseph. L'épopée des Alpes. Episodes de l'histoire militaire des Alpes. Berger-Levrault
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
    Texte libre :
    », protestants réfugiés en Piémont, contre lesquels des opérations militaires étaient alors en cours, et qui ) : 53.693 livres et 10 sols. - Les «bastiments civils» - en fait les établissements militaires autres que de Tardif (directeur des fortifications de Grenoble) et mit toute la main-d’œuvre militaire disponible à nouveau terrain militaire de la place et, le 20, le toisé général des terrains pris et occupés par la à l'épreuve de la bombe, formant même aux Têtes un véritable ensemble d'urbanisme militaire avec Larnage, maréchal de camp, sur les retranchements de l'Infernet. On dresse un projet d'hôpital militaire sécularisation au profit du domaine militaire d'un certain nombre de bâtiments religieux, dont la chapelle des chapelle. En 1823 est rédigé le projet d'un hôpital militaire pour 206 lits et 5 officiers, à l'emplacement
    Illustration :
    Briançon. Le lac et la route militaire. Au deuxième plan, à gauche de la trouée, ouvrage des
  • place forte de Nice
    place forte de Nice Alpes-Maritimes -
    Historique :
    Saint-Jean-la-Rivière. Entre 1887 et 1890 est réalisé un réseau militaire d'alimentation en eau le long
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Annexe :
    militaire. Ces batteries sont, d'est en ouest: 1 : des Barraques. 2 : de la Cuolla. 3 : de La Turbie. 4 : de , probablement édifiés par la main-d’œuvre militaire. Bien que s'agissant d'humbles organisations relevant plutôt . Réservoirs d'eau de la grande corniche : Réseau militaire d'alimentation en eau réalisé entre 1887 et 1890
    Texte libre :
    . Comme lors de la guerre précédente, l'activité militaire se ralentit progressivement tandis que Victor budgets militaires sont grevés par la coûteuse campagne du Mexique ainsi que par les programmes de : - soit une offensive italienne sur Nice, à objectif surtout politique, sans débouché militaire réel fortification était l'auxiliaire tout indiqué de cette stratégie. Mais la situation politico-militaire nous Guerre : tel est le contexte militaire dans lequel se situe la place de Nice entre 1870 et 1914. Le Guerre, une dizaine de membres choisis parmi les sommités militaires du moment : le maréchal de Mac-Mahon
    Illustration :
    Organes des intervalles ou extérieurs aux forts. Crête de La Forna. Vue de la route militaire prise
  • place forte dite camp retranché de Tende ou barrage de Tende
    place forte dite camp retranché de Tende ou barrage de Tende Tende - près de Tende - isolé
    Historique :
    mise en place d'un dispositif de contrôle militaire et de barrage de la frontière. La ligne de chemin
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    CERATO, N. Militari sul confine italo-francese: strade e fortificazioni [Militaires à la frontière
    Texte libre :
    , rendait d'autant plus impératif la mise en place d'un dispositif de contrôle militaire et de barrage de la avec une entreprise astreinte au secret militaire. Elle se composait d'un fossé et d'une fermeture avec la direction du Génie militaire d'Alessandria, pour la continuation des ouvrages du barrage de militaire construite ou à construire (exercice 1883-84-85)= 29880 lires 2) Construction de la route d'accès service des renseignements militaires français rédigé en 1895, et mis à jour en 1898, 1899, 1907, 1909 . La mise à jour pour 1933 du même rapport des renseignements militaires français ignore le désarmement
  • place forte de Colmars
    place forte de Colmars Colmars - Cadastre : 1983 AB
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    PERREAU, Joseph. L'épopée des Alpes. Episodes de l'histoire militaire des Alpes. Berger-Levrault BORNECQUE, Robert. L'architecture militaire dans les Alpes et le Jura (XVIIe et XVIIIe siècles
    Texte libre :
    -Martin-d'Entraunes sur la Haute Vallée du Var, et constitue, donc, une rocade, au sens militaire du terme.
1